AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {fini} GABY&TOBY — With or without you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mar 15 Mai - 21:58

With or without you

Je soupirais. Que c'était difficile tout ça. J'avais encore passé une de ces journées des plus épuisantes à la pharmacie. C'était vraiment la cohue aujourd'hui. Peut être parce qu'il y avait une épidémie de grippe en ce moment. Il faisait froid et donc les virus passaient à la rapidité de l'éclair d'une personne à une autre. Et voilà pourquoi nous avions beaucoup de monde. Je soupirais à nouveau et fermais mon grand manteau. il faisait moche à Dublin. Et je n'aimais pas ça. Bien sûr je venais d'Écosse. Et bien sûr c'était un pays glacial. Mais moi j'étais mieux au soleil. Le soleil et moi c'est indispensable. Et là ce n'était pas le cas.

Nous habitions loin de mon travail qui est en périphérie de la ville, presqu'à la sortie, mais ce matin j'avais décidé d'aller à pied à la pharmacie. Ça me tiendrait en forme quoi. Du coup j'avais mis une jupe en velours noir qui me tombait sur le genou et un petit pull au col en V bleu nuit. Des collants à motifs et tressé mes longs cheveux roux sur le côté. Emmitouflée dans un grand manteau en cuir qui me descendait jusqu'à mi-mollet je me croirais plutôt habillée pour affronter l'automne. Temps pourri! Pensais-je tout de suite. Quel temps pourri franchement. Et puis la journée pourrie n'avait pas aidé. Vraiment pas. Je n'avais qu'une seule envie. Rentrer chez moi. Prendre un bain et me blottir dans les bras de Gaby. Me rassurer un peu. Parce que ces derniers temps il est un peu bizarre. Et je n'aime pas ça parce qu'il sait qu'il peut tout me dire et qu'il ne me dit rien du tout.

« ENFIN A LA MAISON! » dis-je à voix haute alors que j'entrais enfin dans la maison. Je refermais la porte derrière moi et laissais les clefs tomber dans la coupe posée sur le buffet de l'entrée. Comme à mon habitude. Je ne savais pas s'il était dans la maison. Peut être mais elle était grande. Bon dieu il avait même commencé à pleuvoir j'étais légèrement humide. Je me déchaussais et accrochais mon manteau au porte manteau. Je regardais dans toutes les pièces et constatais qu'il n'étais pas encore rentré. Bon tant pis. Je retirais mon pull que je laissais traîner sur le canapé. Oui c'était bien mon genre. Mais je ramassais toujours mes habits après. Ma jupe quand à elle tomba dans la chambre où je prenais un nouveau peignoir tout bien plié et cotonneux. Après avoir ouvert l'eau pour faire couler le bain. Les sous vêtements sur le sol de cette même salle de bain et avec délectation je me plongeais dans cette eau tiède et si bénéfique. Je fermais les yeux doucement et quand je les rouvrait il était dans l'embrasure de la porte un sourire aux lèvres.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mar 15 Mai - 22:22

With or without you
October & Gabriel


Les journées se suivaient et se ressemblaient en général. Moins depuis que j'avais rencontré Anna. C'était plus fort que moi mais j'avais du mal à m'arrêter de penser à elle. Et ça me dérangeait au plus haut point parce que j'étais fiancé et que j'aimais Toby. C'était comme un poison qui s'insinuait en moi petit à petit. Heureusement les journées étaient bien occupés avec mes élèves et ça me permettait de ne penser à rien d'autre qu'au Taekwondo. J'avais eu de nombreux cours aujourd'hui, depuis tôt ce matin. J'avais à peine eu le temps de m'arrêter pour avaler un sandwich. Mais j'aimais bien ça. Être dans l'action, ne pas réfléchir pendant des heures au pourquoi du comment. C'est pour cela que j'appréciais vraiment mon métier. C'était ma passion et ça me correspondait parfaitement. Tout ça pour en venir au fait que je n'étais pas mécontent de rentrer à la maison. J'étais physiquement épuisé et moralement perturbé. Non pas que d'habitude j'ai le moral au top niveau mais là c'était différent. J'avais du mal à m'être le doigt dessus. Et surtout je n'aimais pas ce que je ressentais.

Je sortis du travail et je pris ma moto pour rentrer directement à la maison. En à peine 5minutes j'y étais et heureusement car il pleuvait et ce n'était vraiment pas agréable. Un vrai temps merdique quand on est à moto. Ça avait du être tout aussi pénible pour October parce que ce matin elle était parti à pied. Alors rentrer à pied en plus le soir...bof. J'ouvrais la porte du garage et je laissais ma voiture à l'intérieur. J'empruntais l'escalier qui menait directement dans la maison et j'arrivais dans le couloir. Je vis tout de suite que les clés d'October était posé là sur le meuble. Et dans le salon il y avait un pull, une jupe et des chaussures. Je devinais déjà qu'elle devait être dans la salle de bain en train de prendre un bain. C'était tout à fait son style. Je montais jusqu'à la salle de bains et je la trouvais, allongée dans la baignoire les yeux clos. Elle était ravissante. Je me demandais comment il était possible que je pense à une autre femme. Personne ne lui arrive à la cheville. Pas quand elle est comme ça. Si belle. Elle ouvrit les yeux et je lui souris calé contre le chambranle de la porte.

« Dure journée?»

En général quand elle prenait un bain c'était le cas, je ne pensais pas trop me tromper à ce sujet. Trois an et demi que nous étions ensemble je la connaissais bien et je connaissais surtout toutes ces habitudes. C'est bien comme ça quand on se marie non?


Dernière édition par Gabriel S. Dayton le Lun 21 Mai - 7:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mar 15 Mai - 22:35

With or without you

Il me regardais doucement et me demandais si j'avais passé une dure journée. Oui ça avait été le cas. Plutôt rude je dirais même plus. Mais que voulez vous il savait lire en moi comme dans un livre ouvert. Je ne pouvais jamais rien cacher de lui. Ou si peu. Alors je me demandais s'il captait l'inquiétude qui m'envahissait. Parce que je savais que quelque chose ne se passait pas bien. Forcément, je ne savais pas comment le lui faire comprendre. Lui qui était si clairvoyant à mon égard d'habitude semblait maintenant peu compréhensif. Et j'étais certaine que ça n'était pas moi qui avait changé. Je le regardais. J'attendais qu'il me parle. Je préfèrerai qu'il me dise par lui même que quelque chose n'allait pas. Je ne ferais pas de crise. Ou au moins j'essayerais. Mais non il ne faisait rien. Et j'avais bien peur qu'il ne fasse rien du tout. Et qu'il me laisse mariner. Qu'il ne me dire rien du tout. Et que moi je me pose les pires questions. Il n'avait pas le droit de me faire ça. C'était dégueulasse. J'avais toujours eu besoin d'être rassurée. Qu'on me dise qu'on m'aime et pourtant je ne pouvais pas m'attacher. Quand je le regardais, encore maintenant, je ne voyais qu'une personne que je connaissais mais qui me cachais quelque chose. Je soupirais avant de lui répondre doucement.

« Oh oui. Avec les virus qui traînent partout. On ne sait pas où les gens traînent. Ce qu'ils font. Ce qu'on sait c'est qu'ils finissent par tous se retrouver à la pharmacie pour soigner les rhumes. » je rigolais je faisais comme si je n'avais rien vu, et je savais que s'il était attentif il sentirait que j'étais aussi sur les nerfs pour autre chose. Je n'osais pas parler du mariage de peur de commencer à m'emporter sans raison. Sans preuve. Je perdais mon sang froid en ce moment. Sans raison. Et puis il y avait eu cet appel. De quelqu'un qui prétendait être ma mère. Et je n'en avais parlé à personne. Pas même à Kloé. Et pourtant je lui disais tout. Je n'osais pas interroger mes parents. Mais cette voix m'avait tout de même semblé familière. Et ça me faisait peur.

Je me relevais dans le bain et ramenais mes genoux vers ma poitrine et le regardant je lui dis « Tu me rejoins? » je souris doucement puis reposais ma tête en arrière et fermais les yeux. Je jouais à faire tourner machinalement ma bague de fiançailles autour de mon doigt.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 16 Mai - 1:04

With or without you
October & Gabriel


Je pouvais voir à son visage que j'avais vu juste. En même temps elle n'était pas du genre à savoir caché quoi que ce soit. Comme moi d'ailleurs, même si ces derniers temps je lui cachais des choses. Enfin j'essayais. Pas de lui cacher mais de faire comme si de rien n'était. De faire comme si ma rencontre avec Anna n'avait rien changé. Alors que c'était tout le contraire. Ça avait changé quelque chose même si je ne comprenais pas encore quoi ni comment. Avec Anna tout était différent. Et pourtant à me tenir là face à Toby, je savais que je l'aimais. Que jamais je ne voudrais lui faire de mal ni même la quitter. Je l'aimais et je voulais l'épouser ça j'en était sûr. Et pourtant il y avait Anna...Mais je ne voulais plus y penser. Pour l'instant c'était moi et Toby et rien d'autre. Elle me parlait de sa journée et je riais avec elle. Oui l'été n'était vraiment pas terrible cette année et ça ne m'étonnait pas qu'elle se retrouve avec plein de gens enrhumés à la pharmacie.

« Il fait un temps de merde c'est pour ça. Moi j'ai eu deux annulations aujourd'hui. Mais bon au moins ça fait marcher ton commerce!»

Je lui souris gentillement. Je ne la sentais pas tout à fait comme d'habitude. Peut être un peu anxieuse, ou survoltée...Je ne savais pas trop comment décrire cela. Comme si quelque chose ne tournait pas rond. Je me faisais sûrement des idées. Un sourire illumina mon visage quand elle m'invita à la rejoindre. Très bonne initiative. Et puis on avait une baignoire plutôt immense pour une simple petite maison comme la notre. Je fis passer mon tee shirt par dessus ma tête, j'enlevais mon jean et mon caleçon et je rentrais dans la baignoire. Je me retrouvais face à elle et je pris ses jambes sur moi. Je commençais à masser doucement une de ses chevilles. L'eau était encore très chaude et c'était vraiment agréable.

« Et sinon? Rien de nouveau?»

Je me disais qu'elle avait peut être envie que l'on parle du mariage. Ou bien de toute autre chose. Elle semblait avoir quelque chose sur le coeur, j'étais son fiancé c'est à moi qu'elle devait en parler non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 16 Mai - 2:46

With or without you

Temps de merde. Pensées de merde. Vie de merde. Vraiment ça n'était pas du tout mon mois. Après un cambriolage à la pharmacie, les appels d'une femme qui prétend être ma mère, et en plus … les mensonges de mon fiancé. Je n'étais pas gâtée par la vie en ce moment. Je ne savais pas ce qu'il me cachait, mais je savais qu'il me cachait quelque chose. Ça ne voulait pas nécessairement dire qu'il mentait, mais moi je voyais les choses comme ça. Et je ne comprenais pas. Je n'aimais pas ça. Moi est ce que je lui cachais des choses? A part pour ces appels étranges … rien. Je ne pouvais rien lui cacher. J'avais tellement espéré qu'il en aille de même pour lui. Et en même temps je m'en voulais de penser ça. Mais quelque chose n'allait pas. Je le sentais bien. Je le voyais sur son visage.

« Oui, en ce moment il n'y a vraiment rien pour me rendre joyeuse. »
dis-je en soupirant. Oui. Bon à part l'idée du prochain mariage. Mais avec les problèmes que l'on avait eu à la pharmacie je ne m'étais pas replongée dans les préparatifs du mariage depuis un moment. « Et puis avec cette histoire de cambriolage dont on n'a toujours pas trouvé le responsable tout le monde est sur les nerfs. C'est vraiment pas la joie. Mais oui ça marche » dis-je en me montrant grognon. Il avait raison. Au fond ça faisait quand même marcher mon commerce. « Le tien aussi a l'air de marcher vu les heures supp' que tu fais en ce moment. » j'avais dit ça ce manière assez neutre. Peut être un peu trop neutre, mais en tout cas je n'y avais pas mi de jalousie ou de suspicion.

Je lui proposais de me rejoindre et il le fit volontiers. Je le regardais se déshabiller pour venir me rejoindre dans l'eau chaude du bain. Il pris mes jambes et commençais à masser doucement mes pieds. Il savait très bien que c'était quelque chose que j'appréciais grandement. Je fermais les yeux et posais une nouvelle fois ma tête en arrière. « Pas grand chose je n'ai pas pu m'occuper des préparatifs avec les soucis de la pharmacie. » est ce que je pouvais lui dire pour les appels? Je me disais que oui. Parce que je ne voulais pas qu'un jour il me dise « Je t'ai peut être caché des choses, mais toi aussi! » « Et puis j'ai au des appels étranges. » je rouvris les yeux. « D'une femme qui dit être ma mère. »

Si je ne me retenais pas je pourrais craquer en ce moment même. Je lui avouerais que je sais qu'il me cache quelque chose, qu'il n'est pas franc, que j'ai peur de ça. Que j'ai peur ce de que cette femme pourrait me dire. Que j'ai peur parce que le vestiaire qui avait le plus été saccagé à la pharmacie avait été le mien. Mais ça me semblait un peu trop paranoïaque. Je fermais les yeux une nouvelle fois très fort pour m'empêcher que cette fontaine de paranoïa ne fuse et qu'elle fasse déborder l'eau du bain.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 16 Mai - 8:09

With or without you
October & Gabriel



Elle n'était pas bien en ce moment et je commençais à culpabiliser. J'étais son fiancé, on devait se marier dans 6 mois elle aurait du être heureuse non? Elle ne l'étais pas et ça me chagrinais. C'est vrai qu'au boulot elle avait eu pas mal d'ennuis surtout avec ce foutu cambriolage que la police n'avait pas encore résolu. J'avais peur que ce soit un drogué et qu'il revienne, et que cette fois ci il s'en prenne à Toby. Ça je ne pourrais pas le tolérer et moi aussi ça me dérangeait cette histoire. Je ne pourrais pas supporter qu'il lui arrive quelque chose. Je massais toujours ses chevilles, j'aimais bien ça et elle aussi. On était vraiment en symbiose tous les deux.

«Ça ne me rassure pas non plus cette histoire de cambriolage. Je devrais peut être t'apprendre à te servir d'une arme, ou t'acheter une bombe lacrymo non?

Je ne voulais pas qu'elle s’inquiète outre mesure mais je serais quand même rassuré. Ce n'était peut être rien du tout mais on ne sait jamais. Mieux vaut prévenir que guérir non? Finalement Toby me fit remarquer que moi aussi le boulot devait bien marcher vu les heures supp que je faisais. Elle avait raison. Mais je sentis quand même la culpabilité monter de nouveau. Je m'étais une ou deux fois inventé des heures supplémentaires pour voir Anna. Je détestais ça. Mais qu'est-ce que je pourrais lui dire? J'ai rencontré une femme qui m'ensorcelle complètement et que je ne peux pas m'empêcher de voir? Certainement oui.

«Oui j'ai quelques nouveaux élèves. Et j'ai accepté de prendre encore un cours collectif supplémentaire. C'est des enfants de 8 à 10ans. C'est vraiment sympa. Ça me change des adultes. Et ils sont super enthousiastes ça fait plaisir.

Ça c'était vrai, ce cours du mercredi matin c'était vraiment une petite bouffée d'oxygène. J'avais d'autres cours avec des ados mais ce n'était pas pareil, ils étaient bien plus dans la compétition. Et les cours collectif que j'assurais avec des adultes je n'aimais pas vraiment ça. Je préférais travailler en individuels. C'est bien plus productif. Mais ce cours avec des enfants j'avais bien fait d'accepter même si je finissais une heure plus tard le mercredi après midi. Et puis les cours collectif ça paye bien ce qui est un avantage non négligeable. Surtout quand on a une maison a payer et à entretenir. Nous ne manquions pas d'argent mais autant tout faire pour que ça reste comme ça. Elle m'avouait n'avoir pas eu le temps de s'occuper des préparatifs du mariage à cause de ses soucis à la pharmacie. Ça ne m'étonnait pas vraiment, le travail lui prenait beaucoup de temps. Surtout quand elle avait des soucis.

«Tu aurais besoin que je t'aide? De toute façon on a encore plusieurs mois pour tout organiser, ça ira.

Je ne m'inquiétais pas. Je savais que Toby gérerais ça très bien. Moi je voyais pas trop ce que je pouvais faire pour l'aider mais si elle le souhaitait je le ferais. Rien que l'idée de devoir acheter un costume me donnait froid dans le dos mais l'idée de me marier avec elle me faisait plaisir. Alors si il fallait en passer par elle je voulais bien faire cet effort. Finalement je lui demandais si il y avait autre chose et elle m'avoua ce qui la tracassait. Une femme qui disait être sa mère l'avait contacté? Très étrange. Toby avait été adopté ça elle le savait mais qu'une femme prétendant être sa mère biologique la contacte c'était bizarre. Comment est-ce qu'elle l'avait retrouvé?

«Ah bon? Et elle te voulait quoi?

Elle n'avait pas l'air bien, elle ferma les yeux et se cala contre la baignoire. Oui elle avait vraiment pas l'air bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 16 Mai - 9:08

With or without you

Je me demandais si il n'était pas lui aussi vraiment très perdu. Parce que … dans le passé il n'avait pas hésité à me faire voir des illusions. Pour que je ne voies pas qui il était. Illusions que … je lui avais demandé de cesser, parce que je l'aimais comme il était. Avec ses qualités et ses défauts. Mais je me demandais pourquoi il ne faisait pas une illusion pour que je ne voies rien du tout. Et je savais qu'il le faisait très bien. Qu'il maitrisait vraiment bien son pouvoir. Et peut être que c'était ce qui rendait la situation douloureuse. Parce qu'après tout il voyait bien que je ne me sentais pas bien. Et il ne faisait rien, alors qu'il pourrait très bien le faire. Alors oui il m'aimait, je n'en doutais pas, même maintenant alors que je pensais qu'il se tramait quelque chose dans mon dos, je ne doutais pas de son amour. Mais … il y a des choses qu'on pourrait faire par amour. Peut être oui que je préfèrerai qu'il m'illusionne. Ca m'éviterais de me retourner le cerveau. Ça m'éviterait de me torturer l'esprit, à me dire que … peut être bien que rien n'est définitif. Je ressentais des crises de panique monter en moi. Et le pire là dedans c'est bien que c'était une chose qui me semblait familière. Ma gorge qui se sert et puis l'air qui a du mal à arriver à mes poumons. Un peu comme une réaction à une allergie. Et je ne savais pas d'où ça vient. Je devrais peut être faire des recherches psychologiques. En parler à Kloé? Peut être. Trop de choses, trop de choses dans ma tête.

« Je n'aime pas les armes. Et je sais me défendre. De plus c'est que des dommages physiques. Ça ne me fait pas peur. Je sais ce qu'il faut faire pour se soigner. Mais pour défendre mon esprit et mon cerveau … pour ça il n'existe aucune arme ou bombe lacrymo. Parce que quand on est touché intérieurement ça ne se referme pas. » c'était bizarre cette notion. Je n'avais jamais réellement eu de blessure intérieure. Hormis peut être la plus grosse de ma vie. Avoir été abandonnée par mes parents. A un an et demi. Je ne me souvenais de rien. Et on ne m'avait pas tout expliqué. Juste le nécessaire. Mais je pense que … c'est une chose qui sera toujours là et comme je le dis. Qui ne se refermera jamais. « Pas chez moi » dis-je en souriant maladroitement.

Je n'aimais pas ça. Je me sentais comme un animal blessé. Ou comme une biche prise dans les phares d'une voiture la nuit. « Hmm » dis-je évasivement, de nouveaux élèves. Bien. Hé bien tant mieux, ça ramènerait de l'argent à la maison. « Oui à cet âge là ils aiment beaucoup ce genre d'activités. »

« Je crois que je vais retourner chez mes parents. Prendre une petite semaine de vacances. Pour pouvoir me reposer. » dis-je tout d'un coup. « Maman m'aiderait pour les préparatifs. » pour le moment le mariage n'était pas une des choses qui me préoccupaient le plus. Ce qui me préoccupait c'était Gaby … mais surtout, cette étrange personne. Parce que … je ne pouvais pas dire pourquoi, mais … j'avais l'impression qu'elle ne mentais pas. Je ne la connaissais pas. Je ne l'avais pas vue. Mais …j'avais l'impression d'être liée à elle. De manière … étrange. Et j'avais besoin de faire le point. Peut être que je ne retournerais même pas chez mes parents. Que je prendrais une petite chambre d'hôte quelque part. Sans personne. Sans téléphone, sans télévision. Pour me reposer. Pour réfléchir à tout cas. Pour essayer de me souvenir. Je sentais tout les jours cette boule de nerfs dans mon ventre. Et il fallait que j'en accouche. « Aucune idée. Elle s'est juste présentée en temps que telle et j'ai raccroché. » je soupirais « Elle ne m'a même pas laissé de nom. »

Je reposais ma tête en arrière et fermais les yeux. Non je devais sortir de la. Ne rien faire, ne pas m'occuper. Je ne voulais pas craquer pas maintenant. D'un geste vif je me relevais et sortit de la salle de bain sans ne rien dire après m'être enveloppée dans une sortie de bain. Je ne m'essuyais même pas les cheveux et je me dirigeais vers la cuisine. Je sortis du bac à légumes des carottes que je commençais à éplucher frénétiquement. J'allumais la radio et une musique assez rythmée se fit entendre. Je pris une grande inspiration et déglutit pour pouvoir essayer de continuer sans craquer. Puis je commençais à couper les carottes en de fines rondelles. Peu à peu je commençais à danser. Voilà qui me détendais toujours. Ça me vidait la tête et j'en avais bien besoin. Plongée dans ma danse … cuisinière je n'avais même pas remarqué qu'il était descendu dans la cuisine lui aussi.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 16 Mai - 9:25

With or without you
October & Gabriel



C'était dur de savoir qu'elle était mal et de ne rien pouvoir y faire. Bien sûr j'avais bien une solution toute prête mais je répugnais à me servir de mes pouvoirs. Surtout pour couvrir ce genre de choses. Ces sentiments que je ressentais. Ça m'aurait paru vraiment trop mesquin de faire ça. Et puis je savais qu'elle n'aimait pas ça. Alors je n'avais plus qu'a essayer d'avoir l'air le plus détendu possible, faire comme si de rien n'était, comme si tout était normal. Pas si facile mais pour l'instant je n'avais pas l'impression qu'elle se doutait de quoi que ce soit. Elle m'avouait qu'elle n'aimait pas les armes et j'aurais du m'en douter. Elle n'en voulait pas alors très bien n'en parlons plus. Mais son explication me laissait plus perplexe. Ça avait l'air vraiment de l'avoir traumatisé, elle était blessé psychologiquement si on peut dire et ça elle avait raison ça ne se protégeait pas facilement.

«Oui mais tu es forte. Tu serais capable de te sortir de n'importe quelle situation.»

C'était l'impression qu'elle me faisait en tout cas. Je ne la voyais pas faible et je savais qu'elle était capable de beaucoup, même si là elle semblait manquer un peu de confiance en elle. Le cambriolage l'avait perturbée mais elle s'en sortirait, ça ne m'inquiéter pas vraiment. J'espérais avoir raison en tout cas. Parce qu'alors ça voudrait dire que je m'étais vraiment trompé sur son compte. On parlait de mes nouveaux élèves et j'opinais du chef à sa remarque. L'enthousiasme d'un enfant, toujours hyper déterminé quelque soit l'activité entreprise. Mais la suite me surpris. Elle voulait aller chez ses parents? Toute seule j'avais l'impression d'être en trop. En tout cas elle ne voulait pas de mon aide. D'un côté ça me soulageait, je me voyais mal courir les traiteurs ou les salles de réception, mais d'un autre côté j'étais un peu peiné. Enfin si elle préférait s'en occuper avec sa mère..

«Ah bon? Tu ne peux pas te reposer et préparer le mariage de la maison? Enfin si tu penses que c'est mieux fais le bien sûr. De toute façon j'ai beaucoup de travail.»


Ouais bon c'était minable comme remarque. Mais il en fallait peu pour que la colère me prenne. Et là...et bien voilà elle avait fait son apparition. Machinalement je lâchais son pied que je laissais flotter dans l'eau et je posais les mains sur les rebords de la baignoire. J'avais froid maintenant et plus très envie de ce bain. Elle en revenait à sa mère. Elle avait raccroché avant d'en savoir plus. Elle avait peut être bien fait finalement. Après tout cette femme l'avait abandonné et dieu seul sait ce qu'elle pouvait bien vouloir. Et Toby avait déjà une mère qu'il l'adorait. Elle n'avait pas forcément besoin qu'une autre vienne tout compliqué. Même si ça devait quand même tout compliqué.

Mais alors que j'allais répondre elle sortit de la baignoire, s'enveloppa dans une serviette et sortit de la salle de bains avant que j'ai eu le temps de dire quoi que ce soit. Je soufflais agacé, si elle cherchait à m'énerver banco elle allait toucher le gros lot. J'enlevais le bouchon de la baignoire et je laissais l'eau s'écouler. Attrapant le pommeau de douche j'en profitais pour prendre une douche bien chaude mais rapide. Puis je me séchais et j'enfilais un pantalon avant de descendre dans la cuisine d'où j'entendais la musique. J'entrais et je trouvais Toby en train de danser. La plupart du temps ça m'attendrissait. Vu mon humeur du jour ce soir beaucoup moins. Je me dirigeais vers le frigo et je commençais à sortir des trucs pour me faire un petit sandwich. Elle préparait des carottes râpées et je n'étais pas un lapin. Et si elle comptait sur moi pour faire la conversation elle était mal tombé. Je me posais sur un coin du plan de travail et je commençais à monter les étages. N'importe comment vu que j'étais énervé mais bon...On peut pas toujours tout faire correctement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 16 Mai - 12:42

With or without you

Je me sentais vraiment de plus en plus mal. Et je ne savais pas du tout ce que je pouvais faire. Je ne retrouvais pas Gabriel. Depuis quelques jours il était différent. Et il ne me dit rien … je crois que c'est ce qui m'énerve le plus dans toute cette histoire. Je pensais qu'on fonctionnait bien, que nous étions sur la même longueur d'onde. Mais je sentais qu'il ne me disais pas tout. Et ça j'aimais pas. Peut être que je me faisais des films. Mais … je le connais bien. Et je ne pense pas me tromper.

Il me disait que j'étais forte et que je pourrais me sortir de n'importe quelle situation. C'était touchant et si je n'étais pas dans cette optique en ce moment, j'aurais même trouvé ça mignon. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser … ah oui, je pourrais m'en sortir, donc tu ne me dira rien. Tu attendras le dernier moment. Je ne suis pas quelqu'un de faible, certes, mais ça ne veut pas dire que je pourrais supporter. Je haussais les épaules. « Peut être. Mais on ne peut pas être tout le temps forte. Il y a des fois où être faible ça fait du bien aussi. » mais je pense que … je me montrerais toujours -bien malgré moi- forte, parce que je ne veux pas montrer mes faiblesses.

Il avait de nouveaux élèves, de nouvelles personnes. Hm oui … ah ce que je n'aimais pas ça. Douter de lui. Douter de ma confiance en lui. C'était trop dur. Trop … et peut être que du coup me rendre chez mes parents. M'éloigner. Pour ne plus penser à ça. Pour reprendre mes idées pour me rendre compte que je suis en train de psychoter toute seule. Dans mon coin. Que je ne devrais pas douter de lui parce qu'il n'y a aucune raison pour que je doute de lui. Mais voilà quand je lui dit que j'aimerais partir je le vois bien, parce que quand même je le connais, ça ne lui plait pas. J'allais lui répondre de ne pas s'inquiéter pour ça que ça n'avait rien à voir avec le mariage, j'ouvrais la bouche mais le fait qu'il rajoute qu'il a beaucoup de travail me confirme un peu plus encore qu'il me cache quelque chose alors je la referme et ne dit rien là dessus.

Mais voilà on commence à parler de ma mère. Et là c'est trop. Je ne veux pas craquer devant lui, même s'il me connait, qu'il m'a vu joyeuse, malheureuse, dans toutes sortes de situation. Là je ne peux pas c'est juste impossible. Alors je me lève et je m'en vais. Sans ne rien dire. Je sais que ça va l'irriter. Mais c'est comme ça.
Je me réfugies dans la cuisine où je me décide à faire le repas. Il faut que je m'occupe l'esprit. Il faut que je fasse quelque chose de mes mains. Je ne sais vraiment plus quoi faire ou quoi penser. Et je commence donc à danser un petit peu, pour me changer les idées pour ne pas penser à ce à quoi je ne veut pas penser. J'épluche donc les carottes. Puis je les coupe en rondelles. J'allume la gazinière et je fais fondre du beurre dans une cocotte minute. Lui est là, à côté il ne parle toujours pas. Bien, ça va être une soirée joyeuse.

Mais comme je ne peux pas rester sans lui dire ce qui ne va pas. Je me décide tout de même à poser la question que je redoute tant. Celle qui pourrait tout changer. « Tu sais Gabriel. Je sais qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Je ne suis pas idiote. Tu crois que je ne le sent pas? » je le regarde avec insistance puis prise dans mon élan et aussi dans mes paroles je ne fais pas attention à ce que je fais et en poussant du couteau les carottes qui sont sur la planche à découper pour les faire dorer avec le beurre je me coupe le doigt. Instinctivement je lâche la planche qui tombe par terre et je porte mon doigt à la bouche après avoir laissé échapper un sonore « PUTAIN FAIS CHIER! »

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Jeu 17 Mai - 20:51

With or without you
October & Gabriel


Tout à coup la soirée avait mal tourné sans que je comprenne pourquoi. On prenait un bain tranquillement et maintenant on se faisait la gueule. Tout du moins JE faisais la gueule. C'était le genre de truc qui avait le don de m'énerver. Elle s'échappait en plein milieu d'une conversation et je trouvais cela agaçant. Même si elle était mal ou perturbée ça me mettait en rogne. Il faut dire que je n'est pas non plus super bon caractère. Et que pas grand chose m'énervait. Surtout ces derniers temps. Pour dire la vérité, tout m'énervait. J'avais du mal à faire preuve de patience, même avec mes élèves. Ma nature colérique remontait toujours très rapidement. D'habitude October arrivait à me canalisait mais là c'était tout le contraire. Et puis avec Anna j'avais l'impression de pouvoir me laisser aller. Que me mettre en colère ne la gênerais pas, qu'elle ne chercherait pas à m'adoucir. Et ça c'était nouveau. La sensation que je n'avais pas besoin de me contrôler, que je pouvais faire ce que j'avais envie. C'était un peu ce que je faisais avec Anna d'ailleurs à bien y réfléchir.

Une fois descendu dans la cuisine je commençais à me préparer un sandwich. Je voulais me faire ce sandwich, me prendre une bière et aller m'affaler dans un fauteuil. Et ne plus rien faire. Je ne regardais même pas ce que faisais Toby, je ne voulais pas la regarder. J'étais fâché et j'avais envie de rester fâché. Pas très mature certes. Mais je pouvais vraiment me montrer sur mon pire jour si je voulais. Finalement elle se met à me parler. Elle a remarquer que quelque chose n'allait pas. Je suis plus mauvais menteur que ce que j'aurais cru alors. Mais alors que j'allais répondre, elle se coupe le doigt avec ces carottes. Quelle idée aussi de vouloir manger des carottes. Je laisse mon sandwich et je me penche pour ramasser la planche. Puis je prends sa main dans les miennes et avait d'y avoir réfléchi je commence à me servir de mon pouvoir sur elle. Juste un peu d'illusion, pour qu'elle ne panique plus. Qu'elle est l'impression d'être dans un espèce de nuage, tout cotonneux. J'en profite pour enrouler un morceau de mouchoir autour de son doigt. Si j'insistais un peu plus je pouvais presque la faire tomber dans un rêve éveillé. Mes illusions pouvaient se révéler vraiment très convaincantes... Finalement je le lâche et je laisse tomber l'illusion.

«Ça va aller?»

Oui j'évite sa question, d'ailleurs j'espère qu'elle aura oublier ses inquiétudes grâce à l'illusion. Parfois les effets durent un peu, même si je doute d'avoir été assez loin dans l'illusion. Après ça revenait à de la manipulation et si parfois je m'en servais avec Toby je ne le faisais pas. Cela serait trop bizarre je n'arriverais plus à savoir si ce qu'elle ressent et réel ou si c'est juste les effets de l'illusion. Ça peut se révéler très dangereux ce genre de pouvoir, c'est pour ça que j'essaye d'en user qu'avec parcimonie. Finalement je me rassois sur une chaise et j'attrape l'assiette avec mon sandwich que je rapproche de moi. Pas grand chose ne me fait perdre l'appétit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Ven 18 Mai - 4:20

With or without you

Je soupirais. C'était vraiment une soirée de merde, en conclusion à une journée de merde. Franchement, il était énervant, et je sentais qu'il se retenais et c'était bien ça qui m'énervait. Parce qu'il savait très bien que je n'avais pas peur qu'il me dise les choses, j'avais l'impression qu'il ne me faisait pas confiance et c'est bien quelque chose que je ne supporte pas. Surtout quand moi je me confie toujours à lui. Je sens que je pourrais péter un câble si les choses restent ainsi trop longtemps. Ça c'est certain! Et puis il était à côté à faire comme si de rien était, à faire la tête, je ne comprenais vraiment pas pourquoi. J'étais bien déterminée à rester dans mon coin. Je n'irai pas vers lui. Mais je voulais qu'il sache qu'il n'avait pas non plus à me prendre pour une conne. Alors je le lui dit. Que je savais qu'il se passait quelque chose. Qu'il était pas honnête de ne rien me dire. Et bien sûr, dans ma fougue je me coupais. Qu'est ce que je pouvais être maladroite parfois. Mais c'était de sa faute aussi, il n'avait pas qu'a me prendre pour une stupide fille qui ne peut pas comprendre.

Mais voilà que tout d'un coup je me sentais mieux. Comme apaisée et sur un petit nuage. Je le laissais panser mon doigts alors que je flottais au milieu des petits lapins roses. Mais voilà. Le regard qu'il a me rend perplexe et il me lâche la main et l'illusion tombe. Son « ça va aller? » est de trop. Ce n'est pas possible? Il me prend vraiment pour une poire? « Bien sûr que oui ça va aller! Tu l'as dit toi même je suis une femme forte, non?» Je levais des yeux coléreux vers lui. Ils lançaient des éclairs. « Depuis quand tu utilises ton pouvoir sur moi! Tu as vraiment quelque chose à cacher? »

Je me sentais toute bizarre, parce que d'habitude pourtant la colère n'est pas quelque chose à quoi je me laisse aller. Je suis plutôt du genre diplomate. A toujours essayer de chercher les choses loin pour arranger les situation. Mais là … venant de lui … c'était insupportable. Et puis j'avais vraiment les nerfs à fleur de peau. Et je trouvais ça franchement nul de sa part qu'il ne puisse pas le comprendre, que pour lui … je ne sois qu'une femme forte. Que je n'aies pas besoin de moments de faiblesse. Qu'il ne puisse pas comprendre que je ne suis pas infaillible. Je retournais vers la partie salon et le laissais aller sur le canapé. Puis non finalement je pris dans le mini-bar un grand verre de bourbon que j'avalais presque d'un trait.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Ven 18 Mai - 5:25

With or without you
October & Gabriel


Il n'y a pas si longtemps Toby et moi nous comprenions parfaitement. On se disputait parfois mais rarement on se faisait la gueule comme ça. Je ne croyais pas que ce soit complètement à mettre sur le compte de ma rencontre avec Anna. Ça jouait certainement je devais bien le reconnaître mais il n'y avait pas que ça ce n'était possible. Nous étions tous les deux à cran et ça ce n'est jamais bon. Encore moins quand on est en couple. Alors c'est vrai que l'illusion c'était une échappatoire facile. Mais je n'avais pas poussé le jeu assez loin. Et maintenant elle était furieuse. Comme s'il y avait de quoi en faire un drame. Et en plus elle m'engueulait parce que je lui demandais si elle allait bien. Elle préférait quoi? Que j'en ai rien à foutre et que je la laisse sans rien lui demander. Elle aurait voulu que je dise? Pauvre chérie vite me voir je vais te faire un bisou magique??!!

« Oh tu te calmes?! C'est pas la peine de passer tes nerfs sur moi. Tu préfèrerais que je te considère comme une chochotte? Une fille incapable de s'en sortir toute seule? Je peux le faire sans problème si ça te fais plaisir!!»

Ça devenait du grand n'importe quoi cette discussion! On en était à s'envoyer des horreurs à la figure. Et évidemment je n'allais certainement pas céder. Elle voulait se disputer soit. J'en profiterais, ça évacuerait peut être ma tension. Et voilà maintenant qu'elle me reprochait de m'être servi de mes pouvoirs sur elle. Elle m'agaçait à la fin! J'avais essayer de l'aider. Bon et aussi de la détourner des questions qu'elle se posait. Mais ça je n'étais pas obligé de le reconnaître. Je pouvais me montrer tout à fait de mauvaise foi quand je voulais. Même si là ce n'était pas vraiment ça. C'était plus un stress larvé, j'avais voulu l'aider et je m'y reprenais dans les dents. Énervant.

« Ce n’est pas si grave. Ce n'était qu'une petite illusion de rien du tout. Pour que tu te calmes rien de plus. Et je ne vois pas ce que j'aurais à cacher, c'est toi qui montes sur tes grands chevaux pour rien du tout.»

Je ne voulais plus me disputer avec elle. C'était fatiguant. Je me levais avec mon assiette et je partais vers le salon, en passant à côté d'elle sans rien dire d'autre. Pas certain que ça allait passer elle était du genre têtue. Même si elle était vraiment fâchée...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Ven 18 Mai - 15:03

With or without you

Je soupirais. Je ne voyais pas d'issue positive pour la soirée. Parce que si j'étais calme, il me connaissait et il savait bien que je pouvais me montrer têtue. Je n'aimais pas ça. Je n'avais jamais aimé qu'il m'illusionne. Il savait qu'il n'avait pas besoin de le faire. Que même si les choses pouvaient mettre du temps à passer, que je ne pouvais jamais lui en vouloir bien longtemps. Et je ne le comprenais vraiment pas. Et je rageais. Il me prenait pour une conne ou quoi?

« Je me calme si j'ai envie! Je n'ai jamais dis que je voulais que tu me considère comme une chochotte mais que tu comprennes que les choses ne sont pas toujours en noir et en blanc! » j'étais énervée. Vraiment et profondément. Je ne me souvenais plus comment est ce que ça avait commencé. Mais je savais que quelque chose n'allait pas. C'était quelque chose d'indescriptible. Et je savais que ça allait pas tarder à me tomber sur le coin du nez. Et je le redoutais.

Ce n'était qu'une illusion pour que je me calme. Hé bien bravo Gabriel, on peut dire que tu as très bien joué là dessus. Tu as tout à fait réussi ce que tu voulais dis donc. Je haussais les épaules, mon visage devenait tout rouge par colère. « Je monte sur mes grands chevaux pour rien. Tu reste sur ta position là dessus. Bien d'accord. » je note. Je note tout. Il n'a rien à cacher. Bien, alors on verra. Parce que, pour faire court, je le sens que quelque chose ne va pas qu'il ne me dit pas tout. « Alors à ce moment là, d'accord je n'ai pas de raison de m'emporter. » dis-je de manière ironique. « Alors c'est bon. »

Je soupirais et me resservit un nouveau verre de bourbon que j'avalais d'un trait. L'alcool me brûlait la gorge mais c'était en adéquation avec mes sentiments en ce moment. Vraiment je n'aimais pas ça. Il me prenait pour une conne, il m'avait regardé dans les yeux, et m'avait dit qu'il ne voyait pas ce qu'il avait à se reprocher. Bien. Bien sûr, pas de problèmes. Mais qu'il sache qu'en temps voulu, je me souviendrais encore de ce soir. Je pris la bouteille ainsi que mon troisième verre et m'assis sur le canapé. Je saisis la télécommande et allumait la TV. « Je suppose que si on ne se fait plus la gueule je peux regarder la télévision!? »

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Ven 18 Mai - 20:58

With or without you
October & Gabriel


J'aurais bien aimé que les choses ne soient pas toujours en noirs et blancs comme elle disait. Seulement moi j'avais du mal à ne pas voir le monde autrement. Les demi mesures, les compromis tout ça ce n'était pas vraiment mon truc. J'étais peut être un peu trop entier mais j'avais toujours été comme ça. Et le petit discours qu'elle continuait ne m'aider pas à me calmer. J'avais toujours eu en horreur l'ironie, surtout quand elle me visait moi. Elle faisait tout un plat de mon illusion alors que ce n'était vraiment rien du tout. Surtout elle pouvait me dire que cela ne lui plaisait pas sans en rajouter une couche et me faire passer pour le mec horrible qui cherche à la manipuler. Elle était en colère, moi aussi et buté comme nous étions. Je me demandais comment ça se faisait qu'on ne s'était encore jamais battu ou jeter des trucs à la figure.

« Effectivement tu n'as aucune raison de t'emporter je suis bien d'accord.»


Elle voulait jouer de l'ironie et bien très bien je rentrerais dans son jeu. Comme si j'allais me laisser faire et m'excuser. Aussi avec ces questions...Ce n'était pas le jour ni le moment. Et puis si je me souviens bien c'est elle qui avait commencé dans la salle de bains en s'en allant sans rien dire non? Je me dirigeais vers le salon et je m'assis dans le canapé. Je fus tenté un instant d'allumer la télé rien que pour avoir du bruit, autre que ses cris mais à dire vrai je n'étais pas vraiment fan. De la télé s'entend. Je me contentais donc de manger mon sandwich. Elle me rejoint dans le salon, avec un autre verre plein d'alcool en me demandant si elle pouvait regarder la télé. Vu qu'on ne se faisait plus la gueule. J'aurais bien tenté un petit commentaire sur sa consommation d'alcool mais je ne dis rien. Après tout elle était grande elle faisait ce qu'elle voulait.

« Tu fais ce que tu veux.»

Si elle était d'humeur à regarder la télé grand bien lui fasse. Comme j'avais fini mon sandwich je me levais du canapé et je retournais dans la cuisine me cherchait encore un peu de ravitaillement. Un deuxième sandwich fait plus tard je retournais dans le salon et je m'assis de nouveau dans le canapé. Je ne fis pas attention à ce que regardait Toby. D'ailleurs je ne savais pas si elle regardait encore la télé. Je me contentais de manger. Avec appétit mais sans plaisir. Trop de tension dans la pièce. Mais il était hors de question que je relance la conversation. Surtout si c'était pour me faire questionner. Mais alors que je réfléchissais je donnais un coup de coude dans mon assiette et elle tomba par terre en se brisant.

« Et merde fais chiez!!»

C'était bien le moment. Le sandwich dans les mains j'étais bien emmerder. Je me levais pour retourner de nouveau à la cuisine. Il allait me falloir une autre assiette, et une pelle et une balayette. Non vraiment super soirée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Dim 20 Mai - 4:14

With or without you

J'en avais marre. Cette soirée s'annonçait pourrie. Je n'avais pas envie de me disputer avec lui. Mais nous étions aussi tête de mule l'un que l'autre. Deux caractères volcaniques ensemble ça ne fait pas toujours bon ménage. Et puis après tant d'années de relation, il y a forcément des petits moment ou les disputes sont inévitables. J'avais envie de mettre de côté le malaise que je sentais de plus en plus grand. Les non-dits de sa part. Et puis surtout les mensonges délibérés. J'aimerai bien essayer. Mais c'était difficile. Personne n'aime se sentir lésée. Comme s'il n'avait pas confiance en moi. Comme si je n'étais plus celle qu'il avait aimé. Je n'avais pourtant pas changé, non? Enfin je ne pense pas du moins. Mais si ça avait été le cas, il aurait pu me le dire.

Je ne dis rien du tout. A tout ce qu'il disait. J'allumais la télévision et essayais de me calmer tranquillement dans mon coin. En essayant d'oublier tout ça. En me focalisant sur quelque chose de positif. Le mariage par exemple. Je voyais déjà la cérémonie. Moi en belle robe blanche, face à lui encore plus beau qu'à son habitude. Un grand sourire aux lèvres. J'avais envie de lui plaire. J'avais pas encore trouvé la robe. Mais … il ne la verrait pas avant le jour J. Je tiens absolument à ce qu'il voit à nouveau en moi la femme sexy qui lui avait plu au début. Parfois je me sens un peu transparente. Et une certaine routine -même si elle a ses avantages- s'est installée entre nous. J'avais envie à nouveau de le séduire. De lui plaire. Peut être qu'il fallait juste ça. Je ne savais pas vraiment.

Et puis il faut dire que je fus coupée dans mes pensées par le bruit d'une assiette qui se brise au sol. Hé ben dis donc, c'est la vaisselle qui y passe ici. Même si j'étais sensée être fâchée contre lui, je me levais immédiatement et instinctivement allais le voir. « Gaby attention! » dis-je d'une voix très douce en le regardant dans les yeux. Doucement je le poussais un peu pour ne pas qu'il se blesse avec les morceaux de vaisselle cassés. Je sortis du placard la balayette et la pelle et nettoyais les débris de l'assiette. Ne fois fini je me retournais vers lui « Voilà c'est bon. C'est fini. Tu ne t'es pas fait mal? » demandais-je en l'examinant pour voir s'il s'était coupé.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Dim 20 Mai - 17:49

With or without you
October & Gabriel


Je ne me rappelais pas qu'un jour on se soit autant disputé. C'était à celui qui capitulerait en premier. Mais chacun campait sur ses positions, renvoyant sa colère à la figure de l'autre. On était là assis sur le canapé, moi en train de manger mon sandwich et Toby en train de regarder la télé. Vrai cliché de la dispute de couple. Assis côté à côté mais incapable de se parler. Je me rendais compte que la situation était complètement débile mais c'était plus fort que moi je n'avais pas envie de céder. J'avais rarement était autant en colère contre elle, peut être même jamais. Et c'était à peine si je me souvenais comment tout ça avait commencé. Mais j'étais en colère et je fis un mouvement trop brusque et d'un coup de coude je fis tomber mon assiette par terre. Cela me fit exploser mais j'entendis Toby me recommandait de faire attention. Je fis comme elle me disait et je me décalais afin de retourner vers la cuisine pour chercher une balayette. Mais elle me devança. Elle alla la récupérer la pelle et la balayette et s'occupa de tout nettoyer. Je me sentais déjà moins fâché et je me demandais comment on avait pu laisser la situation s'envenimait à se point là. Je reposais mon sandwich dans une autre assiette tandis qu'elle venait s'inquiéter de savoir si je m'étais coupé. J'étais vraiment con des fois.

« Non c'est bon. L'assiette a eu plus de mal que moi.»


Dire qu'il avait fallu que je casse une assiette pour qu'on s'adresse la parole de nouveau. Je me sentais stupide de m'être emporté tout à l'heure alors qu'à la moindre occasion elle venait vers moi. Elle s'inquiétait toujours pour moi et ça me faisait plaisir.

« Écoute je suis désolé pour tout à l'heure. Je sais pas ce qui m'as pris je suis à cran en ce moment. Un rien m'énerve et tu sais comme je suis...J'ai du mal à me gérer.»

Ce n'était pas faux, j'étais vraiment à cran, simplement je ne me sentais pas capable de lui expliquer pourquoi. Pas encore, tout était trop compliqué pour le moment. Je ne savais pas ce qu'elle allait en penser mais moi j'étais épuisé par toute ces histoires et par cette dispute. Je n'avais plus qu'une envie me posait et ne plus rien faire. Un peu de calme avant d'aller dormir et de recommencer une journée.



Dernière édition par Gabriel S. Dayton le Lun 21 Mai - 6:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Dim 20 Mai - 19:03

With or without you

Je n'aime pas les disputes, c'est pas possible. Je l'aime trop. Mais on a tout les deux de vraies têtes de mules. Alors des clash il y en a quand même parfois. C'est assez normal. Mais je n'aime pas ça. Pas du tout. Je l'aime trop, c'est peut être mon plus grand point faible. Je ne venais pas revenir sur mes paroles en allant l'aider avec l'assiette, mais je ne voulais pas que la situation s'envenime. Alors je préférais faire comme si de rien n'était.

Je souris en prenant les devants. Oh il aurait aussi très bien pu le faire avec son pouvoir, mais bon. J'avais eu envie de le faire. Et puis je ne voulais pas que ça soit la guerre entre nous. Il y avait beaucoup trop dans ma vie en ce moment je ne voulais pas non plus avoir peur de rentrer chez moi. J'avais envie de me mettre au mariage avec lui. J'avais envie de l'aimer comme il n'avait jamais été aimé auparavant. Et lui dire que je l'aimais comme personne ne pourrait jamais l'aimer. Mais ça me paraissait des choses de gamines à dire. Pourtant c'était bien ce que je pensais.

Il disait qu'il n'avait rien. Me voilà rassurée. Je n'aurais pas aimé que lui aussi soit blessé. « Tant mieux, on aurait été une sacrée bande de bras cassés sinon » dis-je un sourire aux lèvres en montrant mon doigt. Oui on aurait faire la paire ainsi.

Puis il s'excusait, mais je ne voulais pas de ses excuses. Ça ne servait à rien. Je ne pouvais pas être fâchée contre lui bien longtemps. Je posais mon doigt sur sa bouche doucement puis le forcer à se taire. « Shhh Gabriel. Tais toi, c'est pas grave. Je ne suis pas des plus agréables non plus, avec tout ce qui se passe en ce moment. Mais tu sais que tu peux toujours me parler Gaby, quoi que ça soit. Je suis prête à tout entendre. Tu sais que je t'aime comme personne ne pourra t'aimer. » je souris doucement puis ajoutais « Bon peut être ta mère, mais … » je levais les yeux au ciel et mon sourire s'élargit. Oui je l'aimais cet homme. Je ferais tellement de choses pour lui. Déplacer des montagnes peut être même. Sans prévenir je passais mes mains sur ses hanches et me serrais contre lui. Doucement je déposais mes lèvres contre les siennes lui donnant un baiser passionné.

_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Lun 21 Mai - 7:00

With or without you
October & Gabriel


Tout ça en fait c'était un peu idiot. Pourtant avec mon caractère ça aurait vraiment pu durer longtemps. Toute la soirée, toute la nuit. La colère ne redescendait pas comme ça. Je pouvais être injuste, buté, colérique. Et infidèle. Bon passons, ce n'était pas le moment de penser à ça. C'était dingue qu'Anna vienne toujours se mélanger à mes pensées, à revenir comme ça sans cesse. Ou alors c'était la culpabilité. En attendant, elle avait fait le premier pas et c'était tout ce qui comptait. Je souris quand elle me montra son doigt. Oui, une belle équipe de bras cassé. Champion de Taekwondo et terrassé par une assiette. J'ai connu plus glorieux. L'assiette était cassée et on se reparlait sans se hurler dessus la soirée n'allait peut être pas être si horrible que ça. Je m'excusais mais elle m'interrompais rapidement posant un doigt sur mes lèvres. Elle faisait aussi son mea culpa mais je ne comprenais pas pourquoi elle insistait sur le fait que je pouvais tout lui dire. Qu'elle seule pouvait m'aimer. J'étais dingue mais je ressentais une pointe d'agacement monter. Même si elle finissait par une pointe d'humour en évoquant ma mère.

« Oui je sais...Et puis tu sais ma mère...»


On ne pouvait pas vraiment dire que c'était un modèle d'amour ma mère. Ça faisait des mois que je ne l'avais pas vu, elle et moi on avait jamais vraiment su bien s'entendre même si je savais qu'elle m'aimait. Tout ça, évoquer les femmes qui m'aimaient ou qui pouvaient m'aimer évidemment ça ramenait mes pensées vers une seule et même personne. J'avais envie de la voir et en même temps je me dégoûtait de penser à elle à cet instant précis. Elle posait ses mains sur moi et venait m'embrasser en collant son corps contre le mien ce qui eut au moins le mérite de me faire tout oublier. Je répondais à son baiser avec passion. Je l'aimais c'était certain. Et j'adorais la sentir dans mes bras. Quand elle se détachait de moi je plongeais mon regard dans le sien.

« J'ai de la chance de t'avoir.»

Et c'était vrai, je le pensais. Je pensais plein de choses mais ça particulièrement. Je savais la chance que j'avais de l'avoir à mes côtés et je n'avais aucune envie de la perdre.



Dernière édition par Gabriel S. Dayton le Ven 1 Juin - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Sam 26 Mai - 16:28

With or without you


Je ne me sentais vraiment pas bien et ce doute, cette suspicion ne s'en allait pas de mon esprit. Ces derniers temps. Dès que je voyais une fille trop proche de lui déjà je l'imaginait avec elle. Et c'est pas beau. Je devrait avoir confiance en mon fiancé, pas vrai. Oui je devrais et pourtant je n'y arrivais pas. Les sentiments se mélangeaient et je n'arrivais plus à penser rationnellement. Ou alors peut être bien que je pensais très rationnellement et qu'il me trompait en effet. Qu'il me mentait. Ou pire, qu'il m'illusionnait. Mais peut être aussi que je ne faisais qu'additionner les choses. Deux plus deux égal quatre hein! La dispute avait éclaté et j'en étais la cause Je voulais le tester, le faire réagir, le pousser dans ses retranchement. Mais ça ne marchait pas il était calme et serein.

J'envisageais de plus en plus de voir si les choses étaient réellement ce que je pensais. Et pour cela j'avais une idée infaillible. Et je ne serais pas subtile. Trouver un garçon charmant. Et rendre Gabriel jaloux. Voir s'il tient à moi autant qu'avant. Le faire douter comme je doutais de lui pourrait le pousser à l'erreur. Ou bien me faire réaliser que je faisais fausse route et que ce n'était que la venue de cette mère dans ma vie ainsi que le vandalisme à la pharmacie qui me faisait devenir folle. Nouvelle perche que je lui tendais. Lui disant une nouvelle fois mon amour. J'étais allée loin ce soir. Je n'avais pas envie de faire marche arrière parce que j'avais l'impression de mettre le doigt sur quelque chose. Mais je n'avais aucune envie de rester fâchée. Je n'aimais pas être fâchée. C'était une partie de moi que je haïssais au plus haut point. Comme si en moi bouillonnait une rage invisible. Et dangereuse parfois. Parce que je l'aimais. Et sans doute même un petit peu trop ...

Je voulais me faire pardonner alors doucement je l'attirais à moi pour lui donner un baiser. Pardonner. Oui pour ce soir. Pardonnons. Je restais dans ses bras posant la tête contre son épaule et je me sentais bête, et idiote d'avoir réagi ainsi. Plus lunatique tu meurs. Mais il en remettait une couche. J'avais envie de dire quelque chose. L'envie d'exploser et de sauter sur l'occasion pour faire une nouvelle remarque était forte. Mais je tenais bon. Non ça ne servirait à rien. Je me contentais de murmurer « Mhh-Mhh » et de retourner me nicher dans ses bras. « Et moi donc. Si tu savais à quel point je t'aime Gabriel. Et à quel point j'ai hâte de devenir ta femme et que tu sois mon mari. Rien que TA femme à toi. Rien que MON mari à moi. Il n'est pas question que je partage plus longtemps » ces paroles n'étaient pas du tout dirigées comme les autres. Non je n'avais pas réfléchi et laissé parler mon cœur. Et il le sentirait.


_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Ven 1 Juin - 3:26

With or without you
October & Gabriel


Je m'étais toujours senti bien dans les bras de Toby. Elle avait une façon de m'apaiser qui me faisait un bien fou. Elle et moi ça avait tout de suite collé. Dès qu'on s'était rencontré elle m'avait surprise. Je n'avais jamais compris pourquoi mais elle avait la faculté de me rendre heureux, de me faire sourire. C'est pour ça que j'avais du mal à comprendre ce que je lui faisais subir. Bien sûr elle ne se doutait de rien, pas que je sache en tout cas, mais quand même. Moi je savais c'était bien suffisant. La vie était faite comme ça, on fait parfois des choses dont on ne s'imaginait pas capable. Qu'est-ce que je pouvais ajouter d'autre? Elle m'embrassait et je me sentais bien. C'était si naturel avec elle. Il n'y avait aucun recoin de sa peau que je ne connaissais pas. Et quand je la serrais dans mes bras, quand elle se blottissait dans mes bras, c'était comme si cette place était faite pour elle. Mais alors que je lui disais que j'avais de la chance de m'avoir elle me répondit d'une façon qui me surpris beaucoup. Qu'elle m'aime ça je le savais. Mais sa façon d'insister sur les possessifs, sur le fait qu'elle ne voulait pas me partager plus longtemps...J'étais complètement interloqué et je me demandais pourquoi elle disait ça.

« Moi aussi j'ai hâte d'être ton mari. »


Je n'osais pas en dire plus de peur de dire une ânerie ou de me trahir. Si je n'avais pas été persuadé qu'elle ne savait rien pour Anna et moi, j'aurais jurer que c'était un avertissement. Ou en tout cas cela sonnait comme ça à mes oreilles. Un avertissement. Et puis ce n'était pas comme si elle m'avait dit qu'elle ne pourrait jamais me partager. Elle avait parlé au présent. Qu'elle ne me partagerait pas plus longtemps. Comment ça plus longtemps? Je m'écartais d'elle et je refermais machinalement un placard avant d'attraper une bière dans le frigo.

« On retourne regarder la fin du film?»

Je n'étais pas certain qu'on est commencé à en regarder un mais je savais une chose: il était hors de question que l'on continue cette conversation. Déjà d'une cela ne me disait rien qui vaille. Et en plus j'avais horreur des discussions sur mes sentiments, sur notre couple ou ce genre de trucs. A mon goût j'avais eu ma dose pour la soirée. Aussi je me dirigeais vers le salon, débouchant ma bière en chemin attendant qu'elle me suive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

October Paloma Landy

More about me
Messages : 776
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Préparatrice en Pharmacie
Age du Perso : 25 ans
Arrivé(e) le : 09/05/2012


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Sam 9 Juin - 11:51

With or without you


Pourquoi est ce qu'on s'était disputé déjà. Ah oui ... a cause de moi bien sûr. Comme toujours. e soupirais doucement. non je me sentais tellement idiote, mais je sautais sur toutes les occasions de m'énerver en ce moment. J'étais extrêmement tendue et je ne me sentais vraiment pas bien. Il y avait cette partie de moi qui m’énervait. Qui s'inquiétait de tout. Qui me mettait la puce à l'oreille. Cette partie qui voulait confronter Gabriel à ses doutes. Mais heureusement la partie raisonnable de moi était plus forte. Du moins pour le moment. Et il n'y avait que quelques sautes d'humeur. Des stupides sautes d'humeur. Et j'étais fatiguée. je n'en pouvais plus de tout ça. je me demandais combien de temps j'allais encore pouvoir tenir. Combien de temps je pourrais supporter cette partie sombre. Combien de temps avant la reddition totale et que le laisse l'ombre m'envahir. Mais ... en parler à Gabriel ... non il n'en était aucun cas question.

Je souris doucement voulant essayer de me rattraper et déclarais que j'avais hâte d'être sa femme à lui. « J'espère bien » dis-je avec un large sourire avant d'aller me servir un verre d'eau que je bus très rapidement. Puis il allait vers le frigo pour prendre une bière et l'ouvrir. Je l'imitais et pris de même une bière. « Oui allons y » je souris. Oui même si je n'étais pas convaincue que ça soit un film, ou un documentaire, ou une émission, mais nous avions besoin de nous calmer et de ne plus parler de ça. J'avais besoin de me reposer l'esprit un peu. Je décapsulais ma bouteille et mis la capsule à la poubelle et allais le rejoindre sur le canapé m'allongeant à ses côtés La tête posée près de sa poitrine je soupirais d'aise et tendis ma bouteille pour qu'on trinque. « Santé!? »


_________________


DarkToby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Gabriel S. Dayton

More about me
Messages : 140
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Professeur de Taekwondo
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 10/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you Mer 20 Juin - 5:58

Pourquoi est-ce que je n'étais pas capable de ne penser qu'à Toby? Pourquoi est-ce que j'avais besoin d'aller voir ailleurs? Encore que ce n'était pas tant le besoin d'aller voir ailleurs. C'était Anna...elle m'avait complètement chamboulé. J'adorais Toby. Je l'aimais sincèrement. Je voulais faire ma vie avec elle et je savais que je serais malheureux si elle venait à me quitter. C'est pour ça que je ne comprenais pas ce qui se passait dans ma tête dès que j'étais avec Anna. Cette fille là c'était comme un poison qui s'était insinué partout en moi. Je ne pouvais pas me passer d'elle. J'avais envie de la voir, d'être avec elle. Et oui, pauvre fou que j'étais, j'aimais deux femmes à la fois. De manière différente. Mais je les aimais toutes les deux. Et quand on se disputait Toby et moi, je savais qu'il y avait une part de ma culpabilité qui remontait sous la forme de colère. C'est pour ça que j'étais soulagé quand on arrêtait enfin de se disputer.

Chacun avec une bière dans la main on retournait au salon où on s'installait sur le canapé. Elle calait sa tête sur ma poitrine et je passais mon bras autour de ses épaules la tenant serrée contre moi. C'était agréable de la sentir comme ça près de moi. Elle me tendit sa bouteille pour qu'on trinque et je lui répondis dans un sourire en faisant tinter ma bouteille de bière contre la sienne.

" Santé mon amour!"

Je déposais un baiser sur ses lèvres avant de reporter mon attention sur la télé et de boire au goulot de ma bouteille. Finalement la soirée n'allait peut être pas être si horrible que ça. Peut être même qu'elle allait bien finir.

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: {fini} GABY&TOBY — With or without you

Revenir en haut Aller en bas
 

{fini} GABY&TOBY — With or without you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Dublin :: Les habitations :: Maison de October P. Landy-
Sauter vers: