AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Mar 13 Mai - 5:20

Ça lui plaisait bien… C’était surement une bonne nouvelle, mais inattendue. Je n’aurais jamais pu m’imaginer que Marcus était le genre de personne à vouloir être père de famille. Ce qui me surprenait le plus c’était la manière d’agir, il semblait vraiment vouloir prendre tout en main et faire tout le nécessaire pour que ça se passe bien. Je souris doucement. Il pouvait être le grand méchant loup, tout comme il pouvait se changer en agneau. Et je dois dire que quelque part, le voir agir ainsi cela me rassurait. Car moi-même je n’étais pas du tout rassuré de mettre un enfant au monde, encore moins d’avoir le rôle de mère. Mais alors le voir prendre une telle assurance cela me donnait un peu plus de confiance dans l’avenir. Par contre moi manger des fruits ? « Rêve toujours. Ce n’est pas parce que je suis enceinte que je dois manger que de la nourriture bio sans calories. » Et concernant le sexe, là non plus je n’étais pas d’accord d’en être privé. D’ailleurs je n’étais même pas convaincue qu’il allait vraiment s’avoir se retenir. « Tu ne pourrais pas… » Non il n’arriverait pas à se priver de mon corps. Et je ferais tout pour, car je ne voulais pas me passer de ca. M’attacher ? Mmm pas sure que cela me plaise. « Je pense que je suis bien trop rebelle pour apprécier d’être ligoté. »

Je me laissais volontairement guider par ses mains, souriant lorsqu’il me tournait pour se coller à mon dos. C’était comme ci notre dispute de hier ne s’était même pas passé. « Encore une chance que tu me guides, car je ne suis pas bonne cuisinière… » Je riais doucement tout en lui volant un baiser. « Toi tu veux vraiment me pousser à prendre un bain. « vu toute la farine qui partait partout… Par la suite la question devenait plus sérieuse et je tournais à moitié mon visage vers lui. L’amour c’était toujours compliqué et la dernière fois qu’il était parti j’en avais souffert. Et en réalité j’avais pourtant apprit que tôt ou tard les gens finissent toujours par me tourner le dos. Quand je m’attache trop à eux, ils disparaissent. Soit d’eux-mêmes, soit c’est la mort qui intervient. « Tu sais bien que oui… sinon je ne serais pas ici… » Je tournais mon regard vers la farine. « Je ne sais simplement pas comment je suis supposée réagir dans une telle situation…noter vie n’est pas comme tous les autres couples… Et du coup, je ne sais même pas si je dois être contente d’attendre enfant ou craigner son arrivé… »


_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Jeu 15 Mai - 1:13

Marcus soupirait doucement en venant respirer son odeur sur les cheveux de la future maman, future femme aussi. Beaucoup de futur, chose qu’il n’aurait jamais cru possible à un moment donné. Se voir plus loin, aller de l’avant c’était quasi improbable, surtout vu la vie qu’il menait. Déposant des baisers sur le haut de son crâne, Marcus se disait bien qu’il allait avoir du mal à ne pas lui faire l’amour et encore moins à l’obliger à manger mieux. Fermant les yeux, il entourait la taille de Crystal entre ses bras et restait là, durant quelques instants, sans bouger, juste à ressentir le corps de l’autre sans bouger. Le dos de la jeune femme épousait parfaitement le torse du Lycan, laissant sa chaleur se diffuser sur elle, un véritable chauffage ambulant.

« Tu n’as pas tort. » disait-il doucement, un simple murmure dans ses cheveux, sans rajouter quoique se soit. « Tu n’as pas tort sur pas mal de chose d’ailleurs, je le reconnais. J’ai toujours envie de toi »continuait-il en glissant ses mains pleine de farine sous son haut, caressant son ventre encore plat pour le moment. Il se demandait quelles sensations cela lui ferait de lui toucher le ventre rond. Peut-être même qu’il sourirait en le sentant taper des pieds ? Ce n’était pas pour tout de suite, c’était vrai, mais il souriait dans ses cheveux comme un gosse. « Par contre, je suis sur que tu adorerais que je t’attache, histoire de te mettre à ma merci. Hum, imagines, tu serais pieds et poings liés et impossible pour toi de me toucher, tandis que moi… J’en profiterais au maximum… » Susurrait-il tout contre son oreille.

Ses mains se faisaient plus aventureuses, il savait qu’il ne devait pas la brusquer et y allait en douceur, restant sur son ventre, ses pouces venaient caresser tendrement juste en dessous de sa poitrine. « Tu auras des fruits, c’est certain, ne crois pas que parce que tu sais que je ne saurais pas te résister que tu pourras faire tout ce que tu veux bébé.» Finissait-il par lui dire. Une inspiration de plus, plus profonde, plus soupiré qu’autre chose et il la retournait entre ses bras. D’une main il lui soulevait le visage, caressant sa joue du bout des doigts. « Je ne suis pas un modèle de perfection, bon mon corps si » commençait-il en souriant de coté de son sourire irrésistible. Il savait ce qu’il était et ne laissait pas beaucoup de femmes indifférentes. « mais je sais que je ne suis pas le bon petit futur mari qui va travailler tranquillement toute la journée et qui rentre à 18h une fois terminé. Nous sommes différents des autres couples et alors ? Nous trouverons une solution qui ne sera pas radicale » finissait-il par dire en déposant un baiser sur son front. « Allez, va te laver, j’irais après, je vais ranger tout le bazar que tu viens de faire. » disait-il en riant. Il se sentait mieux, ce n’était pas encore cela, mais la dispute de la veille semblait être totalement supprimé de leur esprit. Marcus n’oubliait pas qu’il devait faire place nette au niveau cadavre, sans qu’elle ne le sache et après, tout irait bien mieux. Enfin, c’était ce qu’il pensait…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Jeu 15 Mai - 8:33

Vie de couple, mariage, bébé, Crystal Anderson… Ça sonnait tellement étrange. Pourtant je pense que dans mes plus loin souvenirs j’ai bien dû jouer à la poupée, j’ai bien du rêver d’un mariage blanc et des fleurs… Oui, peut-etre qu’au tout début de ma vie, lorsque je n’étais qu’une innocente petite fille j’avais rêvé de tout ca, j’avais voulu tout ca. Mais les souvenirs sont comme des grains de sable, elles disparaissent tellement vite à cause du souffle du temps. Et j’ai toujours évité de repenser à cette époque. Plus tard, je n’ai voulu qu’une seule chose : sortir du centre psychiatrique. Par la suite j’ai voulu avoir ma vengeance. Et aujourd’hui ? La seule chose que je souhaitais c’était d’être heureuse. Est-ce qu’un mariage allait dans ce sens-là ? Je l’espérais bien. Un bébé ? Là par contre j’étais hésitante. Ca m’effrayait, c’était une si grande responsabilité et je ne voulais pas pourrir la vie d’un enfant. Un petit sourire finit néanmoins par apparaître, et mes tracas s’effaçaient bien vite en sentant la chaleur de sa main descendre doucement vers mon ventre. « Mmm… Difficile de résister hein. » Je finis par me glisser face à lui. Mon doigt glissait sur son torse. « Non… Ce que j’adorerais vraiment c’est de t’avoir, toi, dans mon lit, entre mes draps…. » J’approchais mes lèvres des siennes, restant néanmoins à quelques centimètres des siennes, les frôlant légèrement sans pour autant les toucher. Ma voix n’était plus qu’un murmure. « et complètement à ma merci. » Oh oui, l’avoir attaché à un lit, pouvant le taquiner comme il faisait à chaque fois qu’il touchait mon corps, ca me plairait bien.

Puis on redevenait sérieux. J’avais peur certes. Je n’allais pas le nier. Je ne savais pas comment être mère et je ne savais pas non plus si on pouvait créer une atmosphère idéale pour éduquer un enfant. Non on n’était pas comme les autres couples. J’observais Marcus dans les yeux, j’étais à la recherche d’un signe d’hésitation de sa part. Mais il semblait croire ce qu’il disait ou du moins vouloir y croire. Je me demandais comment on allait faire… On n’avait pas eu des bons exemples. Son père le battait et moi mes parents n’ont pas eu la chance de pouvoir m’éduquer bien longtemps. Comment faire si on n’a que des mauvais exemples comme modèles ? Je ne disais rien, je ne voulais pas l’inquiéter avec mes pensées négatives. J’aurais voulu être aussi positive que lui, mais je pense que j’avais simplement trop peur. Je finis néanmoins par sourire à sa remarque. « T’as intérêt de me laisser une gaufre ! » Je reculais de quelques pas avant d’aller dans la salle de bain.

En passant devant ma valise, je l’observais un bref instant. Et finalement je l’a pris et allait la déposer dans la chambre à coucher avant de disparaître dans la salle de bain. Je m’observais longuement dans le miroir. Est-ce que j’avais changé ? est-ce que j’étais devenue plus mature ? Plus sérieux ? Non si j’attendais enfant cela ne se voyait pas sur mon visage. On aurait du mieux se protéger… mais c’était trop tard. Je soulevais mon haut et observais mon ventre, là encore, il n’y avait rien à voir. Tout était comme toujours. Pourtant je savais que cela ne l’était pas. Quelque part dans nos débats, Marcus et moi avions créés quelque chose… Et malgré la peur que je ressentais, je souriais quand même un peu.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Lun 26 Mai - 10:02


Difficile de lui résister, oui, mais il ne devait pas laisser ses instincts prendre le dessus. Et tout ce qu’elle avait pu lui dire, la laisser lui faire tout ce dont elle avait envie ? Le contrôle, c’était quelque chose qu’ils avaient tous les deux du mal à laisser, mais peut-être que pour une fois, il pourrait la laisser faire ? Hum, non, probablement impossible. La laisser aller dans la salle de bain alors qu’il n’avait eut qu’une envie, dur, dur comme ce qui se trouvait dans son pantalon. Il devait penser à autre chose et mit en marche l’appareil pour les gaufres. Le laissant chauffer, il sortait du congélateur des fraises qu’il avait acheté il y à pas mal de temps. D’ailleurs, les laissant décongeler, il mit la pâte en chauffe, les imaginant gonfler une seconde, tout comme le ventre de Crystal le serait un jour ou l’autre. Qui aurait cru un jour que lui, Marcus, un mercenaire, un Lycan de surcroit serait un jour père ? Il n’y avait jamais pensé, peut-être une fois, il y à bien longtemps et encore, ce n’était qu’une simple illusion.

Il restait dans ses pensées, agissant mécaniquement en enfournant la pâte, ressortant les gaufres et les posant dans une assiette. Il s’imaginait plus tard, c’était étrange, mais il se voyait jouer au ballon avec son fils. Courir ensemble dans la foret sous leur forme animale. Il pensait à ça, alors qu’ils n’étaient même pas sur qu’elle soit enceinte.  Et s’il était juste humain ? C’était encore mieux, il aurait une vie plus tranquille malgré le fait que son père et sa mère seraient deux races différentes, il aurait des facultés exceptionnelles. Il y croyait dur comme fer. Le mariage, un bébé, un couple… Ils avaient déjà le dernier, le second était pour dans quelques mois et le premier ? Il n’y pensait même plus, il n’avait pas envie d’en parler non plus. Leur fragilité permanente  de ce qui ressemblait à une relation n’était pas assez forte pour parler de tout. Et le fait de s’engueuler en permanence n’allait pas arranger les choses. Il avait presque fini lorsqu’il se disait que de la chantilly serait tout aussi bon. Attrapant de la crème fraiche, il se mit à préparer une bombe maison, tandis que les dernières sortaient de l’appareil.

« Crystal! » disait-il fortement. « Si tu ne te dépêche pas, tu n’en aura pas une seule! » Continuait-il en souriant. Il déposait le tout sur le comptoir : gaufres, chantilly fraises un peu liquide, chocolat liquide. Deux grands verres de lait pour compenser le manque de… vitamines ? Non, mais il avait des envies subites, à croire que c’était lui qui était enceint. Il avait une faim de loup et ce n’était pas les sangsues bouffées qui allaient lui remplir l’estomac, d’ailleurs, il avait tout rejeté sous sa forme animale. Pour la peine, il s’en prit une, déposant quelques fraises dessus et croquait dedans à pleines dents. « Nous serons meilleurs qu’eux. » murmurait-il pour lui même. Oh oui, il serait bien meilleur que son géniteur qui n’avait fait que rendre des coups qu’il n’avait jamais pu donner. Marcus savait ce que c’était qu’aimer et même s’il avait mit du temps il savait qu’il aurait du mal à ne pas pouvoir vivre sans elle. Il préférait laisser du temps, lui laisser du temps pour qu’elle se rende compte qu’il n’était pas près de partir. Il lui faudrait le tuer pour qu’elle ne puisse plus le voir.

« Crystal ? Hummm, elles sont délicieuses ! » criait-il au travers de la porte de la salle de bain en enfournant la dernière bouchée. Il souriait, il se sentait mieux, même s’il avait encore faim, il attendrait qu’elle sorte, à moins qu’il n’aille se resservir, après tout il en avait faim pour un régiment. Passant une main sur son torse, il s’étirait, après manger, une sieste cela lui fera du bien, peut-être même qu'une sieste à deux ne serait pas de refus, se disait-il en souriant de plus bel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Lun 26 Mai - 10:38

Je passais un peu d’eau sur mon visage, ca m’aidait à remettre mes idées en place, à sortir de ce rêve. Mais cela n’en était pas un. Je crus même entendre chanter Marcus. Je secouais doucement la tête… Qui l’aurait cru… Qui l’aurait cru qu’un bébé pouvait le mettre dans des tels états ? Il était même plus content que moi. Moi j’avais peur. J’ai toujours eu peur de l’abandon. Alors qu’il finit par partir tôt ou tard… mentalement je m’y étais déjà préparé. Alors ce n’était pas si grave. Mais enceinte… un enfant à éduquer… seule… Ca m’effrayait plus que tout. Et Marcus avait beau me dire qu’il ne comptait pas partir, la crainte et la peur que l’histoire finit par se répéter était encrer dans mon cerveau. Qui vivra verra… l’avenir reste imprévisible. Ca faisait déjà la deuxième fois que Marcus m’appelait. Si cela continuait il allait tout manger, et je le croyais sur parole. Alors je m’habillais en vitesse et ne tardait pas à le rejoindre.

« T’as de la chance de m’en avoir laissé ! » Je m’asseyais en face de lui. Mes yeux ne tardaient pas à rouler à droite et à gauche. « Euh… T’es sur que chez les lycans ce n’est pas le mâle qui porte l’enfant ? » Mais c’était une montagne de calories qu’il avait crée là. Je pensais que c’était moi la femme enceinte dans l’histoire. Je l’observais alors que je me servais une gaufre. « Ca fait longtemps que je ne t’ai plus vu si heureux… » Tant mieux, ca donnait un nouveau élan à notre relation et ca me rassurait d’être la seule complétement paniqué. J’étais surement ridicule de m’inquiéter ainsi mais y avait pas mal de questions qui me trottait en tête… .si l’enfant était lycan… comment faire ? S’il piquait une crise et qu’il voulait me manger tout cru ? J’étais peut-etre une prime, mais je ne saurais pas m’en prendre à mon propre enfant. D’un autre côté… Tomas était né lycan… il avait plus de facilité à maitriser son loup que Marcus. Il vivait en sérénité avec son loup… peut-etre que ca serait le cas pour notre enfant ? Et puis Tomas pouvait toujours donner un coup de main… ou alors peut-etre qu’il serait tout bonnement humain comme moi. Faudrait alors le défendre contre Marcus… Quoi que peut-etre que son loup accepterait la présence de sa progéniture et ne déteste que moi ? Ah toutes ces hypothèques… ca ne servait à rien. J’allais me faire des cheveux gris avant l’heure si je continuais. J’enfonçais mes dents dans la gaufre. Ah au moins cela avait un effet immédiat de douceur sucré et on en oubliait bien vite les tracas.

Pendant que je mangeais je ne pus constater une fois de plus le bonheur qui se lisait sur son visage. C’était tellement rare de le voir ainsi. C’était moi qui était enceinte mais c’était lui qui rayonnait. Je finis par sourire intérieurement. Je ne comprendrais jamais rien des hommes. « Sans vouloir te gacher tout le plaisir que tu sembles avoir… n’oublie pas que ce genre de tests n’est pas une sécurité à 100 pourcent… je ne suis peut-etre pas enceinte. » Est-ce que j’y croyais vraiment ? Non je n’étais pas malade, cela ne m’arrivait jamais. Je n’avais ni bu et là je me sentais à nouveau en pleine forme… Donc oui, je craignais bien que ce test était bien vrai.


_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Mer 11 Juin - 21:43

Il souriait, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas souri ainsi, d’ailleurs, avait-il été déjà dans cet état ? Non, mais ce n’était rien, plus il avançait avec Crystal sur un chemin moins tortueux et plus il se sentait mieux. Quelques ennuis seraient bientôt loin derrière eux, comme cette sangsues aux dents longues qui mordrait la poussière, mais pur l’instant, il ne voulait garder que les meilleurs moments.

« Euh, en fait...» Marcus se frottait l’arrière du crane, légèrement ennuyé. « Déjà non, c’est toi qui porte, pas moi, mais cette nuit, je me suis comme qui dirait battu, sous ma forme de loup et comme je n’ai pas chassé par la suite, j’ai une faim de loup. D’où… tout ça » disait-il en levant la main vers ce qu’il avait posé sur ce qui était juste un comptoir, mais qui était devenu une véritable machine à bouffe. Pas nourriture, non, il avait faim et pour se soigner, soit il manger comme quatre et irait dormir un peu, soit il redevenait un loup, mais non. Elle était là, enceinte de surcroit donc pas moyen pour qu’il laisse la grosse boule de poils faire son apparition.

« Tu pense à quoi en disant que tu n’y crois pas ? De quoi as-tu vraiment peur Crystal ? Du bébé ? De ce qu’il pourrait être ? De… moi ? » Il prit doucement l’une de ces mains dans les siennes. « Je ne suis pas parfait, loin de là, mais je ferais au mieux, et si je vais trop loin, dis-le moi, obliges-moi comme tu veux, mais, laisses-nous cette chance. D’accord ? » finissait-il par dire en laissant un baiser au creux de son poignet. Il se taisait une fois de plus, attrapant son café, vu l’heure, cela n’était pas de refus. Il appellerait le cabinet des infirmières, pour lui prendre un rendez-vous, il comptait le savoir rapidement. Non, il le savait, il pouvait le sentir elle l’était, c’était incontestable, mais la rassurer et avoir le résultat sous les yeux, c’était peut-être ce qui lui suffirait ? Il lui préparait une gaufre digne de ce nom, chocolat, chantilly et la présentait devant sa bouche.

« Tiens, voila de quoi te réconforter et puis nous verrons ce soir si tu veux? Je pourrais appeler pour un rendez-vous. Mais avant, je t’avoue qu’il va falloir que j’aille me reposer un peu. » disait-il en passant sa main doucement sur son coté. Il n’y avait pas été de main morte, mais ce n’était rien, en comparaison de ceux que ces derniers avaient prit. Il était en vie, pas eux, cela compensait largement ses blessures. Il fit chauffer de l’eau rapidement et déposait un thé devant Crystal, pour elle, le café, c’était terminé. Elle en aurait une fois le bébé né, plus avant. Il était dans ses pensées, savourant le temps des réconciliations. Ce calme avant une tempête qu’il n’avait pas forcément envie d’affronter, mais c’était ainsi, il ferait en sorte qu’elle soit en sécurité dorénavant. Et sa sécurité serait officielle, une fois que cet empêcheur de tourner en rond serait bel et bien mort. Son sourire n’était pas aussi grand qu’initialement, mais il avait besoin de sourire pour se sentir mieux. L’une de ses mains venait dans le dos de Crystal pour la caresser et la rapprocher de lui. Bientôt, ils seraient heureux, bien plus qu’ils ne l’avaient jamais été, bien plus qu’ils n’auraient pu l’espérer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Jeu 12 Juin - 11:20

De quoi est-ce que j’avais vraiment peur? Je soupirais. Je ne sais pas si j’avais l’envie de le dire à haute voix. Je n’avais pas peur de Marcus. A une certaine époque, oui j’avais eu peur de lui. Mais c’était une toute autre époque, cela faisait bien longtemps maintenant qu’il n’était plus vraiment cet homme-là. De son côté loup ? Non, j’étais une prime. Ce n’était pas les lycans qui me faisaient peur. De la race du bébé ? Ah je ne sais pas. Peut-etre… En fait non… Ca ne serait surement pas facile, mais ce n’était pas vraiment ca qui me préoccupait. Mon plus grand problème était et restait toujours la personne que j’étais. Je ne me faisais pas confiance. J’avais cette mauvaise habitude de repousser tout ceux à qui je tenais pour me retrouver toute seule. Et le pire ? C’est que je le faisais sans m’en rendre compte. J’étais autodestructive dans mon propre bonheur. Et j’étais de nature impulsive, ce qui n’arrangeait pas les choses. Je soupirais et baissais les yeux vers ma main qu’il tenait. Que dire ? Que répondre ? De quoi avais-je peur ? « Je n’ai pas peur de toi Marcus, ni de la nature de ce bébé… C’est vrai que si c’est un lycan ca va pas être une partie de plaisir…. » Non cela allait être encore plus difficile, mais ce n’était pas de ca que j’avais peur… « J’ai peur de moi-même… Je ne suis pas sure de pouvoir être une bonne mère… je n’ai pas eu l’exemple adéquate et vu mon passé et mon caractère…. Je sais pas… « J’avais peur de repousser cet enfant, ou encore d’avoir tellement peur de le perdre que je finirais par me faire détester. Je ne m’étais jamais vu dans le rôle de mère et c’était effrayant d’avoir cette responsabilité tout à coup sur les épaules. Ce n’était ni l’accouchement et la douleur que je craignais, souffrir… Je connaissais déjà trop bien ce mot. Mais c’était l’avenir, les réactions que je pourrais avoir. Je n’avais aucune idée comment j’allais réagir et ca m’effrayait.

J’observais la gaufre qui n’était autre qu’une grosse montagne de calorie et je souris doucement. Quand il me parlait d’aller se reposer, je levais mon regard sur lui. Avec tout ca j’avais à peine vu l’état dans lequel il se trouvait. « Qu’est-ce que tu as fait cette nuit ? T’es blessé ? » Je pris un morceau de la gaufre sur ma fourchette, tout en l’observant. Je commencais à manger cette gaufre qui n’était rien d’autre qu’un petit bout de paradis. Par contre quand il me mit une tasse de thé devant le nez, j’arquais un sourcil. « Tu penses quand même pas que je vais avaler un truc pareil ? » Et puis quoi encore ? Du thé. Beurk. Rien que l’odeur déjà… Ah non il ne devait pas essayer de me changer vers une personne saine qui ne boit et ne mange que ce qui est biologique et remplit de vitamines. Je me doute bien qu’il fait ca avec le bébé en pensée, mais faut pas non plus exagérer. Finalement quand il m’attirait un peu plus vers lui, je posais ma tête contre son torse, fermant un bref instant les yeux. Inspirant son odeur.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Mer 25 Juin - 20:41


Un bras autour de ses épaules, Marcus posait sa joue contre le haut du crane de Crystal. Si le bébé était un lycan, oui, cela ne serait pas facile, mais serait-ce plus facile s’il était humain ? Aucun des deux adultes ne pouvait le savoir tant qu’il n’était pas sorti du ventre de sa mère. Comment allait-il sortir par ailleurs ? Une question qui ne se posait pas s’il était humain, mais pour un lycan, serait-ce la même chose ? Il savait qu’il pourrait demander à Ruby, mais elle ne semblait pas tout savoir sur sa race, ce qui était bien dommage. En attendant, Marcus regardait la tasse de thé, il était clair qu’elle avait déjà de la chance qu’il en ait, autrement, c’était de l’eau et elle s’habituerait probablement.

« Dis-toi que c’est meilleur pour le bébé que le café, autrement, ce n’est pas grave, tu n’aura plus que de l’eau et du jus d’orange. Je… » Il caressait doucement le dos de sa future femme, descendant sur ses reins, les lui chauffant de part sa chaleur habituelle. « Je ne suis pas le meilleur exemple non plus, en matière d’enfance, mais c’est probablement, non, non c’est UNE chance de pouvoir offrir à cet enfant ce que nous n’avons pas eut.» disait-il en posant sa grande main sur le ventre de la jeune femme encore plat. Inconsciemment, il souriait, imaginant ressentir des coups de pieds de cet enfant dans son ventre rond. Il allait devenir gâteux si cela continuait, mais qu’importe, il avait envie d’être un peu plus stable, était-ce ce que l’on appelait la normalité ? Déposant un baiser sur son front, ses doigts venaient caresser son cou, laissant le pouce glisser sur ses lèvres.

« Tu ne sera plus jamais seule Crystal. » disait-il en venant l’embrasser doucement sur ses lèvres. Un baiser infiniment doux, bien plus que tout ce qu’il avait déjà pu lui donner. Ce bébé donnait une nouvelle dimension à ce qu’il était et ce qu’ils devenaient. Reculant lentement de son visage, il revenait pour poser son front contre son jumeau, fermant les yeux. Ses mains ne cessaient de lui caresser la nuque et le cou, histoire de la détendre un peu. «  Pour cette nuit, rien de très important, j’ai eut besoin de me défouler et je l’ai fait. » Il ne comptait pas lui parler des vampires morts, du fait qu’il ait dormi dehors, sans compter la blessure la plus grave à la hanche. Il ne la sentait même plus, à quoi bon ressasser tout cela, surtout vu les mots qu’ils avaient pu s’échanger la veille. « Allez manges un peu et j’irais m’allonger par la suite. » finissait-il par dire, commençant à sentir la pression retomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Ven 27 Juin - 8:37

Je n’étais pas convaincue. Moi mère ? Lui père ? On n’arrivait déjà pas à former un couple. Alors avec un bébé ? Ah non je ne sais pas. Mais je ne voulais pas être la pessimiste de service. Peut-etre que j’avais simplement trop peur de tout ca. J’avais toujours eu l’habitude de voir tout le monde partir au tour de moi. Marcus n’avait pas été une exception à cette règle. Et avec sa nature et son boulot… il risquait trop souvent sa peau. Donc oui, la peur était imprégné en moi, depuis si longtemps que j’avais cette fâcheuse habitude de trop me raccrocher aux gens de peur de les voir partir. Et d’être à chaque tour de roue brisé. Je soupirais, qui disait que cela n’allait pas arriver avec ce bébé ? Avec Marcus ? Je ne répondais rien. Plus jamais toute seule ? Mmm faut jamais faire des promesses qu’on aura du mal à tenir. La mort est tellement présente dans notre vie. Je fermais les yeux, profitant de la douceur de ses lèvres et du baiser. « Fais attention à toi… » Murmurais-je. Oui, j’avais peur de le perdre. Finalement je me détachais et observait la nourriture. Oui, manger… je devrais… Cependant ma tasse de thé…. Elle allait attendre longtemps avant que je la vide dans mon estomac.

Il s’était défoulé… oui, je pouvais comprendre. Néanmoins cela ne faisait qu’accentuer ma peur. « Mmm… tu sais qu’il y a beaucoup de manières de se défouler… faudrait être un peu plus précis. » Je m’étais en même temps collé à lui, mes mains passaient sur son torse, ses épaules, ses hanches. Sensuellement mais surtout j’essayais de savoir si il avait mal quelque part. Car je le connaissais à force… il était bien capable à me cacher des blessures pour ne pas m’inquiéter. Et ca je ne voulais pas. Je n’aimais pas qu’on me cache des trucs, même si c’est pour mon propre bien. « T-irais t’allonger un peu et moi je vais manger. » Je finis par me détacher de lui et de m’asseoir près de mon assiette. Oui, fallait que je mange, et lui il devait se reposer. Aussi content qu’il semblait être pour ce bébé, il devait se reposer. Fallait pas qu’il perd le contrôle de ce loup à cause de la fatigue. Je le regardais, d’un regard sévère. « Et alors ? on n’est pas encore au lit ? »


_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Dim 20 Juil - 9:01

Il l’observait, se demandant pourquoi elle voulait le virer se reposer, mais il en avait besoin. Elle ne risquait pas de partir, enfin il ne le pensait pas, plus maintenant, mais, il y avait encore un mais dans sa vie et cela ne partirait pas, il avait l’impression qu’elle avait cherché quelque chose sur lui. Il glissait sa main derrière sa nuque, enfouissant ses doigts dans ses cheveux. Il adorait lui masser le crane, la sentir frémir, puis se détendre un maximum surtout avant de lui faire l’amour. Sauf que ce n’était pas le cas, il n’en avait pas particulièrement envie, enfin si, il avait toujours envie d’elle. Sauf qu’il ne voulait ni lui forcer la main, ni s’endormir sur elle. Ses yeux se fermaient tous seuls malheureusement.

« Hum, ne t’inquiètes pas pour moi, je suis un grand garçon. » murmurait-il contre son oreille. Il se redressait pour l’enlacer quelques secondes, déposant ainsi un baiser sur ses cheveux, les respirer et enfin se relever. Ces gestes étaient mécaniques, et une fois debout, il laissait glisser sa main de sur l’épaule de la jeune femme. Il n’avait pas répondu à sa question sous-entendu. Le fait de lui dire ce qu’il avait fait cette nuit, il ne lui dirait surement pas que quelques vampires étaient passés de l’autre coté et puis il n’était pas seul, pas à la fin tout du moins. « Dès que tu as fini, tu me rejoins ? Pas besoin de ranger, je le ferais après la sieste. » disait-il en avançant vers la chambre. Il se passait une main dans les cheveux, ils commençaient à repousser. Peut-être les laisserait-il ou non, il n’en savait rien. Il n’allait chez le coiffeur que lorsque l’envie lui prenait. Il entrait dans la chambre, déboutonnant son pantalon, ne fermant pas la porte. A part elle, il n’y avait personne d’autre qui oserait rentrer chez lui.

« Oh bon sang. » murmurait-il en ôtant son teeshirt. La plaie était encore un peu ouverte, il suffirait d’une transformation pour qu’elle soit plus…jolie, mais pas ici, pas alors qu’elle était en train de déjeuner et puis, il lui suffisait de la bander au mieux et de dormir, déjà cela serait un bon point. Il cherchait dans ses cases cachées dans le mur de quoi le faire, il ne comptait pas lui faire peur et puis qui disait plaie, disait combat. Par chance, il avait toujours un nécessaire dans la boite du fond et prenant des compresses et bandes, Marcus entreprit de se faire un large pansement, passant autour de sa taille. Voila, c’était bon, il n’avait plus qu’à se mettre au lit. Ôtant son pantalon, il se retrouvait nu et se laissait glisser sous les draps. Bon sang, cela faisait un bien fou de pouvoir s’allonger dans son lit et de dormir. Le sommeil vint rapidement, très rapidement et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il ronflait légèrement. La nuit avait été dure et il risquait au final de dormir bien plus qu’une simple sieste.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Lun 21 Juil - 1:24

Oui, il savait se défendre. Tout comme moi… on était des survivants. Mais cela n’empêchait pas que je craignais pour sa vie. Je ne voulais pas être seule. J’étais peut-etre très égoïste, mais je ne voulais pas être une mère célibataire. Puis je ne me faisais pas confiance toute seule. J’avais toujours tendance à prendre les mauvaises décisions quand je me retrouvais seule… Je terminais de manger avant de me diriger vers la chambre à coucher. Quand je rentrais dans la pièce, il dormait déjà profondément. Moi-même je n’étais pas vraiment fatiguée. Je l’observais quelques instants avant de m’allonger à côté de lui, en soulevant le drap, je remarquais son bandage et je soupirais doucement. Je m’en voulais…. Je savais à présent comment il s’était défoulé… Et dire que j’avais encore eu peur qu’il y avait eu une autre femme dans l’histoire. Je m’en voulais… Marcus n’était pas parfait, mais il faisait de son mieux…. Et moi je ne savais pas si je l’aidais vraiment, j’avais l’impression de ne faire qu’empirer les choses. Je me levais à nouveau. Je ne voulais pas rester dans le lit, je n’étais pas fatiguée. J’avais besoin de me promener un peu. Je quittais doucement la pièce, prit le téléphone et prit un rendez-vous chez le gynécologue. Sur un bout de papier je notais : « J’ai rendez-vous chez le médecin le 14/02 à 9h. Je suis allé me promener au centre-ville. A tantôt. Je t’aime. Crystal. » Je laissais le mot, près de l’assiette. Mit met bottines et ma grosse veste avant de quitter l’appartement.

Le centre commercial n’était pas très loin de l’appartement, et faire les boutiques me changerait un peu les idées. Marcus s’était bien vite fait à l’idée d’avoir un enfant. Moi j’avais besoin d’un peu plus de temps. La peur était trop présente pour me réjouir de l’heureux événement. Il me fallait simplement être rassuré et avoir un peu plus de temps pour me faire à l’idée de fonder ma propre famille.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé Lun 21 Juil - 9:30


Dormir en pleine journée n’était pas ce qu’il faisait habituellement, mais avec la nuit d’avant, la dispute, le fait de s’être bagarré, les événements étaient réellement plus durs à avaler, comme le fait qu’il allait être père. Tout chamboulait dans son esprit, il dormait, mais il y avait quelque chose de vraiment pas net en tout cas. De son sommeil profond à celui du plus léger, Marcus se réveillait comme s’il lui manquait quelque chose. Tournant la tête vers la place de Crystal, qui n’était pas là, il venait fourrer son nez dans l’oreiller, mais rien, juste un relent d’ancien parfum, elle n’était donc pas venue se coucher. Une peur panique le prit aux tripes, se disant qu’elle était peut-être tombée et qu’il ne l’avait pas entendu ! Il se levait rapidement, ne s’occupant de mettre un vêtement sur lui, la cherchant, la humant dans l’appartement, mais rien. Ou presque rien. Il tombait sur le mot et sourit doucement. Elle avait prit rendez-vous, c’était une bonne chose, ils sauraient vite si elle était vraiment enceinte. Il était heureux, mais en même temps une sourde peur le tenaillait. Un enfant, ce n’était pas rien et même s’il avait tenu bon devant Crystal, il avait peur de ce que l’avenir leur réservait. Il prendrait le temps qu’il faut, il avait déjà réussit à ne plus tomber dans l’alcool et les femmes faciles, peut-être qu’il arriverait à être un bon père ? Il n’en savait trop rien, mais il fallait tenir le bon bout. Il laissait le même type de mot, il n’allait pas la poursuivre, pour l’instant, elle pouvait encore bouger, mais dès qu’elle serait réellement enceinte, réellement vu enceinte, alors il deviendrait encore plus possessif. « Je reviendrais tard, les affaires reprennent. Je t’aime. Et au passage, j’adore quand tu dors nue. » Marcus retournait dans la chambre s’habiller, prenant le nombre d’armes nécessaire juste pour une défense et non une traque. Et sortait, refermant derrière lui. Le sourire était de mise, leger, mais bien là, tout comme son cœur qui était plus allégé. Le billet de Crystal était dans sa poche intérieure de son blouson, c’était la première fois qu’elle lui écrivait un mot pareil et il comptait bien le garder encore un bon moment.



Fin Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'ombre des pleurs (Marcus/Crystal) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Dublin :: Les habitations :: Loft de Marcus Lawson-
Sauter vers: