AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 1 Juil - 9:47

Elle avait eu peur de tout ces derniers temps, ces dernières années. Elle n'était plus jamais sortie de chez elle. Après le mariage de sa mère avec celui qui fut son beau-père, sa première relation, non-consentie malheureusement, sa figure paternelle. Et pendant ces quelques années, elle n'avait jamais été plus loin que le jardin. Parce qu'elle savait ce qu'elle aurait risqué si elle avait oser fuir. Il l'aurait retrouvée et l'aurait battue, torturée, violentée... mais ne l'aurait pas tuée. Non. Ce n'était pas assez instructif comme punition et il aurait perdu sa distraction nocturne.

Mais voilà, il était mort maintenant. Et elle était devenue un loup-garou, comme dans les livres ou presque. Pour ce qu'elle en savait du moins.

Et elle était à Dublin depuis quelques jours maintenant. Alors qu'elle était seule, elle avait eu envie de visiter. Elle qui n'était plus sortie de chez elle depuis sept années, son coeur l'avait poussée dehors. Et puis, peut-être trouverait-elle de quoi s'occuper. Un travail? Elle n'avait que son diplôme du lycée mais peut-être... Mais était-elle capable de travailler, avec ce nouvel être qu'elle était devenue? Enfin, elle découvrirait son nouvel environnement. Et elle avait un peu d'argent, elle pourrait peut-être s'acheter un petit quelque chose... Toujours est-il qu'elle s'était vêtue d'un jean et d'un t-shirt et s'était rendue à Dublin. Bras croisés, elle avait marché, regardé, les magasins, les maisons, les rues. Elle passait dans le parc quand elle entendit des bruits de pas derrière elle. Son rythme cardiaque s'accéléra mais elle tenta de se calmer. Il était normal que d'autres personnes se promènent, il faisait beau, bien que le soleil soit en train de se coucher. Ce ne devait être rien de grave. Des passants, simplement. Elle continua donc de marcher. Mais, elle qui avait pris son courage à deux mains pour quitter le QG, elle aurait peut-être mieux fait de céder à ses peurs et d'y rester. Il ne s'agissait pas de simples passants bien intentionnés.

"Mademoiselle... Mademoiselle..."

Elle tourna légèrement la tête sur le côté mais elle hésitait entre fuir ou se retourner. Peut-être n'étaient-ils pas méchants. Elle inspira et se retourna. Elle se retrouva face à deux hommes qui n'avaient pas du tout l'air bien intentionnés. Ils arboraient un sourire carnassier. Ils s'approchèrent et l'attrapèrent par les bras. Elle voulut crier mais un des deux lui mit une main sur la bouche. Elle se retrouva poussée derrière quelques arbres, dissimulés du passage sauf pour quelqu'un qui y regarderait à deux fois. Ils la plaquèrent sur le sol. Un des deux hommes défit la fermeture du pantalon d'Ivy. Pour avoir subi ça pendant sept ans, chaque nuit, elle savait ce qui l'attendait. Cependant, avec son beau-père, elle savait qu'elle serait encore vivante quand il aurait fini. Avec ces deux hommes, elle en doutait. Elle se débattait et ils riaient. Elle pleurait et ils riaient. Elle gémissait et ils riaient. Elle ne savait pas quoi faire aussi elle pria mentalement après de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 1 Juil - 10:39

C’est en rentrant à la maison, sur le chemin du retour qu’Adrian captait quelque chose qu’i n’aurait pas dû capter. On se rapprochait d’une pleine lune et le loup qui se cache en lui, est bien trop réceptive. Il entendait plus qu’un simple humain et ce qu’il entendait était loin d’être un bon signe. Des rires, des pleurs, peut-etre pas assez fort pour qu’un humain plus l’entendre, mais assez pour qu’il puisse localiser les personnes. C’est dans une des ruelles qu’il voyait ce qui se passait. Cela ne durait pas longtemps avant qu’il attrapait un des hommes par l’épaule pour lui foutre son droit en plein dans la joue. Deux contre un, ça aurait été difficile pour un humain, mais pas pour lui. Non seulement il était dans l’armée, entrainé à se battre, mais en plus de ça, il avait de la force supérieure à celle d’un humain. Et il ne tardait pas à foutre un dans le mur alors que le deuxième tentait de lui donner des coups, pas de chance pour lui, Adrian était plus rapide. Et dans un seul geste, il lui avait déjà cassé le bras. Mais n’étant pas un meurtrier, Adrian les laissait filer, les regardant jusqu’à ce qu’il ne pouvait plus le voir, avant de tourner son visage sur la jeune femme. S’agenouillant doucement près d’elle, il n’osait guère la toucher, mais lui proposait sa main pour l’aider à se relever.

« Ça va ? Ils ne vous feront plus rien, vous êtes blessé ? »

Il n’avait pas vraiment prit la peine de parler aux agresseurs, de toute manière ses yeux ne pouvaient pas se tromper, c’était d’une évidence… Le viol, ils tentaient de violer une jeune femme. Vraiment des gens qui méritent plus qu’un bras cassé et quelques coups. Il observait la jeune femme, se demandait comment elle allait, à première vue elle n’était pas blessé. Elle voulait peut-etre aller porter plainte, aller à la police ? ou peut-etre qu’elle voulait simplement rentrer chez elle. Dans les deux cas, Adrian comptait bien la raccompagner, une agression suffisait. Cependant alors qu’il l’observait, il y avait quelque chose d’étrange chez elle. Il ne savait pas immédiatement dire quoi, mais il avait un drôle de sensation près d’elle. Il connaissait ce sentiment, sentiment de familiarité… Mais d’où ? D’où connaissait-il ce sentiment ? Qu’est-ce que cela voulait dire ? Puis tout à coup, il comprit. Cette familiarité… Une louve ! C’était une lycane !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Lun 2 Juil - 0:31

Elle se revoyait dans cette pièce qui lui avait servi de chambre, attendant ce qui n'allait pas tarder à arriver. Son beau-père allait entrer et refermer la porte à clé derrière lui. Il se dirigerait ensuite vers le lit d'Ivy, tirerait la couverture qui la cachait, et se déshabillerait, en la regardant, fragile, effrayée.

Elle se revoyait cette première nuit. Elle était couchée sur le côté et tentait de s'endormir. Elle pensait à sa voisine, seule personne qui voulait son bien. Elle lui manquait déjà. Elle essayait de trouver le sommeil, en se disant que même si elle avait du mal à faire confiance à cet homme que sa mère venait d'épouser, peut-être était-il mieux qu'il n'en avait l'air. Elle se voyait faire semblant d'être assoupie quand elle avait entendu la porte de sa chambre s'ouvrir. Elle se revoyait tendre l'oreille pour comprendre ce qu'il se passait quand son beau-père était entré dans sa chambre. Elle faisait toujours semblant d'être endormie. Elle l'entendit fermer la porte mais pensait qu'il était ressorti. Sauf que non.

Elle était perdue dans ses pensées, pour ne pas être mentalement là quand cette scène se répèterait encore, en pire. Ils avaient ouvert son pantalon et un des deux avait glissé sa main dans le pantalon d'Ivy. Elle frissonna. Elle détestait les hommes. Tous. Sauf Sean. C'était le seul qui n'avait pas cherché à abuser d'elle jusqu'à maintenant. Elle les maudissait. Pourquoi donc tous voulaient-ils la faire souffrir, abuser d'elle? Ne pouvait-elle pas vivre en paix? Elle ne voulait pas mourir. Si un des deux la touchait, en-dessous de ses vêtements, son loup se réveillerait. Elle le sentait et l'espérait. Parce qu'ils ne lui laisseraient pas la vie sauve, ou alors elle souffrirait énormément en tout cas. Mais elle entendit des pas, d'une quatrième personne. Elle n'osa pas tourner la tête. Elle ne voulait pas, de peur de voir un troisième agresseur. Elle entendit un bruit sourd et finalement les deux hommes qui la tenaient l'avaient lâchée, elle se recroquevilla sur le côté, en boule, pour se protéger et se boucha les oreilles.

« Ça va ? Ils ne vous feront plus rien, vous êtes blessé ? »

Elle se força finalement à ouvrir les yeux et tourna lentement la tête vers celui qui venait de lui parler. Elle se méfiait. Les avait-il fait fuir pour la garder pour lui seul. Elle vit la main qu'il lui avait tendue mais ne voulait pas la prendre. Elle ne le connaissait pas. Elle s'assit et s'éloigna le plus possible de lui, jusqu'à ce que son dos heurte une surface solide. Son pantalon était toujours ouvert mais elle n'était pas dans une position propice à la fermeture de son jean. Elle continua de fixer son sauveur. Deux fois qu'elle se faisait aider par un homme. Après avoir été attaquée par un autre homme (ou deux en l'occurrence). Elle n'avait pas répondu à sa question. Etait-elle blessée physiquement? Non, elle ne le pensait pas. Mais moralement, mentalement.... c'était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Lun 2 Juil - 3:11

Non il ne savait pas trop pourquoi son côté lycan ne s’était pas manifesté. De peur ? Traumatisme ? Est-ce que cela avait réellement d’importance ? Mmm surement pas. Les agresseurs étaient partis et la jeune femme reculait, visiblement elle avait peur d’Adrian. Sa main restait tendue quelques moments dans le vide avant qu’il ne la retire. Observant la jeune femme qui n’avait toujours pas dit un seul mot. Il l’observait, au fond il ne savait pas trop quoi dire.

« N’ayez crainte, je ne vous ferais aucun mal. »

Est-ce qu’elle comprenait au moins ses paroles ? Mmm pas sure, il se rapprochait doucement d’elle, mais son dos heurta le mur et son visage exprima la peur. Il ne s’approchait donc pas plus d’elle. Elle n’avait toujours pas prononcé un seul mot et si elle ne parlait pas, il ne pouvait pas l’aider. Voulait-elle rentrer chez elle ? Ou habitait-elle ? Mmm des questions qu’elle ne semblait pas prête à répondre. Alors voilà, il prit une décision. Elle était lycan, pas sure qu’elle sache ce qu’elle est. Mais si elle le savait elle n’aurait pas peur de le voir se transformer. Du moins elle ne partirait pas en panique. Et peut-etre que sous sa forme de loup il pouvait gagner plus facilement sa confiance ? Et puis dans les pires des cas, il pourrait toujours se transformer. De toute manière, il n’avait rien à perdre. Elle était comme lui, alors elle allait surement pas le trahir à un prime. Il s’éloignait de quelques pas d’elle. Enlevait ses chaussures ainsi que son t-shirt et son pantalon avant de laisser le loup prendre place. La transformation fut rapide et pas très douloureuse, il avait l’habitude, depuis le temps qu’il était un lycan.

C’est sous forme de loup, qu’il s’approchait doucement d’elle. Les oreilles plats, il ne voulait pas lui faire peur. Simplement l’aider. Et si elle ne lui laissait pas s’approcher d’elle en tant qu’homme peut-etre qu’elle lui laisserait s’approcher en tant que loup ? Du moins il espérait. Il se laissait glisser doucement sur le sol, s’allongeant tout en regardant sa réaction. Ce n’était pas la première fois qu’il s’approchait d’une humaine sous cette forme-là. Et d’habitude il arrivait à gagner leur confiance. Avec elle, rien n’était certain, mais peut-etre qu’elle se sentira plus à l’aise, sachant qu’il est comme elle.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Lun 2 Juil - 9:53

« N’ayez crainte, je ne vous ferais aucun mal. »

Il avait fini par baisser sa main mais Ivy n'en était pas moins sur ses gardes. Il pouvait en effet avoir chassé les autres pour se la garder pour lui, alors elle continuait de le regarder, prête à réagir au moindre risque. Les deux autres l'avaient eue par surprise et par faiblesse mais on ne l'y prendrait pas deux fois. Quand il commença à s'éloigner, elle pencha la tête sur le côté, surprise et perplexe. La laissait-il tranquille? Ce serait... pas trop mal. Parce que s'il était gentil, tant pis, et s'il était mal intentionné, elle en serait débarrassée et pourrait rentrer au QG en courant pour être plus vite en lieu sur. Sauf qu'il s'arrêta et enleva ses chaussures. Oh non. Elle déglutit. Il semblait plus fort que les deux autres. Alors même s'il était seule, elle doutait de pouvoir le repousser. Elle regarda autour d'elle, histoire d'étudier ses chances de fuir. Quand elle le regarda à nouveau il avait enlevé son t-shirt et s'apprêtait à enlever son pantalon. Ce serait le moment idéal pour fuir. Quand il aurait les jambes occupées. Alors, elle posa une main au sol pour prendre appui pour se lever. Elle se leva, au même moment qu'il... Dos au mur, elle le regarda. Se transformer? Elle déglutit. A nouveau. Mais ne bougea plus. Le loup s'approcha d'elle lentement puis se coucha sur le sol, oreilles baissées. Elle était bouche bée. Elle avait encore eu de la chance visiblement. Encore une fois, elle était tombée sur un lycan. Quoique, son beau-père était lui aussi un lycan mais il n'était pour autant pas chevaleresque. Il était même particulièrement mal intentionné. Mais celui-ci semblait gentil. Sous forme de loup en tout cas. Elle leva la main comme pour aller caresser le loup mais se ravisa. Est-ce que ça se faisait de caresser un loup? Son pantalon était toujours ouvert. Elle l'avait complètement oublié. Elle se laissa tomber assise par terre et se mit à pleurer. Sa vie avait tant changé ces derniers jours. Elle était complètement perdue. Et en même temps, elle n'avait jamais eu autant d'espoir en l'avenir. Alors ce loup, là devant elle... Elle se mit à pleurer sans savoir pourquoi ni pouvoir s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Lun 2 Juil - 10:16

Sous sa forme de lycan, il observait doucement la jeune demoiselle, qui semblait doucement prendre plus de confiance, elle voulait le caresser ou du moins le toucher, mais se ravissait à la dernière minute. C’est vrai que ça pouvait paraître étrange de caresser un animal qui en vérité est un homme. Mais pourtant faut pas se fier à tout ça, c’était le loup-là qui parlait et il aimait plutôt les caresser, surtout sur sa tête. Elle finit par se laisser glisser sur le sol, pleurant et doucement il s’approchait d’elle. Il ne pouvait pas parler mais parfois les paroles étaient inutiles. Doucement il s’assit à côté d’elle. Oui, quand il le voulait il pouvait être le meilleur ami à quatre pattes. En tout cas une chose était sure, c’est que sous cette forme-là, elle le laissait s’approcher d’elle. Comme quoi, certains gens pouvaient avoir peur de lui tout comme d’autre pouvait avoir plus vite confiance. Doucement il posait sa tête contre le genou de la jeune femme. Il voulait la rassurer, la protéger, la faire parler, qu’elle se confie. Il ne pourrait certainement pas lui répondre sous cette forme-là, mais au moins il pouvait l’aider. L’aider à trouver son chemin, à la protéger sur la route. Adrian n’était pas un mauvais garçon, coureur de jupons peut-etre, mais il était protecteur, il l’avait toujours été. C’était une des grandes raisons pourquoi il n’aimait pas les vampires, parce qu’ils tuaient les humains.

Et ces salopards qui s’étaient pris à cette jeune fille, il les aurait bien mordu, mais il savait ce qu’une morsure de lycan pouvait engendrer, ayant été lui-même victime. Ainsi il préférait éviter de mordre des humains. Par contre il ne disait pas non à des vampires. Doucement il passait sa tête sous le bras de la jeune femme, il fallait qu’elle se lève, ce n’était pas bien de rester dans une telle ruelle, même si il était apte à la protéger d’autres agresseurs. Elle ne devait pas rester dans le froid, la noirceur et l’odeur pas très hygiénique de cette ruelle. Elle devait être chez elle, dans un endroit chaud, entouré de gens qui l’aiment. Pas ici.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mar 3 Juil - 8:48

Alors qu'elle pleurait, elle sentit le loup venir se placer près d'elle. Elle le sentit aussi poser sa tête sur son genou. Elle déglutit, et cessa progressivement de pleurer. Elle regarda le loup et le caressa un peu sur le sommet de la tête et derrière les oreilles. Elle le regardait, dans les yeux puis le loup redressa la tête et la glissa sous le bras de la jeune femme. Voulait-il qu'elle se lève? Elle regarda autour d'elle. Certes, il y avait mieux comme endroit pour reprendre son souffle et se reposer. Elle n'y avait pas prêté attention jusqu'à maintenant, mais il régnait dans cette ruelle une horrible odeur. Elle reposa une main contre le mur et s'aida pour se relever à nouveau. Elle essuya ses mains sur son jean et sursauta, avant de rougir. Elle referma, en vitesse, la fermeture éclair de son pantalon, détournant le regard, honteuse de s'être montrée ainsi, même si en l'occurrence, c'était à un loup qu'elle s'était montrée. Elle croisa ses bras sous sa poitrine et regarda le loup. "Merci.. euh... monsieur." Après tout, c'était un homme à la base. Elle avait peur de partir, de quitter cette ruelle qui n'avait pourtant rien de réconfortant ou d'accueillant. Mais si ses agresseurs l'attendaient à la sortie? Ou un peu plus loin? Dire qu'elle n'avait même pas de téléphone pour appeler Sean. Ou Alexy... Et se balader en loup n'était certainement pas la meilleure idée, en plein Dublin. D'ailleurs, il ferait peut-être mieux de se reprendre sa forme humaine. "Je vais.. me retourner.. pour que vous puissiez vous re-transformer..." Elle se tourna dos au loup. "En espérant qu'il n'en profite pas pour t'attaquer" lui susurra sa petite voix paranoïaque. Mais elle tenta de se raisonner comme elle l'avait déjà fait avec Sean : s'il avait voulu s'en prendre à elle, il aurait déjà pu le faire. Elle était mal à l'aise, très mal à l'aise. Un homme était normalement en train de se rhabiller, juste dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mar 3 Juil - 11:36

Se retransformer? Oui, c’était peut-etre la meilleure chose à faire. Après tout un loup ne passe pas inaperçu à Dublin. Et ce n’était pas le moment de se mettre des primes sur le dos. Il s’éloignait doucement de la jeune femme, gardant cependant un œil sur elle. Non parce qu’il pensait qu’elle allait tenter de se retourner, mais plutôt parce qu’il craignait qu’elle en profite pour s’en fuir. Mais non, s’habillant rapidement, il en avait l’habitude. Il finit par briser le silence.

« C’est bon, vous pouvez vous retourner, je suis décent. «

C’était un peu étrange de lui dire ça, mais faut dire qu’une rencontre lycan est toujours des plus étranges, surtout quand on n’a pas l’habitude d’en rencontrer. D’ailleurs il se demandait pourquoi elle n’avait pas laissé son loup prendrait le dessus. Avait-elle peur de ne pas le contrôler ? De tuer ou de blesser ? Il s’approchait doucement d’elle, gardant cependant une certaine distance, car il avait bien vu qu’elle se méfiait de lui. Elle ne devrait pas. Mais il pouvait comprendre.

« Vous voulez que je vous accompagne jusqu’au commissariat ? Je peux aussi vous raccompagner chez vous ? Question que vous ne devez pas parcourir la ville toute seule. »

De toute manière même si il refusait il allait la suivre jusqu’à ce qu’il soit certain qu’elle était bien arrivé en sécurité chez elle. Mais parce qu’il ne voulait pas être vu comme un stalker et que c’était toujours mieux de pouvoir parler un petit peu et de rester en bonne entente avec des autres lycans. Même si au fond Adrian s’en foutait bien de s’entendre bien ou pas avec un autre lycan.

« Au faite je m’appelle Adrian. »

Il lui représentait sa main, mais n’était pas sure que cette fois-ci elle accepte de la serrer. De toute manière, il comprendrait si elle restait méfiante. La méfiance n’était pas une mauvaise qualité, elle permettait de ne pas faire confiance à n’importe qui. Il l’observait doucement, et se devait de lui poser la question qui lui brûlait le palet depuis qu’il s’est rendu compte qu’elle était comme lui. Un loup.

« Pourquoi est-ce que vous ne vous êtes pas transformé devant ces hommes ? pourquoi les avoir laissé faire ? »

Ce n’était pas un reproche, mais une question. Elle avait tout le choix de répondre ou pas. Il n’y avait aucune obligation.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Sam 7 Juil - 8:57

Quand il lui indiqua qu'elle pouvait se retourner, qu'il était décent, elle se retourna, doucement néanmoins. Si c'était un pervers, il était peut-être toujours en petite tenue, mais ça ne l'empêcherait pas de lui dire de se retourner pour qu'elle le voit. Yeurk. Mais non, heureusement, il était habillé. Elle croisa les bras et baissa les yeux.

« Vous voulez que je vous accompagne jusqu’au commissariat ? Je peux aussi vous raccompagner chez vous ? Question que vous ne devez pas parcourir la ville toute seule. »

Elle releva la tête, d'un coup sec et rapide, choquée. Le... la police? Non!! Elle n'était pas censée être ici, son beau-père avait été retrouvé quelques jours plus tôt, mort, dans la forêt et elle serait en train de sa balader à Dublin? Non! En plus, du coup, sa mère la retrouverait, non? Et quant à sa proposition de la raccompagner chez elle... elle n'avait pas de "chez elle", à moins qu'on considère le QG comme sa maison. Mais pouvait-elle le mener là-bas? Etait-il un.. bon lycan? Mais d'un côté, ça la rassurerait de l'avoir avec elle. Elle n'aurait pas à rentrer seule, dans ces rues qu'elle ne connaissait pas bien, après ce qui venait de se passer.

« Au faite je m’appelle Adrian. »

Adrian, noté. Sean, Adrian. Après un loup, c'était un autre qui l'aidait. Il lui tendait la main, et après avoir hésité, elle la saisit pour la secouer poliment, brièvement. Il venait quand même de lui sauver la vie. C'était peut-être exagéré mais qui sait ce qui lui serait arrivé, avec ces deux hommes, s'il n'était pas arrivé et ne l'avait pas aidé?

« Pourquoi est-ce que vous ne vous êtes pas transformé devant ces hommes ? pourquoi les avoir laissé faire ? »

Elle récupéra sa main, comme s'il l'avait brûlée. Pourquoi ne s'était-elle pas transformée? Elle déglutit et baissa les yeux. "J'avais.. trop peur." Et elle avait un peu honte maintenant. Mais elle avait décidé. Si ils avaient été plus loin, elle se serait transformée. Encore eut-il fallu qu'elle y arrive. Elle ne maîtrisait pas encore son.. loup. C'était encore trop récent. Une semaine? Deux? Alors, tout ça, c'était... comme l'inconnu pour elle. Elle avait toujours les yeux baissés. Et frissonna. Il commençait à se faire tard alors le temps se rafraîchissait un peu. "Vous.. êtes quelqu'un de bien, n'est-ce pas?!" S'il était quelqu'un de bien, elle accepterait qu'il la raccompagne. Quoique, elle ne le connaissait pas! Et s'il était mauvais, il ne l'avouerait certainement pas. "Vous connaissez Sean ou Alexy?" S'il les connaissait, il saurait où la raccompagner, non? A nouveau, peut-être pas. S'il ne les connaissait pas, tant pis. Et s'il était méchant, elle venait d'attirer des ennuis à Sean et à Alexy. Quoique, ce n'était pas des prénoms inhabituels, si?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Sam 7 Juil - 10:49

Il l’observait doucement. Etant lycan il était plus réceptif au moindre mouvement de la jeune femme, odorat plus développé ainsi que tous les autres sens, il l’observait sans dire un mot, alors qu’elle se décidait d’accepter sa main lorsqu’Adrian s’était présenté. Le regard qu’elle lui avait jeté un peu plus tôt lorsqu’il avait parlé de police ne l’avait pas échappé. Il notait aussi dans un coin de sa tête qu’elle n’avait pas dit son prénom. Il devrait donc se contenter pendant quelques minutes en plus de la nommé « la petite brune ». Répondant à la question qu’il se posait depuis leur rencontre, la peur l’avait tellement figé qu’elle n’avait pas réussi à se transformer, et vu la gêne qui se lisait sur son visage et sa manière de fixer le sol, Adrian décidait de ne pas rentrer plus dans ce sujet de conversation. Cependant lorsqu’elle lui demandait s’il était quelqu’un de bien, il sourit doucement. C’était une question assez bizarre, surtout que si il avait été quelqu’un de malintentionné, il doute qu’il aurait répondu par un « non je suis mauvais ». Haussant les épaules.

« Je ne ferais jamais du mal à une femme humaine ou lycane, si c’est que tu cherches à savoir. »

Des vampires, c’était autre chose. C’était une autre espèce et ça tuait des humains alors non il n’irait pas dire qu’il n’oserait pas frapper ou faire du mal à une vampire, car il en était bien capable. Mais ce n’était pas quelqu’un de méchant, simplement protecteur envers la race humaine. Il arquait un sourcil en entendant le nom d’Alexy.

« Alexy… O’Connor ? Oui, c’est une amie. Tu loges chez elle ? »

Le prénom Sean ne lui disait rien. Par contre Alexy oui, bien sûr qu’il la connaissait, c’était une amie. Une très bonne amie d’ailleurs. Une lycane aussi. Et quelqu’un de bien, aimante et protectrice. Oui, il appréciait beaucoup Alexy. Il observait un peu plus la jeune femme. Se demandant le lien entre elle et Alexy mais n’osait le demander. Elle semblait être tellement perdue, cela ne le surprenait pas qu’elle demande après Alexy. Car Alexy avait toujours voulu aider les autres lycans, étant elle née ainsi, elle avait un peu plus facile à accepter tout ca que les autres. Adrian avait accepté son côté loup, même si parfois cela continuait à l’embêter. Il ne pouvait pas nier que c’était quelque chose d’utile, surtout avec son métier, plus de force, d’endurance. Il n’y a que dans les relations humaines que cela puisse poser un problème. Après tout, c’est un secret à garder et cela n’est pas toujours facile de garder un tel secret.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 8 Juil - 0:05

« Je ne ferais jamais du mal à une femme humaine ou lycane, si c’est que tu cherches à savoir. »

Oui, c'était ce qu'elle avait cherché à savoir, même si après avoir posé la question, elle s'était fait la réflexion qu'un méchant ne l'avouerait pas. Alors ça avait été une question stupide, mais il semblait sincère en lui répondant qu'il ne ferait jamais de mal à une femme. Et elle en fut un peu soulagée. Alors il pouvait être un très bon acteur et sembler sincère sans l'être mais... peut-être disait-il aussi la vérité. Ce qui ferait du bien à Ivy. Elle ne connaissait pas beaucoup de bonnes personnes dans ce monde. Il y en avait, certainement, mais elle n'avait pas eu la chance d'en être entourée. Quand elle lui demanda ensuite s'il connaissait Sean ou Alexy, elle remarqua qu'il haussait un sourcil, surpris. Pourquoi donc? Oh, vrai que croiser une inconnue qui lui pose ensuite une question sur ses connaissances... Dans une capitale, Dublin en l'occurrence, il fallait le faire pour connaitre les mêmes personnes. Même si parfois le monde était petit.

« Alexy… O’Connor ? Oui, c’est une amie. Tu loges chez elle ? »

Et voilà, le monde était petit. Quoique, il était un lycan et Alexy aussi donc peut-être la communauté lycane n'était pas grande et que du coup tous les lycans se connaissaient? Non, il n'avait pas réagi pour Sean qui était pourtant un lycan. Elle acquiesça timidement. "Oui, dans la maison près de la forêt..." qui n'était, à ce qu'elle avait compris, pas la maison principale d'Alexy mais un QG qu'elle mettait à disposition des loups. Ce qui l'arrangeait particulièrement bien puisqu'elle n'avait nulle part où aller. Fuir sa maison, à 18 ans, sans avoir jamais travaillé, sans argent, et atterrir à Dublin par hasard n'aidait pas. C'était d'ailleurs pour ça qu'elle était sortie aujourd'hui. Pour trouver un travail et gagner un peu d'argent. Du coup elle avait bravé sa peur. Pour finir par se faire agresser. "Vous voyez où c'est?" Au pire, elle devait pouvoir retrouver le chemin. Si elle avait été seule, elle avait intérêt à le retenir et elle ne pouvait pas prévoir qu'elle se ferait agresser et secourir. Donc normalement, elle devrait être capable de retrouver le chemin. Sinon, elle serait bien pitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 8 Juil - 0:55

Le monde lycan n’était peut-etre pas très grand, mais Adrian devait quand même avoué qu’il ne connaissait pas beaucoup de lycans. A part Juliette et Alexy ses connaissances étaient très réduites. Ce n’est pas comme ci il cherchait réellement à les connaître tous. Maintenant c’est sûr que s’il croise un lycan il se montrerait peut-etre plus amicale avec lui qu’avec tout autre inconnu. Mais ça c’est parce qu’entre loups on se comprend plus facilement, on comprend ce que c’est d’être un loup, d’avoir cette ‘malédiction’ ou encore ‘chance’ d’être un lycan. Tout dépend du point de vue qu’on se trouve, pour certains c’était une malédiction pour d’autre une manière d’être différent, d’être un nouveau spiderman mais au lieu de ressembler à une araignée on ressemble à un loup. Perso pour Adrian c’était un peu des deux, il y avait des points positives tout comme il y avait des côtés négatives à être un lycan. Hochant doucement la tête à la question de la jeune femme.

« Oui, je pense plus au moins savoir ou la maison se trouve. «

D’un autre côté pas besoin de connaître le chemin par cœur, l’odorat y est aussi pour grand-chose, surtout qu’il n’y avait quasi pas de maisons près de la foret, alors ça ne serait pas très difficile, et puis suffit de suivre un peu l’odeur laissé par Lexy. Il se mit en marche, observant de temps à l’autre la jeune femme. Elle avait vraiment de la chance qu’il ne passait pas là et qu’il n’était pas débarqué lorsque c’était déjà trop tard.

« Tu connais Lexy depuis longtemps ? »

Autant tenter d’avoir une conversation, plutôt que de garder le silence, d’ailleurs cela lui fit pensé qu’il ignorait toujours son prénom.

« Tu t’appelles comment ? «

A moins qu’elle voulait garder son identité pour elle, mais alors il ne comprenait pas trop pourquoi elle lui avait dit ou elle logeait. II l’observait, et pour la toute première fois il se dit que pour une lycane elle lui paraissait bien fragile. Elle n’avait peut-etre pas encore l’habitude de sa nouvelle ‘identité’, et puis il y avait ce quelque chose dans son regard. Bien qu’elle tente à chaque fois de fuir ses yeux, Adrian avait bien remarqué qu’elle était fragile et vulnérable. Loin l’apparence que donne une lycane qui d’habitude n’a aucun problème à se protéger, du moins face à des simples humains.

« Cela ne fais pas longtemps que t’es une lycane, n’est-ce pas ? »

Oui, elle était encore jeune, et elle semblait perdue. Cela devait être surement une des raisons pourquoi Lexy l’avait prise sous son aile.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 8 Juil - 3:20

« Oui, je pense plus au moins savoir ou la maison se trouve. «

Ouf. Si elle avait des doutes quant au chemin, il serait apte à l'aider à le retrouver. Quoique, elle avait noté le chemin pour se rendre dans le centre, à partir du QG... Mais une fois dans le centre, elle s'était promenée et s'était un peu éloignée de son point d'arrivée. Le retrouverait-elle? Zut. Enfin, Adrian venait de dire qu'il avait une idée. Et puis, s'il connaissait Alexy, il pourrait toujours l'appeler s'il avait son numéro bien sur. Et elle lui dirait comment se rendre là-bas ou alors, il pourrait toujours amener Ivy à Alexy. Comme on amène un enfant à son parent. C'était ridicule. Elle avait dix huit ans mais elle ne savait pas se débrouiller seule. Il fallait dire que pendant sept ans, elle n'était plus jamais sortie de chez elle. Elle ne le pouvait pas. Donc comment aurait-elle bien pu grandir, mûrir, comme une adolescente est censée le faire? Comme il se mit en marche, elle se mit à le suivre. Elle regardait sans cesse autour d'elle, craignant que ses agresseurs ne l'aient attendue. Ou aient été appeler des renforts pour s'en prendre à elle, et à Adrian. Elle devait paraître paranoïaque, à regarder sans cesse à droite et à gauche. Mais elle ne pouvait s'en empêcher, même si Adrian n'avait pas l'air fragile mais avait plutôt l'air imbattable.

« Tu connais Lexy depuis longtemps ? »

Ca ramena Ivy sur terre. Alexy. Elle allait répondre quand il enchaîna avec une autre question. Son nom. Il s'était présenté mais elle, pas. C'était un de ses "modes de défense" tout à fait inutiles. Elle le suivait, sans le connaître, mais ne donnait pas son nom. Son prénom du moins. Son nom, elle le garderait pour elle, mais son prénom ne pouvait pas la mettre en danger. Quel danger, d'ailleurs?

"Je m'appelle Ivy. Et non, je la "connais" depuis une semaine... je pense."

Oui. Une petite semaine. Et deux jours. Sa vie avait radicalement changé depuis une semaine. Marshal devait être enterré, aujourd'hui. Sa mère pleurait-elle encore? Elle ne pleurait certainement pas pour Ivy, en tout cas. A moins que son mari mort, elle n'ait enfin réalisé le calvaire qu'Ivy avait vécu pendant ces sept années? Non, quelle idée. Jamais elle ne croirait Ivy. Et si finalement, elle croyait qu'il y avait eu quelque chose entre Ivy et son beau-père, elle risquait de croire que c'était Ivy qui l'avait séduit.

« Cela ne fais pas longtemps que t’es une lycane, n’est-ce pas ? »

Elle déglutit et fixa ses pieds, tandis qu'ils continuaient d'avancer. Quelques secondes plus tard, elle reprit la parole. "Non, ça fait une semaine." Et cette semaine était passée très vite, pour Ivy. Trop vite. Tant de choses avaient changé. Non seulement elle était devenue un lycan, mais en plus, elle avait quitté son domicile. L'un sans l'autre aurait déjà été dur à gérer pour Ivy, mais les deux ensemble, c'était encore plus difficile. Son humeur passait sans cesse de la peur, à l'excitation, à la colère, à la tristesse, au désespoir, au découragement, à l'espoir, à la confiance... Et ce tourbillon de sentiments fatiguait Ivy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 22 Juil - 22:51

La jeune louve qui pour l’instant lui était inconnue semblait être soit très parano soit elle craignait vraiment qu’on s’en prenne à elle. Comment se fait-il qu’elle ait si peur ? Enfin, il ne la connaissait pas assez pour tenter de découvrir la réponse à sa question. Puis il n’était pas psy et n’aimait pas se mêler de la vie des gens. C’est donc pour cela qu’Adrian décide à mener une conversation simple, qui en principe ne devait pas mettre la jeune femme mal à l’aise. D’abord parler de Lexy puis demander doucement son prénom, car Adrian aimait bien coller un nom à un visage. Elle s’appelait Ivy et ne connaissait que Lexy depuis une semaine, chose qui ne faisait pas longtemps du tout. Encore une fois Adrian se posait mille et des questions sur la jeune femme, mais se retenait, par respect et pour ne pas la mettre mal à l’aise, de les poser. Mais toutes ces questions qu’Adrian se posait trouvaient leur réponse dans la remarque qu’il lui faisait. Non elle n’était pas une lycan depuis bien longtemps. Une semaine, chose qui tombait en même temps que sa rencontre avec Lexy. Coincidence ? Adrian en doutait fortement. C’était une bonne chose qu’Ivy ait rencontré Lexy. Adrian ne connaissait personne mieux pour aider une nouvelle louve à s’adapter à sa nouvelle situation. Car oui, c’est loin d’être facile à faire. Il se souvenait encore de sa transformation, de la douleur et puis de la difficulté à s’adapter. Aujourd’hui tout cela était derrière lui, même si de temps à autre le fait d’être un lycan lui empêchait de faire certains trucs ou d’être complétement honnête avec les autres gens.

« Et ca va ? Enfin… Je veux dire… tu t’en sors?”

Oui, Adrian savait comme c’était difficile de s’adapter, de s’accepter. On n’a jamais demandé tout ça, mais voilà on doit vivre avec. Et au début ce n’est pas facile. Mais d’un côté Ivy avait de la chance d’avoir Lexy à ses côtés. Car oui, c’était une très bonne louve et elle était aussi une femme formidable, compréhensive et à l’écoute. Tout ce qu’il fallait pour aider une nouvelle à s’adapter. Ivy ne s’en rendait peut-etre pas encore compte de la chance qu’elle avait d’être tombé sur Alexy, mais Adrian était sûr qu’elle allait vite s’en rendre compte.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Sam 28 Juil - 22:55

« Et ca va ? Enfin… Je veux dire… tu t’en sors?”

Étonnamment, oui. Enfin, elle n'avait pas eu besoin d'être enfermée dans la salle spécialement prévue pour cela, chez Alexy. Ses émotions changeaient sans cesse. Donc parfois, sans savoir pourquoi, elle se mettait à trembler mais elle finissait toujours par se calmer. Mais elle craignait que ce ne soit que le calme avant la tempête. Oui, un jour, elle n'allait pas réussir à se calmer aussi vite et alors elle se transformerait. "Pour l'instant, oui..." Le pour l'instant voulait bien représenter ses craintes. Un jour, elle claquerait. Ca aurait pu être ce soir mais sa peur l'avait empêchée d'y songer seulement. Ce qui était étrange. Puisque d'après ce qu'elle avait compris, son loup était censé prendre le relais aux émotions fortes. Etait-ce parce qu'elle s'était intimé d'attendre, de prendre sur elle, comme elle faisait quand son beau-père entrait dans sa chambre avec ses idées lubriques? Etait-ce parce qu'elle avait implicitement accepté que son loup ne s'était pas manifesté? Peut-être. Et elle s'en voulait subitement d'être si faible. Elle aurait du se débattre, chercher à se défendre. Mais alors son loup se serait peut-être manifesté et... ça aurait pu être très problématique.

"Et vous, ça fait longtemps?" Il s'était transformé sans avoir besoin de sentiments forts visiblement. Comme si son loup attendait qu'il lui demande de venir. C'était impressionnant d'ailleurs. Mais elle savait que ça venait avec l'habitude. Avec le temps, elle aussi y arriverait. Sean aussi. Normalement. Pourtant il semblait avoir du mal. Alexy par contre avait même un travail. Sean aussi, en fait. Elle pourrait avoir une vie. Un travail. Une famille peut-être même. Une vie normale. Ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 29 Juil - 5:18

“Depuis l’adolescence. Au début c’est difficile, mais on finit par s’adapter, par s’habituer aussi. Tu verras, ce n’est pas aussi terrible qu’on puisse le penser au tout début. Il y a a des côtés positives. Je sais, au début ce n’est pas facile à les voir. Mais tu verras, avec le temps tu finiras par bien voir les choses positives à cette nouvelle vie. »

Oui, lui non plus n’avait pas vu ce changement comme quelque chose de positive. Surtout ado, on est déjà assez perturbé par les changements de son propre corps, les hormones et puis l’adolescence est toujours une vie plus dure, on veut faire ses preuves… Si on y ajoute à tout ça, une transformation en loup-garou… Oui, ce n’est pas facile. Mais à la fin, après l’acceptation de ce qu’on est devenu, qu’on a appris à se contrôler plus et aussi le loup, on finit par voir les bons côtés des choses.

« T’as plus d’endurance qu’avant, plus rapide, ton odorat et ton oui sont plus adaptés et puis tu guéris plus vite. Et tu seras capable de te défendre toi, et tous ceux à qui tu tiens. »

Bien sûr, cela ne voulait pas dire que la vie était simple et qu’il n’y avait plus des côtés négatifs à tout ça. Non ca il ne fallait pas le penser. Mais la vie en tant que lycan n’est pas plus mal qu’être un simple humain. Il n’y a que les nuits de pleine lune qui pose problème. Pour le reste, suffit de se contrôler et d’apprendre à vivre avec.

« T’es entre des bonnes mains, Alexy est quelqu’un de géniale. Avec elle t’as rien à craindre, tu finiras pas vite te radapter à la vie. »

Ils avaient doucement commencés à quitter le centre de la ville, pour entamer un chemin plus calme, ou peu de gens osaient s’aventurer la nuit. La maison d’Alexy se trouvait un peu à l’écart de la ville et du monde. Ce n’était pas plus mal. Pas de voisins un peu trop curieux qui risquent d’assister à une scène effrayante. Car oui, si on n’a pas l’habitude des lycans, voir un humain se transformer en bête, ce n’est pas quelque chose de merveilleux à voir. Ça fait peur. Très peur. Raison pourquoi Adrian ne se changeait jamais devant les simples humains. Non seulement ca fait peur, mais en plus de cela on ne pouvait pas distinguer les primes des simples humains. Et bien qu’Adrian n’était pas un danger pour l’espèce humaine, certains primes ne font pas la différence. Et jusqu’à présent il avait toujours su les éviter, et il comptait bien continuer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 2 Aoû - 0:10

"Il y a a des côtés positives. Je sais, au début ce n’est pas facile à les voir. Mais tu verras, avec le temps tu finiras par bien voir les choses positives à cette nouvelle vie."

Oh mais elle les voyait déjà. Enfin, elle se rendait bien compte que cette nouvelle vie comportait ses risques mais elle avait envie de crier de joie. Bon ok, non. Mais elle était libre! Son beau-père la laisserait enfin dormir et vivre en paix! Elle l'aurait bien dit à Adrian, qu'elle aimait bien sa nouvelle vie mais... elle ne le connaissait pas. En tout cas pas assez que pour parler de sa vie passée. Donc, elle le laissa croire qu'elle avait du mal à accepter ce qu'elle était devenue. D'un côté, il est vrai qu'elle craignait un peu de perdre le contrôle, de ne pas trouver de travail, de finir seule mais... elle était libre au moins. Si son beau-père ne l'avait pas mordue, quand aurait-elle eu le courage de partir? L'aurait-elle seulement eu? Elle ne le saurait jamais mais elle n'était pas triste de ne jamais le découvrir. Parce qu'elle était libre aujourd'hui! Elle devait apprendre à gérer ce qu'elle était devenue, mais après, elle aurait la vie et le monde devant elle.

« T’as plus d’endurance qu’avant, plus rapide, ton odorat et ton oui sont plus adaptés et puis tu guéris plus vite. Et tu seras capable de te défendre toi, et tous ceux à qui tu tiens. »

Oh. En effet, visiblement, il y avait des avantages! Elle n'avait jamais fait attention. Pour l'endurance et la rapidité, elle n'avait pas encore eu l'occasion de s'en rendre compte. Quant à l'odorat et à l'ouïe, elle avait mis cela sur le compte de son réveil après sept années d'enfer. Mais visiblement, il y avait une explication plus biologique. Ca ne la dérangeait pas. Elle était devenue un lycan après tout. Alors un changement de plus, ou un de moins... Guérir plus vite, c'était cool aussi! Et c'était pour cela qu'elle n'était pas morte alors après la morsure de son beau-père? Peut-être. Du moins ça devait être grâce à cela qu'on ne voyait plus rien à peine une semaine plus tard!

Quant à défendre ceux à qui elle tient... Il n'y a plus personne. Juste elle. Elle n'a jamais tenu à son beau-père, évidemment. Et sa mère... elle n'en a jamais été une. Et elle n'a jamais aidé Ivy. Si elle essayait d'aider sa mère, celle-ci en profiterait juste pour l'accuser d'avoir gâcher sa vie, son second mariage, son bonheur, d'avoir séduit volontairement Marshal... Non, Ivy préférait qu'elle croie qu'elle avait disparu, ou même, qu'elle soit morte. Ca valait mieux pour Ivy et il était temps qu'elle soit un peu égoïste.

« T’es entre des bonnes mains, Alexy est quelqu’un de géniale. Avec elle t’as rien à craindre, tu finiras pas vite te radapter à la vie. »

Ivy qui avait continué de regarder le sol devant elle durant tout le trajet, sourit. Jusqu'à présent, il est vrai qu'elle avait eu de la chance. Sean d'abord. Qui l'avait ramenée chez Alexy, et l’avait mise à l'aise. Et puis Alexy, à qui elle avait enfin pu se confier. Elle se sentait à l'aise avec ces deux personnes. Et Alexy était si gentille, si compréhensive... Elle avait enfin réussi à raconter à quelqu'un le cauchemar qu'elle avait vécu pendant sept longues années, et... ça lui avait fait du bien de voir la réaction d'Alexy. Qui lui avait confirmé que ce n'était pas normal. Que ce que son beau-père lui avait fait était monstrueux.

"Vous la connaissez depuis longtemps?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 2 Aoû - 7:49

Une chose était sure, c’est que cette Ivy était bien silencieuse. Note il pouvait la comprendre. Tout cela devait être perturbant, puis il avait bien remarqué qu’elle semblait avoir du mal à faire confiance. Heureusement qu’il avait eu l’idée de se transformer en loup et de gagner ainsi un peu plus de sa confiance. Du moins assez pour qu’elle se présente et pour qu’il puisse l’accompagner chez elle, ou dans ce cas-ci chez Alexy. Et alors qu’ils entamaient doucement le chemin vers la maison d’Alexy, Adrian remarquait bien qu’elle restait fort silencieuse. Elle ne devait pas le faire confiance ou alors ne pas avoir envie de parler ou du moins pas avoir envie de se confier. Et il ne lui en voulait pas, il comprenait. Ce n’est pas facile de faire confiance aux gens, surtout pas après qu’elle s’est quasi fait violée ! Mais du coup, la conversation ne semblait venir que d’un seul côté. Et Adrian se demandait s’il n’était-peut-etre pas mieux de se taire. Après tout elle ne semblait pas vraiment vouloir parler, alors pourquoi l’embêter avec sa voix ?

Mais c’est alors qu’elle posait une question, Adrian fut un peu surpris. Car cela faisait déjà plus que dix minutes qu’il avait entamé un monologue et qu’elle ne lui avait pas répondu. Et voilà qu’elle finit par lui poser une question. Question pourtant banale, mais au moins elle parlait. Et c’était surement un avancement. Oui, cela faisait pas mal d’années qu’il connaissait Alexy. Assez pour dire que c’était quelqu’un de bien à qui on pouvait se fier.


« Oh oui, cela fait plusieurs années à présent. Et tu peux me tutoyer, je n’ai rien contre. D’ailleurs cela me fait toujours bizarre quand on me vouvoie. «

Il lui fit un clin d’œil avant de suivre le chemin. Il ne connaissait pas trop la maison d’Alexy mais il sentait bien l’odeur de la louve qui entourait cet endroit, chose qui voulait donc dire qu’ils n’étaient pas loin. Adrian se fiait à son odorat, il connaissait trop bien l’odeur d’Alexy et n’avait pas du mal à la capter. Et quelques minutes plus tard, la maisonnette fit son apparition à travers les arbres. Mais il n’y avait aucune lumière, il ne devait avoir personne. Mais vu qu’elle logeait là, elle devait surement avoir une clé ?

« Il me semble qu’il n’y a personne… Tu as une clé ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 5 Aoû - 23:45

Le tutoyer? Non, Ivy ne le pouvait pas. Elle avait perdu l'habitude d'avoir des contacts humains, pendant ces sept années passées cloîtrée chez elle, enfin chez son beau-père. Elle ne s'était jamais sentie chez elle. Comment l'aurait-elle pu? C'était pour elle la maison de l'horreur. Oh, pas parce que son beau-père était un loup-garou, non. Mais parce que cette maison représentait le souvenir de ces sept années de malheur, de souffrance, de dégoût, de... Elle ferma les yeux pour ne pas pleurer. Comment pouvait-on abuser d'une enfant de onze ans? Elle frissonna de dégoût. Rien que d'y penser, elle avait envie de vomir. Elle sentait ses mains sur elle, entendait sa voix, lui murmurant qu'elle était jolie, et qu'elle ferait mieux de ne pas faire le moindre bruit. Comment l'aurait-elle pu? La plupart du temps, il avait une main sur sa bouche. Comment avait-elle fait pour survivre et ne pas mourir? Où avait-elle trouvé la force de ne pas mettre fin à ses jours? A moins que ce soit justement son manque de courage qui en soit la cause? Enfin. Aujourd'hui elle était libre. Mais elle n'avait pas encore assez confiance en le monde, en les gens, ni même en elle-même que pour tutoyer cet homme qui venait tout de même de la sauver. Elle ne dit rien d'autre pendant le reste du trajet. Une boule était venue obstruer sa gorge. Au souvenir de la torture qu'elle avait subie. Et puis, au final, avait-elle eu raison de faire confiance à cet homme qui s'était présenté sous le nom d'Adrian. Était-ce son vrai prénom? Connaissait-il réellement Alexy? Elle le regarda du coin de l'oeil. Et cette même pensée revint encore. "S'il avait voulu te faire du mal, il aurait déjà pu le faire." Sauf s'il était un homme qui aimait la torture psychologique et gagner la confiance de sa proie avant de se montrer sous son vrai visage.

« Il me semble qu’il n’y a personne… Tu as une clé ? »

Elle le regarda. La maison était plongée dans le noir, en effet. La grille qui séparait la maison de la rue n'avait toujours pas été réparée. Pas cool. Et... l'idée qu'elle se retrouve seule ne la rassurait pas. Une clé? Elle acquiesça. Oui, elle avait une clé, heureusement. Sinon elle aurait du utiliser la méthode Sean et casser une fenêtre. Alexy n'aurait pas été contente, et ... elle-même se serait sentie moins en sécurité avec une ouverture ainsi, qui permettrait à n'importe qui d'entrer. Donc, elle avait pris une clé. Mais s'il n'y avait vraiment personne, elle passerait certainement une nuit blanche, prostrée dans un coin de la chambre qu'elle occupait depuis que Sean l'avait amenée ici. Elle sortit la clé de sa poche mais avant d'ouvrir la porte, se tourna vers Adrian. Ce qu'elle s'apprêtait à faire était un peu stupide mais bon. "Vous ne m'avez pas menti, en disant que vous ne me feriez pas de mal, n'est-ce pas?!" Elle ne pensait pas qu'il avait menti mais pouvait-elle en être sure? Elle avait posé la même question à Sean, ici même, une semaine plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Lun 6 Aoû - 10:05

Il sourit doucement en entendant la question de la jeune femme. Oh Adrian était capable de mentir, il le fallait bien quand on est un loup-garou et qu’on ne tient pas à se faire chasser comme un lapin. Mais avait-il menti quand il lui avait dit qu’il ne lui ferait pas de mal ? Bien sure que non, ce n’était pas dans son caractère. Il y avait qu’aux vampires qu’il faisait du mal et aux personnes qui s’en prenaient à ceux qu’il aimait ou encore à des plus faibles. Mais jamais il ferait du mal volontairement à quelqu’un.

« Je ne mens que pour cacher ma nature de lycan. Je ne suis pas le genre d’homme à faire du mal à quelqu’un. Alors non, ne t’inquiète pas, je ne t’ai pas menti. Je ne te ferais pas de mal. Et encore une fois tu peux me tutoyer…»

Il observait la jeune femme. Il ne savait pas quoi, mais il y avait quelque chose d’étrange chez elle. Au début il avait pensé que c’était tout simplement le fait qu’elle vient de découvrir qu’elle est une lycane et qu’elle s’est fait attaqué dans la ruelle, qui l’avait tellement bouleversé. Mais non… Finalement non… Il devait y avoir plus que ca. Cela se lisait dans son regard, dans son comportement aussi ainsi que sa façon de parler. Enfin cela ne le regardait pas. Il n’aimait pas se mêler de la vie des gens. Maintenant qu’elle sortait la clé, qu’elle avait donc la possibilité de rentrer et qu’il l’avait accompagné chez elle, il pouvait s’en aller. Elle n’avait plus besoin de lui, si ? Et puis il n’allait pas non plus imposer sa compagnie. Non il avait fait ce qu’il avait dit de faire, c'est-à-dire la raccompagner chez elle. Et c’est ce qu’il venait de faire. Mettant ses mains dans ses poches.

« Bon et bien… Je te souhaite une bonne fin de soirée. Et ravie d’avoir fait ta connaissance et n’oublie pas de passer le bonjour à Alexy. »

Adrian finit par se retourner pour rentrer chez lui. Il était tenté d’y aller en forme lycan. Mais il ne voulait pas non plus attirer l’attention sur lui. Alors mieux fallait rentrer en tant qu’un humain. Moins amusant, moins rapide aussi, mais surement le plus sure.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mer 8 Aoû - 0:34

« Je ne mens que pour cacher ma nature de lycan. Je ne suis pas le genre d’homme à faire du mal à quelqu’un. Alors non, ne t’inquiète pas, je ne t’ai pas menti. Je ne te ferais pas de mal. Et encore une fois tu peux me tutoyer…»

Le tutoyer, encore... Elle détourna la tête, gênée, sur le côté. Quelle était donc cette manie des gens de se tutoyer? Ils ne se connaissaient même pas! Et pourtant, cela semblait normal, voire même mieux de tutoyer quelqu'un. "Je n'ai pas l'habitude de tutoyer les gens..." Peut-être lui laisserait-il le temps ainsi? Elle finirait bien par le tutoyer si l'occasion se présentait. Encore fallait-il pour ça qu'ils se revoient. Ou qu'ils fassent plus ample connaissance. Ce qui n'était pas certain. Elle joua avec ses clefs, la tête baissée cette fois.

« Bon et bien… Je te souhaite une bonne fin de soirée. Et ravie d’avoir fait ta connaissance et n’oublie pas de passer le bonjour à Alexy. »

Elle fut triste en entendant cela. Parce qu'elle allait se retrouver seule, à nouveau. Alors, même si elle était heureuse de ne plus vivre sous le toit de son beau-père, avec lui... elle n'avait pas l'habitude de se retrouver seule quelque part. A coup sur, la peur la tiendrait éveillée. Peut-être devrait-elle s'enfermer dans la pièce spéciale loups? Au moins elle y serait en sécurité. Mais pouvait-on seulement la fermer de l'intérieur? Elle pourrait éventuellement demander à Adrian de la fermer derrière elle, mais et après, si elle voulait sortir et que personne n'était là. Elle sentait la panique monter progressivement en elle. Et c'était ridicule! Alors qu'il s'était déjà retourné pour partir, elle l'interpella.

"Adrian!" Puis elle baissa à nouveau les yeux vers le sol et sentit le rouge gagner ses joues. "Vous.. Tu...Je n'aime pas être seule..." Mais que pourrait-il bien y faire? La border et attendre qu'elle s'endorme? Rester ici? Il avait certainement une vie et un foyer qui l'attendait! Elle ne savait pas trop ce qu'elle espérait en lui confiant sa peur mais... peut-être lui aurait-il une idée? Ou pas, et alors, elle passerait la nuit éveillée. Elle réussirait à s'endormir le jour venu. C'était surtout la nuit qu'elle craignait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Mer 8 Aoû - 5:29

Il avait fait ce qu’il avait dit. La raccompagner chez elle. Il ne voulait pas s’incruster, maintenant qu’il savait qu’elle allait bien, il se retournait déjà pour rentrer chez lui… mais voilà que subitement son nom résonne dans la forêt. Adrian se retournait lorsqu’elle l’appelait. Elle avait subitement crié son nom comme si il y avait quelque chose. Mais lorsqu’il se retournait il ne voyait rien d’étrange. Pas un homme ou autre danger qui est sortie du noir. Puis il l’aurait senti s’il y avait quelqu’un. Alors quoi ? Qu’est-ce qu’il y avait ? Il s’était retourné et s’était avancé de quelques pas vers elle. L’interrogeant du regard, alors qu’elle semblait avoir du mal à trouver les mots. Passant par le vouvoiement pour finalement arriver à le tutoyer ! Tiens il y a un progrès là. Enfin peu importe, voilà qu’elle avouait ne pas aimer être seule. Pas besoin d’entendre d’autres explications. Il comprenait. Et puis quelque part il aurait du s’en douter, qu’après ce qu’elle venait de vivre dans la ruelle, elle ne voulait pas rester seule. C’était une réaction tout à fait normale.

« Je ne dirais pas non à une tasse de café »

Il sourit doucement. Oui, il avait comprit qu’elle ne voulait pas rester seule. Et il pouvait très bien comprendre. Et de toute manière il n’avait rien d’autre à faire. C’était un solitaire et il n’avait pas envie de sortir en boîte alors autant rester et la garder compagnie jusqu’à ce qu’Alexy rentre. Et puis cela lui donnerait en même temps l’occasion de prendre un peu de nouvelles de son amie.

« Et puis autant attendre qu’Alexy rentre, cela fait longtemps que je ne l’ai plus revue. »

Non il ne voulait pas non plus donner l’impression à Ivy qu’il restait pour la rassurer, pour qu’elle ne doive pas être seule. Bien que c’était la raison et qu’elle devait bien s’en douter. Mais cela ne servait à rien de dire tout ca à haute voix. Autant ne pas mettre la jeune femme encore plus mal à l’aise qu’elle semblait déjà être. Pourtant elle ne devait pas, cela ne le dérangeait pas du tout. Il attendit qu’elle ouvre la porte et qu’elle entre en première avant de la suivre. Il y avait une odeur qu’il ne connaissait pas. Arquant un sourcil.

[color=seagreen] « Il y a une autre personne qui vit ici ? »[ /color]

Car oui, au plus qu’il s’avancait dans la maison, au plus qu’il sentait une troisième odeur. De lycan aussi… Du moins si il ne se trompait pas.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 9 Aoû - 0:52

« Je ne dirais pas non à une tasse de café »

Elle la sentit, cette vague de soulagement descendre le long de son corps, en partant des épaules qui se décontractèrent. Il acceptait de rester encore un peu! Elle ne serait pas seule. Enfin, il ne resterait certainement pas des heures mais au moins un peu et elle serait peut-être suffisamment rassurée que pour trouver le sommeil quand il partirait. Elle sourit, reconnaissante, profondément. et elle se tourna pour ouvrir la porte.

« Et puis autant attendre qu’Alexy rentre, cela fait longtemps que je ne l’ai plus revue. »

Elle s'interrompit dans son geste, la clé pas encore dans la serrure. Alexy ne venait pas ici tous les jours, peut-être ne viendrait-elle pas cette nuit. Or, s'il restait dans l'espoir de la voir arriver, si elle ne venait pas, il attendrait longtemps. Devait-elle le lui dire? Mais alors il partirait peut-être. Quoique, il avait dit vouloir une tasse de café, rien n'empêchait Ivy de lui faire part de ses doutes pendant qu'il siroterait son café... Ce n'était pas très correct, ça ne semblait du moins pas très correct, à Ivy. Mais, elle ne voulait pas se retrouver seule. Alors que faire? Elle inséra la clef dans la serrure. Avant de préparer le café, elle lui dirait qu'elle n'était pas sure qu'Alexy rentre ce soir. Comme ça, il pourrait partir, sans être pris au piège de sa gentillesse. Elle ouvrit la porte, entra et tint la porte ouverte pour qu'Adrian entre.

« Il y a une autre personne qui vit ici ? »

Ivy referma la porte derrière lui puis le suivit jusqu'au salon. Sa question le surprit. Pourquoi demandait-il ça? Les sourcils d'Ivy se froncèrent légèrement. "Euh.. Oui, Sean vient de temps en temps..." Il avait un appartement mais parfois il venait ici. Elle contourna Adrian et se rendit à la cuisine. "avant de faire le café.... Je ne sais pas si Alexy viendra aujourd'hui, elle ne vient pas tous les jours..." Elle était en train de déménager mais pour l'instant, elle avait toujours sa maison ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Adrian Castelano

More about me
Messages : 638
Localisation : Partout et nulle part
Emploi/Etudes : Capitaine dans l'armée de l'air - Pilote d'avion de chasse
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Jeu 9 Aoû - 5:57

Un certain Sean venait de temps en temps ici. Cela devait surement être lui qu’il sentait. Un lycan, à croire qu’Alexy connaît tous les lycans qui habitent Dublin. Enfin Adrian ne connaissait pas Sean, et ce n’était pas non plus son genre à jouer son curieux, alors il ne demandait rien. Se contentant de rentrer dans la maison et de la suivre dans la cuisine. Elle parlait d’Alexy, comme quoi, elle ne rentrait pas toujours, qu’elle restait encore dans son autre maison. Il hochait les épaules. Ce n’était pas grave, au fond il était ici pour la tenir un peu de compagnie.

» ce n’est pas grave. Je veux toujours mon café. »

Il lui sourit et prit la peine de s’asseoir sur une chaise. Il se demandait bien de quoi il pourrait parler avec la jeune femme. Car oui, elle ne lui semblait pas être quelqu’un de très bavarde. Ca il l’avait déjà remarqué. Par contre peut-etre que maintenant elle allait parler un petit peu plus ? Elle semblait se sentir plus rassuré qu’avant, sinon elle ne l’aurait pas invité à rentrer, si ? Enfin peu importe, le problème restait le même… De quoi pouvait-il bien parler ? Pfff difficile. Il ne pouvait quand même pas parler de sport, il y avait de fortes chances que cela ne l’intéresse pas. Alors de quoi ? Oh il pourrait bien sur lui poser des questions sur elle, apprendre à la connaître, mais quelque chose lui disait qu’elle n’aimait pas parler d’elle. Qu’elle avait même tendance à fuir des telles discussions. Mais bon, il ne trouvait pas d’autre sujet de conversation, alors il allait se lancer, il verrait bien comment dce sujet tourne, au pire elle ne répond pas ou vaguement et il aurait compris qu’il ne fallait pas poser des questions sur elle. Et puis peut-etre qu’elle finira bien par parler d’elle-même, à lancer une conversation. En attendant…

« Et sinon tu viens d’où ? D’Irlande aussi ? »

Bon ce n’était pas si indiscret que ça comme question, si ? Il attendit que le café soit prêt et en attendant il regardait doucement la cuisine. Il n’avait jamais mis les pieds dans cette maison. Il avait toujours eu l’habitude de voir Alexy chez elle, dans son autre maison, qui se trouvait plus en ville.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ivy Wallace

More about me
Messages : 527
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Secrétaire
Age du Perso : 19 ans
Arrivé(e) le : 20/06/2012


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian] Dim 12 Aoû - 5:47

» ce n’est pas grave. Je veux toujours mon café. »

Ivy se mordilla la lèvre, légèrement gênée de se sentir si soulagée qu'il insiste pour son café. Elle se doutait que le café n'était qu'un prétexte pour ne pas la laisser seule, comme elle le lui avait demandé, du moins le pensait. Et elle comptait bien le remercier! Elle mit le café en poudre dans la cafetière, de l'eau et lança la machine. Elle faisait souvent le café chez elle. Ca, elle pouvait éventuellement en être reconnaissante, envers sa mère, niveau tâches ménagères, Ivy savait se débrouiller. Vu que chez elle, elle n'était pas loin d'être une esclave. Heureusement que la scolarisation est obligatoire sinon ils l'auraient même déscolarisée. Combien de fois ne se sont-ils pas plaints parce qu'elle devait étudier, au lieu de les aider à la maison, parce qu'ils devaient payer pour ses cours par correspondance! Son beau-père s'en était d'ailleurs servi parfois, comme excuse, comme raison de ... faire ce qu'il faisait. "Je te paye tes cours, j'ai droit à des remerciements". Elle frissonna, toujours dos à Adrian. Elle inspira pour se redonner une contenance et un air normal puis se tourna vers son sauveur. Son deuxième sauveur. Après toutes ces souffrances que son beau-père lui avait infligées, voilà deux hommes qui rachetaient la gente masculine dans l'opinion d'Ivy. "Merci de bien vouloir rester un peu..." Il était assis à la table mais avant de le rejoindre, Ivy décida de mettre la table : elle prit une tasse et une soucoupe dans l'armoire, ainsi qu'une cuillère et du sucre, et du lait. Elle déposa le tout sur la table, en souriant, presque fière d'elle, puis alla se prendre un verre. Après s'être assise à table, elle se versa un grand verre de lait.

« Et sinon tu viens d’où ? D’Irlande aussi ? »

Elle buvait quand il lui posa cette question. Elle le regarda par dessus son verre, surprise. Elle redéposa son verre, avala puis répondit. "Oui... mais pas de Dublin. Plus vers l'Ouest. Et v.. toi?" Elle rebut une gorgée de lait. Dunmore. Cette ville ne lui avait rien apporté de bon. Sauf peut-être son ours en peluche qui l'attendait dans sa chambre, bien sagement. Elle avait eu du mal à partir sans lui aujourd'hui, en ville, mais une fille de dix-huit ans se promenant avec son nounours... C'était moyen. Donc, elle avait résisté. Elle entendit que le café commençait à passer. Ca ne devrait plus tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian]

Revenir en haut Aller en bas
 

Il vaut parfois mieux céder à sa peur que de la combattre [Adrian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Inis Mór :: Parc national-
Sauter vers: