AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 17 Juil - 6:01

Il aimait ce moment, comme si c’était le premier avec elle, jamais il n’avait été si doux, si tendre avec elle, jamais il n’avait laissé les rênes ainsi et pourtant, il se sentait complet et heureux de la sentir jouir contre lui de cette manière. C’était même meilleur que dans ses souvenirs, meilleur que lorsqu’ils étaient plus brutaux, parce qu’il venait de laisser se fendre cette carapace entourant son cœur et l’avait mit à nu, pour elle, juste pour elle. Ce n’était pas prudent de le laisser ainsi, il c’était complètement dévoilé, totalement dévoilé espérant que le mot toujours puisse leur convenir, parce qu’inconsciemment, il n’était pas sur d’elle. Il l’aimait, elle le remplissait par tous les pores de sa peau, son cœur était gonflé d’amour pour elle, mais l’inverse, était-il exact ? Marcus ne pensait pas à tout cela, il ne pensait pas à celui à qui elle avait ouvert les bras lorsqu’il était parti pour la protéger de lui-même. Tout ce qu’il voyait, c’était son visage, son obsession, elle était sienne et il comptait bien la garder pour toujours.

Il était épuisé, mais heureux, un sourire sur les lèvres, réprimant un soupir de frustration lorsqu’elle se mit sur le coté, mais il se tournait, l’enlaçant entre ses bras durs et musclés pour la rapprocher. Il se fichait de la sueur, totalement, venant l’embrasser tendrement. Sa main au dessus d’elle, venait dans ses cheveux pour les repousser en arrière, laissant sa bouche atteindre sa gorge et venir l’embrasser, pour revenir sur ses lèvres. Il reculait son visage de quelques centimètres, laissant ce sourire niais sur son visage pour la dévorer du regard, regardant ses doigts caresser ses lèvres, glissant dans son cou, touchant l’épaule, effleurant son bras, continuant par sa hanche et passant derrière pour caler sa main dans le creux de ses reins. Son pouce traçait des ronds sur sa peau, délicatement, tandis qu’il fermait les yeux, respirant leurs odeurs mélangées, sentant sa peau frémir sous ses doigts. Il était épuisé, encore plus que la veille et ses yeux se fermaient doucement, mais il essayait de tenir bon, voulant la regarder, c’était un nouveau jour qui se levait sur une nouvelle vie. Il ne croyait pas au fait qu’elle serait calme, c’était impossible, elle était prime et lui mercenaire, mais ensemble, ils pourraient affronter tant d’épreuves et s’en sortir indemne. Il y avait de l’espoir dans son regard, en plus de tous ses sentiments qu’il avait toujours refoulés, c’était beaucoup d’un coup pour lui, ce n’était que la vérité, mais, il avait besoin de les exprimer encore.

« Je t’aime, »murmurait-il en venant caresser sa joue, « je t’aime, »soufflait-il de nouveau contre ses lèvres, « Je t’aime et je serais ravi de t’épouser Crystal, mon bébé, mon amour… » susurrait-il à son oreille. Il resserrait les bras autour de son corps, pour épouser parfaitement ses formes si féminines. Elle serait à l’abri de tous besoins, elle serait heureuse, il comptait bien s’appliquer à cette tache. Tant pis s’il passait pour un romantique, qu’il n’était pas, il avait envie de changer pour elle, pas que pour lui, il voulait lui montrer qu’il pouvait être meilleur qu’avant. Son cœur battait en rythme du sien, le berçant doucement, l’emportant dans les bras de Morphée en un clin d’œil, un sourire béat sur les lèvres. Du repos, son véto avait dit, du repos, c’était ce qu’il allait avoir maintenant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 17 Juil - 7:17

C’était formidable mais épuisant. J’en pouvais plus mais j’étais amplement comblé. Quand il se serrait à nouveau contre moi, un sourire reconnaissant s’affichait sur mes lèvres. J’aimais sentir son amour, j’aimais sentir sa peau contre la mienne, sa chaleur. Et je dormais bien mieux quand j’avais quelqu’un près de moi, encore plus quand il m’entourait de ses bras protecteurs. J’avais l’impression que rien ni personne ne pourrait me toucher. Je tournais légèrement ma tête vers lui. « Je n’aurais jamais cru qu’on serait capable de donner tant de douceur…. » Ni lui ou moi étions vraiment des personnes avec beaucoup de douceur et de tendresse. On était des personnes remplit de feu, d’ouragans et de tornades. Mais jamais d’une petite brise calme. Je fermais doucement les yeux. Je n’étais pas si fatiguée, j’avais eu une bonne nuit, mais je voulais simplement profiter de ce moment. L’éterniser dans mon esprit.

M’épouser, je souris. Qui l’aurais-cru hein. Moi me marier… Oh je pense qu’à une certaine époque de ma vie je rêvais de la longue robe de princesse, des fleurs sur le sol et du beau prince charmant qui m’attendait à l’autel. Mais depuis le monde avait changé, j’avais changé et je savais que le prince charmant n’existait pas. Et pourtant j’avais demandé à Marcus de m’épouser. Pourquoi ? y avait plusieurs raisons à ca. La première était la plus simple de tous : la peur. J’avais faillit le perdre, et il avait été mon pilier. Sans lui tout allait à nouveau s’écrouler. Et puis je ne voulais pas le perdre, et je ne voulais pas être seule. Autre raison, était probablement le fait que je voulais changer, je voulais être quelqu’un de bien, ou du moins avoir l’impression de l’être. Peut-être qu’épouser un lycan n’était pas la meilleure façon de s’y prendre. Mais comme toujours j’ai agit sur un coup de tête, sans réfléchir. J’étais passé par la jalousie, la peur de le perdre et puis aussi l’amour. Marcus n’était pas un homme parfait, mais je n’aurais jamais voulu d’un homme qui ne soit que parfait. Peut-être que j’allais trop vite, mais cela n’avait pas d’importance. Du moins pour moi cela n’avait pas d’importance. Je voulais être près de lui. Je voulais essayer d’avoir une vie plus au moins normale et être heureuse. J’étais peut-être en train de construire un château d’air mais je voulais tenter cette chance. On verrait bien à quoi tout cela aboutit. J’embrassais doucement sa main. « Merci, Marcus… Sans toi, je ne penses pas que j’aurais survécue ces dernières semaines. Tu m’as redonné l’envie de continuer” Il y a encore quelques semaines j’étais un vrai cadavre sur pattes. Bon je n’avais pas retrouvé toutes mes couleurs ou formes, mais au moins j’allais mieux. Et c’était grâce à lui. Je serais surement déjà morte et enterrée si il n’avait pas été là… Ironique quand on pense qu’il y a encore quelques mois il avait été celui qui me créait des problèmes et me faisait du mal.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 23 Juil - 6:10

Une petite voix dans la tête de Marcus s’amusait à le tirailler dans tous les sens, surtout après avoir entendu les derniers mots de Crystal. «… Sans toi, je ne pense pas que j’aurais survécue ces dernières semaines… » Et si c’était plus un sentiment de gratitude que de l’amour qu’elle était en train de lui exprimer ? Marcus c’était endormi le sourire aux lèvres, mais, il y avait maintenant un doute sur ce qu’elle voulait vraiment et ce qu’elle exprimait. Il ne voulait pas d’une femme qui puisse lui être redevable, mais qui l’aime et même si leurs gestes l’un envers l’autre avaient été emprunts de tendresse, de son coté à lui, il savait que c’était de l’amour, parce qu’il l’avait déjà connu une fois et que ce sentiment le transportait, voulant lui faire gravir des montagnes pour elle, sa partie humaine était désespérément accrochée à Crystal.

Oui, de la douceur, c’était presque aussi épuisant que lorsqu’ils se donnaient plus fougueusement, parce qu’il se contrôlait du mieux qu’il pouvait et que son loup était comme qui dirait en sommeil, faisant en sorte qu’il le soignait de l’intérieur. Il sentait déjà moins de tiraillement, sur le coté, sa peau se remettait doucement en place sans qu’il ne fasse quoique se soit et pourtant il avait ce sentiment de malaise persistant. Normal, elle ne reste que pour ta… comment dire, elle à cru que tu allais mourir, c’est tout, la peur l’a fait parler, tu crois vraiment qu’une femme serait capable de s’unir à toi de cette manière ? Tu es un tueur froid, sans pitié et tu pense qu’elle l’ait aussi, elle à couché avec l’ennemi, tu sembles l’oublier !...

Cette petite voix lui faisait froncer les sourcils en dormant, comme un mauvais rêve qui ne voulait pas s’en aller. Il la collait encore plus, s’il pouvait s’enfoncer en elle et ne faire plus qu’un, il l’aurait fait, l’enlaçant complètement, la peur de la voir aller avec un autre, malgré tout était bien présente, bien ancré en lui. Il commençait à rêver, au début, c’était doux et fleuri, des papillons virevoltaient dans un immense jardin, tandis qu’il semblait attendre aux pieds des marches d’un autel ? Marcus se regardait, habillé d’un costume bleu nuit, une chemise blanche, cravate, il semblait attendre quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Il se tournait entendant une musique qu’il connaissait, celle qu’il avait entendu la première fois qu’il avait vu Crystal dans ce restaurant, enfin si on pouvait appeler cela un restaurant, et c’était lui qui l’avait choisi pour qu’elle s’avance ? Bouche bée, il la voyait, juste en face de lui, une robe si belle, blanche, avec une ceinture rouge qui tombait autour d’elle.

Il y avait comme de la neige qui tombait du ciel, mais Marcus n’y prêtait pas attention, il sentait une main lui prendre la sienne, ce qui le fit se retourner, c’était Ruby, un grand sourire sur les lèvres, probablement son témoin, à part elle et Crystal, tous les autres semblaient flous, mais cela n’avait pas d’importance. Il avait envie de courir vers elle, mais quelque chose le retenait, cette main, oui, Ruby, comme si c’était à Crystal de faire les pas nécessaire pour eux deux. Marcus sentait son sourire s’agrandir, elle était si belle, ses cheveux semblaient avoir des fleurs mélangées, avançant dans une allée où des invités semblaient être en extase en la regardant et un sentiment de jalousie doublé de possessivité le faisait grogner. Il n’aimait pas la façon dont les regards passaient de l’un à l’autre, un malaise se faisait de plus en plus grand, son sourire s’éteignait lorsqu’il vit une forme sombre, un nuage noir arriver droit sur le dos de Crystal. Marcus arrachait sa main de celle de Ruby, se mettant à courir, mais plus il courait, plus il avait l’impression de faire du surplace, ne pas pouvoir l’approcher le tuer à petit feu. Il laissait le loup prendre le dessus pour passer outre ce problème et le lycan fit surface au moment même où la fumée noire enveloppait Crystal. Un grognement se fit entendre, tandis qu’il sautait par-dessus la jeune femme atterrissant en pleine fumée, se battre contre un brouillard, c’était ce qu’il y avait de plus dur surtout pour un loup qui ne cessait de donner des coups de griffes dans tous les sens. La fumée s’évanouissait en un coup et laissait sur place un véritable massacre, les invités étaient tous en lambeaux et au milieu de tout ça, Crystal, debout en robe de mariée, sortant un flingue de sa jarretière. « Je ne peux pas vivre avec un monstre ! » Disait-elle avant d’appuyer sur la gachette.

« NON! » Hurlait-il, se rendant compte que ce n’était qu’un cauchemar, mais si réaliste qu’il en tremblait encore, ses membres étaient complètement tétanisés, le buste penché en avant, sa main droite planté dans le matelas. Sa main ? Non, des griffes, c’était bien la première fois qu’il avait une partie de lui qui se métamorphosait ainsi. Marcus avait le souffle court, il n’arrivait plus à respirer, à faire la différence entre son cauchemar et la réalité et des larmes se mirent à couler le long de son visage, elle l’avait tué, parce qu’il était un monstre et ce n’était que la réalité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Jeu 25 Juil - 22:40

Je ne dormais jamais beaucoup, que quelques heures. Et j’avais dormi bien plus que mon habitude, alors non, je ne m’en dormais pas. Je restais cependant allongé dans le lit, caressant doucement l’avant-bras de Marcus. Je sentais qu’il s’endormait doucement. Moi je n’étais pas fatiguée. Je pensais à tout. A ma vie, à Marcus, à Lucas, à mon boulot et à mon futur. Je me demandais ce que je voulais réellement être… jusqu’ici je n’avais jamais vraiment eu des rêves, mis à part tuer Lucas… Et faut dire que je n’y suis pas trop arrivé… Mais qu’est-ce que je voulais de ma vie ? Maison ? Jardin ? Enfants ? Non enfants ne serait pas bien pour moi. Je serais une mère affreuse, à moitié lunatique, c’était mieux que les personnes comme moi n’aient pas d’enfants. Mais alors… Qu’est-ce que je voulais ? Je me tournais doucement vers Marcus. Etre aimé… je pense que c’était tout ce que je voulais. Etre aimé, ne pas être seule et avoir un semblant de vie normale. Du moins aussi normale que la vie pouvait être pour une personne comme moi… Je pensais même arrêter mon boulot de serveuse. Cherché autre chose… Bien que je ne devais pas trop me faire des idées. Je n’avais pas de diplôme en poche, même pas terminé le lycée… Alors qu’est-ce que je pouvais bien faire autre que de servir les gens ? Mais tout à coup, Marcus criait.

Je sursautais tellement fort, qu’instinctivement mon corps s’était déjà roulé de l’autre côté du lui et que ma main s’était déjà manifesté pour attraper une de mes armes caché sous le lit. Mon regard s’attardait sur Marcus. Le soleil était levé bien haut, je n’avais pas besoin d’allumer une lampe pour voir ce qui s’était passé. *Et voilà pourquoi c’est dangereux de rester dans le même lit qu’un lycan… * Je laissais doucement l’arme retomber sur le sol, alors que je m’approchais doucement de Marcus, l’air inquiète. « Marcus ? bébé… Qu’est-ce qui ne va pas ? » De plus… est-ce que c’était des larmes qui coulaient? Ma main glissait doucement sur son visage, évitant soigneusement de trop regarder ses griffes. Oui, c’était belle et bien des larmes. Je l’observais doucement, ne sachant pas trop ce qui se passait. Finalement mon regard s’arrêtait sur ses griffes. J’avais quand même le don de me mettre dans des situations plus que dangereuses….pourtant ce n’était pas la pleine lune…. Mais visiblement les cauchemars peuvent le pousser à se transformer… Devrait-on pas faire chambre à part ? Non je ne voulais pas penser à ca. Je ne voulais pas faire chambre à part, ca ne rimait à rien. « Marcus…. Regarde-moi… Dis-moi ce qui ne va pas ? » Mon instinct de prime restait cependant sur ses gardes. Je n’avais pas peur de Marcus, mais je ne voulais pas me risquer une griffe, car cela ne devait quand même pas faire du bien. De plus que je ne connaissais pas l’origine de sa métamorphose, donc je préférais rester sur mes gardes. Surtout que son côté animal ne semblait pas trop m’apprécier.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 30 Juil - 5:55

Ce mauvais rêve, ce cauchemar l’avait complètement retourné, lui laissant un goût amer dans la bouche, la respiration sifflante et une peur primale naissante ne le quittant plus. Alors c’était ça ? Si elle croyait que c’était lui le monstre elle allait l’abattre, sans sommation aucune ? Sans chercher la cause du massacre ? Marcus avait du mal à la voir devant lui, il voyait encore son arme, dans ses mains, le viser et tirer et là, il ne voyait que son arme, rien d’autre. Sauf qu’elle n’avait rien dans les mains et qu’il mit un temps certain avant de le comprendre, ne bougeant pas, tétanisé par son cauchemar qui avait du mal à s’en aller. Son regard cherchait un point d’ancrage, quelque chose pour se rattacher au fait qu’il était bien en vie, baissant les yeux sur ses mains. Bon sang, il se redressait rapidement, sortant du lit comme s’il venait de voir un horreur un monstre, mais c’était lui le monstre, ses mains étaient devenues des griffes, les cachant dans son dos lorsqu’il comprit ce qui avait dû se produire.

Paniqué, il regardait partout, laissant sa vision se faire plus net, ses yeux reprenaient leurs formes habituelles, et reniflant l’air, non, pas de sang, rien de plus que sa transformation, ou plutôt ce début de transformation qui venait de le secouer, encore pire que ce qu’il avait vu, le sang, les morts, le flingue et la balle le tuant sur le coup. Qu’est-ce qui n’allait pas ? Bonne question, il y avait tant et tant de souvenirs, de peurs ancrées en lui, qu’il ne savait pas par où commencer. Il se sentait las de tout, il se sentait effrayé par lui-même et le fait qu’il aurait pu la tuer ou la transformer à cause d’un simple cauchemar. « Simple ? Tu rêves Marcus, c’est ta pire peur qui c’est réveillée ! » soufflait une petite voix dans sa tête. Sa respiration se faisait plus lente, tandis qu’il sentait ses doigts reprendre forme doucement mais surement. Il n’osait pas la regarder en face, se demandant si finalement cette idée du mariage serait une bonne chose, pour elle, parce que s’il fallait qu’elle se réveille un jour en louve, pas sûre qu’elle apprécierait pour le coup.

« Je, désolé, un cauchemar… » murmurait-il. Dire qu’il avait bien commencé ce rêve, mais au final, en cherchant ce qui avait pu se produire, c’était la forme noire, cette fumée, ce trouble, ce voile noir qui… Qui avait fait cela ? Serait-ce sa conscience? Ou bien un autre? Serait-ce juste cet autre, ce vampire dont il n’avait pas le visage? Ce Lucas ? Marcus se laissait glisser au sol, assis sur le carrelage, se demandant s’il devait lui en parler ou non, mais les rêves ont des significations qu’il ne tenait pas à comprendre et plus il chercherait, plus il aurait du mal à fermer les yeux sur tout : ses sentiments, sa vie future, présente, ses envies, son loup, les envies de son loup… Passant ses mains sur le haut de son crane, Marcus en profitait pour réfléchir et regarder ses pieds, se rendant compte qu’il était nu, ce qui ne le dérangeait pas en soi, il pensait juste qu’ils avaient faits l’amour juste avant qu’il ne sombre lui dans le noir. Inspirant profondément, il décidait juste de ne rien dire et attrapait sa main pour la faire tomber sur lui, la serrant à l’étouffer.

« Promets moi de ne pas partir Crystal, promets moi que nous allons rester ensemble, toujours… » Il se sentait mal, si mal qu’il gardait son visage contre son torse, caressant son dos, la maintenant fermement contre lui. La peur de mourir, non, il en avait conclut qu’il avait peur qu’elle parte, qu’il se passe quelque chose entre eux pour qu’elle le fuit, pour qu’elle le fuit et cela lui donnait les larmes aux yeux de nouveau, se cachant dans les cheveux blonds de son amante, pour ne pas qu’elle les voit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 30 Juil - 9:06

Je fus très surprise de voir Marcus ainsi. Je ne l’avais jamais vu aussi…aussi fragile. Marcus avait toujours été quelqu’un de refermé, pas vraiment capable de montrer ses sentiments. Il était comme moi, on avait construit des murs autour de nos cœurs et refusaient d’en parler. Pourtant ces derniers jours nos deux murs s’étaient doucement effondrés. Mais je n’aurais jamais cru un jour de voir Marcus si fragile… si… Ma main passait doucement dans ses cheveux. Est-ce qu’il avait vraiment besoin de moi ? Est-ce qu’il ne survivrait pas sans moi ? Je ne l’aurais pas cru… Autre fois j’aurais été persuadé qu’il survivrait à mon absence, qu’il pouvait tout survivre. Il était comme moi…un survivant. Et pourtant quand je le regardais maintenant, contre moi, m’implorant de ne jamais le quitter… je dois avouer ne plus trop savoir quoi penser. Ma main glissait doucement sur sa crane chevelure. Mais il serrait trop fort et j’avais l’impression de devenir de plus en plus un croque monsieur. « Marcus.. Doucement, tu m’étouffes. » Je le repoussais doucement pour pouvoir respirer un peu. Je comprenais trop bien les cauchemars, il n’y avait pas une semaine que je ne passe pas sans avoir un seul cauchemar. J’avais apprit à vivre avec, même si ils me hantaient encore en me réveillant. Je comprenais trop bien la force d’un tel tourment, et c’est pour cette raison que j’aurais bien voulu connaître son cauchemar. Mais je comprenais qu’il ne voulait pas en parler. Parfois c’est mieux de tout simplement l’oublier.

Je sais que je l’avais déjà tourné le dos une fois, que je l’avais déjà quitté au paravent. Mais c’était différent. Il était différent, la situation avait été telle que je n’aurais pas su faire autrement. Je ne supportais pas qu’on me domine, hors il n’avait fait que ca. « bébé… pourquoi est-ce que je partirais ? » De quoi avait-il peur ? Je sais que j’étais volage, mais lui l’avait aussi été. Je n’étais pas la meilleure personne au monde. J’étais impulsive et sur un coup de tête je pouvais faire pas mal de choses que je regretterais par la suite. Mais je n’avais pas l’intention de partir. Cela ne m’était pas venu en tête. *Pourtant tu devrais si tu tiens à ta vie… Quoi que…C’est vrai tu ne tiens pas spécialement à ta vie.* non cela ne m’étais pas venu à l’esprit. Pas depuis que je lui avais demandé de m’épouser. J’avais peur, certes. Je ne pensais pas être faite pour vivre éternellement avec un homme, j’aimais trop bouger, j’étais trop agressive et en même temps j’avais besoin d’autant d’attention qu’un nouveau né. J’étais épuisante à la longue. Pourtant c’était lui qui semblait avoir peur que je parte. « Marcus… de quoi est-ce que tu as peur ? » Je posais ma main sur son menton, l’obligeant à me regarder.

Maintenant que cela s’était produit, et bien qu’il tente de cacher ses mains, la prime en moi l’avait instinctivement vu. Il fallait en parler. Je n’avais pas voulu parler de sa situation de lycan. Je n’avais pas vu l’intérêt, mais maintenant c’était peut-être bien de lui poser quelques questions sur ses transformations. Car je savais que cela ne différait de personne à personne. Tomas n’avait pas beaucoup de mal à se contrôler, à part bien sur les pleines lunes. Mais Tomas était né ainsi, la lycanthropie coule dans son sang. « Marcus… Ca te dérange si on parle de ton loup ? “ Je l’observais, je ne savais pas trop si c’était un sujet facile pour lui ou pas. « Je suis consciente que les nuits de pleine lune j’ai intérêt de ne pas être près de toi… mais ca ne me pose pas de problème. De toute manière ces nuits là je suis près de Tomas. » Pour ne pas qu’il comprenne mal, j’y ajoutais rapidement. « Il s’enferme dans une cage et moi je joue sa gardienne… Tomas n’est pas comme toi ou moi, il ne peut pas vivre avec la mort de quelqu’un sur la conscience. Alors je m’assure qu’il ne peut pas sortir et blesser quelqu’un. » Je lui avais déjà tenté d’expliqué à mille reprises que je n’avais rien contre les lycans. Tomas était le seul ami qui m’a toujours soutenu et aidé, ne m’a jamais vu comme une tarée peu importe les histoires que je lui racontais. Alors oui, c’était un lycan et moi une prime. Ca ne changeait pas. Ma spécialisation était les vampires. Les lycans je les chassais que s’ils attaquaient des innocents devant mes yeux.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 31 Juil - 9:58

Marcus ne savait pas ce qui lui avait prit et la relâchait, son rêve, ou plutôt cauchemar avait prit le pas sur son esprit, le réduisant à plus faible qu’il n’était. Il se laissait faire, ce qui en soi étant assez surprenant, mais il n’avait plus la force nécessaire de se battre, son esprit était fatigué, tout comme son corps qui se rechargeait rapidement. Il y avait encore des traces de la lutte acharnée contre ces sangsues, mais d’ici quelques jours sa peau, sa chair serait comme neuve, mais pas son esprit. Crystal l’avait prit de cours, dans un moment de faiblesse et maintenant il se sentait complètement chamboulé, sa carapace, ce mur dont toutes les émotions se frappaient, c’était brisé si facilement, qu’il devait avoir eut l’envie de la baisser à un moment où un autre et maintenant que son corps reprenait de la vigueur, il ne savait plus où il en était.

« Désolé, je ne voulais pas te faire de mal, » disait-il en regardant ses mains de nouveau humaine. Il soupirait, cognant l’arrière de son crane une fois contre le mur derrière lui et fermait les yeux un instant, les rouvrant pour regarder sa future femme. En pensant à cela, son cœur faisait un bond dans sa cage thoracique, de joie, il en était certain, il n’avait pas eut tort de penser qu’il tenait à elle, au contraire, mais est-ce que cela serait suffisant ? Se mordant l’intérieur de la bouche, Marcus la regardait, l’observait toujours, son regard se modifiant au fur et à mesure que son cauchemar disparaissait eu tréfonds de son âme, un regard plus tendre, baissant les yeux lorsque le cas Tomas venait sur le tapis.

« Je n’ais jamais tué d’innocent sous ma forme de loup… » murmurait-il, plus pour lui-même, mais assez fort pour qu’elle l’entendes. « Tu… Au moins tu seras en sécurité loin de moi lorsque… » Lorsqu’il devenait ce loup fou furieux qui ne demandait que sa part de viande fraîche ! Il n’arrivait pas à finir sa phrase, mais c’était ça aussi qui le tracassait, le fait de lui faire du mal sans le vouloir ou tout simplement qu’elle le tue pour un accès de colère. Fronçant les sourcils, il se demandait si, par hasard elle…

« Tu veux me mettre en cage moi aussi? » La question se devait d’être posé, malgré sa voix sourde, non pas de colère, mais juste sourde, parce qu’il se demandait ce qu’elle pensait réellement de lui ces trois jours de pleine lune. Il relevait un genou, se rendant enfin compte de sa nudité et se levait, attrapant un boxer pour l’enfiler, tout en regardant le lit, génial, les draps étaient arrachés par endroit et le matelas avait du prendre un coup. Il se frottait les yeux, il avait pourtant dormi, mais sa tête lui faisait mal à force de réfléchir et de penser. Il enlevait les draps, les roulant en boule pour les mettre au pied du lit et retournait le matelas d’un seul mouvement. Toutes traces étaient effacées, c’était bien la première fois que cela arrivait. Il s’asseyait sur le bord du lit, frottant ses mains entre elles, n’osant pas la regarder et se mit à parler.

« Lorsque je me suis réveillé, j’avais l’impression d’être un simple morceau de viande, la douleur était si insupportable que j’avais ce sentiment que mon corps ne sentait plus rien de réel… Il m’avait attaqué alors que je cherchais un abri pour la nuit, je venais de sortir du trou et je n’avais plus mes repères et puis l’attaque fut brève… Je ne suis pas sur qu’il voulait me bouffer, parce qu’autrement, je ne serais probablement plus là pour en parler. » Il posait ses coudes sur ses genoux, le regard fixe, perdu dans le vague, à la recherche de ses souvenirs qui ne faisaient que revenir à sa demande.

« A part la douleur, il y avait ce changement… Si brutal ! Tu me diras, je l’avais mérité, vu comment j’étais et que je suis toujours en partie… L’esprit du loup à prit possession de mon corps, faisant un monstre, un loup de près de deux mètres de hauteur, massif et dangereux. » Son menton venait se poser sur ses mains, continuant de parler de ce moment. « Ce qui ne m’a pas fait devenir fou et de vouloir tuer tout le monde, c’était ma vengeance, contre Crystal… Elle m’avait foutu dans cette situation, c’était de sa faute si j’étais devenu… ça ! C’était ma raison de rester en vie, de subir les transformations régulières, je partais le plus loin possible pour chasser, laisser le loup faire sa vie… » Sa voix devenait un murmure à force de parler si doucement, jusqu’à s’éteindre ou presque. « Un seul homme à péri du loup alors qu’il ne me menaçait pas, c’était le soir de la première lune, je venais de me faire mordre, griffer, à moitié éviscéré et lui c’est approché pour m’aider, probablement, mais l’animal à jailli et la bouffer… Je ne m’en suis rendu compte qu’au réveil… » Marcus sentait ce besoin de parler, d’une voix sans hausser le ton. Il n’en avait jamais parlé à personne, à quoi bon, il était seul, pas de meute, écouter un alpha ? Et puis quoi encore, il était responsable de lui, cela lui suffisait, enfin, cela semblait lui suffire.

« Je sais que je suis dangereux, je sais que je suis un monstre compare aux humains, mais je sais aussi qu’il y à pire du bon comme du mauvais dans chaque espèce et je sais que s’il le faut nous ferons chambre à part, même si cela me crève le cœur de te laisser seule, j’irais dans une cage si c’est ce que tu souhaites, mais ne pars plus, c’est tout ce que je te demande. » finissait-il.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 31 Juil - 11:18

Le mettre en cage? J’étais prime pas éleveur de lycans. Je secouais la tête. « Non je ne t’oblige à rien. Tu fais ce dont tu as envie et dont tu as besoin. « Je n’étais pas ici pour le domestiquer. Je ne l’avais pas fait avec Lucas et je ne voyais pas pourquoi je le ferais avec Marcus. J’espérais simplement qu’il ne finirait pas par se faire tuer par un autre prime ou que des innocents payent l’addition. Mais je pense que je pourrais fermer les yeux sur ces escapades nocturnes pendant la pleine lune. Tant que je n’entendais pas des histoires horribles de gens massacrés, je pourrais fermer les yeux et ne rien demander. Mon regard se posait sur le lit qu’il transformait afin d’effacer chaque trace. Malheureusement ce n’est pas en effaçant les traces qu’on efface le problème, mais je me tus, je le laissais faire.  Finalement il se mit à parler de sa transformation et de son état de loup. Je fus choquée d’entendre que tout ce temps il avait eu les mêmes sentiments de vengeance que j’avais eu envers Lucas. « Pourquoi… pourquoi tu ne me détestes plus ? » Les choses n’avaient pas changés, il était toujours lycan et il pouvait toujours me prendre pour responsable. Alors qu’est-ce qui l’avait fait changer d’avis ? Pourquoi ne me détestait-il plus ?

Le fait qu’il ait tué un homme sous sa forme de loup me fit ni froid ni chaud. Ca arrive… on tue tous… Même en tant qu’homme Marcus tue, alors que son loup n’ait tué qu’un seul être humain me surprenait un peu. « Au moins c’était un accident… tu n’as pas voulu le tuer. » Moi à chaque fois que j’avais tiré, je l’avais fait par choix. J’aurais pu ne pas tirer mais je l’avais fait. Vampire, lycan… et même un prime… un ami… et pourquoi ? Dans le seul but d’accomplir ma vengeance. Alors non je ne pouvais pas juger Marcus.

Monstre…. C’était quoi au juste la définition d’un monstre? Au fond je pense que chacun d’entre nous a bien un monstre enfoui en lui, peu importe notre espèce. Quand à faire chambre à part… C’est vrai que mon cerveau me l’avait déjà indiqué, mais c’était ridicule. Je n’avais pas demandé d’un colloc, j’avais demandé un homme. Je secouais doucement la tête, j’eus de la pitié pour lui. Je ne voulais pas qu’il souffre à cause de moi. Et pourtant il semblait avoir si peur que je parte à nouveau. « Marcus… je t’ai quitté parce que tu me faisais peur…. Parce que je ne supportais pas qu’on lève la main sur moi…. Je… on n’est plus ces deux personnes-là. On a changé. » Même si je n’étais pas vraiment convaincue que j’avais changé en mieux, plutôt en pire… m’enfin, lui était sans hésitation mieux. « Je ne veux pas faire chambre à part… J’aime être près de toi et m’endormir à tes côtés… cependant si il y a des jours que tu ne te sens pas capable de maitriser ton loup, peu importe les raisons…Je préfère que tu me le dises et qu’on prenne nos distances ces nuits-là… « Je posais doucement ma main sur sa joue. Je ne voulais pas faire chambre à part, suicidaire ? Mmm peut-être. M’en fou de toute manière faire chambre à part était ridicule, il pouvait aussi facilement perdre le contrôle en faisant l’amour, y avait toujours des risques. C’était la vie et les choix que je faisais. Ma main glissait dans la sienne. « Tu me sens… je suis là et je n’ai pas l’intention de partir. »

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Jeu 28 Nov - 6:57

Sa main dans la sienne, Marcus semblait mieux respirer, sa poitrine se remit en marche. Pourquoi il ne la détestait plus ? Tout simplement parce qu’il n’avait jamais réussit à la détester totalement. L’amour, la haine, deux sentiments si semblables dans la force, mais séparé par une barrière infime qu’il suffisait de peu pour pouvoir la traverser. Peut-être qu’il était fou, qu’il ne vivait plus, mais plutôt perdu dans un dédale de mensonges qui lui faisait perdre la tête. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il ne voulait pas la perdre et le fait de la voir se rapprocher de cette manière était tellement imprévisible… Déjà la demande en mariage était si improbable et pourtant il avait dit oui. Aucun des deux ne faisait dans l’ordre naturel des choses, mais après tout à quoi bon faire comme tout le monde si c’était pour être malheureux ? Marcus avançait son visage, posant son front contre celui de la jeune femme, il n’y avait plus qu’un homme et une femme ensemble dans sa chambre, il lui fallait juste oublier qu’il venait de déchirer les draps. Tremblant à moitié, il déposait son autre main libre dans son cou, lui caressant la joue du pouce.

« c’est dur de te détester… » disait-il doucement. « J’ai pris conscience de beaucoup de choses, d’événements qui ne sont pas forcément la faute des autres…» Continuait-il lentement comme s’il cherchait ses mots et c’était bien le cas. « Je sais me contrôler, parfois, mais lorsqu’une émotion est trop vive, trop forte, j’ai beaucoup de mal, j’avoue… L’alcool n’as pas aidé, je m’en rends compte surement trop tard, mais le loup est plus sage que moi. » finissait-il par annoncer. Oui, son loup n’avait tué qu’un homme, contrairement à lui en tant qu’humain, mais c’était ainsi, il le savait et cela ne le traumatisait pas à ce point, mais cela le hantait malgré tout. Ses doigts se frottaient un peu plus sur sa nuque, respirant son odeur, il adorait la ressentir ainsi. Sentir son parfum, sentir ses émotions, il commençait à mieux comprendre ce qui se passait en elle.

« Nous avons changé, oui, peut-être pas en bien toujours, mais nous avons change, c’est certain. Je ne sais pas comment je pourrais vivre si tu disparaissais un jour. Te savoir en vie, c’est ce qui me suffisait, vivre dans un monde où tu vis me suffisait, jusqu’à hier…» Disait-il en frottant son nez contre celui de la prime. Il se fichait qu’elle ait pu tuer plus ou moins de victimes, il se fichait pour le moment, soufflait une petite voix, mais est-ce que deux espèces différentes pouvaient vivre ensemble ? Il l’espérait vraiment, parce qu’en tant que simples humains, ils ne l’avaient pas pu.

« Je te dirais lorsque je dois partir, il y aura des fois où la forêt m’appellera et où je ne rentrerais qu’au matin, mais cette nuit, c’était différent, mes angoisses ont dû remonter. » lâchait-il presque honteux. Il était un homme, un Lycan, pas un simple humain de base. L’attrapant par la taille il la soulevait pour la positionner sur ses cuisses, glissant ses mains sur sa taille, laissant son nez dans son cou. « Je sais, »murmurait-il. « Je sais, je ne peux pas renier ce que je suis maintenant, je veux juste te garder auprès de moi et je te promets que je ferais mon possible pour être… meilleur?» Disait-il en souriant contre la peau de son cou. Il laissait un baiser sur la peau tendre de son épaule, caressant son dos doucement de ses mains redevenues parfaitement humaines.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Jeu 28 Nov - 8:26

Disparaitre… Etrange, je ne m’étais pourtant jamais vu une vie très longue. De un parce que je ne m’étais jamais projeté dans un quelconque avenir qui dépassait les trois ans, d’autre part parce que j’affrontais la mort toutes les semaines. Tôt ou tard on n’arrive plus à lui échapper. Me savoir en vie…. Pourquoi tant de gens aimaient me garder en vie alors que moi-même je n’avais jamais réellement voulu de cette vie ? Ah grand mystère. Je ne disais rien. Entre nous, Marcus savait très bien que j’avais tendance à foncer tête baissé sans me soucier de ma vie et de ma sécurité. D’ailleurs si j’avais été le genre de fille à être prudente je ne l’aurais jamais attiré. Je l’écoutais sans rien dire, le laissant faire alors que son nez frôlait mon cou. Un lycan… j’en avais de ces idées moi…. J’aurais jamais de vie normale, pas sure de même en vouloir une… Mais me dire qu’il serait dehors en train de chasser le lapin…. Ca me fit quand même étrange. Mais encore une fois je garde mes pensées pour moi. « Ne t’en fais pas… Je sais ce que tu es et t’as pas besoin de te justifier pour ca. » Je savais qu’il y aurait des soirs ou il ne serait pas là. Je n’avais pas envie de savoir comment cela allait être. Je ne voulais pas penser au future, je n’aimais pas y penser. Ca ne sert rarement à quelque chose mise à part de se faire des idées d’une réalité qui n’en est pas une.

Mes lèvres allaient chercher les siennes. « Je pense que tu l’es déjà… meilleur. » Il avait changé je le lui avais déjà dit. Il s’était montré gentil, attentionné et j’avais eu du mal à comprendre qu’il s’agissait bien du même Marcus. J’ignore encore si c’était l’effet de l’alcool ou simplement si ce n’était pas à cause de moi… Peut-etre que j’avais toujours eu tendance à faire ressortir le plus mauvais de Marcus. Ou alors c’était un mélange des deux ? Cela n’avait pas d’importance. J’étais ici maintenant. Et pour l’instant je ne comptais pas partir. Mes baisers devenaient plus exigeants, plus ardents, et on ne tardait pas à faire une fois de plus l’amour avant de replonger dans nos rêves.

FIN


_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus

Revenir en haut Aller en bas
 

Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Dublin :: Les habitations :: Loft de Marcus Lawson-
Sauter vers: