AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première pleine lune (Marcus/Kim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Première pleine lune (Marcus/Kim) Mer 9 Avr - 2:37

Cela devait faire vingt-quatre heures à présent... Peut-être plus, que j'étais en train d'agoniser dans un coin loin des regards, tout du moins c'était l'impression que j'en avais et si ce n'était pas ça agoniser alors j'étais réellement curieuse de savoir la différence avec ce que j’étais en train de vivre, j'allais mourir... C'était devenu une certitude au fil des heures qui étaient passées et cette chose qui m'avait mordu à l'épaule devait avoir la galle ou une infection de ce genre et c'était sans doute pour cela que ce chien m'avait paru si énorme. J'avais tout de suite mis cela sur le compte du monde de la nuit et toutes ces créatures dont j'avais entendu parler, mais je devais me rendre à l'évidence il n'y avait surement rien de lycan la dedans et j'allais finir mes jours à demie assise contre un mur derrière une grosse poubelle qui puait le poisson pourris à plein nez... Mais c'était le seul endroit tranquille que j'avais trouvé en si peu de temps, à la sortie de l'hôpital mon mal de tête avait empiré, tout m'avait paru assourdissant, j'avais cru que c'était le contre coup, que ça allait passer, j'aurais peut-être dû rester là-bas finalement...

J'étais presque allongé, le corps tout tremblant et tout endoloris, le moindre bruit me paraissait amplifier et je n'osais plus bouger la moindre partie de mon corps espérant calmer un peu la douleur, malgré tout ça j'avais l'impression que plus les heures passaient et pire c'était, le soleil était en train de se couché lentement et les douleurs se faisaient plus violente, j'avais de la peine à respirer correctement, j'entendais même des choses bouger en moi, mon cœur battais à la chamade, j’avais presque l’impression d’entendre mon sang pulser à l’intérieur… Ma morsure me brulais de plus en plus, la seule chose qui me faisait tenir était le visage de ma mère, je me raccrochais à son souvenir, au fait que je voulais la sauver même si l'espoir s'échappait peu à peu de moi... Quelle idée d'avoir été me mettre dans un coin si tranquille? Il n'y avait personne, personne pour se rendre compte que j'étais là, pour m'aider, ou pour découvrir mon corps qui serait sans doute devenu froid et inerte dans peu de temps, car combien de temps mon cœur allait-il encore tenir? Je me sentais faible, très faible...

J’avais fait une belle entrée dans cette nouvelle ville, on pouvait au moins reconnaitre cela, du moins ça dépendais du point de vue…  J’aurais aimé la faire plus discrètement tout de même, trouver cet oncle dont j’avais entendu parler et éviter de mourir derrière une poubelle… Au moins j’avais la chance de pouvoir admirer malgré la douleur mon dernier coucher de soleil, ce qui n’était pas donner à tout le monde... La lune allait le remplacer... Enfin elle devait être là mais on ne la voyait pas encore très bien, j’aurais bien aimée me rappeler des fois ou je regardais le ciel avec mes parents mais, la douleur s'intensifia d'un coup comme un choc, devenant insupportable, me brulant de l’intérieur et je ne pus me retenir de hurlé…  Un son mi humain, mi autre chose sortit de ma bouche, autre chose qui par contre n'avait rien d'humain, autre chose qui me fit taire sur le champ, c’était moi qui avait fait se cris, ou est-ce que je n’étais pas seule ? Aucune des deux idées ne me plaisait, je ne comprenais plus rien, en scrutant les alentours j’avais l’impression que ma vue changeait que le monde tournait et cela aggravait mon mal de tête, me donnant même envie de vomir, sauf que je n’avais pas la force de bouger, tout devenais confus, si bien que je n’arrivais plus à avoir une seule pensée cohérente pendant un moment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Lun 21 Avr - 23:11


La forêt commençait à devenir trop bruyante, trop de monde durant les pleines lunes, à croire que les primes c’étaient donnés le mot pour venir lui pourrir ses transformations. Marcus était excité, un peu trop d’ailleurs, était-ce le fait qu’il venait d’apprendre qu’il allait être père ? Probablement, cela aurait dû le terrifier et cela avait été le cas au moment où il avait entendu les mots dans la bouche de Crystal, mais maintenant, il se sentait plus responsable qu’il ne l’avait jamais été. En même temps, être responsable d’autre chose que de lui-même, aujourd’hui, c’était un cas à part. Cela faisait plusieurs jours qu’il tentait de reprendre le contrôle de sa vie, lorsqu’il avait senti les prémices de la mutation et il ne pouvait pas rester auprès d’elle, même s’il en crevait d’envie. L’idée de lui faire du mal, ou même du mal au bébé, Marcus se sentait trop perturbé pour l’approcher, même le sexe, il devait avouer qu’il ne l’avait pas touché depuis que le médecin était venu leur annoncer cette probabilité. Elle devait faire des examens et ainsi, ils seraient au courant, mais dans un sens il espérait que se soit vrai. Il en avait envie, elle grandissait en lui et peut-être qu’il arriverait à se contrôler encore mieux ?

Il débrayait pour au final s’arrêter dans un vieux recoin qu’il avait déjà dépassé. Pas très loin de la ville, mais largement assez pour qu’il puisse courir sous sa forme animale. Sa moto rangé dans un entrepôt, il sortait, sentant la pluie arriver et surtout une odeur fétide de… Lycan… Un autre était dans les parages, il pouvait le sentir, la lune ne l’avait pas encore totalement perdu, mais s’il devait en affronter un autre, sur un territoire qui ne semblait pas en avoir pourtant, il devait être sous sa forme de loup et non sous sa forme d’humain. Otant sa veste en cuir, la mettant dans le coffre de la moto, il allait enlever ses bottes lorsqu’il crut entendre des gémissements. Marcus secouait la tête, rien à battre de bruits de douleur et pourtant, cela lui martyrisait les tympans d’entendre des battements de cœur si forts. Pieds nus, ayant juste son pantalon sur les fesses, il humait l’air, ses yeux étant déjà d’une belle couleur doré en sentant cette odeur de fer, il pouvait voir le moindre insecte dans les parages et d’ailleurs, les rats s’enfuyaient sur son passage, le faisant sourire. Il dût faire quelques mètres, pas loin des trois cent mètres pour trouver d’où provenait ce bruit, une gamine ? Il l’observait de là où il était se demandant ce qu’elle attendait pour se désaper et se transformer, lorsque l’odeur du sang lui montait plus rapidement aux narines : elle avait été attaqué, par l’un des leurs.

Il fit demi-tour, son corps bosserait pour elle, la rendant comme une louve et elle trouverait bien, il y avait réussit, pourquoi pas elle ? Sauf qu’il avait tué un homme sa première transformation et même s’il était un tueur professionnel, un mercenaire avec des principes, ce qui était rare il fallait l’avouer, il ne pouvait pas la laisser ainsi, elle était un danger pour les autres. C’était sans compter que son loup prenait possession de lui, lui intimant de faire demi-tour et c’est ce que fit Marcus. Il se postait devant la forme recroquevillé au sol et s’accroupissait. Posant deux doigts sous le menton, il lui relevait la tête, la forçant à le regarder dans les yeux. Des yeux de loups, prononcés, sa vision était toujours plus net et la sueur qui coulait le long du de sa joue montrait combien elle souffrait.

« La morsure n’est pas belle, mais après votre transformation, vous ne sentirez plus rien. » disait-il en regardant la plaie. « Plus aucune douleur.» enfin presque, les transformations n’étaient pas toujours les plus faciles, mais lorsqu’il était en colère, c’était toujours plus facile, pour sa part, bien entendu, Marcus n’avait jamais été un homme comme les autres. Il soupirait et la redressait un minimum. « Pas le choix, il va falloir que tu vires tout ça ! » disait-il en désignant du regard ces fringues. Il attendait quelques instants, puis se mit à tirer sur son haut afin de le faire passer par-dessus sa tête ce qui n’était pas une chose facile, mais si elle gardait ses fringues, elle risquait de se retrouver nue à son second réveil et pas sur qu’elle apprécie. « Putain, allez, un effort bon sang, tu n’est pas en sucre tout de même !» grondait-il contre son visage. Sa mâchoire commençait à se transformer et il sentait que son corps n’allait pas tarder à faire de même. Il la relâchait brusquement et ôtait son pantalon, le pliant de manière à le ramener à sa moto plus tard et c’est nu qu’il reprit les bords de la veste de la gamine. C’était bien la première fois qu’il allait filer un coup de main, mais surtout la dernière !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Ven 25 Avr - 0:17

Un homme avait fini par se retrouver devant moi, je ne savais pas comment, je n'avais pas tout compris, des mots m'étaient parvenue comme morsure, transformation et mes yeux s'étaient écarquillé, mais de quoi est-ce qu'il voulait parler? Ma peur fut complète lorsqu'il commença à essayer de me déshabiller, et lui il... Je me figeais complètement prête à hurler lorsqu'il s'était de nouveau approcher de moi, mais je vis ses yeux, son visage qui était en train de se métamorphoser? Ma peur se faisait encore plus grande que ce que j'imaginais, est-ce que c'était ce qui m'attendait? Je passais outre le fait qu'il soit complètement nu, j'étais tellement mal que je ne ressentais aucune gêne, il aurait fallu que je puisse avoir des pensées cohérente pour cela et faisait ce qu'il me disait, chaque mouvement me faisait souffrir et retirer mon pantalon me semblait quasiment impossible et d'un côté même si j'avais peur de ce qu'il allait me faire par la suite, j'étais soulagée qu'il soit là pour m'aider.

Mon pantalon finissait enfin sur la sol avec ma veste, mon t-shirt ne tardait pas à suivre, je ne comprenais pas ce qui allait suivre, j'avais peur, mais me déshabiller me semblait être la chose à faire, une fois nue je frissonnais de tout mon être la douleur me clouait au sol et je me recroquevillais pour pouvoir cacher le plus de partie de mon anatomie possible. Et maintenant j'attendais quoi? Mon visage aussi allait se déformer comme celui de l'homme? Bon dieu j'allais devenir quoi? Un monstre? Un autre hurlement sortait de ma geu... Bouche, j'entendais mes os craquer à l'intérieur de moi, les sentant se déboiter et se remettre en place comme si ils essayaient de se former, je ne cessais pas de dévisager l'homme, attendant de savoir ce que j'étais censé faire par la suite, si on m'avait dit que je finirais derrière une poubelle complètement nue avec un homme qui faisait 2 ou 3 fois mon âge, tout en agonisant... A coup sur je ne l'aurais pas cru ou alors j'aurais pensé que l'homme en question serait un agresseur, ce qui ne semblait pas être le cas, du moins pour le moment.

"Que... Que... va... t... m'arriver...?"arrivais-je à dire entre des gémissements de douleur, grimaçant tout perdu la vue pendant quelques secondes, mon ouïe ce fit d'un coup plus forte et je mettais vivement mes mains sur mes oreilles, gémissant encore sous la douleur que j'avais ressentis à cause du déplacement, je ne le connaissais pas et je n'étais pas du genre à demander de l'aide mais là je mettais presque à prier pour qu'il arrive à faire cesser la douleur, il attendait quoi pour appeler les secours??? Je le regardais, un air suppliant dans le regard, essayant de nouveau de parler mais seul un gargouillis incompréhensible sortit de ma bouche, des spasmes secouaient mon corps, je priais pour que tout cela se termine vite, je n'en pouvais plus de cette douleur atroce. Une autre douleur s'élança dans ma main que je remontais à mon visage avant d'hurler d'horreur.

Des poils!! Ma main était hourdée de poils et il y avait... "Oh... m...dieu..." bredouillais-je, il y avait des griffes, je devenais complètement folle, essayant de bouger dans tous les sens me faisant encore plus mal, je voulais me réveiller, oui ça devait être un cauchemars, ça ne pouvait pas être réel, je n'étais plus que douleur et hurlement, ne sachant pas quoi faire, espérant simplement que tout cela cesse, j'en venais à espérer mourir pour ne plus rien ressentir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Lun 5 Mai - 21:04


Elle en avait mit du temps, mais l’appel de la lune était de plus en plus fort et Marcus cru un instant qu’elle allait hurler au viol. Quelle plaie cette gonzesse ! Même pas foutue de se débrouiller seule et puis merde, il avait fait comment lui quand tout lui était tombé dessus ? Il ne se radoucissait pas en se souvenant de la mort de ce promeneur qui était là au mauvais endroit, le loup s’en fichait, il avait voulu sa part et il prenait sa place. Les deux esprits ne se confondaient que peu de temps ensemble, il suffisait de peu pour faire basculer un homme dans la folie, mais Marcus était un homme différent. Il ne se laissait pas abattre par ce qui pouvait lui tomber dessus. Il savait se défendre et le fait d’avoir bientôt un bébé chez lui ne lui faisait pas si peur.
Pas si peur…
C’était à moitié drôle lorsqu’il y pensait. Un bébé, chez lui, dire qu’il avait souvent vécu de manière spartiates, avec une femme, et pas n’importe laquelle, il avait vécu avec deux femmes dans sa vie et les deux étaient plus ou moins de retour. L’une parce qu’il l’avait malencontreusement transformé en un monstre comme lui, et l’autre parce que l’humain l’aimait. Lequel des deux gagnerait cette manche ? Marcus n’en avait pas la moindre idée et pour le moment, il n’y prenait pas garde, seul le loup comptait en cette belle nuit.

« Laisse la venir.» Grognait-il en se laissant tomber au sol. En peu de temps, ses bras se rallongeaient comme tout le reste de son corps. Sa musculature prenait possession et sa taille grandissait à vue d’œil. Les poils de ses bras devenaient fourrures et ce n’est que lorsque sa gueule devenue loup se mit à hurler que la transformation était terminé pour lui. Une vraie partie de plaisir maintenant, comparé à ses premières fois, même s’il ressentait encore quelques douleurs, elles furent vite effacées de son esprit pour laisser le loup en bonne place. Durant quelques secondes, il mit du temps à comprendre ce qu’était cette chose au sol, l’odeur du sang lui faisait envie.

La bête, haute comme un homme, sombre et menaçante s’approchait de sa proie, sentant l’odeur appétissante de la chair humaine. Les tremblements excitaient la bête face à la forme au sol, faisant luire ses pupilles plus fortement. Un grondement se laissait entendre tandis qu’il s’approchait, humant l’air. Il léchait l’épaule, ou plutôt le sang, c’était ce qui l’intéressait le plus, lorsqu’il sentit une autre présence. Une louve était cachée en dessous de cet aspect grelottant et répugnant. Un autre de ses semblables, ce qui le fit grogner un peu plus. Pourquoi se cachait-elle ? Pourquoi n’était-elle pas sortie ? Le loup se reculait et s’asseyait sur ses pattes arrière, comme s’il était un bon gros chien et regardait la forme se transformer avec un peu plus d’entrain. Elle semblait avoir du mal, le mettant au supplice de voir un nouveau jouet pour cette nuit. Il se mit à gronder de plus en plus fort et à hurler de manière à l’attirer à lui. Les louves ou les loups…
L’attirance des esprits, il allait devoir l’aider et tant qu’elle n’était pas sous sa forme de louve, la souffrance serait exponentielle. Son esprit était agité, il avait envie qu’elle se bouge de là, il ne comptait pas rester toute la nuit coincée derrière une poubelle ! Il se mit à tourner en rond, donnant des coups de museau dans les cuisses, les jambes, tout ce qui était à sa portée, l’obligeant à laisser ses pulsions prendre le pas sur sa volonté. Pas besoin qu’elle reste humaine, elle allait souffrir. Cela ne lui faisait rien, mais il se disait qu’il pourrait courir avec une louve cette nuit, après tout, c’était un solitaire. Il grondait plus fort, plus menaçant également afin de la faire ressortir telle qu’elle devait être.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Mer 7 Mai - 2:48

Laisse la venir... ?? Quoi ?? Cette chose là que j'avais sous les yeux? Il voulait quoi? Que je devienne ça? Mon cœur s'emballait de plus en plus tandis que le loup et non plus un homme qui se trouvait devant moi n'arrêtait pas de s'approcher, j'avais eu peur au début en entendant ses grognements j'avais encore cru que j'allais y passer, je m'étais même dis que c'était pour ça qu'il m'avait dit de me déshabiller, pour pouvoir me manger plus facilement, mais maintenant il avait l'air d'attendre, de vouloir quelque chose et mince si cela arrêtait la souffrance que j'endurais je voulais bien faire tout ce qu'il souhaitait seulement tout cela empirait quand je croyais avoir atteint le summum en degrés de souffrance je découvrais quelques secondes après qu'il pouvait y avoir bien pire.

"Laisse-moi tranquille!!"Hurlais-je malgré la douleur, essayant de m'éloigner de ce loup qui ne me laissait pas un temps de répit, il empirait les choses la douleur était insoutenable, mes os de cessait de bouger j'avais l'impression que tout mon être se métamorphosait, j'étais sur le flanc coucher, je voyais certaines partie de mon corps changer tandis que d'autres partie je ne pouvais que les imaginer... Des larmes coulaient sur mes joues sans que je puisse faire quoique ce soit, j'avais mal, j'avais peur, peur de finir comme cet homme, j'avais toujours su que ces choses-là existaient mais le vivre moi-même était tout à fait autre chose, comme j'aurais aimé que ma mère soit la en cet instant et pas un inconnu devenu loup!

Je ne sais pas combien de temps il se passa, peut-être quelques minutes ou alors des heures? Je ne savais pas, j'étais à peine consciente, des pensées étranges se glissaient dans ma tête comme des envies de sang, le fait que je considérais le loup devant moi comme l'un des miens et l'envie de le rejoindre qui combattait ma rationalité qui allait bientôt céder, je ne comprenais pas tout ce qui se passait je savais juste que la Kim que tout le monde connaissait allait s'éteindre, s'éteindre pour laisser place à autre chose, une bête qu'elle ne contrôlerait pas, la dernière chose je vis c'était les yeux jaune du loup, si luisant aillant l'air d'attendre, mais attendre quoi...?

Ce fut long mais la jeune femme laissa enfin place la louve qui était en elle, la transformation était enfin complète et elle essaya de se remettre sur ses pattes encore un peu endoloris, des souvenirs de douleurs atroce lui restait encore en mémoire un certain moment et elle attendait un peu pour se redresser complètement, regardant ce qui l'entourait avant de tomber sur un autre qui était comme elle. La belle louve noir aux yeux bleus regarda un moment l'autre loup, restant ainsi à le fixer afin de jauger s’il était une menace pour elle ou non.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Sam 10 Mai - 4:16


Noir, yeux bleu? Le loup était intrigué, lui-même avait de l’or dans les yeux, il le savait, l’humain le lui avait montré, mais bleu ? Encore une étrangeté de la nature, mais le loup s’en fichait. Il se redressait sur ses pattes, venant devant elle. Petite, elle était petite, mais par rapport à sa taille normale, elle l’était déjà. Le loup semblait heureux de la voir enfin sous sa forme fourrure et crocs. Le vent tournait et une odeur alléchante vint lui titiller les narines. Un léger grondement, suivi d’un jappement vers la louve et l’animal noir, brillant sous la lune d’un léger reflet marron par endroit se mit à courir. L’appel étant sans accroche il suivait le sens inverse du vent, sentant l’air se charger en électricité. Ses pattes laissant de légères traces dans la poussière, tandis qu’il filait comme le vent.

Il jetait un regard en arrière, mais ne voyait pas si la louve le suivait ou non, en même temps, ils ne faisaient parti d’une même meute et puis il était là pour courir et chasser et c’était ce qu’il était en train de faire. Fermant les yeux un instant, il laissait ses autres sens, son odorat essentiellement afin de sentir d’où venait l’odeur si alléchante. Ses oreilles se dressaient rapidement lorsqu’il entendit le froissement de papier un peu plus loin. Quelque chose qui ressemblait à un parc délabré, de ses yeux, il ne voyait pas réellement ce que c’était et le loup n’était obsédé que par traquer et chasser la petite proie qui semblait l’avoir senti. L’animal s’allongeait pour mieux se faire oublier de sa proie, ne bougeant plus. Tout son corps était en alerte, les pattes prêtes à bondir, le museau entrouvert sur ses crocs laissant la bave s’écouler sur le sol. L’excitation était à son comble, il bougeait un centimètre, puis deux et vit enfin ce qui lui apporterait le début de sa chair fraiche. Un lapin, juste un lapin, mais il allait pouvoir se mettre quelque chose sous les crocs avant d’attaquer plus gros.

Ses narines se relevaient, les babines se redressaient sur ses crocs blancs, la lune se reflétant dessus, laissant une légère lumière sinistre dans la nuit noire. Les oreilles du lapin se redressaient, tendant l’oreille comme s’il savait qu’un prédateur était déjà à ses trousses. Il se mit à sauter dans un sens, puis dans l’autre, ne voyant rien et puis le bruit d’une cavalcade le fit s’enfuir. Pas assez rapide malheureusement, le loup c’était mit en tête de le traquer et le laissait courir. Il jouait avec plus qu’il ne le croquait d’un coup. Il lui courait derrière, le laissant prendre de la distance, puis fonçait plus vite pour être à son arrière train et montrer ses crocs. Le petit animal n’aurait aucune chance, il le savait parfaitement bien, mais il tentait de s’en sortir par n’importe quel moyen, jusqu’à ce que le loup en ait assez de jouer et laissait ses crocs le prendre en plein élan. Le sang giclait entre ses babines, tandis que le lapin semblait encore vouloir s’enfuir. Un second coup de crocs et il le bougeait presque plus, quasiment éventré au premier coup. Le loup posait une patte sur la tête de sa proie et se mit à dévorer avec entrain la viande fraiche qu’il avait sous la gueule. Le sang ne laissait pas indifférent le loup et lorsqu’il eut terminé son repas frugal, il ne restait presque plus rien. Une touche de poil blanc et gris, rien de plus. Redressant le museau, le loup se léchait les babines, se disant laissant son instinct le guider un peu plus profondément entre les arbres. Le loup avait encore faim, bien plus qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Ven 30 Mai - 0:29

La louve semblait un peu perdu, ne sachant pas encore ce qu'elle devait faire, ce qu'on attendait d'elle, son instinct lui disait de suivre le loup qui était partit d'un coup en suivant surement cette douce odeur que la louve avait elle aussi sentie, elle c'était mise à se lécher les babines sans forcément savoir pourquoi et finalement avait suivi le loup. Elle était très attentive, suivant le moindre de ses geste, apprenant au passage comment elle devait agir tout en restant dans l'ombre, elle finissait par comprendre la cause de cette agitation, un petit lapin tout blanc c'était de lui d'où venait cette délicieuse odeur... La louve ne perdait pas une seconde du spectacle, elle regardait comment le mâle de son espèce se mettait presque à rampé au sol en position d'attaque, sa façon de redresser les oreilles et de ressortir les crocs, cela excitait la jeune louve, elle aussi voulait jouer, sa queue se mettait à battre l'air de plus en plus vite et pourtant elle n'osait pas avancer plus que ce n'était déjà le cas, ne cessant jamais d'observer ce qui se passait devant elle.

Tout ce passa vite, à un moment le lapin si blanc, si beau, si délicieux était en train de sauter dans tous les sens et quelques secondes après s'en était finit le loup le dévorait et la louve en avait tellement envie elle aussi que de la bave coulait d'entre ses crocs tandis qu'elle couinait afin d'attirer l'attention du loup et espérait en avoir un morceau, sauf qu'en peu de temps il ne restait plus rien, la louve c'était donc assise, penchant la tête pendant un moment avant de relever le museau et de sentir à son tour une fragrance qui lui donnait envie! C'était son jour de chance, elle allait pouvoir jouer elle aussi, et se nourrir par la même occasion, comme elle avait vue faire le mâle, elle se mettait à courir dans la direction de cette odeur qui était encore plus délicieuse que celle du lapin, moins sucré et plus épicé, la louve courrait et ne s'arrêtait plus, voyant à peine le paysage autour d'elle, elle était uniquement concentré sur ce qu'elle sentait, redoublant d'effort pour y parvenir le plus vite possible, elle ne savait pas si le loup avait senti aussi et elle voulait arriver la première et lui montrer ce qu'elle avait appris.

Quand elle arriva à la source de l'odeur elle s'arrêta lentement afin de faire le moins de bruit possible, s'approchant doucement elle guettait sa proie qui était beaucoup plus grande qu'un lapin, beaucoup plus fier également avec ses grands bois qu'il avait sur la tête... La louve rampait au sol, baissait les oreilles, se léchant déjà les babines elle se préparait déjà à l'attaque, mais c'était sans compter le fait que la jeune louve posa sa patte sur une petite brindille de branche qui craqua, le cerf releva tout de suite la tête positionnant ses oreilles dans la direction de la louve, humant l'air pour sentir le danger qui était à ses côtés avant prendre la fuite. La louve n'avait pas dit son dernier mot et partait à sa suite bien décider que l'animal serait son premier repas! La course l'excitait un peu plus et elle grognait de plus en plus tandis qu'elle prenait de l'avance encore un peu et elle pourrait lui sauter dessus et gagner cette bataille!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Dim 22 Juin - 20:44


Le grondement que fit le loup en entendant les couinements de la louve sur ce qui restait de son entrée n’était là que pour la dissuader de s’approcher de trop près. Le territoire, la bouffe, il n’y avait que cela de vrai et même si le loup avait trouvé intéressant le fait de voir cette femelle devenir une louve, il s’en fichait dès qu’il s’agissait de chasser. Ce lapin n’était qu’un simple amuse-gueule histoire de se mettre en appétit. Il avait à peine terminé qu’il sentait comme un danger plus grand dans la forêt. Pas pour lui, pas pour aucun loups, mais un danger pour une louve qui semblait en être à sa première chasse. Un animal bien plus gros était traqué par cet animal si jeune. Le loup restait assis sur ses pattes arrières, les oreilles aux aguets, suivant la course de loin. La chasse en meute, même si ce n’était que deux loups, il n’en était pas un adepte, il avait toujours préféré jouer en solitaire, enfin presque. Il ne pensait pas, mais revoyait la scène avec cette belle louve qu’était Nina et une excitation prit la grosse bête toute en fourrure durant l’espace d’un instant.

Durant ce temps, la louve semblait avoir gagné du terrain et c’est dans un élan de voyeurisme que le loup se mit à courir sur ses traces. Le cerf, car il s’agissait de cela galopait rapidement entre les arbres, à peine essoufflé. La louve avait la langue pendante et le regard rivé sur l’animal. Marcus, lui, laissait l’animal s’amuser à les regarder courir, faisant de même. La course était toujours amusant, le vent glissant sur sa fourrure, la sensation de liberté qu’il pouvait ne pas avoir sous sa forme d’humain, la vitesse qu’il n’avait pas également. Les grondements étaient de plus en plus fort tout comme ce qui ressemblait à des couinements du cerf prit en chasse. La puissance de l’animal était sans faille, tout comme la louve qui n’avait qu’un ventre sur pattes. Elle prenait des risques inconsidérés et courant ainsi si proche de lui, si proche de ses bois étaient immenses le risque de s’en prendre un mauvais coup. Le loup analysait plus facilement vu d’où il était. S’arrêtant net, il regardait de la butte où il était ce qui allait se produire, près à venir prêter main-forte à la louve. Un lycan mort n’était pas efficace et pour tenir tête aux sangsues, il fallait du monde. Le loup ne comptait pas l’enrôler dans une telle mission, mais eux au moins étaient faits de chair et de sang, chaud bouillant, comparé à ces ignobles cadavres ambulants tout juste bon à dépecer. Se tenant sur ses pattes arrière près à faire feu, le loup se mit à dévaler la pente raide, espérant arriver assez vite pour éviter à cette intrépide femelle de mourir sous un coup de cerf bien placé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim) Lun 22 Sep - 6:56

La louve ne savait pas depuis combien de temps elle courrait, elle ne faisait plus attention à tout ce qui pouvait l'entourer, tous ses sens étaient centrés uniquement sur la bête, elle finirait bien par s'essouffler, et alors la louve pourrait passer à l'attaque, mordre le cerf à l'une de ses pattes pour le déséquilibrer et prendre le dessus, alors elle lui apporterait le coup fatal et enfin se délecterais de pouvoir se nourrir de sa chair si douce et encore toute chaude... La louve était tellement concentrer sur sa course qu'elle ne vit pas tout de suite le cerf s'arrêter et du mettre quelques secondes pour prendre en compte ce nouvel élément, elle fit alors pareil penchant un instant la tête... L'animal avait apparemment compris qu'il ne pourrait pas fuir et avait décidé de passer à l'offensive, la louve prenant conscience du danger qui était imminent, changea alors de position et retroussa ses lèvres sur ses babines commençant à gronder de façon menaçante.

Le cerf n'attendit pas plus longtemps et passait à l'offensive, chargeant la louve tête baissé afin de l'embrocher avec ces longs bois fin mais, robuste. La louve l'évita de justesse mais se retrouva tout de même propulser sur quelques mètres, sonnée, elle se secoua un instant faisant onduler sa fourrure noire avant de se redresser encore une fois, elle évita le danger à deux ou trois secondes près tandis que le bois du cerf allait cogner contre le tronc de l'arbre qui se trouvait juste derrière, ce qui le sonna également. Une lutte acharnée commença, l'un n'aillant pas envie de mourir, l'autre ne voulant pas laisser échapper son futur repas. Mais la louve manquait d'expérience et cela la desservait, cependant elle ne manquait pas de volonté, elle se prit quelques coups finissant même par couiner de temps en temps mais le cerf n'était pas en reste, elle arrivait à le mordre de temps à autres à divers endroits si bien que l'odeur du sang commençait à venir s'infiltrer entre ses narines, ils étaient tous les deux affaiblis et chacun savait que l'un des deux ne se sortirait pas vivant de ce combat.

Le cerf perdait de l'endurance tandis que la louve commençait enfin par prendre le dessus attendant simplement d'avoir un accès pour pouvoir le prendre par la gorge et enfin mettre un terme à cette lutte sans relâche, elle savait, elle se sentait épier et savait qu'elle n'était pas toute seule, elle voulait finir vite, elle ne voulait pas qu'on lui pique sa nourriture, c'était elle qui l'avait chasser, elle qui l'avait affaiblit et elle voulait être celle qui lui ferait honneur une fois qu'elle aurait fini par l'abattre, un mouvement sur un côté la détourna un moment du cerf, juste une seconde, cette fameuse seconde ou elle aurait dû être concentrer, ou elle aurait du tendre son cou et mordre dans celui du cerf, mais à la place elle tourna la tête et alors elle se pris de plein fouet les bois du cerf dans les côtes, l'assommant un peu plus cette fois-ci, la louve ouvrit alors un œil, essayant un instant de se redresser mais se retrouvait trop étourdis pour cela et tout ce qu'elle voyait c'était le cerf qui allait abattre une nouvelle fois ses bois sur elle, mais cette fois ils ne feraient pas que la frapper, ils la traverseraient de part en part, et elle ne pouvait pas bouger...
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Première pleine lune (Marcus/Kim)

Revenir en haut Aller en bas
 

Première pleine lune (Marcus/Kim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Les Alentours :: Autres Villages-
Sauter vers: