AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Jeu 28 Nov - 10:30

Trois semaines s’étaient écoulés depuis ma demande en mariage. Et on a beau dire que la vie continue sa route, je n’avais pas l’impression qu’il s’agissait de ma vie. C’était toujours aussi surréel. Mon regard se posait sur les courses que je venais de faire, encore une fois j’avais acheté bien trop de choses. J’allais encore avoir du mal à mettre tout ca dans les placards… Je payais la caissière avant de me rendre à la maison… Maison… étrange… Ca me semblait toujours l’appartement de Marcus et ca malgré tous les efforts que j’avais fait pour y mettre mes affaires. En rentrant je remarquais que Marcus n’était pas là, je rangeais donc les courses avant de commencer à préparer le diner… Et me voilà petite femme de ménage… A croire que le monde s’était écroulé, tout était en dessus dessous. Pourtant ne vous fiez pas aux apparences, j’étais toujours une piètre cuisinière. D’ailleurs je me tenais à des plats classiques et des plus simples. Comme ce soir : Macaroni au fromage et au jambon. Un des rares plats que j’arrive à réussir sans problème. Et alors que les pates étaient en train de cuire, j’allais m’asseoir dans le canapé près de la fenêtre. Mon regard se postait sur les brochures d’études que j’avais demandées à Tomas. J’avais abandonné mon boulot au bar en même temps que j’avais voulu quitter la ville, il y a un peu plus que trois semaines. J’étais sans emploi et cela ne m’enchantait pas. Tomas m’avait conseillé de reprendre des études… ou plutot de prendre des études, car je n’en avais jamais réellement fait. Du coup me voilà submergé par des brochures… Et je ne savais pas par ou commencer. Je ne pensais pas avoir le cerveau pour des tels études à moins qu’il y a un cours sur les créatures surnaturelles et comment les tuer… J’allumais la petite lampe alors que je feuilletais les brochures un par un. Y avait même des cours dont j’ignorais l’existence !

Quand j’entendis la porte s’ouvrir, mes muscles se serraient et tout mon corps était en alerte. Stupide mais voilà on ne peut changer certaines choses encrés si profondément. Ce ne fut que quand je voyais la tête de Marcus apparaître que je me détendis et que je lui souris. « Bonsoir. Macaroni fromage jambon, ca te va ? » Je déposais la brochure et me relevais pour le saluer avec un baiser, entourant sa nuque de mes bras je l’observais. Je savais quel temps il était… je savais compter… Et Tomas avait ce même regard… la pleine lune se rapproche. « Tout va bien ? »

Finalement je retournais vers la cuisine, je ne voulais quand même pas que mon plat rate ! Tout en vérifiant la cuisson. « Tu sais à quoi j’ai pensé ? Il faudrait peut-etre inviter Ruby et Tomas pour diner un de ces jours ? » Ruby avait été courageuse avec Marcus, et visiblement il tenait à elle. De plus elle sortait avec mon meilleur ami ! Tomas et Marcus pouvaient avoir pas mal de choses en commun, ils étaient après tout tous les deux des lycans et ils avaient les mêmes femmes importantes dans leurs vies… Même si… quelque part Tomas connaît les vieilles histoires de Marcus et moi… Tomas était au courant que Marcus me frappait…. Mais c’était avant et puis…. Il allait bien se faire une autre idée de Marcus en le rencontrant surtout que c’est un ami de Ruby. Mmmm j’aimais j’aurais cru parler ainsi… inviter des amis pour diner… Ca ne m’était jamais venu à l’idée au paravent et ca me perturbait un peu. Est-ce que c’était une bonne chose ou pas ?

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 29 Nov - 7:58


Tous les soirs c’était la même chose et tous les soirs Marcus se demandait s’il allait tenir encore longtemps comme cela. Rentrer alors qu’elle avait fait soit des courses, soit à manger et ranger, en bref, il avait l’impression qu’elle faisait tout pour payer sa part, chose dont il ne lui avait jamais demandé, mais il la connaissait, surement que lui-même et savait qu’elle devait s’ennuyer au plus haut point. Macaroni, fromage, jambon… Pour lui, comme pour la bête qui semblait vouloir sortir, ce repas n’irait pas bien longtemps, mais il ne voulait pas d’une dispute, tout semblait aller pour le mieux, mais il sentait que ce n’était qu’une apparence, une simple apparence qui était en train de le ronger, sans compter que le tout va bien lui pesait, si l’on considérait qu’il était à quelques heures de ne plus pouvoir contrôler son loup. Il l’observait faire la cuisine, c’était trop étrange, il avait l’impression d’être normaux… Normal ? Lui ? Non, il sentait la colère grimpée en lui, le loup voulant faire surface plus vite et sans un mot, s’approchait d’un placard pour attraper un verre, le remplissant ensuite d’eau du robinet. Cela ne lui serait d’aucune utilité, mais il avait besoin de faire quelque chose de normal pour l’être, sauf que les frémissements de son corps étaient tout sauf bénin. Respirant bien à fond, Marcus glissait ses mains sous l’eau du robinet, les trempant assez pour les passer dans sa nuque et sur le visage, il aurait pu aller dans la salle de bain, mais il se doutait qu’elle ferait probablement la tête s’il partait sans dire un mot. L’eau froide lui fit du bien, ralentissant les frissons, sentant quelques gouttes glisser à l’arrière de son cou pour passer sous son teeshirt, cela lui rafraichissait également les idées et surtout enfouir la bête un peu plus loin.

« Dur journée, mais ça va. » Disait-il rapidement, tout en finissant son verre. Dur parce qu'il était loin d'elle et longue, mais dur aussi parce qu'il avait eut un nouveau contrat et qu'il allait devoir travailler plus que d'habitude, vu que cela devait être fait en moins d'une semaine. Posant rapidement le verre sur l’évier, il vint se positionner contre le corps de la jeune femme, passant ses bras sur son ventre et sa tête sur son épaule. Un baiser dans le cou et une seconde après, il la retournait complètement vers lui afin de plonger sur ses lèvres. Une main contre ses reins, une autre dans ses cheveux, il en avait assez de la voir comme la gentille petite femme de quoi d’ailleurs ? Il s’en fichait, mais depuis qu’elle était ici, il n’y avait plus cette passion qui les frôlait, même lorsqu’ils faisaient l’amour, c’était… platonique en quelque sorte.

« J’ai très envie de toi, maintenant. » murmurait-il entre deux baisers enfiévrés. Il sentait les pulsions du loup en lui qui commençait à le diriger et non, il ne devait pas le laisser prendre le pas, il restait encore quelques jours, heures ? A force, il avait des doutes, non, la première nuit critique serait demain, mais peut-être que la frustration ne l’aidait pas non plus et se forçait à reculer d’un pas, ne pouvant pas la relâcher, pas maintenant, mais lorsqu’il aurait reprit un peu mieux ses esprits, alors, il ne serait pas possessif comme en ce moment. « Je crois qu’il vaut mieux que je m’éloigne. » disait-il rapidement. « Je… » Cela ne servait à rien de parler, il fermait les yeux, tentant de reprendre un semblant de respiration.

« Je vais prendre une douche. » Terminait-il en la relâchant brutalement. Il valait mieux que ses idées redeviennent à Marcus uniquement, parce que le loup n’aimait pas plus que cela Crystal, il le savait bien, mais lui, l’homme avait décidé de s’accrocher à elle et pas à la louve blanche dont il avait fait la connaissance lors de ses dernières transformations. Il s’enfuyait dans la salle de bain, jetant avec rage ses habits et ouvrant l’eau glacé sur son corps brulant, il sentait déjà que la prochaine nuit serait agitée, mais que demain, il resterait dehors, il n’allait pas avoir le choix. Il lui fallait réfléchir, elle voulait inviter Ruby et Tomas? Ruby, elle était douce et très douée de ses mains pour l'avoir recousu et soigné un certain nombre de fois, quand à Tomas... En fait il ne l'avait jamais vu, mais deux loups sur un même territoire, cela risquait de ne rien augurer de bon. Marcus se frottait fort la tête sous l'eau, bon sang, au moins, il se sentait mieux, mais après tout, si elle voulait du monde ici, pourquoi pas? Tant qu'il ne furetait pas partout, il faudrait juste fermer sa chambre à clé, les armes seraient sous clés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 29 Nov - 10:12

Je l’observais du coin de mon regard, mais ne dit rien. Il semblait fatigué et en même temps très tendu, mais il disait que ca allait et quelque chose dans le ton de sa voix me prévenait de ne pas insister. Au fond je pense qu’avec notre passé on marche tous les deux sur des œufs, peur de reproduire les scenarii du passé. Puis il semblait changé d’attitude et se poster près de moi pour commencer à s’exciter. Un petit sourire s’affichait sur mes lèvres. « Je suis en train de cuisiner, Marcus. » disais-je sur un ton taquin avant de me laisser me retourner vers lui et m’embrasser. Par contre quelque chose devait se passer dans le baiser, car peu de secondes après il se retirait, baboullait des excuses et filait en direction de la salle de bain. Je clignais des yeux. ”Marcus? Je restais perplexe alors qu’il s’était échappé en direction de la salle de bain. Prendre une douche ? Vraiment ? Après les baisers fiévreux qu’il vient de me faire monsieur décide de s’enfermer dans la salle de bain ? Je secouais la tête, j’avais du mal à le suivre. Bien sur j’étais au courant que la pleine lune arriverait très vite, mais je ne m’étais pas rendu compte que ca pouvait l’infecter à ce point-là. Et d’ailleurs je ne m’en rendais pas compte, car je ne tardais pas à m’approcher de la salle de bain, je toquais doucement. « T’es sur que ca va ? » N’entendant pas immédiatement une réponse, j’hésitais à rentrer ou pas. Cohabiter ensemble n’était pas aussi facile que je l’aurais cru. Y avait pas des disputes sanglantes mais ce n’était quand même pas facile tous les jours. Finalement je soupirais et m’éloignais de la porte. J’allais me poster à la fenêtre, observant la rues ainsi que mon ancien appartement qu’on pouvait parfaitement voir d’ici. Y avait des autres gens qui s’y étaient installés et ca me faisait bizarre. J’avais l’impression que ma vie ne tenait plus trop la route. La peur de l’avenir ? Possible. Mais au fond cela faisait bien longtemps que je m’étais perdue. Et ce n’était pas aussi facile que de reprendre quelques kilos. La forme, l’appétit… c’était revenu. Mais me retrouver, ce n’était pas aussi facile. Parfois je me demandais même qui j’étais, qui je voulais être…. Et ne pas connaître la réponse à une telle question… c’est effrayant.

J’observais ainsi longuement les allées et venus des gens dans la rue avant qu’une odeur de brûlé me caressait les narines. « Merde !! » Aussi vite, je me retournais pour aller sauver mes macaronis du désastre, mais trop tard. Mmmm super… tous ces efforts pour rien. « Faudrait nous trouver un plan B… » Mon regard se levait vers Marcus qui enfin avait décidé de quitter la salle de bain. « Car j’ai bien peur que les pates n’ont pas survécus mes réflexions… » Je jettais le contenu dans la poubelle avant de me tourner vers Marcus. « A propos… tu peux m’expliquer ce qui t’as pris ? Tu me chauffes et puis tu vas te refroidir ? C’est quoi ca comme manière ? » Séductrice je m’avançais vers lui pour poser mes mains autour de son corps.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mar 3 Déc - 7:24

La douche l’avait refroidit, d’ailleurs, Marcus était plus calme, un peu comme si l’animal en lui venait d’essuyer une bonne pluie sur sa fourrure afin de le calmer, autant ses ardeurs que ses pensées. Il avait bien fait de ne pas sortir torse nu, les mains de Crystal sur son torse n’aidait pas sa façon de penser et même si la douche lui avait fait du bien, la voir s’approcher de lui de manière si féline, il n’avait qu’une envie, lui dire que la nourriture pourrait attendre et la prendre sur l’une des tables. Il dû se faire violence, serrant entre ses mains la serviette qu’il tenait pour essuyer rapidement ses cheveux et fermant les yeux une seconde, il attrapait le téléphone à portée de bras, évitant de la regarder malgré sa proximité. Sentir son corps chaud contre le sien bouillant, Marcus avait du mal à savoir ce qu’il allait bien pouvoir faire, mais pour l’instant, il devait faire livrer le repas, sortir alors qu’il était prêt à bouffer n’importe qui n’était pas une solution envisageable. Une fois le traiteur raccroché, il posait le combiné sur le premier plan de travail qu’il avait à coté de lui et glissait ses mains dans son dos, attrapant les mains de sa future femme pour la faire se détacher de lui sans lui faire de mal.

« Ce n’est pas une bonne idée d’être si proche, pas ce soir, pas maintenant. » disait-il en baissant sa tête vers elle. Il pouvait sentir l’effluve de son parfum, son odeur de peau qu’il aimait tant se mélanger à cette odeur de nourriture trop cuite et cela le fit gronder. Un grondement sonore sortait du plus profond de sa poitrine, il était pourtant calmé, mais le loup, lui était féroce et n’avait pas eut sa part depuis longtemps, prêt à sauter sur tout ce qui bougeait et pour le moment, c’était elle, Crystal, avec ses effluves sexuelles lui montant jusqu’aux narines. Sa vision était plus nette, son odorat plus affiné, il savait qu’il n’était pas loin de la prendre sauvagement, hors il ne voulait pas lui faire de mal.

« Crystal, si tu continues ainsi, je ne sais pas si je pourrais me contrôler tout le temps, j’ai très envie de toi, mais pas doucement, pas comme ces derniers jours… » disait-il d’une voix rauque. Il aurait pu rester des heures ainsi à l’observer, à la regarder, à chercher quoi faire, quoi dire, bloquant ses mains contre son torse, il ne voulait pas qu’elle bouge, pas de mouvement, rien qui ne puisse compromettre le peu de sécurité qu’il arrivait à maintenir avec du mal. Déglutissant, il posait ses lèvres sur ses jumelles, goutant sa saveur, se disant que cela ne serait rien, juste un baiser, mais il avait envie de plus, beaucoup plus et ne sut jamais si c’était sa volonté propre où le fait que la sonnette du bas de l’immeuble ait retentit ou non qui l’obligeait à se reculer.

« Je… » Commençait-il pour au final la relâcher et allait appuyer sur le bouton d’ouverture de la porte du bas. Le temps d’arriver à la porte, il avait réussit à reprendre consistance, surtout au niveau de ses yeux. Quelques secondes plus tard, une bonne minute tout au plus, l’ascenseur s’ouvrait, laissant place au service commandé. Marcus payait le service, puis rentrait dans l’appartement, fermant à clé. Depuis qu’elle habitait chez elle, il avait prit la manie de fermer à clé, seul il s’en fichait, mais plus depuis qu’elle était présente. Sans un regard pour Crystal, il allait poser le sac, contenant de la vraie nourriture à ses yeux : steaks accompagnés de pomme de terre et légumes, deux sauces différentes et une boite comprenant le dessert qu’il mit au réfrigérateur immédiatement. « Viens manger, c’est prêt. » disait-il doucement en relevant le regard sur elle, servant les deux assiettes qu’elle avait dû mettre avant qu’il ne rentre. Il l’a trouvait toujours aussi belle et son regard exprimait tout l’amour qu’il avait pour elle, mais aussi du désir, il ne pouvait pas le cacher, il la dévorait du regard, mais préférait rester de l’autre coté de la table, évitant ainsi de lui sauter dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mar 3 Déc - 9:51

J’avais pas compris. Je ne savais pas pourquoi il s’était tout à coup éloigné de moi. Pourquoi il avait décidé de prendre une douche. Je ne comprenais pas. Dans un premier temps je me demandais si j’avais fait quelque chose de déplaisant, mais non je ne trouvais rien. Alors quand il revenait j’attaquais, je voulais savoir. Et j’eus ma réponse. Il n’avait pas besoin de m’expliquer pour que je comprenne dans son regard qu’il luttait pour ne pas me sauter dessus. Hors je ne comprenais pas pourquoi il luttait temps. J’étais à lui, il était à moi. Pourquoi lutter quand on a envie de l’autre ?

Subitement, en le regardant, je vis qu’il avait mit ses mains au dos pour résister à la tentation de me saisir de l’étreindre. Je recu le choc du regard redoutable, dépourvu de tout sourire, assombri d’une prière qui ne laissait place à aucune équivoque. J’avais capté l’attirance du mâle, c’était puissant et dur, vieux comme le monde, comme la terre, comme l’orage. Et comme toute femme qui se réalise de la puissance qu’elle peut avoir sur un homme, ca m’excitait encore plus. De plus quand il y avait du danger dans les airs. Il aurait pourtant du savoir que ce n’était pas des choses à me dire que le danger était comme l’appel d’une sirène. « Si je ne me souviens bien…. On ne se l’est pas toujours jouer doux et tendre. » Tous les deux on avait fait pas mal de positions, pas mal de choses quand il s’agissait de subvenir à nos besoins sexuelles. La violence en avait fait partie à une certaine époque, les jeux aussi… et quelque part, malgré le danger que cela pouvait entrainer, je dois dire que ca me manquait. L’amour, la tendresse c’était bien. C’était ce dont j’avais besoin pour être quelqu’un de plus stable. Mais la violence, le désir et la passion étaient des choses aussi importantes. D’ailleurs la preuve fut bien son baiser, il avait du mal à ne pas s’approcher de moi. Et ca me donnait un sentiment de victoire. Je l’observais de mon regard, me demandant de quoi il avait peur. Mais je n’eus pas le temps de le lui demander que la sonnette de la porte d’entrée se fit entendre. Mmm sauvé par la sonnette, quel cliché. Je me contentais de l’observer alors qu’il partait ouvrir la porte. Finalement alors qu’il payait le livreur je me contentais de m’approcher de la fenêtre et d’observer la lune. Etrange comme une planète si lointaine pouvait avoir un tel effet sur des personnes. Rappelait à l’ordre par la voix de Marcus je me retournais vers la table. Un petit rire s’affichait sur mes lèvres, alors que je m’installais en face de lui. « Je me demande combien de minutes tu vas réussir à résister… » Ma fourchette piquait dans la pomme de terre. « T’as peur de quoi ? De la violence de nos débats ou de ne pas être à la hauteur de mes espérances ? » Je lui souris. Peut-etre qu’effectivement je ne voyais pas le danger, ou peut-etre que c’était lui qui s’inquiétait tout simplement de trop. « Bon appétit. » Je me concentrais sur mon plat, faisant ma petite innocente alors que je sentais parfaitement son regard brulant de désir poser sur moi. Et j’avoue que ca m’amusait. Je ne fis pourtant rien pour le repousser, c’était lui qui tentait de se repousser par lui-même… Et je parierais dix euros qu’il n’allait pas y arriver.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mer 4 Déc - 10:07

Elle ne semblait pas comprendre le tumulte des émotions qui envahissaient le corps de Marcus. Il avait envie d’elle, oh oui il avait envie d’elle qu’il en avait mal dans tout le corps, mais il ne devait pas se laisser prendre, la bête qu’il était en cet instant, s’il ne contrôlait que partiellement son loup, il sentait qu’il pourrait lui faire du mal et ça, il ne le voulait en aucun cas. Il la savait précieuse aux yeux de Marcus, mais le loup, lui, s’en fichait éperdument, ce n’était pas elle qu’il avait choisit. Qui de l’homme ou de l’animal allait gagner ? Pour le moment, l’humain gardait la tête froide, pour l’instant. Cet instant où tout n’était que tendresse disparaissait dans son regard, il le sut au moment même où son attention fut portée sur son décolleté plutôt que la viande. Le loup grinçait des dents intérieurement, tout n’était que de la viande pour lui mais pas l’esprit de l’homme. Ce dernier était tout sauf enclin à lâcher la bride au molosse.

L’animal avait faim, mais l’homme aussi et Marcus savait qu’il saurait résister à l’attirance autre que sexuelle, mais cette dernière le mettait dans un état proche du coma. Il aurait voulu qu’elle se taise, que le corps de son amante arrête de l’appeler ainsi. Ses mots, son air innocent qui démentait son comportement de petite fille sage, disait tout sauf qu’elle avait envie d’être sage. Elle n’avait pas tort, auparavant, il n’aurait pas hésité une seule seconde avant de renverser la table pour l’attraper et la baiser contre un mur, sauf que maintenant, il en était à un stade où baiser ne comportait plus, il s’agissait juste de l’aimer et la violence n’en faisait pas partie. Etait-ce qu’elle désirait ? Etre violenté ? Aucune femme n’aimait cela, enfin, si, Marcus en connaissait assez sur les femmes pour savoir que leur esprit était bien plus pervers que le sien et pourtant il était bien différent des autres hommes. Le moindre soupir, le moindre souffle émanant de la femme en face de lui ne l’aidait en rien. Il en était encore à la désirer tandis qu’elle mangeait du bout des lèvres. Les mots appuyés de son odeur d’envie, car son nez la sentait excitée, Marcus savait que le repas serait froid une fois qu’il en aurait terminé avec elle.

Sans un mot intelligible, plus dans le grognement sourd il sut à son sourire qu’elle avait gagné et lui perdu, mais c’était quoi le but du jeu ? Ce n’était pas un jeu, juste une envie de l’un et de l’autre, de pouvoir se fondre en elle, comme avant, comme avant qu’elle ne fasse sa déclaration, comme avant qu’il ne se déclare, qu’il sente ses sentiments naissants pour elle s’épanouir en imaginant qu’il ne pourrait plus la revoir, la toucher le jour ou plutôt la nuit où il avait bien cru mourir. Doux et tendre… C’était deux mots qu’il avait apprit non pas à son contact, mais avec Nina, il ne pouvait pas le nier, il avait voulu essayer avec Crystal, mais sa propre passion l’étouffait totalement jusqu’à ce qu’il ne puisse plus tenir. Cinq minutes ? Peut-être dix, tout au plus ? Il n’en savait rien, tout ce qu’il savait, c’était qu’il était déjà de l’autre coté, la jeune femme dans ses bras, sa bouche collée à la sienne. Ses mains naviguaient sur son corps, la pétrissant, l’empoignant sauvagement, suivant les contours plus fermes et rebondis que lorsqu’elle était arrivé et il la préférait ainsi. C’était une vraie femme entre ses mains, ses doigts venant la plaquer contre le mur derrière elle, tandis qu’il lui maintenait la tête en arrière.

Pas de douceur dans aucun de ces gestes, juste de la brusquerie, la maintenant entre son corps pesant sur le sien et le mur, il voulait se fondre en elle, il voulait la prendre tout de suite. Arrachant plus qu’il n’ôtait son pantalon ainsi que le sien, il se retrouvait à moitié nu contre elle, la soulevant par les fesses pour la faire s’enrouler autour de lui. Une main derrière sa nuque, lui laissant la gorge à vue, l’autre entre ses cuisses, il pensait, ou était-ce plutôt de l’instinct ? Son instinct de la prendre était puissant, mais lui faire mal, un peu à la rigueur le faisait légèrement sourire. Les doigts de Marcus entrèrent en contact avec les lèvres intimes de Crystal, venant à sa rencontre pour l’humidifier quelque peu, il retirait sa main, lui écartant les cuisses un peu plus pour venir en elle violemment.

« C’est ça que tu voulais? » Grondait-il contre sa gorge, venant emprisonner ses mains dans les siennes tout en plongeant de nouveau en elle puissamment. Il tentait de ne pas laisser la bête prendre le pas sur l’homme, mais il avait tellement envie d’elle que ces gestes étaient bien plus durs que les dernières semaines passées ensemble. Sa bouche dévorait celle de la jeune femme tandis que ses reins effectuaient des mouvements de va-et-vient entre ses cuisses, la plaquant contre le mur à chacun de ces contacts rapprochés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mer 4 Déc - 10:58

Est-ce que c’était un jeu? Pour moi ca l’était. Le voir me résister ainsi me poussait à le narguer, ca augmentait simplement mon envie de l’avoir contre moi, en moi, sur moi. S’il y avait un danger j’étais aveugle. Je ne le voyais pas. Je pense que c’était à cause de notre passé tourmenté et violent que je ne voyais tout simplement plus le danger qu’il pouvait avoir le soir avant la pleine lune. Il m’avait déjà pris violemment, il m’avait même violé. Alors dans ma tête je ne voyais plus un quelconque danger. Me violer ? Impossible j’avais envie de lui, tout autant que lui me désirait. Mais malgré mon expérience et mon savoir sur les lycans, je n’avais toujours pas compris qu’il pouvait s’agir de deux personnalités bien différentes. Pourtant avec mon passé en centre psychiatrique j’aurais du savoir, j’aurais du voir les signes. Mais j’étais devenue aveugle, autant de passion que d’amour. Et là je ne voulais plus qu’une seule chose le faire céder à la tentation. Car oui, soyons honnête je n’avais jamais été un ange et je ne le serais jamais. Quand on me résiste j’ai du mal à accepter, surtout quand ca venait de Marcus. Alors oui, il devait me céder. Peu importe les conséquences je n’y pensais pas.

Et quand il m’avait déjà plaqué contre le mur, que ses lèvres heurtaient violement les miennes, je ne pus que sourire. J’avais gagné ! Quand il s’unissait à moi sans peu de préparation un cri s’échappait de mes lèvres. Mais très vite un sourire s’affichait. Je l’avais peut-etre mérité. J’avais été le serpent de la tentation. Par contre je le sentais bien plus brutale que les dernières fois. Mais fallait dire que ces derniers temps il avait été le plus délicat et doux possible, comme ci il voulait prouver tout l’amour qu’il ressentait pour moi. Là, ce soir, ce n’était pas l’amour, mais le désir. Une femme pouvait facilement distinguer ces deux choses, très différentes. Ca ne me dérangeait pas. Le désir ne voulait pas dire qu’il ne m’aimait pas. Et puis sur le coup, je dois dire que nos débats passionnés m’avait quand même manqué. « Oh oui ! » C’était ca que je voulais. C’était lui que je voulais. Je brulais de désir, mes jambes s’enroulaient autour de ses reins, mon dos heurtait le mur et j’étais persuadé que nos voisins d’en bas ainsi que d’en haut allait nous entendre, mais je n’en avais rien à foutre.

Inconsciemment je savais pourtant le danger, mais je pense que mon envie de narguer mon destin, le fait que j’ai toujours vécu avec la violence et le danger comme compagnons de route, m’avaient rendu insensible au danger. Lucas avait appelé ca suicidaire. Et peut-etre qu’il n’avait pas tout à fait tort quand on examine mon jolie parcours et de mes expériences de ‘presque mort’. Mais je pense que je voulais aussi prouver à moi-même et à Marcus que cette union était possible, malgré le loup. Je savais dans quoi je m’entrainais en voulant rester près de lui. Mais maintenant je voulais me prouver que je n’avais pas fait de mauvais choix, que c’était possible qu’une prime et un lycan vivent ensemble. Que j’étais à la hauteur de satisfaire et l’humain et le loup… Enfin c’était ce que j’espèrais arriver à faire. Et puis je savais aussi que si on y arriverait, Marcus serait moins nerveux. Car il avait beau dire le contraire, je le sentais nerveux. Il avait peur de me faire du mal, et que je reprenne la fuite. Si il savait que même avec la lune en approche on pouvait quand même s’unir et être ensemble, peut-etre qu’il serait moins nerveux les prochaines lunes ? Ou alors c’était une utopie que je me faisais.

Mon cœur battait fort, et mes cris s’accentuaient à chaque coup de rein de Marcus. Mes mains serraient ses épaules alors que je fermais les yeux et jetais ma tête en arrière. Malgré la force, la profondeur et le peu de douceur qu’avaient ses gestes j’aimais quand même cette union.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Jeu 5 Déc - 9:22

Marcus avait du mal à résister à l’attraction que Crystal avait sur lui et ce n’était pas tendre entre ses cuisses, loin de là, il voulait l’enfouir au plus profond, violemment et c’était exactement ce qu’il faisait, aller et venir en elle de plus en plus fort, plaquant ses cuisses contre ses fesses sans cesse, allant de plus en plus vite. Comment pouvait-il y aller avec tendresse alors qu’elle gémissait, criait entre ses bras de continuer encore plus ? C’était impossible, il ne pouvait pas ne pas la baiser, c’était vraiment le mot adéquat, il ne lui faisait pas l’amour comme ces derniers jours, il la prenait encore et encore, sentant le mur sous ses doigts qui s’effritait quelque peu. De la peinture serait à refaire plus tard, mais pour l’instant, il s’en fichait à tel point que le mur pouvait s’effondrer qu’il continuerait de la pilonner.

Marcus ne voulait pas laisser le loup prendre la place, pas physiquement du moins, cela il arrivait encore à le contrôler, mais dans son esprit, l’humain avait du mal à savoir si c’était bien lui qui la prenait de cette façon ou la bête. La violence était présente, ses mains empoignaient durement l’arrière des cuisses de la jeune femme pour lui écarter plus les jambes et plonger encore plus fortement, la ramenant avec violence contre lui tandis que le mur derrière elle tremblait de tout son long. Les doigts de Marcus s’imprégnaient en elle, remontant par son ventre, glissant sous son haut pour au final le déchirer en deux. Les pans de ce qui devait être une chemise ? Un pull ? Il ne faisait même pas attention à ce qu’elle portait là, en cet instant précis, mais les deux pans tombaient de chaque coté de son corps, laissant une vue imprenable sur sa poitrine, rebondissant à chacun de ses coups de reins. Il ne cherchait pas à dégrafer quoique se soit et encore moins un bout de tissu qui recouvrait la chair promise sous ses yeux, la force de Marcus était décuplé et le soutien gorge, ou plutôt ce qu’il en restait continuait sa course aux cotés des restants de vêtements.

Sans attendre, il prit ses seins dans chacune de ses mains, la laissant s’accrocher seule à lui, les pétrissant, jusqu’à ce que leur pointe soit érigés. Sa bouche vint prendre place et tandis qu’il laissait l’une de ses mains passer dans le dos de la femelle, atterrissant sur sa chute de reins, sa langue et ses dents prenaient possession de cette chair, l’humidifiant, la mordant, tirant dessus tel de la guimauve qui ne pouvait se détacher de ce corps gracile. Son jumeau eut le droit au même traitement de faveur, ses mains, sa bouche étaient partout sur ce corps offert, gémissant de plus bel. Il lui en fallait plus beaucoup plus, un manque considérable se faisait ressentir, ses mains s’agrippant à elle, lui griffant le dos, sentant le sang. Il se sentait perdu, le loup prenait le pas sur son esprit et même s’il aurait voulu, il ne pouvait pas reprendre sa place. Les deux corps glissèrent à même le sol, laissant celui de Marcus au-dessus de celui de son amante sans perdre le contact entre eux deux. Complètement allongé sur la femelle, il se frottait sans relâche, glissant ses mains sous elle pour attraper ses épaules et la faire se cambrer contre lui. Ce n’était plus des gémissements qui sortaient de sa bouche, mais des grondements de contentement et de plaisir.

Ses coups étaient beaucoup moins réguliers, plus erratiques, plus saccadés, l’envie de jouir, l’envie de l’entendre jouir tenait énormément aux deux entités qui faisaient du corps de Marcus un acharné sexuel. Il la tenait si fortement entre ses bras, la pilonnant, mordant sa peau par endroit, marquant son territoire, voila ce qu’il faisait, il mordait pour prouver à tous qu’elle était à lui, sa femelle à lui, il pouvait en faire ce qu’il voulait. La peau de Crystal se marquait sous les coups de dents et de succion, les mamelons étaient complètement rouge, presque violacés tant la bouche de Marcus aspirait encore et encore la chair, cette chair si tendre, si gouteuse. Il était partout à la fois, elle était sa chose, sa femelle, sa femme, sa chair, son corps, il la voulait entièrement, dans tous les sens du terme. La violence de leurs ébats étaient bien plus forte que lorsqu’il l’avait violé, mais ce qui changeaient la donne, c’était qu’elle avait envie de lui. Il le sentait, autour de son membre palpitant dans le sien, le liquide coulant sur lui, la sueur se mêlant à la sienne, son odeur était bien plus forte alors que lui allait atteindre l’extase et ce n’était pas peu dire. Un coup de reins supplémentaire, et un de plus, il se déversait en elle, laissant échapper un grondement bien plus animal qu’humain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 6 Déc - 10:40

Je dois avouer que je ne m’étais pas attendu à temps de violence, à temps de dominance encore moins à temps de désir, de passion et de plaisir. C’est vrai que niveau plaisir je n’avais jamais eu à me plaindre avec Marcus. Il avait toujours été un magnifique amant, sachant très bien s’y prendre avec les femmes. Cependant ce soir tout était différent, il était différent. Probablement à cause de l’approche de la pleine lune. Un homme n’aurait jamais su m’arracher avec une telle vitesse et une telle force mes vêtements. Mais Marcus n’était plus un simple homme et ca aurait du m’effrayer, mais ca ne fit pas le cas. J’avais trop de plaisir à le sentir en moi, contre moi, me faisant monter à chaque coup un peu plus haut que le ciel. Pourtant il n’y avait pas que le plaisir, quand je sentis ses ongles s’accrocher à moi telle que des fines lames, que je sentis le sang me couler au long du dos, je grimaçais de douleur. Mais n’eut pas le temps de rien dire avant de me retrouver déjà sur le sol. Et malgré la douleur que mon corps pouvait ressentir, l’extase fut plus grande. Pourtant je ne pus m’empêcher de me demander si mon corps n’était pas trop faible pour ce genre de plaisirs charnelles. On n’était pas du même calibre, même si je prétendais que si. Physiquement il était bien plus fort que moi, son endurance était plus long, et sa violence bien plus profonde que la mienne. Mon corps n’était probablement pas faite pour s’unir au sien. N’empeche qu’il avait quand même résisté et que l’extase en avait fallut la peine. Puis non seulement sexuellement mais aussi mentalement j’étais satisfaite. J’avais pu prouver non seulement à Marcus mais également à moi que Crystal Anderson était capable de satisfaire le loup… enfin c’était ce que j’aimais me dire, car au fond je n’en avais pas la certitude même si les grondements de plaisir ne devait pas venir de Marcus l’humain.

Je ne sentais plus mes muscles ni mes os, j’avais l’impression d’être tombé d’une falaise. Mon cœur battait fort dans ma poitrine alors que ma respiration était celle d’une femme venait de courir le marathon. Allongée sur le sol froid, je fermais les yeux alors que mon corps tentait de reprendre un peu de ses forces. Marcus avait fini par se rouler à côté de moi. Y avait rien à dire, cette fois cela avait bien surpassé toutes nos autres actes violents, durs et rapides. On n’aurait pas pu dire que l’acte avait été humain. Et techniquement un humain n’aurait pas eu tant de force ni d’endurance. A cette pensée mon regard se tournait doucement vers Marcus avant de tomber sur mes vêtements… Enfin on ne pouvait plus vraiment les qualifier de vêtements. En prenant un entre mes doigts. « Toi, mon petit, t’as intérêt de me donner ta carte bleue pour m’acheter des nouveaux fringues ! » Je souris à Marcus, mais couvrait quand même un peu mon corps, surtout mon dos. Car j’avais bien senti la douleur de ses ongles sur ma peau et je me doutais déjà un peu de l’état de mon dos. Hors je ne voulais pas qu’il le voit. Me roulant contre lui, poitrine contre la sienne. « Et maintenant que vous êtes tous les deux un peu plus calmé, tu penses être capable de réchauffer la nourriture pendant que j’aille me passer un peu de l’eau sur le visage ? » et en même temps chercher d’autres vêtements à me mettre. Je l’embrassais tendrement avant de me lever et de me refermer dans la salle de bain.

Enlevant le tissu qui autre fois avait été une blouse, je me tournais vers le miroir pour observer les dégâts. Si je n’avais pas su mieux, j’aurais cru que je venais de sortir d’une chasse qui avait terminé par un corps à corps. Je désinfectais comme je pouvais les traces saignantes laissées par mon amant sur mon dos. et merde Marcus t’auras quand même y aller un peu moins fort. Mais au finale il n’y avait qu’une seule fautive dans l’histoire et c’était moi. A force de jouer on finit par se brûler. C’était une leçon que malheureusement je n’arrivais pas à retenir. Je me rafraichissais à l’aide d’un gant de toilette, me disant que demain je risquais d’avoir pas mal de blues. Et que pour l’instant je pense que mon entrejambe avait eu assez de plaisir pour les jours suivantes, car à force d’y aller en violence je devais quand même dire que malgré le plaisir que j’avais ressenti, là je la sentais complétement à plat, tué. Je me mis un peu d’eau sur le visage, avant de m’envelopper dans mon peignoir et d’aller dans la chambre pour me changer. Mettant une blouse qui devrait couvrir toutes les dégâts possibles, je me posais un court instant la question si Marcus se réalisait de toute la violence, ou si ivre de passion les détails étaient flous ? Finalement je sortais de la chambre pour me rasseoir à ma place. Faire l’amour ca donne faim.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Jeu 12 Déc - 9:12

La voir s’enfuir dans la chambre, même si ce n’était pas l’impression qu’elle voulait donner, Marcus le ressentait ainsi et cela le peinait, mais en même temps il pouvait comprendre. Sa violence avait été si forte, si dure, si imposante, qu’elle ne devait pas avoir eut le mot dans tout ce qui c’était produit et ce n’était pas parce qu’elle avait eut du plaisir, son corps l’avait senti, qu’elle n’en avait pas moins été violenté. Le désir de l’humain était toujours fort pour elle, mais le loup avait voulu lui prouver, oui, Marcus le ressentait en lui, ce loup avait voulu lui prouver qu’elle ne lui servirait à rien, sauf qu’il était perplexe de l’avoir ressenti du désir pour l’animal. Son loup ne savait plus quoi penser de tout cela et même s’il n’adhérait pas à Crystal, il se rendait compte qu’elle tenait le choc, pas Marcus. Ce dernier s’en voulait de l’avoir fait souffrir, même si en la voyant revenir, elle ne montrait rien. Peut-être une gêne pour marcher, il faut dire aussi qu’il n’y avait pas été de mains ou de pattes mortes, et un léger sourire se dessinait sur son visage. Ce type de sourire qui en disait long sur la fierté masculine de sa performance sexuelle, il était bien un homme après tout.

Son pantalon tombant sur les hanches, Marcus la laissait s’asseoir sans rien dire, il venait de refaire chauffer leurs repas, et déposait les assiettes l’une à coté de l’autre, maintenant que son désir était assouvi, en partie, il ne craignait plus rien de se retrouver à ses cotés et non en face. Positionné derrière elle, glissant ses mains le long de ses bras, il venait coller son torse nu contre la chemise qu’elle portait, passant ses bras autour d’elle et laissait sa bouche glisser dans son cou. Ses baisers étaient bien plus tendre que ceux de leur ébat sauvage, il était plus calme, ressentant moins l’appel de la lune en lui, la bête était calmé, en partie, il lui faudrait sa part de chair fraiche sanguinolente, mais plus tard, pour le moment, il comptait se faire pardonner de sa brusquerie en la câlinant un peu. Son souffle chaud, son corps brulant du désir précédent, Marcus se sentait moins crispé, beaucoup moins, le sourire aux lèvres, il serrait un peu plus fort sa future femme entre ses bras, comblé, l’humain l’était totalement. Il se sentait mieux même si le doute subsistait sur ce qu’elle avait pu ressentir totalement, mais lui, l’homme se sentait bien, même s’il n’avait pas usé de protection. De toute manière, elle prenait la pilule non ? La question ne se posait qu’une seconde, pour qu’ensuite il l’oublie dans un coin de son esprit, ne prenant pas cela ni pour une menace, ni pour un problème, ce qui aurait dû l’inquiéter.

« Hum, tu sais quoi? » disait-il en regardant les lambeaux de vêtements trainant sur le sol, « Je crois qu’il va falloir qu’on se rachète des vêtements tous les deux, on pourrait y aller demain dans l’après-midi? » demandait-il en venant mordre doucement le lobe de l’oreille. « Je n’ai de rendez-vous que le matin et cela nous laisserait le temps de tester les cabines, qu’en dis-tu? » demandait-il d’un ton taquin. Il se sentait d’humeur joyeuse et laissant sa main glisser sur ses reins, il vint s’installer à ses cotés, déposant un baiser sur ses lèvres. « Tu te sens comment? » demandait-il doucement. Il hésitait un peu à poser la question, il n’avait pas envie de l’entendre mentir, mais il venait de voir une sacrée morsure au niveau de son cou, le faisant froncer les sourcils. Sa main tirait doucement sur le col, montrant une trace violacée, des traces de dents ni tout à fait humaines, ni tout à fait animal, Son sourire se défaisait en moins d’une seconde lorsqu’il vit la trainée parcourir une partie de son épaule, le faisant se sentir plus mal. Il n’osait plus la toucher en voyant la morsure, laissant retomber sa main sur son propre genou.

« Tu aurais dû me le dire bon sang ! » disait-il en la fixant.
« Pourquoi tu ne m’as pas repoussé? Tu as vu CA ? » Il s’en voulait tellement, dire qu’il c’était juré de ne plus lui faire de mal. « Je n’arrive meme pas à tenir mes promesses… Pourquoi tu m’as laissé te faire du mal ?» demandait-il lentement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Jeu 12 Déc - 10:09

Dans un premier temps j’avais peur que le loup n’était pas assez satisfait, mais très vite je sentis que c’était à nouveau l’ancien Marcus. Enfin… disons le Marcus de ces dernières semaines. Je souris doucement et me laissait aller dans ses bras, profitant de la douceur après la violence. Et quand il me parlait de faire du shopping mon sourire s’élargit. Malgré tout je restais une femme. « C’est une excellente idée. » Je tournais mon visage vers lui pour l’embrasser. Ensuite je déposais ma tête contre lui, fermant un peu les yeux, toujours en train de profité de ses câlins et de sa douceur. Ca me fit du bien. Mais quand il me posait une question j’ouvris à nouveau mes yeux.

Comment je me sentais, je tournais légèrement ma tête vers lui. En toute honnête je me sentais comme si j’avais combattu toute la soirée avec les traces de la bataille encore sur mon corps. Mais ca je ne le lui dirais pas. « Epuisée. » Je lui souris et passe ma main sur sa joue. Mais j’aurais du m’en douter qu’à force d’être si près de moi il ne tarderait pas  à voir les dégâts. Dès que ses doigts glissaient dans ma nuque. « Marcus... » Je voulais me retirer afin qu’il ne puisse pas voir la suite des séquelles, mais trop tard, il avait été plus rapide que moi. Je soupirais. J’aurais du lui dire ? Le repousser ? Parce que la dernière fois que j’avais l’avais repoussé ca avait tellement bien fini pour moi. J’entendis la peine dans sa voix ce qui me fit réaliser qu’il ne s’était pas tout à fait rendu compte que restant dans sa forme humaine le loup avait quand même prit le dessus. Mais je m’en étais doutée, je l’avais su et je l’avais surtout ressentie. Mais tant qu’il ne se transformait pas, les petites morsures qu’il avait pu me faire ne me dérangeait pas. Tant qu’il n’y avait pas de risque de me retrouver coincé dans la condition de louve, je ne le repousserais pas. Et puis j’avoue que si je ne l’avais fait, c’était par pure fierté. J’avais voulu prouvé que j’étais résistante et que… enfin peut-etre que j’avais tout simplement été stupide de me laisser violenter. « C’est pas si grave que ca… J’ai eu pire. Ce n’est que des blessures superficielles….Et puis tu m’avais prévenu, tu m’avais dit que ce n’était pas le meilleur moment de s’unir. » Il ne devait pas s’en vouloir. Il n’y était pour rien. C’était moi, moi et encore une fois moi. J’adorais trop jouer avec le feu. Je pensais que j’avais réussi à calmer cette partie de moi en habitant avec un loup. Mais visiblement j’avais besoin de plus d’adrénaline et de danger.

Ma main glissait sur la sienne. « T’as pas à t’en vouloir. Si j’aurais voulu je t’aurais repoussé, hors je me suis laissée faire. Et même si sur le coup mon corps va le sentir pendant plusieurs jours… j’ai malgré ca apprécié… Alors ne met pas la faute sur toi. » Pourquoi je l’avais laissé faire ? J’avais pas vraiment l’envie de lui dire que c’était à cause de son loup, que j’avais voulu me prouver et que ma fierté jouait un grand rôle dans tout ca. Je passais mes mains autour de son torse. « S’il te plait, Marcus. Ne gâche pas cette soirée en t’en voulant. Tu n’y es pour rien….Mangeons s’il te plait. »

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 13 Déc - 11:03

Comment pouvait-elle le regarder ainsi? Marcus se détestait de la faire souffrir, même si elle connaissait sa vraie nature, il aurait dû ne pas la toucher, ne pas l’approcher comme il avait pensé en rentrant, ne pas rentrer non plus, cela aurait été la solution, mais s’il voulait tenter la vie de couple commune, il ne devait pas se cacher, sauf que cela lui faisait du mal de voir cette marque qu’elle avait cachée un peu trop vite à son gout, il n’était pas prêt de l’oublier. Elle était fatiguée, il comprenait que trop bien, mais elle devait être bien plus que cela et la folie semblait l’avoir atteinte en disant qu’elle avait aimé cette violence charnelle. Manger, elle voulait manger après tout ça… Il ne disait plus rien, gardant le visage fermé et se tournait vers son assiette, comment allait-il faire pour manger ? Simple, en prenant sa fourchette et en piquant dans les aliments un par un, mais la saveur des aliments n’était plus présente. Il se forçait à avaler le contenu de son assiette sans dire un mot, le fait de lui avoir fait du mal était ancré en lui, il avait beau vouloir changer, il restait toujours le même.

La décision qu’il était en train de prendre allait lui faire du mal dans un sens, mais il ne pouvait pas continuer ainsi, il ne pouvait pas continuer à la traiter de cette manière. La peur de la voir s’enfuir en criant au loup n’était pas réellement si éloigné que cela, surtout en voyant les marques sur son épaule. D’ailleurs, plus il réfléchissait et plus il se disait que la manière dont elle était couverte ne lui inspirait pas confiance pour sa part, car était-ce son unique blessure ? Il reposait ses couverts doucement, un peu trop d’ailleurs, mais il se contrôlait parfaitement, se sentait seul dans son esprit, plus de loup, la bête était calmée, pour le moment, mais le lendemain, elle serait encore plus présente et la nuit suivante également, jusqu’à ce qu’il soit obligé de rester au-dehors. Prenant sur lui, il soufflait un bon coup, l’envie de l’inspecter était bien plus grande et au final, il se levait passant derrière Crystal, posant une main sur l’autre épaule et soulevait la chemise qu’elle avait sur le dos.

« Pu*ain de merde! » disait-il en gardant le poing serré autour du tissu. Des traces, il n’osait pas compter le nombre de plaie qu’elle avait, mais il y avait un nombre incalculable de griffes, des traces sur son dos, descendant à ses reins. Elle était assise, certes, mais il ne doutait pas qu’elle devait en avoir également sur les fesses et les cuisses. Son regard ne pouvait pas se détacher de ce qu’il voyait, jusqu’à ce qu’elle soit imprégné dans sa propre rétine et relâchait le tissu pour se détourner. Comment avait-elle pu laisser faire cela ? C’était une prime, il avait toujours pensé qu’elle saurait se défendre contre lui, elle le lui avait montré à maintes reprises, alors pourquoi maintenant ? Marcus se dégoutait, allant jusqu’à l’une des baies vitrées, regardant tout en bas les gens qui ne savaient pas qu’il était un monstre. Quoiqu’il fasse, il ne changerait pas, en tant qu’homme il était considéré comme un assassin, un monstre, mais en tant que loup il était bien pire, laissant sa férocité et son ardeur prendre le pas sur son esprit torturé. Ses cheveux avaient poussés, il le sentait en glissant sa main dans ses cheveux, la lune était presque assez haute dans le ciel comme pour le narguer, laissant sa lumière diffuse sur son corps musclé baigner dans un éclat diaphane le rendant presque irréel. Il ne détournait pas son regard des fourmis plus bas, mais il avait décidé qu’il devait agir et rapidement.

« Nous n’avons pas le choix…» Commençait-il par dire d’une voix grave. « Il va falloir que je me fasse soigner, sinon nous ne pourrons pas rester ensemble. » Continuait-il. Elle avait beau dire que ce n’était pas sa faute, les traces c’était lui qui les avait faite, pas un autre, il allait devoir suivre une thérapie, voir un médecin peu importe, mais s’il ne se faisait pas soigner, il ne pourrait pas rester à ses cotés, il en était pleinement conscient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 13 Déc - 11:28

Je savais que j’étais incapable de trouver les mots qui pourraient lui enlever cette culpabilité. J’aurais pourtant voulu, car il n’y était pour rien. Je mangeais en silence, cherchant toujours des mots que je pourrais lui dire pour le rassurer et le conforter. Jusqu’à ce que subitement il se leve et me soulève ma chemise. Je grimaçais, bien sure que je me doutais que ce n’était pas une vue agréable, mais pourquoi est-ce qu’il aimait tant se faire de mal ? Je le repoussais et descendis ma chemise. « Merde Marcus ! Je t’ai dit que c’était pas grave. Alors laisse tomber. » Pourquoi devait-il tant rester ancré dans sa douleur. Ce n’était pas grave, alors qu’il arrête de se faire encore plus de mal. Je pris l’assiette et allait le déposer dans l’évier avant de me rasseoir à la table et de prendre un coup de mon verre d’eau plate.

Qu’il se fasse soigner? Je me relevais brusquement, l’attrapant le bras pour l’obliger à se tourner vers moi. « Te faire soigner ?  Par qui ? Un psy ? T’oublies l’endroit ou j’ai passé toute mon adolescence ? On a beau dire que les médocs, les thérapies et tout le tralala ca peut aider… ce n’est pas toujours le cas. Et surtout pas quand on est au courant pour le monde surnaturel, encore moins quand on en fait partie. » Mais qu’est-ce qui lui tramait en tête ? Il voulait aller en thérapie pour calmer son loup ? Et dire quoi à au psychiatre ? Qu’il se transforme en loup les soirs de pleines lunes ? On allait l’enfermer pour le restant de ses jours et le mettre sous des medocs lourds à cause de son agressivité. Je connaissais ce genre d’endroit, ca m’avait marqué et mon tempérament et ma folie venait probablement de là. « Si ils découvrent ce que tu es, tu ne sortiras jamais de là. Et tu mettras tous les autres de ta race en danger. » Je pensais à Tomas. Je secouais la tête, c’était ridicule. Il était ridicule. Se faire soigner… Y a pas de remède contre la lycanthropie !

Et comme à chaque fois que quelque chose se passe qui me déplait, les questions commencent à défiler dans mon esprit. « Tu comptes à nouveau partir… c’est ca hein. » Et dire que j’aurais cru qu’il pouvait rester, qu’on serait capable de rester ensemble. Voilà qu’il me sortait l’excuse bidon de partir en thérapie. Thérapie… C’était vraiment à moi qu’il devait parler de ce genre de conneries. Je reculais de quelques pas. Comme ci on venait de me frapper au visage. Après l’incompréhension de ses paroles, voilà que je me sentis blessée. « J’essaie par tous les moyens de rester près de toi, de ne pas laisser ton loup se mettre entre nous, jusqu’à même à lui tenir tête et à prouver que je ne partirais pas aussi facilement… mais toi si… toi tu es capable de partir en thérapie avec l’excuse que c’est pour notre bien ? J’aurais du m’en douter… J’aurais du m’en douter que tu finiras par repartir…» J’aurais du m’en douter… Tout ce terminait toujours ainsi avec moi. Personne n’était capable de vivre avec moi. Et même si Marcus disait que c’était soi-disant pour mon bien, je riais ironiquement. La dernière fois qu’il était partie… C’est vrai que ca avait été tellement mieux pour moi…

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Dim 15 Déc - 8:40

Non, il n’avait pas oublié un seul détail de ce qu’elle avait vécu dans ce lieu où une prison aurait été mieux. Mais il ne se détournait pas, il ne comptait pas aller dans un endroit pareil, où avait-elle pêché des idées pareilles ? Il lui attrapait doucement les mains, histoire de pouvoir la voir en face, caressant doucement de ses pouces ces doigts et se baissait assez pour pouvoir lui parler dans les yeux.

« Crystal, je ne veux pas aller dans un endroit pareil, je sais ce que tu as dû vivre, même si tu ne m’as pas tout raconté, mais je ne compte pas partir Crystal… » disait-il doucement. Les médicaments ce n’étaient pas pour lui, il ne pensait pas en avoir besoin, il était vrai qu’avec sa nature de loup, comment pourrait-il concilier les médicaments et sa nature sauvage ? Il n’en savait rien, il voulait changer, être plus doux peut-être, contraindre sa nature de loup par la même occasion ? Ce n’était peut-être pas gagné, mais il ne comptait pas la quitter, la peur qu’il avait c’était le contraire, c’était plutôt qu’elle s’en aille. Il déposait un baiser sur la paume de l’une de ces mains et la prit dans ses bras. N’osant pas la serrer contre lui avec ses mains.

« Je ne peux pas continuer comme cela Crystal, des médicaments, je ne sais pas, mais je sais que je ne pourrais pas aller en instituts, j’avais plutôt pensé à voir quelqu’un, une personne, je, je ne sais pas… Mais je ne crois pas que te faire du mal pendant nos ébats ne soient rien… » Disait-il en lui caressant les cheveux. Il allait s’asseoir sur l’un des canapés à coté de la baie vitrée et l’attirait à lui, la forçant à s’asseoir à ses cotés. Il voyait bien qu’elle n’allait pas bien, physiquement, mais moralement également. Il regardait leurs mains jointes, comprenant qu’elle faisait des efforts considérables en restant avec lui et il l’aimait, ça c’était certain, il s’en était rendu compte à maintes reprises, n’arrivant pas à trouver le mot adéquat, sauf la dernière fois qu’il était parti. Il n’avait pas pu s’éloigner réellement, il était passé aux bras de plusieurs femmes, mais son cœur était à elle.

« Crystal, c’est moi qui ne va pas bien, je ne peux pas vivre avec le fait que quelques jours avant la lune je te fasse ça ! Et non, ne dit pas que ce n’est rien, tu n’as pas vu tes plaies et…» Il relevait le regard vers Crystal, la souffrance était ancrée dans son regard, il ne supportait plus tout cela, plus de lui faire du mal et il voulait vraiment que cela fonctionne entre deux. « Il y à surement quelqu’un qui aurait la même nature que moi qui pourrait m’aider, cela doit bien exister, tu ne crois pas ? Je veux dire, je suis un mercenaire, mais il y à surement des médecins, des banquiers, alors pourquoi pas des psy ? Je dois pouvoir trouver cette personne et si cela peut m’aider à le contrôler plus longtemps, à ne pas te violenter ainsi, alors je veux tenter le coup. » Il ne savait plus quoi lui dire pour faire éteindre la peur qu’il voyait dans le regard de son amante.
« Crystal, je ne veux pas que tu affronte mon loup, il, tu ne résistera pas, il est bien plus sauvage que moi, mais… Je ne compte pas partir, ou alors je serais mort. Je t’aime Crystal, et si je veux de l’aide, c’est pour toi, pour moi pour pouvoir me regarder dans la glace me disant que je suis bon avec toi et pas une brute… Comme avant…» Murmurait-il.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Dim 15 Déc - 9:28

Je baissais les yeux. Y avait rien à dire sur mon passé. Petite fille qui vient de voir ses parents se faire tuer, qu’on enferme dans un centre parce qu’elle ne fait que raconter la vérité sur les vampires. Les années se sont écoulées et elle a fini par apprendre à mentir. A mentir si bien qu’on finit par penser qu’elle est guérit. C’était tout. Les détails étaient sans importance, car c’était souvent des crises d’angoisses, des journées complétement à l’ouest à cause des médicaments, des rebellions et des enfermements en cellule et des heures à parler à un homme qui tente de vous comprendre, mais qui ignore toute la vérité. Ce n’avait pas été une colonie de vacances dont je voulais me rappeler chaque souvenir et raconter à voix haute tout ce qui m’est arrivé. D’un côté je fus soulagée d’entendre qu’il ne comptait pas partir… mais je restais méfiante. Et voilà qu’il me parlait de chercher un psy qui était également un lycan ? Je soupirais doucement. « Je veux bien avoué qu’il y a pas mal de lycans dans cette ville… de là à trouver un qui est psy… Tu comptes t’y prendre comment ? Mettre une annonce dans le journal : je cherche un lycan-psychiatre ? » Certes ca pouvait très bien exister mais qui lui disait que cette personne pouvait se contrôler lui-même ? Peut-etre qu’il avait le même problème ? Je me laissais à contre-cœur aller sur le canapé, m’asseyant près de lui. Je soupirais. Je n’étais pas d’accord avec sa stratégie. « Je sais pas Marcus… je ne pense pas qu’il y a un remède miracle à ca… je pense qu’avec le temps tu finiras par mieux le contrôler, après tout tu arrives à mieux le contrôler qu’avant non ? » Que le psy soit lycan ou pas, moi je détestais tout ce qui portait une blouse blanche, peu importe si c’était un psy, médecin ou encore une infirmière, alors je ne pouvais pas l’encourager sur ce chemin.

Par contre quand il me parlait d’affronter son loup, je le fixais dans les yeux. « Je n’ai jamais dit vouloir affronter ton loup…. Et si encore ca doit arriver… Je suis sure que je m’en sortirais. » Ce n’était pas la première fois que j’affronte un lycan. Et puis si j’étais toujours en vie à ce jour ce n’était pas à cause de mon incapacité face aux monstres. Même des êtres bien plus vieux avaient fini par retrouver leur tombe. Alors même si je ne serais pas capable de tuer le loup, je m’en sortirais… C’est ce que je finis toujours par faire… J’étais malgré moi une survivante.

Je posais doucement mon front contre le sien, fermant les yeux. « Tu es déjà meilleur qu’avant…. Fais ce que tu sens devoir faire mais… ne m’abandonne pas. Ne m’exclus pas de ta vie… car je ne sais pas qui je deviendrais… » La chasseuse Crystal ne me faisait pas peur, même pas la Crystal folle, mais la Crystal que je devenais en compagnie de Lucas… oui, celle-là m’effrayait. Cette Crystal faisait des choses incompréhensibles et semblait perdre toute notion du bien et du mal… Je ne voulais pas redevenir cette Crystal-là. Et un autre abandon de sa part risquait bien de reconstruire cette Crystal, hors je ne voulais pas. Je ne voulais pas être seule, je ne supportais pas la solitude. J’avais besoin d’avoir quelqu’un près de moi, de sentir quelqu’un en m’endormant, de me réveiller à côté de quelqu’un le sourire aux lèvres. Et je m’étais trop ouvert à Marcus… si un jour il part, je n’allais pas m’en sortir sans séquelle.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Lun 16 Déc - 8:58

Elle n’avait pas tort, trouver ce genre de personnes ne serait pas facile et encore moins évident à demander. Il était vrai qu’il ne se voyait pas poser une annonce dans le journal et en faire une demande particulière, il connaissait quelques loups également, mais aucun d’eux n’étaient médecins et vus les relations qu’il avait avec chacun d’entre eux, pas sur qu’ils veuillent l’aider, le tuer, oui, mais l’aider, surement pas. Son propre passé le hantait, celui de Crystal ne devait pas être mieux, chacun devait porter sa croix, mais elle avait raison, une fois de plus, il avait été tenté de la mettre de coté. Il n’avait eut aucune envie de partir, mais il avait été tenté de se débrouiller seul pour trouver de l’aide psychologique. Son cas était probablement désespéré, Marcus s’en doutait bien, avec un père qui vous battait jusqu’à trouver le moyen de tuer sa femme, couchant avec n’importe quoi devant lui, si petit et boire jusqu’à l’ivresse absolue de ne plus pouvoir bouger une paupière… Marcus avait tenté d’oublier tout ce passé, l’alcool, les femmes, le sexe, la vitesse, la drogue à un moment, mais cette dernière ne lui avait été d’aucun secours, il l’avait vite abandonné, revoyant son père sous des traits dont il n’avait aucune envie de remettre. S’adossant au canapé, il relâchait une des mains de Crystal, laissant son regard dériver sur la nuit noire, ressassant les paroles de la jeune femme.

« Je ne sais pas comment le trouver et je ne suis pas sur d’arriver à quoique se soit ce soir… Je ne sais pas si je le contrôle mieux, surement un peu plus maintenant que le sevrage se fait, mais la colère est toujours présente en moi, la haine aussi… Ces sentiments sont forts… » murmurait-il. Des sentiments forts qui rendaient incontrôlable le Marcus qui semblait être assis tranquillement, mais en réalité il bouillonnait intérieurement, surtout maintenant qu’il avait compris que le loup était tout aussi fort à l’approche de la lune. « Il est clair que… J’avoue que je ne suis pas rassuré en me sachant si proche de la pleine lune, il s’agite, il à besoin de plus que… » d’une partie de jambe en l’air, il devra sortir et le laisser courir dans les herbes folles des forêts, manger la viande crue des animaux. Il était au-dessus de la chaine alimentaire et saurait manger sa ration sans s’encombrer de savoir si oui ou non il serait gentil. « Crystal, je n’ai pas envie de te perdre, mais…» Il la regardait, la lune les épargnant de sa lumière, les laissant dans l’ombre pour le moment. « Je n’ai pas envie de te voir mourir parce que tu l’aura, tu nous auras laissés te prendre sauvagement… » Il lui caressait doucement la joue du pouce, le remontant à ses lèvres, glissant entre, pour revenir à sa gorge. Une idée saugrenue lui traversait l’esprit, puis une seconde qui était surement tout aussi folle, mais autant lui en parler, elle ne voulait pas être mise de coté.

« Je pensais que ton ami, Tomas saurait peut-être me conseiller ?... Je ne le connais pas, mais, il est comme cela depuis la naissance, non ? Enfin si j’ai bien compris… En plus tu voulais qu’ils viennent tous les deux donc… » Il ne finissait pas sa phrase, mais, il se disait que peut-être il y aurait un chemin à suivre ? Marcus n’avait aucune idée de tout cela, il aimait le sexe plus ou moins rude, mais là, c’était au-delà de ce qu’il aurait voulu, ce qui l’amena à poser une seconde question dans la foulée à propos de leurs ébats. « Je ne compte pas t’abandonner, il faudra me tuer pour m’éloigner loin de toi, et j’aimerais que l’on voit une autre possibilité, concernant ce qui c’est passé juste avant de… manger ! » Disait-il rapidement. Il se rapprochait d’elle, laissant sa main dans son cou, se disant que l’idée n’était pas si mauvaise en soi. « Je me disais que, disons que pour être sur de ne pas te faire de mal, il faudrait m’attacher, avec de solides chaines. » Finissait-il par lâcher d’un coup. C’était une solution comme une autre, il serait dans l’incapacité de lui faire du mal et le désir qu’il ressentait pour elle, bien plus fort à cause de l’esprit du loup, Crystal… Elle pourrait probablement le dompter de cette manière et ainsi, cela serait une solution envisageable durant les quelques jours avant et après la pleine lune.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mer 18 Déc - 9:15

Je fermais les yeux, sentant sa main glisser sur ma joue. Je n’aimais pas particulièrement cette discussion. C’était trop sentimental pour moi, on s’ouvrait de trop et surtout j’avais trop peur qu’il finisse par me tourner le dos. Il n’avait pas envie de me perdre… mais… je détestais les « mais ». J’ouvris finalement les yeux pour le regarder. Je ne sus pas quoi dire à ses paroles. Il avait peur de me voir mourir à cause de… Je soupirais mais finis par sourire attendri par ses paroles. Ma main glissait dans la sienne, mes doigts s’entremêlaient à les siennes. « Tu ne dois pas avoir peur pour moi… Je suis une survivante. » Et puis je pouvais me défendre, c’est simplement qu’ici.. je n’avais pas voulu. J’avais voulu me prouver. Stupide, je sais. Mais ce n’était pas la première fois que je fasse une chose stupide hein.

Tomas ? Je l’observais alors que je réfléchissais. C’est vrai que Tomas était né ainsi et que jamais je l’avais vu peté un plomb et se changer en lycan sans le vouloir. Il avait toujours été l’exemple de la maitrise du loup, mise à part les soirs de pleines lunes ou il se renfermait dans une cage. « Oui… peut-etre qu’il pourrait t’aider… je n’en sais rien…. Y a pas de mal à lui poser la question… » Oui, je voulais les inviter. Mais plutôt pour faire une soirée sympa pas pour parler des problèmes qu’entrainait des relations avec un lycan. Enfin Marcus n’avait qu’à prendre Tomas tout seul pour en parler, ou je pourrais le demander à Tomas d’aborder le sujet avec Marcus… Mais il ne tardait pas à proposer la suite de sa solution. J’arquais un sourcil, ne comprenant pas ce qu’il me disait. Enfin si… je comprenais les paroles, mais le sens m’échappait complétement et je n’étais pas certaine d’avoir bien entendu. Je me redressais un peu plus dans le fauteuil. « Attend… Tu veux que je t’attache? Comme un chien dangereux?” Je l’observais. Certes il ne pourrait plus me toucher ni me faire du mal mais… est-ce que le loup ne deviendrait-il pas plus agressif ? Ou peut-etre qu’à force et avec le temps il finira par se calmer ? mmmm j’en doute. « T’es sur que c’est ce que tu veux ? Tu seras incapable de te libérer… » J’essayais de scruter son regard pour savoir ce qu’il voulait réellement. Le loup trouvera ca insupportable, et je me demandais si l’humain pouvait supporter l’idée d’être attaché ? moi je ne pourrais pas supporter un emprisonnement, peu importe de quel manière je ne saurais pas.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Jeu 19 Déc - 9:08

Ne pas avoir peur pour elle, bien sur, elle ne l’avait jamais vu à l’œuvre, quoique si une fois, enfin après qu’il soit blessé, lorsqu’il se croyait à l’article de la mort et qu’il avait semble t-il tenté de la bouffer, le loup, pas lui, mais c’était pareil, tous les deux dans un même corps, même si l’un était plus poilu que l’autre. Savoir s’il allait supporter d’être attaché était une question à laquelle il n’avait pas pensé tout simplement parce qu’il n’avait pas voulu y penser une seule seconde, mais maintenant qu’elle l’avait dite à haute voix, elle tournait en boucle dans son esprit et le résultat n’était pas vraiment celui qu’il escomptait.

« Je ne sais pas. » finissait-il par dire en évitant le regard de Crystal, il ne savait pas s’il ne s’en voudrait pas lui, ou à elle, il devait peut-être aller se coucher et éviter ainsi d’en dire de trop. Concernant ce Tomas, il se rendait bien compte qu’à part le loup en eux, ils ne devaient rien avoir de commun et se sentait perplexe au sujet de la réserve de la jeune femme. Il était fatigué et avait envie d’oublier cette soirée, même si l’image de son dos lui resterait gravée en mémoire.

« On verra plus tard, pour tomas pour tout cela, si tu veux toujours les inviter, je verrais déjà comment il se comporte et puis, enfin je ne m’amuserais pas à lui poser de questions alors qu’ils devraient être là pour s’amuser… » Marcus se voyait mal en pleine soirée lui demander si la solution était de se faire attacher pour éviter de marquer son amante de coups de dents avant la pleine lune. Il mettrait une ambiance du tonnerre, pour un peu qu’en plus aucun des deux n’aiment laisser son territoire, Marcus allait devoir faire un très gros effort de conciliation, donc il valait mieux qu’il se taise lors de cette soirée. Et puis incapable de se détacher ? C’était une question de confiance, qu’il avait en Crystal, mais le loup l’aurait-il ? Tout se mélangeait dans son esprit, il n’arrivait pas à le laisser en mode veille, ce qui pourtant lui ferait du bien.

« Ca te dit de regarder un film ? Tu choisis le dvd, je te fais du pop corn !» Disait-il en se relevant rapidement. Il n’avait pas envie de rester là, à se morfondre, à la voir se poser des questions et puis un film c’était bien aussi, ils passeraient du temps ensemble sans se poser de questions mutuellement. D’accord, son esprit allait travailler, laissant ses rouages tourner à plein régime, mais il n’aurait plus son regard sur lui. Se passant nerveusement une main dans les cheveux, il allait directement au comptoir et ouvrant un placard, sortait un paquet de pop corn à faire au micro onde. Il le mit à l’intérieur et sortait un grand récipient pour le contenir. Un peu de sucre, un film même s’il n’aimait pas et sa présence, il en avait assez d’être ce qu’il était, mais encore plus de l’entendre dire qu’elle était une survivante. Il ne le savait que trop bien, il avait été l’un des instigateurs à la mettre toujours à mal et parfois, pour ne pas dire tout le temps, il se demandait comment elle faisait pour le supporter. La sonnerie du micro onde se fit entendre, le tirant de ces pensées lugubres et mettait le tout dans le récipient.

« C’est prêt, alors, on regarde quoi? » Demandait-il en s’installant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 20 Déc - 11:33

Comment Tomas se comportera? Je riais et secouais la tête avant de lui dire. « Je ne connais pas d’homme plus gentil et attentionnée que Tomas. Il est assez réserve à cause de sa nature, mais au fond c’est plus un agneau qu’un loup. » J’avais jamais vu mon ami se prendre la tête et faire des crises d’angoisse ou de terreur. J’avais même eu beaucoup de mal à croire qu’il pouvait être un lycan. Et pourtant je l’avais déjà vu les soirs de pleines lunes quand il ne restait plus rien du Tomas que je connaissais et que la bête prit complétement le dessus. Mais les jours et nuits hors pleines lunes je ne l’avais jamais vu devenir dangereux, raison pourquoi je ne chassais pas les lycans, uniquement ceux qui se mettaient sur mon chemin. « C’est d’ailleurs une bonne chose qu’il a trouvé quelqu’un comme Ruby. Quelqu’un qui ne le juge pas à cause de sa nature et qui semble accepté cela. » Oui, Tomas méritait le bonheur, plus que tout. Et oui, je comptais bien les inviter. Après tout je n’avais pas vraiment beaucoup d’amis, la plupart étaient des primes et je n’allais pas vraiment les inviter ici. Surtout que ces derniers temps je ne me sentis plus vraiment prime.

Je savais que Marcus tentait de changer de conversation et je le laissais faire. Un film ? Mmm alors pas de film d’horreur mais pas de romantisme non plus. Pff Le choix n’était pas facile. Je regardais encore une fois en direction de la cuisine avant de me lever du canapé et de m’approcher des pochettes DVD. Bon qu’est-ce qu’on pouvait bien regarder. Seigneur des anneaux ? mm non trop long. James bond ? Trop cliché. La voix de Marcus se fit entendre et je lui tendis un DVD. Le dernier Die Hard. Bah à la fin ca fait cliché mais j’aimais bien l’acteur et puis ca nous changera nos esprits. « Le dernier Die Hard. A moins que tu souhaites autre chose ? » Je finis par m’installer à côté de lui. Reposant ma tête contre son épaule alors que de temps en temps ma main glissait dans le tas de popcorn pour en prendre un poignet. Mon regard était dirigé sur l’écran, contrairement à mon esprit qui fit le tris de ce qui s’était passé aujourd’hui.


_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mer 25 Déc - 8:20

Marcus se fichait éperdument du film, il voulait juste couper court à la conversation qui devenait un peu trop intime, il arrivait à s’ouvrir, beaucoup plus que ce qu’il n’avait jamais fait en sa vie complète. Mais voila, il avait besoin de temps et de calme pour se retrouver seul en un sens et l’avoir à ses cotés. Dilemme qu’il ne voulait pas avoir, et glissait son bras autour de ses épaules, la calant un peu plus contre lui. Il venait renifler son odeur doucement sur le haut de sa tête, elle avait son odeur à lui et il aimait cela, la savoir à lui et à personne d’autre. Marcus était jaloux de nature et savoir qu’elle avait été avec une sangsue, même une seule fois, ce Lucas était dans sa ligne de mire, s’il arrivait un jour à le trouver. Pour le moment, il mangeait du pop corn encore tiède, regardant Bruce Willis sauver le monde, une fois de plus. Tomas, il pourrait être cet homme à l’aider, mais Marcus avait un doute sur une chose, il était ami avec Crystal et il se demandait si ce dernier avait déjà entendu parler de lui. Avant. Ruby était une jeune femme qu’il considérait comme sa fille, il avait senti quelque chose lorsqu’il l’avait vu, par sa faute, se faire attaquer par ses primes qui lui voulait sa fourrure. Sa fragilité avait ému le loup en lui et il aurait pu mourir pour la sauver, elle avait cette lumière en elle qui ne devait jamais s’éteindre. Son loup l’avait bien compris, lui plus tard, mais c’était parfait ainsi.

« Tu pense qu’un jour il finira par ne pas trouver de solution pour sauver la terre? » demandait-il subitement, ses doigts caressant les cheveux de Crystal, déposant un doux baiser sur son crane. Ce film n’était pas son préféré, mais il voulait changer d’idées noires qu’il pouvait avoir en ces instants. « Tu crois que nous y arriverons un jour? » laissait-il échapper dans un murmure, posant son menton sur le haut de son crane. Il parlait de tant de choses, du fait qu’elle serait capable de l’adopter totalement, lui et son loup, qu’ils arriveront un jour à être un véritable couple, mêlant leurs vies solitaires et leurs vies ensembles, lui un mercenaire et lycan et elle une prime humaine… Il soupirait doucement, n’ayant pas eut envie de remettre cela sur le tapis, mais le film était déjà terminé et il n’avait pas envie de bouger de là, ou alors… Un sourire aux lèvres, il déposait le saladier de pop corn vide et se tournait vers Crystal rapidement, glissant ses mains sous elle et la souleva d’un coup, se levant en même temps. « Assez de penser, au lit maintenant, demain, je te réserve une dure journée de labeur à acheter ce que tu as besoin! » A grandes enjambées, il arrivait dans la chambre chargé de son paquet et la jeta royalement sur le lit en riant. Il avait besoin de se libérer l’esprit et attrapant un coussin qui trainait, le lui lançait à la figure, une envie de jouer lui prenait d’un coup, un peu comme un chien voyant une balle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Ven 27 Déc - 11:26

Ah j’aimais bien encore ce genre de films. De l’action même si parfois ça surpassait de loin la réalité, au moins n’y avait pas d’histoire à l’eau de rose avec des couples trop parfaits. Je riais doucement en entendant la question de Marcus, mon regard toujours rivé sur la télévision. « Oh non, ça n’arrivera jamais. Personne ne voudrait voir un héros perdre à la fin d’un film. » Ce qui a toujours attiré les gens c’était les happy endings, peu importe que ca soit un film d’horreur ou un film d’amour, d’action ou de comédie, les fins se terminaient toujours ainsi. Peut-etre parce que la vie elle-même ne fonctionnait pas ainsi, parce qu’on voulait avoir de l’espoir et pouvoir se dire que c’était quand même possible ? Mmm tirée par mes pensées non par une explosion dans le film mais par les murmures de Marcus, je tournais lentement mon regard vers lui. « Tu n’y crois pas ? » Pouvait-on y arriver ? Je n’en sais rien. Longtemps j’ai pensé que je n’étais pas faite pour vivre avec quelqu’un. C’est peut-etre toujours le cas, mais du moins je voulais encore tenter le coup. Rien qu’une fois. Si ça fonctionne pas, bah c’est décidé je deviens un ermite et m’enferme dans une tour. Pourtant j’étais conscient, peut-etre plus qu’avant, qu’il y avait une chance que ca ne marcherait pas. On l’avait déjà essayé dans le passé ca avait mal tourné. Certes on avait changés, mais est-ce que ça suffisait ? Est-ce que nos vieux démons n’allaient pas refaire surface ? Lui : l’alcool, la violence et… les femmes. Oui, oui je n’avais pas été aveugle à cette fameuse époque ou il buvait et rentrait avec un autre parfum que le mien sur lui. Notre couple n’avait pas été parfait à cette époque, maintenant j’espérais que ca pourrait plus ressembler à un vrai coupe… mais moi aussi j’avais mes démons : mon passé, ma vengeance et puis Lucas…. Pour vu que les démons restent enterrer.

Le film terminé voilà qu’il me prit dans les bras. Rah qu’est-ce que je pouvais détester sa force ! La facilité dont il me soulevait avait tendance à me rendre jalouse. « Eh ! C’est de la triche ! » Moi je n’avais pas de superpouvoirs et voilà que j’étais contrainte à me faire traiter comme un sac de pommes de terres. Qu’est-ce que la vie pouvait être dure. « Je suis une femme, les journées shopping ne sont jamais un labeur. Mais ca risque fort bien de l’être pour toi. » Oh oui, fallait pas me dire deux fois qu’il allait m’offrir des vêtements. Il allait être trainé d’un magasin à l’autre. Il était loin de savoir dans quoi il allait mettre les pieds. Pouf. C’est avec un tel bruit que j’atterris sur le matelas. Comme je vous ai dit un sac de pommes de terre… Puis Paf, je me ramasse un cousin en plein figure. « Oh toi tu devrais faire attention. Car tu sais qu’à force de jouer, c’est moi qui gagne à tous les coups.» Je ne devais pas lui rappeler le petit passage ou il avait dû s’épiler le maillot pour ainsi dire. Je repris le cousin, le gardant en mains pour le frapper sur la tête avec.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mer 22 Jan - 11:12

Marcus souriait, il était content de lui, même s’il n’avait pas encore répondu à ses questions, les siennes étaient bien trop difficile à digérer pour avoir des réponses convenables. L’oreiller en main, il s’approchait dangereusement de la jeune femme, montant lentement sur le lit pour venir au-dessus d’elle. Il avait un large sourire, même si ces yeux étaient encore emprunt de questionnement en tout genre, mais il avait envie de jouer, quitte à lui courir après. Pour le moment il était là, mais après ?

« Je pense que tu es foutu ma chère, que toi tu es une petite chose fragile entre mes bras, allongée de force sur ce lit et que je saurais quoi faire de toi ! » disait-il en murmurant contre son oreille. Laissant une main remonter à son cou, il venait glisser les doigts contre sa gorge, laissant l’oreiller derrière lui. Une personne entrerait à ce moment là, il penserait qu’il voulait la tuer en l’étouffant, les doigts sur sa gorge, le coussin pour éteindre ses cris, mais il n’en était rien, bien au contraire.« J’ai cru comprendre que j’aurais des ennuis si je tentais quelque chose avec cela?» demandait-il en souriant juste au-dessus d’elle. Il jetait le coussin derrière lui, l’air encore plus malicieux. « Cela signifie que j’ai le droit de faire… Cela ! » Ses doigts glissaient rapidement sur ses cotes, venant la chatouiller rapidement, il comptait bien la rendre à bout de souffle et lui bloquant les cuisses comme il pouvait, Marcus y allait de bon cœur. Il n’avait pas envie de savoir si cela pouvait fonctionner réellement tous les deux, au contraire, il voulait que cela marche et ferait en sorte que ces problèmes, son passé reste bien ancré dans un trou profondément, si profond que personne ne pourrait venir le déterrer. Demain serait un autre jour, demain, il allait passer toute l’après midi avec elle, c’était bien, très bien même, mais à la regarder choisir des fringues ? Il irait dans la cabine avec elle, ainsi il s’ennuierait moins et puis il pensait bien pouvoir joindre l’utile pour elle à l’agréable.

« Ne met pas de sous-vêtements demain.» disait-il en s’arrêtant d’un coup de la chatouiller. « Cela pourrait être excitant, tu ne crois pas?» demandait-il d’un air malicieux les doigts d’une main remontant sous son haut, caressant le dessous de l’un de ses seins. « Et puis, il te faudra de quoi te mettre en valeur, les faire remonter comme ceci… » disait-il en attrapant ses deux seins pour les remonter, laissant ses pouces caresser ses mamelons. « mais aussi les raffermir celles-là! » Finissait-il par attraper ses fesses d’une main. Il se reculait rapidement, se disant que là, il avait surement poussé le bouchon un peu trop loin, mais il avait envie de la voir rire encore et sourire et tant qu’elle râlait, c’était qu’elle était en bonne santé. « En fait, il va falloir acheter de quoi te faire une sale de sport, tu te laisses aller, tu t’en rends compte au moins? » disait-il en riant en reculant jusqu’à la porte de la chambre ouverte. Un clin d’œil plus tard, il s’enfuyait de la pièce, sachant pertinemment qu’elle se vengerait rapidement de cet affront !


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Jeu 23 Jan - 6:34

Toute autre personne m’ayant mise dans telle situation se serait déjà ramassé un coup de genou, surtout par pure protection. Je n’aimais pas être en position de faiblesse. Mais avec Marcus je me laissais faire. Je lui faisais confiance. Et puis c’est comme dans l’acte, parfois il faut dominer, parfois il faut se laisser faire. Cependant je restais alerte, car beau lui faire confiance, je voyais très bien dans son regard qu’il me préparait un mauvais coup. « Fragile ? » Je souris. « Il n’y a pas que la force qui est important pour gagner. » L’intelligence, savoir jouer la comédie, manipulée… y avait plein d’autres arts qui pouvaient faire qu’une souris gagne d’un chat. La dernière fois je n’avais pas eu besoin de beaucoup de force, une petite vague de charme avait suffi pour lui coller tout ce qui se trouvait en bas. Oh non il n’avait pas interet de me jetter un coussin sur la tête. Par contre je ne m’étais pas attendu à son attaque de chatouille. Je me débattais, je criais au loup. D’ailleurs heureusement que les murs de l’appart étaient assez épais car pauvres voisins. « Nonn !!! Marcus !!! Aaah !!! Arrête !!! » je me tournais dans tous les côtés, essayant d’échapper à ses mains. Et a force de rire j’avais même les larmes qui me montaient aux yeux. Il allait me le payer.

Puis d’un coup il s’arrêtait et j’en fus soulagée. Alors que j’essayais encore de reprendre mon souffle voilà qu’il venait avec une demande assez particulière. Pas mettre de sous-vêtements demain ? Toujours en train de reprendre mon souffle, je ne répondis pas dans un premier temps. Ce ne fut qu’a sa prochaine demande que je riais doucement. « Excitant… surtout pour toi tu veux dire. » Mais je n’ai rien contre un petit challenge et mettre un peu plus de piment. « C’est d’accord. » Je lui fis un clin d’œil.

Ne jamais attaquer une femme sur son physique… C’est un très mauvais plan. Surtout les seins les fesses…non jamais attaquer le physique peu importe de quel partie on parle. Je n’étais pas une exception à la règle. Mes narines gonflaient et j’étais prête à sortir mes griffes…enfin à lui donner un coup bien mérité, mais il avait du le deviner car il s’était retiré à temps. « Oeh toi tu vas me ravaler ces paroles. » je sautais hors du lit d’un bond. Non mais ho, dire que je me laissais aller !! J’allais lui montrer la forme que j’avais ! Et en plus de ca il prit la fuite ! » Oui, c’est ca, fuis, espèce de lâche. » Il ne pouvait pas aller bien loin. C’était un grand appartement, mais ca restait qu’un appartement. Sortant en vitesse de la pièce. Je ne savais pas encore exactement comment j’allais lui faire payer ca, mais il allait me le payer. Oh oui, ca c’est sure. Agissant toujours par pulsion et non par intelligence je m’étais déjà jeté sur son dos. « Me laisser aller ? Je vais te montrer comment je me laisses aller. » Je m’agrippais à lui telle qu’une bouée, il allait avoir difficile de se débarrasser de moi. Je pouvais être pire qu’un parasite. Surtout que le connaissant il allait faire attention à ne pas me faire de mal… Alors oui.. il allait vraiment avoir du mal à me faire descendre de son dos. Tiens d’ailleurs c’est plutot amusant. C’est comme avoir mon propre poney XD

HJ : Ne t’en fais pas Wink Tant que le sujet et/ou le personnage ne t’ennuies pas. Car j’avoue que j’ai eu peur que ca ne te plaisais plus.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Lun 27 Jan - 11:00

Il n’arrivait pas à s’en défaire, elle c’était accrochée à son dos, telle une sangsue et ne se décollait plus. Marcus avait raison de dire qu’il lui fallait quelque chose pour qu’elle aille mieux, il suffisait de lui parler de son physique pour qu’elle rue dans les brancards. Il riait si fort qu’il aurait pu faire tout et n’importe quoi qu’il n’arriverait pas à la descendre de son dos et dans un sens, il ne le voulait pas. Il y avait bien une technique, mais pas sur qu’elle apprécie et puis en même temps, il suffisait de peu pour lui rendre son sourire, du moment qu’elle était heureuse, cela lui convenait. Il faisait mine de la virer, décrocher ses bras autour de son cou, rien n’y faisait, ni même ses cuisses lui serrant la taille. Au final, il lui attrapait les pieds des deux mains et les mis dans une seule, histoire de pouvoir se tenir contre un mur

« Il en faut peu pour te réveiller, pas vrai? » disait-il en riant de plus belle. « Mais sache que oui, cela sera très, très excitant de t’imaginer sans sous-vêtements, tu ne peux pas imaginer l’effet que cela me fera en te voyant essayer des dessous affriolants… » murmurait-il en tournant la tête vers elle comme il pouvait. « Tu devra ne pas faire de bruit surtout, se serait dommage de se faire attraper. » disait-il d’un clin d’œil. Il souriait de plus belle, sachant pertinemment comment la faire descendre de son dos sans lui faire de mal, juste son égo serait comme qui dirait un peu mit à bas. « Crystal, tu oublie que j’ai beau être fort et être un homme, l’intelligence est tout de même là, autrement je serais mort depuis longtemps, donc… » En moins d’une seconde, il fonçait dans la salle de bain, fermant à clé la porte et appuyant sur les montants, il attendait qu’elle daigne descendre ou non. « Tu risqué d’être trempé ma chère et pas qu’entre les cuisses si tu continue à m’accrocher ainsi. » disait-il d’un ton taquin. . Mais il se souvenait de ce qu’elle avait fait peu de temps avant et préférais rouvrir la porte rapidement, retournant dans leur chambre, fermant enfin la porte à clé, un sourire aux lèvres.

« Tu sais quoi ma belle? J’ai trouvé mieux que de te faire mouiller ta petite culotte! » Disait-il en attrapant une de ses cuisses à deux mains. Il dû s’y reprendre à plusieurs fois, ne voulant pas lui faire de mal, ne tirant pas non plus de toutes ses forces, jusqu’à ce qu’au bout d’un certain temps, il réussissait à la faire mettre face à lui, tombant en arrière sur le lit. Ce n’était pas prévu au programme, mais c’était bien aussi, lui écrasant les bras derrière son dos. « Finalement, ce n’était pas ce que je voulais, mais, la position est confortable et puis…» Il se mit à rire ne pouvant pas s’en empêcher. « J’adore te faire courir dans toute la maison. » fiissait-il dans un hoquet de rire. « Et puis j’aime tes fesses comme elles sont tout comme cette belle paire de seins, tu devrais le savoir pourtant que tu me plais ainsi. » Il perdait son sourire en parlant, il devenait de plus en plus sérieux. L’une de ses mains caressait la tête de la jeune femme tendrement, son regard s’obscurcissant un peu plus. Il allait bientôt être obligé d’aller dans les bois, il le savait, il le sentait, pas ce soir, mais probablement demain, ou peut-être même après-demain, mais ce soir, le loup était repus dans un sens.

« Je t’aime. » murmurait-il si bas, qu’il se demandait même s’il l’avait vraiment dit ou non la gorge rauque par l’émotion. Tout son être, humain, se tendait vers elle, il savait que c’était elle, est-ce que cela serait suffisant ? Il l’espérait, sincèrement, parce qu’il n’était pas près de laisser le terrain à son loup pour choisir lui-même.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal Mar 28 Jan - 4:28

“Peu importe ce que tu dis, je ne vais te lâcher de sitôt. » Oh non ce ne sont pas ces mots ou ses taquineries qui allaient me faire lâcher prise. Et encore moins ses menaces sur l’eau. « Essaie donc de me mouiller et on verra comment tu t’en sortiras ! » Oh oui, car même avec l’eau je n’allais pas le lâcher, et il aurait alors une anguille très très mouillé sur le dos. Pas sûr qu’il apprécie. Et il semblait changer d’avis car peu de temps après on change de lieu, se trouvant dans la chambre à coucher. Raaah, j’essayais de rester coller à lui, mais il finit par user de sa force pour me mettre sur le lit. Bah voyons de la triche ça. Je continuais à le regarder de mon regard remplit de noirceur. « Attention à tes paroles… « Oh oui, n’oublions pas que j’étais tenace et que quoi qu’il arrive je devais toujours avoir ma vengeance. Et me retrouver sur le lit avec lui au-dessus de moi me dérangeait, car je n’avais pas voulu être sous son emprise. J’avais voulu être sur le dos pas sous lui.

Mon regard était encore remplit de rébellion mais s’adoucit en même temps que le sien. Je souris doucement, ma main allait doucement lui caresser le visage. Oui, je savais bien qu’il m’aimait. Et c’était pour cette raison que j’étais ici, que je restais… Et c’est aussi pour ça que je n’avais rien dit, que j’avais voulu prouvé à ce foutu côté de loup que j’étais capable de tenir tête et que je n’allais pas partir de si vite. Ma main passait dans ses cheveux. « Je t’aime aussi, Marcus. » Je pris son visage entre mes deux mains et l’embrassait avant de l’attirer sur moi et de poser sa tête sur ma poitrine, le gardant sur moi, prisonnier. Lui caressant le crane. Je n’aimais pas parler de mes sentiments. Mais il devait bien se douter de ce que je ressentais non ? Cela devait être évident, non ? Oh j’étais consciente que cela n’allait pas être facile. Mais la vie en elle-même ne l’est jamais alors pour une fois dans ma vie je voulais essayer d’être positive. « Et si on dormait un peu ? Demain risque d’être une longue journée pour toi ? » Je souris. Oh oui, pas de répit pour lui, et surtout… cela avait été son idée donc autant qu’il assume sa promesse. Je posais mon menton sur son crâne. « On va être heureux… j’en suis certaine. »


_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal

Revenir en haut Aller en bas
 

Avant l'appel de la lune - Marcus ft Crystal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Dublin :: Les habitations :: Loft de Marcus Lawson-
Sauter vers: