AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {x} Un petit tour et puis... (Solina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Mer 16 Mai - 20:16



Marcus avait besoin de détente, de boire, d’oublier tout ce qui c’était produit il y à peu de temps dans ce foutu bar où Crystal bossait! Cette trainée se vendait au plus offrant, c’était un peu cela, mais il avait foutue une raclée à certains d’entre eux et il en avait pris des coups aussi, mais grâce à sa nature, il se soignait plus rapidement. Il allait la laisser tranquille, le temps d’une nuit, cela suffirait amplement à la mettre dans un meilleur avis, il faut dire aussi que le voir ainsi se battre n’était pas forcément la meilleure façon qui soit pur la ramener à lui, même si c’était elle qui avait laissé faire les autres. Rien que de penser à l’autre qui l’avait touché de ces mains, il était clair que celui-ci ne pourrait rien faire durant un bon moment avec vu comment Marcus les lui avait brisé toutes les deux. Il inspirait un bon coup et avançait rapidement vers l’entrée de la boite de strip qui illuminait le ciel ombrageux. Il jetait un coup d’œil en arrière sur sa moto à l’abri et espérais trouver de quoi se mettre une femme sous la dent, façon de parler. La bagarre d’il y à peu de temps, plus le fait qu’il n’avait cessé de voyager faisait de lui un homme en manque perpétuel de sexe et il comptait bien en trouver une sur le tas. Soit elle était pressé et il ferait cela vite fait dans l’arrière boutique, soit il la ramènerait chez lui. Déjà, il verrait à quoi elle ressemble et surtout si elle parlait trop, elle risquait de ne pas voir grand-chose.

L’ambiance ne lui faisait ni chaud ni froid en entrant dans la salle principale. La musique n’était pas de son gout, mais cela viendrait surement plus tard et puis il n’était pas un adepte de la techno, non, loin de là, ce n’était pas parce qu’il aimait la violence que cela signifiait qu’il aimait ce style de musique. Il préférait de loin toutes les musiques lentes et suaves, plus facile pour draguer et emballer que de sauter dans tous les sens manquants de se faire écraser les pieds. Pour le moment, il voulait boire quelque chose de fort pour l’emmener loin de la réalité qui était de plus en plus dure pour lui malgré tout. Le changement physique que son corps opérait le rendait encore plus mauvais, plus méchant, plus fort également, mais est-ce que cela serait une bonne chose pour lui de rester ainsi? Pour lui, oui, il n’avait connu que la violence et l’abandon, il était normal de se servir et de faire de même que tout son passé. Il s’installait au bar, sur un de ces tabouret en hauteur et attendait que le barman ramène ces fesses pour qu’il puisse lui commander une bonne bouteille. Il en avait les moyens et pour lui, le seul moyen d’être bourré était de boire un bon whisky. Il attendait que le barman passe devant lui pour lui demander sa boisson et une fois servit il se retournait pour regarder la fameuse scène où plusieurs femmes dansaient déjà à moitié nues. A part mater, il ne voyait pas quoi faire d'autres, ici, il y avait peu de femmes qui venaient pour regarder et il n'était pas sûr de pouvoir toucher une des danseuses. quoique, il suffisait qu'elle ait besoin d'argent et il serait là pour la cueillir tel un fruit bien mur. Il prenait son verre, le sirotant doucement, descendant de son tabouret pour s'avancer tranquillement vers les danseuses.








Dernière édition par Marcus Lawson le Sam 19 Mai - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Solina R. Blackstone

More about me
Messages : 891
Localisation : Cherche tu finiras bien par me trouver ... ou pas !
Emploi/Etudes : Barmaid au Fever - Etudiante en droit
Age du Perso : 21 ans à jamais ...
Arrivé(e) le : 08/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Jeu 17 Mai - 0:33

    Je dormais. Et bien en plus. Bah oui ça m'arrive de dormir comme tout le monde. J'ai fini le boulot à 5 heures du mat' j'ai quand même le droit de me reposer un peu. Bon mon appart n'est pas le meilleur endroit qu'il soit mais il est confortable. Et puis de toute manière, quand je rentre je suis tellement crevée que j'ai pas besoin d'un palace de soie et de bijoux pour m'endormir croyez moi. Mon portable sonna alors, me tirant de mon doux sommeil et j'ouvris un oeil. Midi. Bon sept heures de sommeil c'est pas le meilleur record mais c'est assez pour que je n'ai pas à engueuler la personne qui m'appelle. J'attrape mon téléphone et regardai le numéro. Tient je le connaissais pas. Sourcils froncés, je décroche. -Allô ? Au bout du fil je sentis une hésitation, quelqu'un qui retenait son souffle. Je me détendis en souriant doucement. -Christaëlle Mélina Blackstone, qu'est ce que j'ai dis ? fis-je d'une voix ferme. Je ne voulais pas qu'elle m'appelle. C'était interdit et elle le savait. - Mais comment tu sais que c'est moi ? geignit la gamine. -Ce n'est pas compliqué, qu'est ce qui se passe ? demandais-je un peu plus paniquée. Si jamais il arrivait quelque chose à Christa ou Benjy j'allais devenir folle. J'étais partie de la maison, mais je les surveillais toujours de loin. Ils étaient mes deux trésors, les deux personnes les plus importantes de ma vie. Personne ne pouvait leur faire de mal. -Rien. J'avais juste envie d'entendre ta voix. Marina m'a offert un portable, j'en profite, répondit ma soeur. Je soupirais. -Christa ... commençais-je mais elle m'interrompit. -Tu me manque Christa !! Et tu manque a Benjy même si il dit pas !! Je t'en prie il faut que tu revienne ! cria t-elle en se mettant à pleurer. Si il y a bien une chose que je déteste, c'est bien de voir ou d'entendre ma soeur pleurer. Ca me mets dans des états pas possible. -Où est tu ? -Au parc. Celui où on allait avec papa quand on étaient tout petits. -Tu n'est pas censée avoir cours ? -J'ai séché .. -Christa .... je soupirais puis me décidais. Ne bouge pas j'arrive dans dix minutes. Puis je raccrochais.

    Me levant en vitesse j'attrapais les premiers vêtements qui me passait sous la mains autrement dit un jean foncé, des tennis et un tee-shirt blanc, un peu long. Rien qui ne laissait penser que j'étais barmaid voire plus dans une boîte de strip-tease. Jamais quand je devais voir mon frère ou ma soeur. Généralement, je les observais de loin quand ils étaient en cours, avec leurs amis. Mais un jour Christa m'avait attrapée. Elle était venue me voir. Et ne m'avait plus lâchée. Je savais qu'elle ne s'entendait pas bien avec notre belle-mère. Il fallait dire que Marina, sorti des bijoux, de l'argent et de Benjamin, le monde n'avait pas grande importance. J'étais contente que mon petit frère s'entende avec elle comme une mère avec son fils. Au moins il n'était pas perdu. Mais Christa c'était autre chose. Christa me ressemblait. Enfin ressemblait à celle que j'étais avant. Beaucoup trop à mon goût. J'aurai voulu la lune pour elle mais elle ne voulait pas me perdre de nouveau, elle s'accrochait, et j'avais peur de l'entraîner dans mon monde. Ce monde que je refusais pour elle, comme je l'avais refusé pour Claryssa. Ce n'était pas un monde pour elles. Attrapant mon blouson en cuir noir, mes clés, mon porte monnaie et mon portable je sortis, fermait l'appartement et me rendit au parc. Quand elle me vit, le regard de Christa s'illumina au point que ça me fit mal. Je me baissais en ouvrant les bras et ma petite soeur courut pour se jeter à mon cou. Je la serrais fort, si fort en respirant son parfum de petite fille. Elle me manquait tellement. Ma petite chérie, mon trésor, mon belle ange aux yeux verts comme je l'appelais. J'aurais voulu la prendre avec moi et ne jamais la lâcher. Que ce moment ne s'arrête jamais. Mais je ne pouvais pas. J'étais un poison, long, mortel, destructeur. Je ne savais faire que ça. Détruire. Une véritable tornade. Je ne pouvais pas laisser ma soeur dans ce monde là. Et puis elle était une sorcière en plus de ça. Je l'avais donc confié à une "amie" qui est aussi sorcière. Je sais que Victoria saura la guider.

    Je passais un long moment avec Christa. On alla manger ensembles, puis je l'emmenais au zoo. Elle aimait tellement cet endroit. Et j'adorais voir les étoiles dans ses yeux. Elle aurait voulu libérer tous les animaux je le savais. Elle avait une affinité particulière avec eux. Je ne sais pas si c'est à cause de ses dons de sorcière mais elle les adore. De toute manière, si elle le pouvait, ma soeur sauverait l'humanité entière. Elle est tellement adorable. A quatre heures je la ramenais discrètement devant le collège et je l'embrassais après lui avoir fait un mot pour lui éviter les heures de colles. Me baissant à son niveau je pris son visage en coupe dans mes mains et plongeait mon regard dans le sien - Prend soin de toi mon ange. Ne laisse personne te marcher dessus. Je ne peux pas revenir Christa, je suis allée trop loin. Mais si tu as besoin d'aide, si tu veux parler, tu as mon numéro et tu sais que je serais là en un rien de temps. Et je veille sur toi et Benjy de loin tu le sais, expliquai-je d'une voix grave et douce qui me caractérisait si peu. -Je t'aime Sol' et je t'aimerais toujours, répondit ma soeur. Je l'attirais contre moi et caressait doucement sa nuque. -Moi aussi je t'aime Christa, si tu savais comme je t'aime. Comme je vous aime tous les deux Benjy et toi, murmurais-je à son oreille. Je prenais de gros risque, je lui en faisais courir aussi je le savais. Mais j'avais besoin de ces quelques minutes, de ces quelques heures volées à la vie et au bonheur. Puis je l'embrassais sur le front et la renvoyait au collège. Une larme glissa sur ma joue. Unique. Rare. Infiniment précieuse. Puis je me détournais et allait travailler.

    La soirée avait bien débutée. J'étais au bar, je servais les clients. J'étais la reine des cocktails et tout le monde le savait. Du moins les habitués. Un sourire aux lèvres, habillée d'un court shorty en jean qui dévoilait mes longues et fines jambes, et d'un haut blanc semi transparent et très décolleté qui ne laissait pas beaucoup de place à l'imagination, mes longs cheveux blonds relevés artistiquement et pourtant très simplement par une pince dont des mèches blondes s'en échappaient, maquillée de sorte à faire ressortir la couleur de mes yeux j'étais la plus sobre de la boîte et en même temps, j'arrivais à être plus désirables que la plupart des danseuses. Quoi ? Ce n'est pas une question de modestie, juste de réalité. Je m'éclate dans mon boulot de barmaid, j'y suis douée, et ça me permet d'oublier le reste. Et puis ce soir un homme. Un nouveau. Ah oui je connaissais tout le monde, les habitués, la plupart des cadres qui viennent signer un contrat tout en se divertissant, les autres. Et lui sortait du lot. Il était seul d'abord. Et puis il semblait s'ennuyer. C'était Mike qui l'avait servit mais il m'intriguait réellement. J'allais aller le voir quand le patron me sauta dessus. - Solina va chanter ! -Pardon ? Je crois pas non ! Je l'ai fais une fois pour te dépanner Stan je vais pas recommencer toutes les semaines non plus ! rétorquais-je agacée. - Mais ce n'est pas moi ! Le public te réclame ! Enfin un groupe de gros investisseurs qui viennent souvent ici veulent te voir sur scène ! Je te demande pas un strip-tease juste une chanson avec une danse ! supplia mon patron. Il me faisait un peu pitié. Je soupirais. -Ok juste une chanson alors ... et tu me laisse deux minutes pour finir un truc ! Le patron me remercia l'air soulagé et j'arquais un sourcils. Ils étaient si terrifiants que ça ces cadres ? Je soupirais, attrapait le cocktail que je venais de faire et me dirigeais vers l'homme. Posant le verre près de lui je lui fit un sourire rayonnant. -Cadeau de la maison, fis-je à la fois mystérieuse et sensuelle. Puis je me dirigeais vers la scène pour chanter. Défaisant mes longs cheveux blonds qui retombèrent en cascade sur mes épaules je secouais la tête puis fixait le public d'un regard de braise avant de m'arrêter sur l'inconnu.


Dernière édition par Solina R. Blackstone le Ven 18 Mai - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Jeu 17 Mai - 23:27


Marcus fut surpris de la façon dont le verre posé devant lui était arrivé. Les odeurs ici étaient toutes mélangés et il avait un peu de mal, il devait l’avouer pour détecter qui était qui, mais la femme qui lui avait apporté le verre montait sur scène et se mettait au micro, probablement pour chanter. Il en profitait, le temps que tout se prépare pour son spectacle pour l’observer et surtout mettre en mémoire sa plastique. Ses cheveux blonds, tombant dans son dos, donnait envie de descendre le regard et de s’accrocher à ses fesses. D’ailleurs, elle avait un cul à damner n’importe qui et il n’était pas un saint, loin de là, Marcus avait besoin de quelque chose et il sentait qu’elle serait capable de lui fournir ce dont il avait envie.

Il levait son verre vers la jeune femme comme pour la saluer, d’ailleurs elle le regardait également et goutait à son breuvage qu’elle lui avait amené. Il n’arrivait pas à définir ce qu’il y avait dedans. Fruité, acidulé, alcoolisé comme il aimait. Hum, peut-être du rhum, mais mélangé avec quoi? Il n’était pas un adepte des cocktails, mais celui-ci était délicieusement enivrant. Il préférait ne pas chercher ce qu’il y avait dans ce verre, et se laissait aller à se détendre, enfin façon de parler. Il allongeait ses jambes devant lui, croisant les chevilles de manière à ce que son pantalon reste plaqué sur ses bottes. De toute manière, il fallait vraiment que quelqu’un vienne lui tâter les mollets pour trouver ses armes. Ces jolis couteaux ne le quittaient jamais même pour dormir, ils étaient soit sous son oreiller, soit entre le matelas et le montant du lit. D’ailleurs il imaginait bien cette chute de rein se cambrer sous ses assauts sauvage un peu plus tard dans la nuit. Il faut dire qu’avec ce qu’elle portait, il ne pouvait qu’avoir envie de la prendre à maintes reprises. Ses jambes interminables tenant un short tellement petit qu’une ceinture serait probablement plus large, il les imaginait trop bien autour de sa taille, ou sur ses épaules. Il ne crachait sur un morceau de choix pareil, surtout quand la femme semblait intéressée. La lumière des projecteurs jouait avec ces cheveux, les faisant briller de milles feux. Son maintien, sa manière de marcher mettait en valeur ses courbes féminines dévoilées par ses habits, enfin le peu qu’elle avait. Un chemisier pareil ne devrait même pas exister, mais qu’est-ce que cela lui faisait en effet ! Il se sentait plus qu’à l’étroit dans son pantalon et elle n’avait même pas encore commencé. Il devait penser à autre chose et se concentrait sur son visage, mais c’était peine perdue, même ses traits fins et réguliers de sa tête lui donnait envie de l’emporter avec lui. Marcus décidait de profiter pleinement du spectacle, gardant en mémoire chacune de ces courbes en mémoire, lorsque quelque chose était aussi beau à regarder et surtout si bien mis en valeur, autant rester les yeux rivés dessus.

Il n’entendait pas les hommes à ces cotés riant grassement devant la femme, il était omnibulé par sa présence et attendait, suspendu à ses lèvres qu’elle commence. Il ne cessait de la déshabiller du regard, sachant que cela n’était pas trop dur, mais il imaginait sans peine combien les boutons de sa chemise serait facile à enlever, ses mains viendraient caresser ce corps, l’embrasser commençant par ses pieds, remontant par ses jambes, oh oui, des jambes si longues, si fines et pourtant musclés juste comme il fallait. Il raffolait de ce style de jambe, car les femmes pouvaient tout faire ainsi. Il remontait les yeux de ses jambes, continuant son chemin jusqu’à son nombril. Les yeux de Marcus se plissèrent, non pas pour avoir une vue plus nette, non, c’était plutôt à cause du désir qu’il ressentait. Plus il l’observait et plus son corps se réveillait, comment résister à cette vue ? Il pouvait voir sa poitrine se soulever à chacune de ses inspirations, elle semblait ferme et il ne rêvait plus que d’une chose, la toucher. Elle ne ressemblait pas à toutes ses autres danseuses ou serveuses de l’endroit, il y avait un petit quelque chose qui faisait qu’elle attirait les regards et ce n’était surement pas sa tenue, car la plupart en avait encore moins sur le dos. Non, c’était probablement le fait qu’elle en avait un peu plus sur son corps de déesse, un maquillage qui se dirait sophistiqué par une femme et qui ne la faisait pas ressembler à une prostituée comme ses collègues. Et le fait qu’il sentait un sentiment, une émotion émané d’elle plus… Comment dire, moins pouf que chez les autres femelles. Il goutait de nouveau à cette boisson et ne se demandait plus ce qu’il y avait dedans, non, il irait lui demander ce que c’était juste avant de la raccompagner chez elle. Il savait qu’il faisait toujours de l’effet à beaucoup de femmes et il savait en profiter, bien plus que n’importe qui. Il se passait une main dans les cheveux, son regard toujours rivés sur la chanteuse et se demandait bien si, par hasard, elle n’allait pas non plus se mettre à nue devant tous les assoiffés et pervers, dont il faisait parti. Une chose était sur, un groupe d’homme se faisait entendre, lançant des sifflements, des hurlements de joie en la voyant s’avancer sur scène. Elle devait être connue et cela l’ennuyait, elle était surement inaccessible, mais il aimait le danger, les conflits, les obstacles à franchir car rien n’était meilleur que d’obtenir la victoire et d’en profiter pleinement.

Marcus avait hâte d’entendre de nouveau sa voix, si elle était aussi sensuelle et chaude que lorsqu’elle lui avait apporté un verre, ou si c’était juste une image qu’elle se donnait. Tout son corps chauffait, juste une courte phrase, un regard, un déhanché et il était déjà en train de l’imaginer nue sous lui, sur lui, peu importe, il avait beaucoup d’imagination et surtout il en oubliait complètement la vraie venue de sa visite ici, dans ce pays. En l’espace de quelques minutes, il avait oublié Crystal, non pas comme s’il l’avait oublié, non, c’était juste un but de fixé qu’il remettrait à un peu plus tard, une fois qu’il aurait passé une agréable soirée avec la jeune femme.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Solina R. Blackstone

More about me
Messages : 891
Localisation : Cherche tu finiras bien par me trouver ... ou pas !
Emploi/Etudes : Barmaid au Fever - Etudiante en droit
Age du Perso : 21 ans à jamais ...
Arrivé(e) le : 08/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Ven 18 Mai - 2:56

Spoiler:
 

    Chanter. J'avais toujours aimé ça, depuis toute petite. J'avais une belle voix je le savais. J'aurais adoré devenir chanteuse plus jeune, papa m'avait offert une guitare et j'avais composé pas mal de chansons et puis tout s'était terminé quand j'étais partie de la maison après la mort de papa. Rien que l'idée que cette salope de Marina ai tout alors qu'elle n'avait rien mérité me rendait dingue. Papa s'était battu pour que nous ayons une belle vie, avec une superbe maison, et tout ce qu'il fallait pour qu'on ne manque jamais de rien et à cause de cette garce me voilà barmaid et plus dans une boîte de strip-tease. Non, ce n'était pas vraiment la vie que j'avais imaginé quand j'étais gosse. Mais en même temps je m'éclatais au bar. Faire des cocktails j'adorais ça, mélanger les goûts et les couleurs. J'avais inventé la plupart des cocktails qui étaient sur les menus de la boîte et tout le monde les réclamaient. Non je ne suis pas une fille modeste, surtout pas quand je sais que j'ai raison. Je suis douée pour ça alors autant le dire. Disons que je me préfère au bar plutôt qu'à la place de certaines des filles. Je ne suis pas une prostituée, si elles aiment faire ça tant mieux pour elle mais moi c'était niet. Pourtant j'avais des amies parmi les strip-teaseuses comme Reina Sky mais elle c'était différent. On se comprenait, on étaient pareilles ou presque. Bon mais du coup je me retrouvais sur scène moi. Je n'étais pas seule, quelques danseuses étaient avec moi. Tant mieux elle occuperait le public. Bon j'avais dit que je choisissais la chanson mais évidemment Stan ne me laissa pas le choix. Pourquoi l'aurait-il fait ? Du coup je me retrouvais à chanter Erotica, de Madonna. Ouai elle collait parfaitement c'est sûr de ce point de vu là.

    La musique démarra et je fermais les yeux un instant bougeant doucement avant de commencer à chanter. Je n'avais pas une voix cristalline et claire comme certaines femmes non j'avais une voix un peu plus grave - sans être non plus très basse hein - chaude, sensuelle. Mon regard azur se promena sur la salle, s'arrêta sur le bel inconnu alors que ma voix s'élevait doucement. Les danseuses à côté de moi s'étaient mises à danser lentement, presque aussi sensuellement que moi, s'accrochant aux barres ou se déshabillant lentement. Moi je continuai à chanter et ma voix douce et chaude envahissait l'espace, calmant les hommes qui restèrent suspendus à mes lèvres, silencieux. Je savais faire silence dans la salle. C'était mieux que de les écouter rire grassement ces idiots. Give it up, do as I say. Give it up and let me have my way. I'll give you love, I'll hit you like a truck. I'll give you love, I'll teach you how to... Moi je n'arrivais pas à détacher mon regard de celui a qui j'avais offert le cocktail. Je ne sais pas pourquoi il m'attirait inexorablement. Il ne faisait pas parti du lot de ces hommes qui viennent ici pour échapper à leur vie de famille stupide, ou pour signer des contrats. Il ne riait pas, ne souriait même pas, et cette aura de violence et de sauvagerie qui l'entourait m'attirait. J'aimais ce genre d'homme, on ne s'ennuyait pas avec eux et les nuits étaient toujours plus torrides. Je dansais aussi, lentement, sensuellement; j'étais le miel qui attirait les abeilles, celle qui charmait les serpents, j'étais une panthère, une lionne. Sauvage et sensuelle. Farouche. Inaccessible et pourtant si proche. Je m'amusais à me coller à une des barres, descendant doucement avant de remonter, secouant ma chevelure blondes aux multiples reflets. I'd like to put you in a trance, all over. Erotic, erotic, put your hands all over my body. Erotic, erotic.

    Je continuais d'évoluer sur la piste, empreinte d'une grâce sauvage et troublante. Changement de programme, j'étais la reine de la savane. Celle qu'on ne voit qu'une fois, qu'on n'entend pas arriver, celle que l'on désire toute sa vie. Inaccessible. Je les voyaient tout ces hommes qui me désiraient, leur envie roulant sur ma peau comme un rocher sur une pente glissante. Je la sentais, la jalousie des femmes. Elle me réchauffait de l'intérieur. J'étais une garce et j'aimais ça. Ca me permettait d'oublier. D'oublier ... Only the one that hurts you can make you feel better. Only the one that inflicts pain can take it away. E-ro-ti - ca. La musique était finie. Je trouvais qu'elle me correspondait bien finalement cette chanson. Sensuelle et dure en même temps. Violente et envoûtante. Tout moi. Le silence plana quelques instants puis des applaudissements. Je fis un léger salut puis descendais de la scène, d'une démarche fluide et sauvage. Comme à chaque fois que je chantais comme ça. C'était moi. Différente des filles qui recommençait à danser. A la fois plus provocatrice et plus sobre. Plus joueuse sans en faire trop. Je connaissais les limites. Je m'approchais de l'inconnu. - J'espère que le spectacle vous a plût ... fis-je de ma voix chaude. Puis je souris et commençais à me diriger vers les vestiaires. J'avais une loge que je partageais avec deux autres filles mais qui étaient occupées pour le moment. Donc ce serait vide. Je jetais un regard en arrière comme une invitation muette et légèrement provocatrice à l'homme puis je me dirigeai vers ma loge. Je savais qu'il me suivrait. Comment ? Je l'ignorais. Je savais juste qu'il viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Sam 19 Mai - 4:59

Hypnotisé, oui, Marcus l’était complètement qu’il en oubliait où il était, ne voyant plus que la femme aux reflets blond chanter d’une voix sensuelle, tout comme son corps qui suivait le rythme lent et suave de la musique. Sa démarche était telle une gazelle, hum non, la proie ce n’était pas elle, c’était tous les hommes qui étaient autour, s’avançant pour tenter de la toucher, les autres danseuses auraient pu ne pas être présentes, cela n’aurait absolument rien fait à Marcus, leurs regards étaient toujours ancrés à l‘autre. Non, ce qu’il était en train de faire, c’était de la suivre, son verre était terminé depuis longtemps, techniquement parlant, il l’avait suivi du regard, son corps se déhanchant au rythme de ces pas, mais il c’était levé dès qu’elle avait jeté un regard en arrière. Il n’était pas un homme à se poser autant de questions sur le pourquoi faisait-elle cela? Est-ce que ce n’était pas un piège? Qu’allaient-ils faire? Non, il sentait que la femelle blonde aimais jouer, elle avait papillonné sur scène, bougeant sensuellement et la musique, les mots, tout n’était qu’invitation à ce qui se préparait par la suite. Marcus était sur de lui, il suivait du regard cette danseuse, chanteuse, probablement serveuse au passage, glissant de son cou gracile, à ses cheveux blond comme les blés. Sa peau semblait douce, souple et ferme à la fois. Douce comme sa voix chaude et sensuelle, pas fluette comme la plupart des chanteuses, non, grave à souhait et il n’attendait qu’une chose de sa bouche, enfin peut-être deux, mais il voulait l’entendre au summum de son plaisir. Souple telle la liane qui plie, mais ne rompt pas, son corps, il rêvait déjà de le tenir entre ses mains, de s’en occuper comme il aimait le faire, sauvage, passionné et tendre également. Ses cuisses fermes… Il se laissait porter par la musique qui parvenait derrière lui, ne faisant pas cas des serveuses qui le frôlaient, des clins d’œil des autres danseuses qui se dénudaient un peu plus, non, ce qu’il cherchait, il l’avait juste devant lui et le reste n’existait plus.

La chanson qu’elle avait chanté lui allait très bien, tous les mots s’accrochaient à sa peau et le guidait jusqu’à elle. C’était presque une danse juste pour lui et en y regardant de plus près, c’était exactement cela, elle n’avait chanté et dansé que pour lui, restant à se montrer, ses yeux rivés sur sa personne. Marcus trouvait que le chemin pour la rejoindre était long, alors qu’en fait il n’y avait que quelques pas d’écart, il était juste derrière elle et pouvait admirer tout. Même la pénombre ne le gênait pas, ces yeux s’acclimataient vite, bien plus vite qu’un humain et elle ne se retournait plus, mais il savait et cela, c’était une question à laquelle il ne voulait pas avoir de réponse sur le comment il pouvait le savoir, mais, il savait qu’elle l’attendait et qu’il la suivait. Un sourire naquit sur ses lèvres tandis qu’il la voyait s ’approcher d’une loge. Il ne courait pas, ne se pressait pas plus que cela, mais il avançait, imperturbable vers cette femme qui avait un regard envoutant et pas que cela. Tout en elle l’appelait pour la luxure, il avait envie de passer une soirée agréable et quoi de mieux que cette femme qui le convoitait également? Il se trouvait juste derrière elle au moment où ils arrivaient devant la porte. Marcus posait ses mains sans bruit sur ses épaules pour l’arrêter, se rapprochant de ce corps de déesse et laissait descendre ses mains le long de ses bras, glissant jusqu’à ses mains, pour remonter lentement, effleurant sa peau au passage. Il restait derrière elle, baissait la tête vers son cou et humait son parfum, son odeur, se l’appropriant un peu plus, le gardant en mémoire. L’une de ces mains remontait sur son décolleté sans l’ouvrir plus qu’il n’était, juste effleurer la peau, ce qui pouvait paraître étonnant au vu de sa stature, de sa vie, mais Marcus savait comment jouer des sens d’une femme pour lui faire jouer une musique que lui seul savait jouer.

Il ne savait pas son nom ou prénom, ni même si elle était disponible, mais tous dans ces gestes, ces actions, ces paroles lui faisait penser qu’elle l’attendait lui. Ils étaient toujours dans le couloir sombre, seules quelques lumières jouaient des ombres que leurs deux corps formaient. Il prenait son temps, savourant le fait de la toucher ainsi, créant des frissons dans son corps, tout en rapprochant sa bouche chaude de son oreille.

Le spectacle était parfait, même si j’ai une nette préférence pour se qui se passe ici. Murmurait-il.

Il posait sa bouche sur son cou, l’embrassant doucement, laissant une trace de ses lèvres chaude sur sa peau, sentant son sang qui coulait fort dans ses veines, entendant son cœur battre à tout rompre. Depuis qu’il était Lycan, il ne cessait de s’émerveiller pour les émotions et sentiments des autres, les sens en éveil, il arrivait toujours à sentir, non à ressentir le corps de l’autre et là, en l’occurrence, celui de la jeune femme était en émoi. Restait à savoir si elle le savait elle-même ou non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Solina R. Blackstone

More about me
Messages : 891
Localisation : Cherche tu finiras bien par me trouver ... ou pas !
Emploi/Etudes : Barmaid au Fever - Etudiante en droit
Age du Perso : 21 ans à jamais ...
Arrivé(e) le : 08/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Sam 19 Mai - 5:37

    J'avais dansé et chanté comme le désirait Stan et ayant croisé brièvement son regard vers la fin de la chanson, j'avais remarqué qu'il était satisfait voire même plus. Tant mieux, ça voulait dire qu'il allait me fiche la paix le reste de la soirée. J'allais être libre de mes mouvements et ça m'allait parfaitement. Mon regard cobalt accrocha de nouveau celui du bel inconnu et je ne lâchai plus. A croire que tout était pour lui. Le chant. La danse. Oui, tout était pour lui. Aguicheuse je l'étais. Mais j'étais plus que ça. Envoûtante, désarmante, attirante, la Tentation même. Je le savais, la musique et la danse me donnait ce pouvoir. J'éclipsais les autres ce qui n'était pas toujours de leur goût je devais l'avouer. Mais aucune ne m'arrivait à la cheville. Enfin si, peut-être que quelques unes étaient douées. Reina Sky par exemple. Elle aussi était une merveille mais a part nous deux, les autres semblaient banales, voire même vulgaires. Et oui, ce style ne pouvait aller à tout le monde. Moi je m'étais perdue dans le monde de la luxure et de la violence après y avoir été entraîné par Axel. Je n'y étais jamais ressortie, j'aimais ce monde malgré tout ces défauts et ces mauvais côtés. Je m'y sentais bien, à l'aise. C'était mon monde. J'y étais à ma place bien mieux que la haut, dans cette famille fabriquée que Marina avait reconstruite, dans cette maison parfaite, sur ces photos, le dos droit, le cheveux serrés en chignon sans aucune mèche qui s'en échappe, et habillée comme une nonne. Je détestais ce monde. Le mien était bien plus attirant, bien plus envoûtant. J'y étais une reine parmi les pauvres âmes torturées qui tentent d'oublier un peu, le temps d'une soirée.

    Et moi voix chaude et sensuelle s'élevait dans la boîte, d'abord douce, à peine audible puis plus forte au fur et à mesure que les gens se taisait. Les hommes étaient envoûtés, suspendus à mes lèvres essayant de m'effleurer alors que je les évitaient aisément par deux pas de danse pourtant lents et accrocheurs. Je sentais le regard noirs des femmes présentes. Je leur volaient la vedette, l'exclusivité, je leur volait les hommes et leur attention, bien au dessus d'elles et de leurs pauvres tentatives pour paraître belles et attirantes. Mais je ne décrochai pas de l'homme en face de moi. Il ne bougeai pas, n'avait pas tenté de m'approcher. C'était comme si il savait qu'il m'aurait de toute manière. Ce soir j'étais à lui, c'était plus fort que moi. J'en avait envie, il m'attirait comme un aimant mais je savais que je lui faisait au moins autant d'effet. Je le lisais dans son regard. La chanson se termina mais la musique remplaça ma voix, tout aussi sensuelle et envoûtante que lorsque j'avais chanté, pour rester dans l'ambiance de la boîte. Descendant de la scène je ne regardai aucun des hommes qui m'appelaient presque suppliants. Non je n'avais d'yeux que pour lui. Je lui glissait quelques mots seulement avant de m'éloigner. Quelques mots. Un regard. Je savais qu'il viendrait. Comment ? Aucune idée. Je savais juste qu'il viendrait.

    Je me dirigeai doucement vers la loge de ma démarche fluide et sauvage. On n'entendait pas le bruit de nos pas sur la moquette malgré mes talons. Je savais qu'il était derrière moi, marchant tout aussi lentement que moi. C'était pour ça que je l'avais choisi. Il n'était pas comme ces autres hommes fades et insipides. C'était un loup, un chasseur tout comme moi. Je l'attendais devant la porte, sans faire mine de l'ouvrir, jusqu'à le sentir derrière moi. Ses mains m'effleurèrent, caressèrent ma peau chaude du bout des doigts, provoquant de longs frissons de plaisir et d'excitation qui remontèrent en moi. Un sourire se dessina sur mes lèvres vermeilles alors qu'il répondait à ma question. - Et encore, vous n'avez rien vu .. répliquais-je dans un souffle. Il n'y avait personne dans le couloir mal éclairé, nos ombres jouant sur les murs aux couleurs foncées. Je le sentait tout contre moi, ses lèvres chaudes sur ma peau qui traçait des sillons de feu, accélérant les battements de mon coeur. Je fini par ouvrir la porte et me tournai vers lui. Entrant à reculons dans la pièce à la lumière douce et tamisée, la musique se faisait encore entendre, douce et sensuelle. Tout en reculant je rejetai mes longs cheveux blonds en arrière d'un geste désinvolte puis descendait ma main le long de ma joue jusqu'à mon chemisier que je défis le laissant glisser sur le sol, ne gardant que mon soutient-gorge à dentelles rouge sombre, et mon short en jean, enlevant mes chaussures par la même occasion. Puis je m'approchai de lui, lentement, mon regard d'un bleu cobalt fixé sur lui, brillant dans la pièce mal éclairée. Ma main se leva, caressa sa joue, s'amusa à dessiner le contour de son visage, de ses lèvres, puis descendit dans son cou jusqu'à son torse que je senti musclé à souhait. Je le fit enlever sa veste puis son tee-shirt et caressait sa peau nue, redessinant le contour de ses muscles avant d'y déposer les lèvres, mordillant légèrement sa peau avant de remonter jusqu'à ses lèvres. Plutôt grande, je n'eut pas besoin de me mettre sur la pointe des pieds pour atteindre son visage, je n'était pas beaucoup plus petite que lui. L'avantage d'être grande. Mes lèvres effleurèrent les siennes, s'éloignèrent un instant pour revenir tandis que je posais une main sur sa nuque, l'autre sur son torse. Je finit alors par lui offrir un baiser brûlant collant mon corps contre le sien. J'arrivai toujours à mes fins par n'importe quel moyen. Ce que je voulais je l'avais. Et ce soir, je n'avais même pas eu besoin de faire d'effort. J'étais aussi envoûtée par lui qu'il l'était par moi. Ce qui promettait un bon moment en perspective ...


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Dim 20 Mai - 4:10

Elle était envoutante, désirable à souhait, attirante à un tel point qu’il n’avait absolument pas résisté au fait de la suivre d’une démarche féline. Il allait tranquillement, sachant qu’elle était à lui pour cette nuit. Il n’était pas comme tous ces hommes qui courait la queue entre les jambes pour la prendre, non, lui, ce qu’il prenait c’était son temps, surtout avec une perle pareille. Elle était différente des autres, tout dans la sensualité, dans l’excitation, dans la tentation. Oui, c’était cela, elle était tentante, désirable, les mots se mélangeaient, ne perdant pas leur sens sur cette femme qui l’attendait. Oui, elle l’attendait à sa porte et la tentation même était en action de son coté comme du sien. Sa peau était douce sous les lèvres de Marcus, il y allait doucement, lentement, sensuellement, chaudes comme la braise, ses lèvres étaient vivantes, caressant cette peau qui l’appelait irrésistiblement. Il avait besoin de s’évader et elle était prête à lui faire oublier tout l’espace d’un instant. Il glissait ses mains sur elle, l’effleurant à peine, l’envoutant à sa manière. Le temps, il en avait à revendre et comptait bien l’emporter un moment avec lui. Il était envouté par sa voix, par son odeur, ses frissons qui traversaient son corps, son cou, il avait envie de croquer à pleines dents dedans. Il inspirait de plus en plus fort, gardant son parfum en mémoire, il aimait les garder pour plus tard, parfois il suffisait que l’attirance soit plus forte, soit plus intense, l’envie de la retrouver juste pour un bon moment et il la retrouverait. Les doigts de la jeune femme étaient vivaces, elle le touchait, tâtait la marchandise? Oui, probablement, mais il était fier de son corps et le fait qu’elle ne pose pas de questions, juste cette attirance mutuelle lui suffisait.

Il n’avait rien vu, mais ce qu’elle lui dévoilait était parfait. Il refermait la porte derrière lui, ne fermant pas à clé, de toute manière, il saurait si quelqu’un entrait, de plus cela pouvait aussi signifier qu’il ne voulait pas qu’elle parte, hors, elle était libre de choisir, mais plus maintenant. Son regard glissait de ses jambes interminables à son nombril enfin dévoilé et un soutien gorge qui tenait plus qu’il ne pouvait certainement. Le spectacle était bien mieux en privé que pour tous les autres et il ne s’occupait plus que de ce qu’elle faisait pour lui. Il la laissait faire un instant, la laissant le toucher, sa veste en cuir était au sol depuis un moment et son teeshirt également. Il posait les mains dans le dos dénudé de la chanteuse et le caressait tandis qu’elle l’embrassait avec beaucoup de passion. Il remontait l’une de ces mains jusqu’à son cou, lui caressant la joue de son pouce, puis enfouissait ces doigts dans ses cheveux, lui rejetant la tête en arrière pour venir embrasser, mordiller son cou, descendant imperturbable sur sa poitrine recouverte de son écrin de dentelle rouge. Il embrassait chaque parcelle de sa peau, aspirant par endroit la peau, laissant une toute petite marque rose, puis descendait un peu plus ses lèvres sur le renflement de sa poitrine, passant sur le dessus de la dentelle pour continuer son exploration. Son autre main descendait sur la hanche de la jeune femme et l’agrippait, la collant contre son entrejambe qui était bien réveillé. Elle était parfaite, douce, sucré, acidulé, un mélange détonnant.

Il repassait sur l’autre sein, lentement, prendre son temps excitait les sens des deux, plus il y allait lentement, plus il était excité et restait tendre à la surface, mais il bouillait littéralement de la jeter sur ce qui ressemblait de loin à un canapé pour lui faire sa fête. Il posait les deux mains sur ses fesses et la soulevait, la forçant à lui enrouler la taille continuant son exploration de sa poitrine. Il faisait un pas en avant, puis un autre, remontant dans son cou avec ses lèvres devenues brûlantes, mordillant sa mâchoire pour retourner sur ses lèvres pulpeuses. Il posait un genou sur le canapé, la gardant contre lui et remontait ses doigts sur son visage, fouillant dans ses cheveux, lui tirant la tête en arrière une fois de plus. Il devenait un peu plus brusque dans ces gestes, sentant qu’il ne tiendrait pas très longtemps sans l’avoir nue sous lui ou sur lui, peu importe la position, tant que le plaisir était présent pour les deux. L’ambiance était plutôt sombre, peu de lumière, peu de bruits, juste la musique qui lui parvenait un peu plus loin de la pièce principale. Sa respiration devenait haletante tandis qu’il empoignait un peu plus la femme dans ses bras. Il dégrafait son soutien gorge et remontait ses mains faisant glisser les bretelles des épaules à ses bras pour le retirer totalement. Il avait enfin ses seins nus juste là, sous son nez et pouvait enfin les toucher comme il l’entendait. Il allongeait la jeune femme et se calait entre ses jambes, se tenant sur ses avant-bras pour ne pas peser sur elle, mais sa tête se posait sur sa poitrine. Il ne laissait rien au hasard, empoignant l’un tandis que de sa bouche il s’occupait de l’autre, prenant son téton en bouche, l’aspirant entre ses dents, le faisant rouler entre ses lèvres, l’amenant à un point d’excitation que lui seul pouvait amener. Une fois que sa pointe fut dure, très dure, il faisait de même sur l’autre, laissant ses doigts les faire rouler entre eux. Il avait toujours aimé les seins, certains c’était les fesses, la taille, mais lui, c’était les seins. Ils étaient tous différents, mais avait tous la même capacité à être réveillés. Ses inspirations et expirations étaient plus profondes, plus dures, plus saccadées. Il remontait à ses lèvres, l’embrassant avec plus de fougue que précédemment, faisant descendre ce qui cachait l’endroit qu’il convoitait. Son short ainsi que le tissu qui recouvrait sa féminité se faisaient jeter dans un coin. Il glissait l’une de ses mains entre eux et insinuait ses doigts entre ses cuisses, venant titiller son clitoris. Il relâchait ses lèvres juste le temps de laisser quelques mots s’échapper de sa bouche.

Là, c’est beaucoup mieux Murmurait-il, et il reprenait ses lèvres avec passion, faisant danser leurs langues dans un mouvement des plus sensuels que lui seul savait faire.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Solina R. Blackstone

More about me
Messages : 891
Localisation : Cherche tu finiras bien par me trouver ... ou pas !
Emploi/Etudes : Barmaid au Fever - Etudiante en droit
Age du Perso : 21 ans à jamais ...
Arrivé(e) le : 08/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Lun 4 Juin - 3:17

    J'avais toujours attiré les hommes autant que les femmes, j'étais attirante et je le savais, j'en avais souvent profité à mon avantage pour obtenir tout ce que je voulais. Je savais très bien comment faire et ce soir encore j'avais eu ce que je voulais. Un homme. Mais pas un de ces idiots qui veulent juste changer de leur femme pour une nuit. Non un homme, un vrai, sauvage, brûlant, au point que ma respiration s'accélérait rien qu'a sentir ses lèvres sur ma peau, son corps contre le mien. Tous mes sens étaient en éveils et il savait comment m'exciter sans même me toucher, seulement par sa présence. Ses mains finirent par prendre le relais alors que je me contentais de lui enlever sa veste et son tee-shirt. Il était superbe, parfait et je m'amusais à dessiner le contour de ses muscles. Dans sa façon d'être, à la fois brusque et tendre, il me faisait penser à un animal sauvage, à un tigre ou à un loup. Ses lèvres parcoururent ma peau chaudes et je frissonnais de plaisir en poussant un petit soupir. Ses mains se glissèrent dans mes cheveux et il me tira la tête en arrière pour venir mordiller et suçoter ma peau à souhait. Je fermais les yeux et m'abandonnais à lui, le laissant me goûter comme il le souhaitait.

    Il finit par m'attraper, et j'entortillais mes jambes autour de sa taille, ses mains sur mes fesses. Il marcha jusqu'au canapé et y posa les genoux. Je m'allongeais sous lui, mes longs cheveux blonds s'étalant autour de mon visage, et je souris alors qu'il m'enlevait mon soutient-gorge. Ses lèvres se posèrent sur ma peau, et vinrent suçoter mes tétons. Je les senti se durcirent à son contact et un soupir de plaisir traversa de nouveau mes lèvres alors qu'il excitait mon corps à petites doses. Et j'en voulais plus, tellement plus. Il finit par me mettre totalement nue et ses mains glissèrent sur ma peau, entre mes cuisses et ses doigts vinrent titiller mon clitoris. Beaucoup mieux ... Je poussais un léger gémissement de plaisir écartant un peu les jambes pour le laisser venir plus à moi. Je lui rendis son baiser avec passion, posant une main sur sa nuque pour l'attirer plus à moi avant de le repousser et de sourire, dangereuse. Je le repousser et me mit à cheval sur lui. Mes lèvres allèrent se poser sur ses lèvres, remontèrent sur sa mâchoire jusqu'à son oreille dont je mordillais le lobe avant de descendre dans son cou, suçotant sa peau chaude. Et je continuai à descendre, traçant des sillons de feu sur son torse, mordillant l'un de ses tétons avant de continuer. Mes doigts défirent le bouton de son pantalon et je le lui retirait. Joueuse, je souris et attrapait son caleçon avec les dents. Habilement je le lui enlevait en suivant et remontait jusqu'à son membre déjà bien dressé. Une lueur anima mon regard bleu électrique alors que ma langue venait jouer avec son entrejambe. Il était déjà dur et dressé ce qui ne m'empêcha d'en profiter, alternant coups de langue et légers mordillements soufflant parfois dessus. Mes mains elles, caressaient ses cuisses, remontant sur son torse et après un moment de douce torture je remontais jusqu'à ses lèvres pour lui donner un baiser violent et passionné.

    Je mordis sa lèvre inférieure, pas jusqu'au sang mais assez fort pour le sentir se raidir. Je souris et caressait sa lèvre avec ma langue comme pour faire passer. Et puis m'asseyant de nouveau sur lui je me frottait contre son membre avant de le laisser venir. Quand il fut en moi je me cambrais en poussant un gémissement de plaisir et commençait à bouger lentement le bassin en harmonie avec lui. Après un soupir de bonheur intense je revins vers lui et enfoui mes doigts dans ses cheveux avant de l'attirer brusquement à moi, lui offrant un baiser sauvage, passionné.

    Brusquement, je me retrouvais de l'autre côté, lui sur moi. Je souris et entourait sa taille de mes jambes. C'était tellement bon. - Plus fort ... murmurais-je le souffle court en l'embrassant encore, me cambrant sous ses assauts. J'avais rarement ressenti pareilles sensations, c'était brutal, c'était passionné, brûlant, sauvage, j'en poussais des cris de plaisir. Rares sont les hommes qui peuvent se vanter de m'avoir fait crier de plaisir, mais alors lui … j'avais l'impression de brûler de l'intérieur, les sensations étaient si fortes, j'en tremblais de plaisir, j'en voulais toujours plus. Mes doigts s'agrippèrent à son dos, griffèrent sa peau, tandis que je me cambrais, la tête rejetée en arrière, collée à lui. C'était puissant et délicieux. Comme rarement. Je me laissais aller totalement avec un gémissement de plaisir. Je lui faisais entièrement confiance pour le reste.

    HJ/ Désolée c'est nul ><


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina) Jeu 7 Juin - 6:40


    Marcus aimait les femmes de caractère et pour le combler, il y en avait une sur lui qui se déhanchait sur son membre, l’enserrant de ses cuisses fermes et c’était tout ce qu’il demandait. Il l’aidait à venir sur lui plus fort, voulant ressentir ses parois l’enserrer encore plus, montant ses mains sur sa peau, la caressant, empaumant ses seins, mais ce n’était pas assez. Elle bougeait bien, la dessus il ne pouvait rien dire, mais, ce n’était pas assez fort et la retournait rapidement pour mieux aller jusqu’au fond. Oui, là, c’était mieux, il pouvait senti pleinement son vagin se resserrer autour de lui, coulissant sans relâche entre ses cuisses. Il prenait possession de ce corps qui se déchainait sous lui, c’était parfait. Il se sentait vivant et n’avais qu’une envie en plus de la défoncer : lui faire plaisir.

    Ce n’était pas dur, il savait où taper, quand avancer vite, quand ralentir la cadence, il écoutait le corps de cette femme, la sentant fébrile, frémissante de désir, de plaisir contenu. Il pensait qu’elle ne devait pas avoir eut son lot de véritable homme et était fier de lui, sentant l’humidité autour de son membre le rendre encore plus glissant. Son dos sentait bien les coups de griffes qu’elle donnait, venant à sa rencontre. Sa bouche glissait dans son cou, venant mordre la peau fine et tendre du coté, laissant un gout de reviens-y rapidement. Marcus laissait ses mains caresser les hanches de la jeune femme, passant dans son dos pour la redresse contre lui. Il s’installait à genoux, faisant mettre les jambes de la jolie blonde dans son dos et la soulevait pour mieux qu’elle s’empale. Il aimait dominer, mais il aimait par-dessus tout que sa partenaire se donne à fond et il aimait cette position, voir sa poitrine sauter devant ses yeux, il pouvait les dévorer de la bouche, la tenir contre lui, baiser ses seins comme il le voulait. Ses mains venaient prendre ses fesses et les lui écartaient l’une de l’autre, venant plus fort en elle. Il pouvait remonter son bassin, ses genoux pour mieux l’envahir, l’investir, sentant la sève monter en lui. Il donnait encore quelques coups de bassins, encore un et un de plus et se déversait finalement en elle, grondant contre son cou. Ses mains c’étaient resserrés sur ses hanches avec force et ses doigts en étaient presque incrustés.

    Ne bouge pas, juste le temps de reprendre mon souffle… murmurait-il

    Il se sentait légèrement tremblant et avait une respiration difficile, mais cela ne l’arrêterait pas pour autant, au contraire, il sentait déjà que sa partie charnue qui c’était activée il y à quelques secondes se réveillait dans l’antre des plaisirs. Il laissait ses mains caresser le dos de la danseuse, glissant dans ses cheveux et venait l’embrasser à perdre haleine. Un baiser sauvage, brûlant, vivace, passionné et lui rejetait la tête en arrière pour accéder à son cou, le léchant lentement, mais surement. Il caressait son corps, glissant sa bouche sur sa peau, atterrissant de nouveau sur ses mamelons qui l’appelaient, ils ne demandaient que cela, fièrement dressé vers le plafond, n’attendant que des caresses, des baisers que Marcus donnait volontiers en plus des petites morsures qu’il faisait.

    Il se reculait doucement, sortant toute sa hampe d’elle et revenais lentement, très lentement en elle, sentant chaque parcelles de son intérieur le happer. Il avait un sourire qui en disait long sur le fait qu’il aimait cela et recommençait son manège à plusieurs reprises, jusqu’à sortir complètement d’elle et d’y placer ces doigts à la place. Il venait la titiller des doigts, regardant son visage s’assombrir sous le plaisir qu’il lui donnait. Puis sans dire un mot, il l’allongeait sur le ventre, venant embrasser son dos, glissant jusqu’à ces fesses, les lui écartant, mais préférait passer par la voie traditionnelle. Il se positionnait devant son entrée et venait en elle, se sentant serré dans cette position. Il aimait, oh oui, qu’il aimait. Marcus en profitait pour attraper ses longs cheveux et lui tirait un coup sec dessus pour la faire cambrer encore plus, là elle prendrait son pied encore plus que précédemment et lui, lui il serait aux anges, vu comment il était positionné, il pouvait tout voir, entrant, sortant, il était plus qu’excité.




    Spoiler:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: {x} Un petit tour et puis... (Solina)

Revenir en haut Aller en bas
 

{x} Un petit tour et puis... (Solina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Les Alentours :: Club de Strip Tease-
Sauter vers: