AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Lun 13 Aoû - 5:05

Il sourit doucement lorsqu’elle le remerciait. Oh il n’y avait pas de quoi. Comme il avait déjà dit il aimait aider les gens et puis cela ne le dérangeait pas du tout. Ce n’était pas comme ci quelqu’un l’attendait chez lui.

« Il n’y a pas de quoi. »

Lorsqu’elle finit par s’installer en face de lui, buvant de son verre de lait, Adrian engageait doucement la conversation. Doucement car il ne savait pas trop de quoi il pouvait parler avec elle, vu qu’elle semblait s’être crée une sacrée barrière de méfiance envers les inconnus. Enfin elle finit quand même par lui répondre. Irlande… Oui, vu son accent il l’aurait juré qu’elle était du pays. Un petit sourire s’affichait sur les lèvres d’Adrian en remarquant qu’Ivy avait toujours du mal à le tutoyer, mais au moins elle faisait son possible pour ne pas dire vous. Lorsqu’elle lui relançait la même question, il secouait négativement la tête.

« Non je suis né à Rome. Mes parents ont déménagé lorsque j’étais adolescent. Et depuis je vis ici, à Dublin. »

Il avait évité de donner la raison de ce déménagement. Même après des années, Adrian ne se sentait toujours pas capable d’affronter la mort de son petit frère. Oui, un accident… ils étaient en train de jouer, une mauvaise chute et son petit frère Jordan était mort sur le coup. Cela a toujours pesé très lourd sur la conscience d’Adrian, qui depuis tentait toujours de se racheter près du monde entier. Une des raisons pourquoi il était rentré dans l’armée d’ailleurs. Et pourquoi il tentait tant de sauver des gens. Mais à force de vivre ici, son anglais et surtout l’accent irlandais s’était très vite installé dans les sons, ainsi oui, on ne dirait pas qu’Adrian n’était pas d’ici. Il n’y avait que sa carte d’identité et puis bien sur son nom de famille qui le trahissait. Le silence fut interrompu par la cafetière qui se mit en route. Le café ne tardera pas à être prêt. Adrian posait son regard sur Ivy.

« Et sinon… Tu fais quoi dans la vie ? »

Bah oui, il posait des questions banales. Mais il n’osait pas trop s’aventurer dans des sujets qui pourraient mettre mal à l’aise la jeune femme. Alors autant parler de tout et de rien, tout en apprenant un petit peu à la connaître.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 23 Aoû - 3:31

« Il n’y a pas de quoi. »

Elle se mordit la lèvre puis sourit, timidement. Non seulement il la sauvait de ces deux hommes, un peu plus tôt, mais en plus il la sauvait de ses peurs, là tout de suite. Pourtant, on pourrait croire qu'une fille de dix-huit ans aime se retrouver seule chez elle. Mais déjà, elle n'était pas chez elle. En plus, elle n'avait pas d'amis à inviter. Et puis, elle n'avait pas vraiment eu une vie normale jusqu'à maintenant. Et elle n'en aurait jamais, en fait, une vie normale. Assise, son verre de lait dans les mains mais néanmoins posé sur la table, elle répondit à la question d'Adrian. Question bateau mais après tout, ils ne se connaissaient pas donc quelle autre question aurait-il pu lui poser? Elle la lui retourna ensuite, par politesse, mais aussi parce qu'il semblait être quelqu'un de bien. Et elle ne connaissait pas beaucoup de personnes ici. Mais ailleurs, d'ailleurs. Alexy. Sean. C'était tout. Enfin sa mère, aussi, mais elle ne pensait pas la revoir un jour et elle n'était pas sure de le vouloir. Elle n'avait jamais eu autant d'occasions de connaître de nouvelles personnes depuis que son beau-père l'avait transformée.

« Non je suis né à Rome. Mes parents ont déménagé lorsque j’étais adolescent. Et depuis je vis ici, à Dublin. »

Les yeux d'Ivy s'ouvrirent en grand, et elle haussa les épaules, surprise. Rome? Waouw. Dire que Dublin était déjà loin de chez elle, Rome... "Et ça ne te manque pas, l'Italie?" Rome, capitale de l'Italie.. C'était bien la capitale?! Elle n'avait jamais été très douée en géographie. Enfin, elle savait que Rome était en Italie, bien sur. Son manque de culture géographique n'en était pas à ce point-là mais de là à dire que c'était la capitale.. Et quand on étudie à domicile, par soi-même, on n'a pas la chance d'avoir quelqu'un qui nous donne des trucs, astuces, ou même nous fait répéter.

« Et sinon… Tu fais quoi dans la vie ? »

Ah. Elle préférait l'autre question... Rien. Elle baissa les yeux vers son verre. Que pourrait-elle bien répondre? Elle venait à peine de se libérer de sa famille, et ainsi de s'offrir la possibilité de penser à l'avenir. Avant, il n'en avait jamais été question. Son beau-père le lui avait dit. Elle ne partirait pas. Elle n'en avait pas le droit. Elle se disait pourtant, parfois, qu'elle devrait bien partir un jour ou l'autre. Mais n'y avait jamais vraiment cru. A y songer, aujourd'hui, elle se demandait comment elle avait pu être si faible, si lâche... Elle aurait du se rebeller. "Eh bien... Rien. Enfin, j'ai eu mon diplôme il y a une semaine, tout juste, du lycée, donc euh... Rien." Oui, pour fêter l'obtention de son diplôme, son beau-père lui avait fait un cadeau, à sa façon... Quoique, non, il s'était fait un cadeau à lui-même. Peut-être pour lui avoir payé ses études par correspondance pendant sept ans. "Tu ne serais rien sans moi! Alors tu me dois bien ça!" Elle frissonna. Heureusement, le café la sortit de ses pensées. Il était prêt, donc elle se leva, un peu trop brusquement que pour sembler normal peut-être. Face à la cafetière, elle inspira un bon coup pour se calmer mais son coeur battait plus vite et les larmes montaient. Elle ferma les yeux, inspira une seconde fois. Puis prit la cafetière et retourna s'asseoir, en espérant que rien ne trahisse sa détresse intérieure. Ces souvenirs horribles... Il était mort mais il ne cessait de la hanter.

"Et toi?" Voilà, parler, noyer le poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 23 Aoû - 6:35

“Non pas vraiment… J’y vais un weekend tous les ans… Et bien que c’est une ville formidable et que j’ai beaucoup de bons souvenirs là-bas. J’ai aussi pas mal de mauvais souvenirs à cause desquels je n’arrive plus vraiment à profiter de cette ville. »

S’il y aillait chaque année, c’était simplement pour rendre hommage à son petit frère. Frère qu’il avait du protéger, mais qu’il n’avait pas su. Du coup, non il n’aimait pas Rome. C’était un souvenir trop douloureux et quelque part c’était dommage, car Rome était vraiment magnifique comme ville. Mais Adrian n’arrivait simplement plus à voir la beauté de cette ville, il n’y avait que le passé et le terrible souvenir de la mort de son frère qui se trouvent dans cette ville. Alors non, Rome ne lui manquait pas du tout. Ah oui, c’est vrai elle était encore très jeune, juste diplômé disait-elle.

« Et bien toutes mes félicitations dans ce cas ! Tu dois être contente d’avoir obtenu ton diplôme ? Une idée de ce que tu souhaites faire maintenant ? »

Et oui, bienvenue dans la vie adulte, à vous de choisir. Cela n’était pas toujours un choix facile à faire. Il y avait tellement de choses qu’on pouvait faire. Par contre quelque chose semblait la perturber, car elle avait subitement changé de comportement. Son cœur s’était mis à battre plus fort, comme si elle avait peur. Adrian plissait légèrement les yeux. Oui, il ne se trompait pas, le cœur de la jeune femme battait plus fort. Il l’observait se lever et aller vers la cafetière. Il ne disait rien. Ce ne fut que lorsqu’elle lui demandait ce qu’il faisait dans la vie qu’il répondit, tout en la remerciant pour la tasse de café qu’elle déposait devant lui.

« Je suis pilote de chasse dans l’armée. Faut dire que je n’ai jamais été très calé pour faire des études.. »

Il sourit, il voulait la mettre à l’aise. Mais visiblement il y avait quelque chose qui n’allait pas. Cependant il ignorait quoi. Qu’est-ce qui avait bien pu la mettre dans un tel état. Oh elle tentait de se reprendre en main, d’où Adrian n’osait pas trop la questionner. Mais visiblement elle avait quand même du mal… Alors après avoir bu une première gorgée, il déposait la tasse.

« Ca va ? Tu me sembles anxieuse tout à coup… Tu veux que je m’en aille ? Tu sais si tu veux que je partes, tu n’as qu’à le dire, il n’y a pas de problème. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mar 18 Sep - 4:46

Ivy hocha la tête quand Adrian lui répondit ne pas regretter Rome plus que ça. Enfin plutôt il avait dit que Rome ne lui manquait pas plus que ça. Enfin, s'il y allait un weekend par an, c'était toujours ça de pris. Enfin, si cette ville ne lui manquait pas, pourquoi y allait-il chaque année? Ah mais il avait peut-être de la famille là-bas, tout simplement! Une famille heureuse et agréable peut-être,... pas comme celle d'Ivy. Une famille qu'on avait envie de voir régulièrement. Pas comme celle d'Ivy. Enfin, de toute façon, ça ne la regardait pas. Adrian changea ensuite de sujet mais Ivy aurait préféré continuer de parler de l'Italie, ou d'autre chose. De n'importe quoi ou presque, mais pas de ça. Parce que les souvenirs ne pouvaient pas ne pas remonter. Or, elle aurait préféré oublier. Tout. Elle lui répondit néanmoins mais son coeur et son cerveau ne pouvaient pas lutter. C'était trop dur. C'était comme si Marshall était encore là, derrière elle, toujours, l'observant, et se rappelant à elle quand elle semblait l'oublier.

« Et bien toutes mes félicitations dans ce cas ! Tu dois être contente d’avoir obtenu ton diplôme ? Une idée de ce que tu souhaites faire maintenant ? »

Elle baissa les yeux, les ferma puis se leva. Tournant le dos à Adrian, elle tâcha de se calmer puis lui répondit tant bien que mal. C'est à dire, en haussant les épaules. Elle n'était en effet pas sure de pouvoir parler correctement, sans trahir sa détresse. Et puis, elle n'était pas particulièrement contente d'avoir obtenu son diplôme, non. Et puis, elle n'avais aucune idée de ce qu'elle voulait faire maintenant. Comme Adrian avait lui-même changé de sujet de conversation, elle le fit à son tour, lui retournant la question. Elle préférait de loin l'entendre parler de sa vie que de devoir parler de la sienne. C'était trop... tôt. Elle ne pouvait pas en parler comme si elle en avait fait le deuil, expliquer ce qu'avait été sa vie. Avouer. Non, et même mentir.... Elle ne le pouvait pas encore. Pas très bien du moins.

« Je suis pilote de chasse dans l’armée. Faut dire que je n’ai jamais été très calé pour faire des études.. »

Pilote... dans l'armée? Elle haussa les sourcils, vachement impressionnée. Waouw. ... Waouw. Carrément. Elle déglutit. "Waouw..." Elle n'en revenait pas. Elle n'aurait jamais cru rencontrer un militaire mais alors un pilote, encore moins! "Ca fait quoi de voler, et super vite en plus?" Elle n'avait jamais voyagé, n'avait jamais pris l'avion. Elle savait qu'il y avait parfois des accidents sur les lignes commerciales donc n'avait jamais été particulièrement tentée et puis, elle ne pensait pas avoir l'occasion de prendre l'avion un jour, donc elle avait préféré ne pas y penser. Et puis, beaucoup avaient peur de l'avion. Aurait-elle peur? Aucune idée. Enfin de toute manière, ce ne devait être rien par rapport à voler dans un de ces engins militaires super rapides. Que ressentait-on quand on pilotait un de ces appareils? De la peur? De l'excitation? De la puissance? Certainement pas de la peur. Si les pilotes étaient stressés à chaque fois qu'ils devaient prendre l'air....

Elle avait répondu. Avait fait semblant de rien, mais à l'intérieur, elle n'allait toujours pas bien. Et visiblement, elle n'avait pas réussi à duper Adrian, malheureusement.

« Ca va ? Tu me sembles anxieuse tout à coup… Tu veux que je m’en aille ? Tu sais si tu veux que je partes, tu n’as qu’à le dire, il n’y a pas de problème. »

"Non!" Oups, elle avait peut-être répondu trop vite mais... elle n'avait pas envie qu'il s'en aille. Des larmes lui montèrent aux yeux. Elle baissa les yeux vers la table puis détourna le regard. Mais une larme parvint à s'échapper et vint rouler sur sa joue gauche. Elle l'essuya vivement mais c’était trop tard. "Pardon, je... Pardon." Elle croisa les bras sous sa poitrine, voulait se reprendre mais ses lèvres ne cessaient de trembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mar 18 Sep - 18:53

Il y avait quelque chose d’étrange à cette fille. Adrian ne savait pas trop quoi, mais quelque chose n’était pas très juste. Une adolescente a des rêves, des projets, alors que celle-ci semblait être diminué de tout. Mais parce qu’elle retournait la question et qu’il ne voulait pas s’incruster dans ses pensées, il se contentait de lui répondre, la laissant ainsi doucement changer le cours de la conversation. Oui, il était dans l'armée. Fau’ dire qu’on y rentre soit par conviction, soit parce qu’il n’y a rien d’autre qui nous intéresse et qu’on peut faire . Pour Adrian cela avait été la dernière option. Il n’y avait rien qui l’intéressait vraiment. Et les études ce n’était pas du tout son truc. Et puis aussi peut-etre parce qu’il avait voulu faire un métier ou il se sentait utile, et c’était dans l’armée qu’il avait fini par trouver sa place. Il riait doucement face à la réaction de la jeune femme. Il n’avait jamais compris pourquoi les femmes réagissaient ainsi. Ce n’était qu’un métier comme les autres… Enfin visiblement pour la plupart des gens s’était quelque chose difficile à s’imaginer. Comment c’était de voler ? Oula, difficile à expliquer. Il passait sa main dans ses cheveux, tout en réfléchissant comment il pourrait mettre les mots sur ses sentiments.

« C’est quelque chose d’exceptionnel, libre et en même temps on ressent une certaine puissance. On a l’impression d’être le roi du monde là-haut. »

Oui, non seulement on est capable de voler, mais on fait un peu ce qu’on veut là-haut. Et la plupart du temps on est seul, ce qui renforce la sensation d’être au sommet du monde. Bien sur il y a toute une différence entre un simple avion et un avion de chasse. Ce n’était pas comparable. On aurait plus pu comparer un avion de chasse à une attraction très rapide qu’on trouve à la foire qu’à un réel avion. On n’a pas le temps d’observer le paysage d’en bas. Faut rester concentré sur la mission et faire attention à la route qu’on trace dans le ciel.

« Un avion de chasse n’est pas comparable à un simple avion… T’as déjà voler? »

Mais bien sure Adrian remarquait que quelque chose n’allait pas. Et il se demandait si elle ne voulait pas être seule. Mais son Non fut tellement fort qu’il en fut surpris. Avant de l’observer s’excuser pour sa réaction violente. D’accord…. Elle ne voulait pas être seule, ca il venait de bien comprendre. Mais alors qu’est-ce qu’il y avait ?

« Tu as des problèmes ? »

Visiblement elle avait peur d’être seule. Est-ce que quelqu’un lui voulait du mal ? Et la larme ne lui avait pas échappé, mais il ne savait pas trop comment réagir. Avec d’autres personnes il n’aurait pas hésité de s’approcher d’eux pour les conforter, mais avec elle… Il n’avait pas oublié sa réaction dans la ruelle.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mar 2 Oct - 9:26

Voler. Se sentir puissant. Ivy inspira profondément. Elle ne s'était jamais sentie puissante. Même sous forme lycane, elle se sentait en danger. Au fond, elle ne cherchait pas à se sentir puissante. Elle voulait juste se sentir en sécurité. C'était le qui lui manquait le plus. Et qui lui avait toujours manqué. La sécurité. Pouvoir dormir sur ses deux oreilles, ne pas sursauter pour un rien... Comme par exemple quand il lui demanda si elle avait déjà volé, elle sursauta légèrement. Pas beaucoup mais elle était ailleurs, et revenir ainsi sur terre... C'est peut-être normal de sursauter dans cette situation, pour tout le monde, mais elle en avait assez de sursauter.

Elle fit non de la tête. Non, elle n'avait jamais pris l'avion. N'avait pas non plus fait de parachute ou autre sport se passant en l'air. Elle n'en avait jamais eu le droit. Ni l'occasion. Elle avait passé ces sept dernières années presque enfermée chez elle alors prendre l'avion, elle qui n'avait jamais vu Dublin avant d'y arriver, par hasard, après ce fameux soir... Ce fameux soir où elle avait tué son beau-père. Elle serra les poings. Son beau-père qui... pourquoi ne parvenait-elle pas à l'oublier? C'était trop frais pour qu'elle puisse l'oublier. Elle avait l'impression qu'hier encore, elle avait du le supporter dans sa chambre. Alors que non, cela faisait plusieurs jours qu'elle avait fui, laissant derrière elle sa mère, le cadavre de Marshal, ne gardant avec elle que sa peluche et ses souvenirs, malheureusement.

A nouveau, il la tira de ses sombres pensées, en lui demandant si elle voulait qu'il s'en aille. Question à laquelle elle répondit précipitamment, trop d'ailleurs. Avant de s'excuser, et de se mettre à pleurer. Elle croisa ses bras sous sa poitrine, mais ne pouvait empêcher la lèvre inférieure de trembler, ni les larmes d'affluer vers ses yeux. Elle avait tant envie de se sentir tranquille, libre, en sécurité. D'oublier ces sept horribles années, et Marshal. Si seulement sa mère l'avait écoutée après cette première nuit... Si seulement sa mère n'avait jamais rencontré Marshal... Elle n'aurait pas été abusée pendant sept ans, n'aurait pas été transformée en lycan, et n'aurait pas tué le mari de sa mère avant de fuir, la peur au ventre.

« Tu as des problèmes ? »

Avait-elle des problèmes? Non. Oui. Pas vraiment, c’était compliqué. Marshal n'était plus là pour la chercher ni lui faire du mal. Et la police avait déclaré qu'il avait été tué par un loup donc elle était a priori tranquille mais... Oh. Ses amis. Ils étaient partis. La chercheraient-ils? Non... Si? Elle déglutit. Elle n'y avait pas songé jusqu'à maintenant. Elle baissa la tête en guise de réponse. Le pauvre. Il avait voulu la sauver de ses deux agresseurs et voilà qu'il se retrouvait coincé dans une cuisine avec une fille qui pleurait et ne répondait pas à ses questions. Elle écrasa une autre larme qui venait de commencer sa descente le long de sa joue droite. Non, la raison pour laquelle elle n'était jamais à l'aise, était toujours anxieuse... c'était à cause des souvenirs qui la hantaient et qu'elle ne parvenait pas à oublier. Il le fallait pourtant. Elle le voulait. Elle se força à sourire, même d'un sourire triste puis releva la tête pour regarder Adrian. "Non, c'est..." Quoi? Elle haussa les épaules. Elle cessa de sourire et baissa à nouveau la tête. Elle ne le connaissait pas donc elle ne se voyait pas tout lui raconter. Mais que pouvait-elle bien dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mar 2 Oct - 20:20

Adrian l’observait, il ne savait pas trop quoi lui dire. Il était pourtant quelqu’un qui savait écouter et conseiller. Mais ici c’était plus difficile. De un parce qu’il ne connaissait pas assez bien Ivy et puis elle n’était pas très bavarde. Et Adrian n’aimait pas insister. Cependant cela se voyait bien que cette jeune femme avait des problèmes. Et ce n’était pas sa nouvelle identité de lycane qui en était la cause, c’était autre chose. Ivy lui paraissait quelqu’un de perturbée. Peut-etre même instable ? Ca restait à voir. Elle répondit ne pas avoir de problèmes. Cependant quand elle a voulu expliquer pourquoi elle pleurait elle se bloquait avant même d’avoir lâché une seule information. Adrian arquait un sourcil. Visiblement elle était perturbé et pas un peu, mais soit elle avait peur d’en parler, soit elle ne voulait pas en parler.

« Tu sais… Tu n’as pas à avoir peur. Quoi qu’il y a je ne te jugerais pas. Et je sais me taire. »

Bien qu’Adrian se demandait de quoi une adolescente pouvait avoir si peur de parler. Mais il n’aimait pas la pousser à se confier à lui. Pourtant il pensait sincèrement que parler pourrait lui faire du bien, car visiblement elle n’arrivait pas à tenir une conversation normale sans pleurer, sursauter ou répondre bien trop vite.

« Je comprends que tu n’as pas envie d’en parler. Et je ne t’oblige à rien, mais je pense que cela pourrait pourtant te faire du mieux d’en parler. »

Mais encore une fois il ne l’obligeait à rien. Si elle ne voulait pas en parler, il n’allait pas lui obliger. Pour lui, elle pouvait très bien continuer à parler de tout et de rien. Cela ne le dérangeait pas. Bien qu’il commençait à s’inquiéter pour la santé mentale de la jeune femme. Peut-etre qu’il aurait quand même dû l’amener à la police, afin qu’elle puisse parler à un psy de ce qui venait de lui arriver. Mais tiens, voilà une idée ! Il pensait immédiatement à Juliette. Non seulement c’était quelqu’un de douce et d’ouverte d’esprit. Mais c’était une psy et elle était lycanne, alors en priori rien devait bloquer Ivy pour parler et s’ouvrir à elle. Il sortait son portable et cherchait le numéro de Juliette. Une fois trouvé il lui donnait son portable.

« Si jamais t’as besoin de parler à quelqu’un, je te conseille de téléphoner à cette personne. C’est une amie, elle s’appelle Juliette. Elle est psy mais c’est aussi une lycanne et puis c’est une femme. C’est parfois plus facile de parler à une inconnue et une pro qu’à une autre personne. »

Oui bon peut-etre qu’il y avait des choses qu’elle ne voulait pas vraiment dire à un homme ? Après tout elle était jeune et devait surement être gênée par rapport à certaines choses. Déjà qu’elle paraissait assez timide dans la plupart des sujets.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mer 3 Oct - 23:02

Elle n'avait pas à avoir peur de parler, il savait garder un secret, il ne l'obligeait pas.. Elle savait tout cela, même avant qu'il ne l'ait dit. Elle le sentait. Sans pouvoir se l'expliquer. Elle sentait qu'il était quelqu'un de bien. Mais... Elle n'y arrivait pas. Et ce n'était pas seulement à cause des sanglots qui l'empêchaient de respirer correctement. Pourtant, elle aurait bien aimé pouvoir respirer! Sa respiration devenait de plus en plus difficile. C'était plus fort qu'elle. Elle regarda autour d'elle. Elle était en lieux surs. Elle n'avait rien à craindre. Et puis, de toute façon, son beau-père était mort. Et ses deux amis n'avaient aucune raison de se mettre à sa recherche, si? A moins qu'elle n'ait pas été transformée uniquement pour Marshal mais aussi pour eux? Elle frissonna et eut une subite envie de vomir.

« Si jamais t’as besoin de parler à quelqu’un, je te conseille de téléphoner à cette personne. C’est une amie, elle s’appelle Juliette. Elle est psy mais c’est aussi une lycanne et puis c’est une femme. C’est parfois plus facile de parler à une inconnue et une pro qu’à une autre personne. »

Elle regarda Adrian, comme s'il venait de lui parler dans une autre langue. Puis elle remarqua le numéro qu'il lui montrait. Sur son téléphone. Elle releva ensuite les yeux vers lui. Ses sanglots se calmèrent d'un coup et elle parvint à respirer un peu plus aisément. Même si parfois, un sanglot venait perturber la respiration. Une psy? Lycane? Ca pourrait l'aider? Aller voir une psy, elle avait vu ça parfois dans les films... Mais n'y avait jamais vraiment pensé. Elle déglutit, pour faire disparaitre la boule qui semblait bloquer sa gorge. Elle se mordit la lèvre inférieure, se demandant si ça pourrait l'aider et donc, si elle avait tout intérêt à aller la voir. Elle regarda Adrian, des yeux plein d'espoir mais d'incertitude. Pouvait-elle tout de même avouer avoir tué quelqu'un? La psy ne risquait-elle pas d'alerter la police, même si elle-même était lycane? Elle baissa les yeux... "Je ne sais pas si c'est une bonne idée..." Peut-être devrait-elle demander son avis à Alexy. Alexy était au courant, elle. Donc... Si Alexy lui disait que c'était une bonne idée, peut-être prendrait-elle contact avec cette.. Juliette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 4 Oct - 6:19

Adrian la regardait. Elle ne semblait pas vouloir parler et c’était son droit. De plus il ne voulait pas insister. Cependant parce qu’il était quand même de l’avis que ca serait mieux pour elle si elle arrivait à en parler avec quelqu’un, il lui passait le numéro de Juliette. Il pensait, non il était certain, qu’elle pouvait aider Ivy. Juliette avec un cœur en or et savait comment écouter les gens. Et de plus, elle-même n’était pas une lycanne depuis bien longtemps alors elle était la mieux placé à comprendre les sentiments d’Ivy, de plus c’est une femme et les femmes se comprennent mieux entre elles. Du moins, c’est ce qu’Adrian présumait. Cependant Ivy disait qu’elle n’était pas sure que ca soit une bonne idée. Adrian l’observait quelques moments avant de se lever et d’aller lui-même prendre une serviette en papier et sortait un stylo de sa poche pour y noter le numéro de Juliette avant de poser la serviette sur la table devant Elysa.

« Bonne ou mauvaise idée, tu ne le saurais que lorsque tu lui auras parlé. Visiblement tu as besoin de parler à quelqu’un, de te confier…. Et puis il faut savoir qu’elle est tenue sous le secret professionnel, donc tout ce que tu lui diras, elle se devra de le garder pour elle. Et je peux vraiment te rassurer que c’est quelqu’un de bien. »

Bon Adrian n’était pas vraiment sur qu’il avait réussit à persuader Ivy. Mais au moins il lui avait dit ce qu’il pensait et il lui avait laissé le numéro de Juliette. Il ne pouvait pas vraiment faire plus vu l’attitude fermée de la jeune femme. Maintenant c’était à elle de décider. Soit elle prenait rendez-vous soit elle jetait le numéro dans la corbeille. C’est à elle de voir. Adrian n’était pas capable de prendre la décision à sa place, vu qu’il ne pouvait pas s’imaginer ce qu’elle avait enduré ni ce qu’elle avait sur la conscience. Tout ce qu’il avait pu faire, il l’avait fait. Il l’avait sauvé, ramené chez elle, et lui avait aidé à s’ouvrir, lui avait même filé l’adresse d’une psy. Que pouvait-il faire de plus ? Rien. Elle était une adulte a présent, digne de prendre ses propres décisions et de décider par elle-même ce dont elle avait besoin.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 11 Oct - 9:12

« Bonne ou mauvaise idée, tu ne le saurais que lorsque tu lui auras parlé. Visiblement tu as besoin de parler à quelqu’un, de te confier…. Et puis il faut savoir qu’elle est tenue sous le secret professionnel, donc tout ce que tu lui diras, elle se devra de le garder pour elle. Et je peux vraiment te rassurer que c’est quelqu’un de bien. »

Ivy fixa le papier qu'Adrian venait de glisser sur la table devant elle. Elle se mordit les lèvres, encore. Il avait peut-être raison. Peut-être cela lui ferait-il du bien de parler? De se vider le coeur? Enfin, Alexy lui avait dit qu'elle n'avait pas mal agi... Mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir suivie, hantée par cet homme qui avait été son beau-père pendant sept ans. Qui était censé être la figure paternelle. Qui était censé la protéger. Mais qui l'avait abusée, trahie, salie. Et puis selon Adrian, cette Juliette était tenue au secret professionnel. Donc... Quoique. Même quand on leur confessait un meurtre, ils devaient le garder pour eux? Ce serait quand même fort, non? Vous imaginez un tueur en série aller avouer ses crimes chez un psy qui est tenu au secret professionnel? Vous imaginez? Le psy devoir se taire et vivre avec cette information sur la conscience? Bon, Ivy n'était pas une tueuse en série, et même loin de là. Mais elle avait tué. Elle avait pris une vie.

Elle attrapa la serviette dans ses mains, et releva le regard vers Adrian. Elle ne savait toujours pas si elle allait appeler ce numéro mais elle pouvait toujours, néanmoins, le remercier. Parce qu'il voulait l'aider. Il l'avait déjà aidée. Mais il continuait. "Merci.. quand même." Ivy tourna ensuite la tête vers le canapé. Puis vers l'escalier. Elle était fatiguée. Elle n'avait pas bu de café après tout, elle. Et après toutes ces émotions, elle était épuisée, vidée. Mais monter, seule, dormir... Dans cette grande maison. Cependant, elle n'osait pas demander à Adrian de rester encore. Ne serait-ce pas abuser de sa gentillesse? "Dis... ça te dérangerait de..." Quoi? Veiller sur elle jusqu'à ce qu'elle s'endorme? C'était ridicule. Tout simplement ridicule. Elle avait dix-huit ans! Elle n'était plus une enfant, normalement. Elle prit pourtant une profonde inspiration puis se jeta à l'eau. "De rester, jusqu'à ce que je ... m'endorme?" Elle se mordit la lèvre, honteuse. "Je sais que ... j'ai déjà pris pas mal de ton temps donc je comprendrais que tu refuses... Tu as certainement mieux à faire mais..." A croire qu'elle ne pouvait plus s'arrêter de parler. Elle sentit ses joues rougir. "Je suis désolée... Tu n'es pas obligé..." Ivy soupira. Elle n'aimait pas se sentir si faible mais... elle n'était pas encore prête. A être forte. Ca viendrait, petit à petit, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 11 Oct - 23:55

Adrian lui avait donné le numéro de téléphone de Juliette, et avait tenté de la persuadé, il espérait qu’elle allait lui passer un coup de fil, car il pensait bien qu’elle en avait besoin. D’ailleurs les mots qu’Ivy prononçait par la suite, le prouvaient encore plus. Elle voulait qu’il reste jusqu’à ce qu’elle s’endorme ? Voilà une demande étrange, surtout qu’elle ne le connaissait à peine. Mais il n’eut même pas le temps de prononcer un seul mot qu’elle continuait à parler. Si elle parlait peu, là elle semblait devoir attraper un train tellement qu’elle n’arrêtait pas de parler. Il sourit d’ailleurs en la voyant faire. Elle rougissait aussi. Et bien que sa requête soit assez étrange, elle ne devait pas se mettre dans des tels états.

« Ne t’en fais pas…. Je resterais. Il n’y a aucun problème. Va te coucher. Je vais encore prendre une deuxième tasse et dès que je suis sure que tu es au pays des rêves, je fermerais la porte derrière moi. »

Oui, c’était vraiment bizarre tout ça. Mais Adrian était quelqu’un qui voulait toujours aider les gens. Et cela ne le dérangeait pas de rester encore un peu et d’attendre qu’elle s’endorme. Visiblement elle avait du mal à être seule. Est-ce que c’était dû à sa transformation en lycan ? Non cela devait être bien plus profond que ça. Mais il ne savait pas vraiment d’où cela pouvait venir. Est-ce que c’était à cause de sa quasi-agression cette nuit ? Non encore là, il en doutait fortement. Quoi qu’il se passait dans la tête de la jeune femme, c’était bien plus profond et bien plus loin que de ce qui venait de se passer ce soir. Mais Adrian ne pouvait pas dire quoi. Il était loin d’être psychologue et avait du mal à analyser les gens. D’ailleurs mieux fallait même pas s’y mettre. Il se levait et allait se servir une deuxième tasse de café, signe qu’il comptait bien faire ce qu’il avait dit, avant de se rasseoir.

« Bonne nuit, petite. »

Il sourit avant de prendre une gorgée du café. Il l’observait alors qu’elle allait s’installer sur le canapé. Elle dormait dans le canapé ? Pas sur un lit ? Il n’y avait pas assez de chambres dans cette maison ? Ah peu importe, il buvait en silence. Ses pensées allaient un peu à droite et à gauche. Il repensait à son frère, puis à Juliette et puis ses pensées s’attardaient sur cette jeune fille qu’il venait de rencontrer et qui à présent dormait profondément. Il pouvait entendre sa respiration d’où il se tenait, sans trop de difficulté. Doucement il se levait et partait telle une ombre, s’assurant de bien avoir fermé la porte derrière lui. Il espérait vraiment qu’elle allait contacter une psy. Car vivre dans une peur sans cesse, n’était pas une vie.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 18 Oct - 2:29

« Ne t’en fais pas…. Je resterais. Il n’y a aucun problème. Va te coucher. Je vais encore prendre une deuxième tasse et dès que je suis sure que tu es au pays des rêves, je fermerais la porte derrière moi. »

Ivy baissa la tête honteuse de lui avoir demandé un telle chose mais soulagée qu'il ait accepté de lui rendre encore une fois service. Elle avait eu beaucoup de chance de tomber sur lui ce soir. S'il n'avait pas croisé sa route, elle aurait été agressée par deux hommes. Peut-être même ne serait-elle plus en vie. Et si elle leur avait survécu, qu'aurait-elle fait? Elle n'aurait pas été à la police, elle n'en aurait eu ni la force ni le courage. Elle serait donc rentrée, tant bien que mal, au QG, et... aurait passé une nuit blanche, ne pouvait pas s'endormir après ce qui lui serait arrivé. Mais heureusement, il était passé par là, l'avait sauvée des griffes de ces deux pervers, mais avait fait bien plus. Il l'avait raccompagnée jusqu'ici, avait accepté de lui tenir compagnie, et maintenant avait même accepté de veiller jusqu'à ce qu'elle trouve le sommeil. Elle lui en avait tant demandé. Elle le regarda du coin de l’œil aller se resservir une deuxième tasse de café puis se rassoir devant elle.

« Bonne nuit, petite. »

Elle sourit timidement et redressa la tête, doucement. Elle s'humidifia les lèvres, se les mordilla légèrement. "Merci... beaucoup. Pour tout." Tout ce qu'il avait fait pour elle ce soir. Il aurait très bien pu prétexter une urgence ou quelque chose à faire pour se débarrasser d'elle mais il n'en avait rien fait. Et puis, il aurait pu profiter de la situation ou ne pas se montrer si gentil mais il ne l'avait pas fait. Alors elle lui en était très reconnaissante. Elle se releva puis hésita et décida de dormir dans le canapé. Au moins il ne devrait pas venir voir dans sa chambre si elle dormait ou non. Et puis, si quelqu'un entrait de force dans la maison, elle l'entendrait ainsi. Enfin, mieux valait ne pas penser à cette hypothèse. Elle s'assit, attrapa le plaid qui couvrait le dossier du canapé et s'étendit. Elle ferma les yeux puis se rendit compte qu'elle ne lui avait pas souhaité une bonne nuit en retour. Alors, gardant les yeux fermés et le poing serré sur la couverture qui la recouvrait à présent, elle ouvrit la bouche. "Bonne nuit... Adrian." Ensuite elle inspira profondément pour se calmer. Il ne lui fallut que deux minutes pour s'endormir. Elle était fatiguée, certes, et ne dormait pas toujours très bien, mais en plus, les évènements de la soirée l'avaient épuisée. Elle n'entendit pas Adrian partir. Et se réveilla le lendemain matin, sans s'être réveillée une seule fois de la nuit. Ce qui lui arrivait rarement. Elle eut l'impression d'avoir rêvé la soirée. Et pourtant elle avait bien eu lieu puisqu'elle avait le numéro de la psychologue qu'Adrian lui avait noté. Peut-être devrait-elle l'appeler...

[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian]

Revenir en haut Aller en bas
 

Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Inis Mór :: Parc national-
Sauter vers: