AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 12 Juin - 2:27


Crystal & Marcus
Won’t you give me hope tonight

 
D’habitude j’aurais retrouvé un certain réconfort en roulant en moto. Le vent la vitesse… Ce soir je n’eus aucune sensation, comme ci mon corps entier était endormi. J’avais les pensées ailleurs, loin… Et pour ne pas changer dans l’obscurité totale. Machinalement je garais la moto devant avant de lever la tête vers la fenêtre de l’appartement. Mes pieds semblaient être de béton, pourtant fallait que je rentre… y avait mes affaires et je ne pouvais pas dormir dehors sur le trottoir. Je soupirais doucement avant de monter. Ouvrant doucement la porte, je ne tardais pas à voir Marcus endormi sur le fauteuil… Il aurait du prendre le lit… mais je n’avais pas le cœur à le réveiller. Il avait besoin de repos, avait dit Ruby. Sur la pointe des pieds j’allais dans la chambre, enlevant mes chaussures, je m’asseyais sur le lit. Mais très vite j’avais besoin d’air, d’air frais. J’allais vers la fenêtre et l’ouvris. Mon regard se levait vers le ciel. Je tentais de faire le tri dans ma tête…. La peur… La mort… les cris de mes parents…. L’impuissance dans le centre….Marcus et moi dans nos jours heureux…. Le corps de Marcus que j’avais laissé pour mort…. Les vampires….La mort….Le sexe torride avec Marcus…. Le viol…Son départ…  Lucas qui danse avec moi et puis son lit… L’appartement de Lucas que je fais exploser….Ma défaite contre Lucas et l’attente de la mort… Qui n’est jamais venu. Je fermais les yeux. Pourquoi est-ce que je n’avais pas eu la chance d’avoir une vie plus simple…. Ecole, lycée, fêtes, travail, amour, maison, chien, enfants…. Est-ce que j’aurais pu prendre une autre route de celle que j’avais prise ? Je n’en sais rien, la vengeance avait été une grande partie de ma vie, celle qui m’avait toujours tenu en vie. J’entendis le bruit régulier de la respiration de Marcus et fermais doucement la fenêtre avant de m’approcher du canapé, l’observant dormir. Cela faisait bien longtemps que lui et moi on n’était plus les mêmes…. J’étais abîmé et lui était en reconstruction… Enfin si on pouvait appeler ca ainsi. Il n’avait plus cette lueur folle dans ses yeux.
 
J’avais eu tellement peur ce soir…. Ma main glissait doucement sur sa tête… Tellement peur… Finalement je m’agenouillais près du canapé. « Marcus…. » Ce n’était qu’un murmure. Mais j’avais besoin de lui parler. Et si j’attendais, je savais que je n’en aurais plus le courage…. Même pas sure d’y arriver….Je répétais encore une fois son nom, un peu plus fort, bien que ma voix restait un murmure. Je l’observais alors qu’il se réveillait doucement. « Marcus…. Est-ce que tu m’aimes ? » Mon esprit était faible, j’étais faible. J’en étais consciente. Mais j’avais toujours été qu’une poupée brisée, mais qui avec un peu de col avait tenté de ne rien montrer. Ma main glissait doucement dans la sienne, alors que mon regard cherchait le sien dans l’obscurité de la pièce. « Epouses-moi, Marcus. »

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 14 Juin - 9:26

Son visage devait refléter une incompréhension totale, voire carrément une question écrite sur le front : je rêve ? Non, ce n’était pas un rêve, d’ailleurs, il ne rêvait pas, pas ce soir, pas durant les secondes, minutes ou heures qu’il avait dormi, il n’en savait rien, mais il essayait de comprendre ce que ses oreilles avaient pu entendre. Le prendre ainsi au réveil, non, le prendre ainsi alors qu’il se faisait réveiller en douceur, Marcus avait la tête de l’emploi et il failli sortir un HEIN ? Très conventionnel pour l’occasion. Il fermait les yeux quelques secondes, tentant de sortir de ce sommeil réparateur et ne bougeait plus, laissant ses paupières papillonner pour l’aider à sortir du repos dans lequel il c’était agréablement baigné. Il sentait la main froide de Crystal entre les siennes, il aurait presque pu sentir son pouls entre ses doigts filer à vive allure. Leurs regards étaient l’un dans l’autre, ce moment était bien plus intimes que n’importe quel acte sexuel faisant que l’homme ne voulait pas baisser les yeux.
 
Il était à moitié endormi, mais les mots étaient entrés d’une oreille et resté dans son esprit, ils n’avaient pas eut le temps de s’enfuir de l’autre coté. Relevant la tête légèrement, il se retrouvait presque nez-à-nez devant le visage de Crystal. Son regard, tour à tour perplexe, tour à tour incompréhensif, devenait plus tendre. Il ouvrait la bouche pour parler, mais aucun sons ne sortaient de sa gorge, il était comme bloqué, ne sachant pas comment lui dire tout ce qu’il ressentait. Allongé sur le ventre, le canapé lui semblait trop étroit, menaçant de le faire tomber, de le renverser, voila, il avait l’impression de c’être fait renverser par un camion, tiens, cela lui disait quelque chose. Ces quelques jours avaient été si explosifs, autant leurs retrouvailles malmenés par l’accident, que leur engueulade. Il se souvenait parfaitement lui avoir gueulé dessus qu’il l’aimait, voila pourquoi il ne pouvait pas vivre sans elle, même si ce n’était que des amis. De leurs rires aussi et de la peur de mourir. Oui, tout en déglutissant, il se disait qu’il avait eut peur de mourir, durant une seconde, mais dans cette seconde, son visage était apparut ?
 
La réponse était évidente et pourtant il avait du mal à la formuler, des questions venaient lui frapper ce qui lui restait de cerveau, pourquoi maintenant ? Pourquoi c’était elle qui le demandait ? Pourquoi semblait-elle si fragile en cet instant ? Elle lui faisait penser à un oiseau fragilisé par une tempête qui n’aurait eut de cesse de venir frapper ses petites ailes dans le sens contraire de son vol. Il se posait une autre question et si ce n’était que par peur ? Mais quelle peur ? Il se tournait à demi, passant sa main sur sa joue et venait caresser son cou. Elle avait beau être une prime, elle avait être dure avec elle-même surtout, il n’en était pas moins qu’elle avait la douceur d’un nouveau né. Sa fragilité, c’était cela qu’il avait perçu, mais Marcus n’avait pas su comment l’aider au début de leurs tous premiers jours et cela n’avait fait que les enfoncer l’un comme l’autre. Deux écorchés vifs, voila ce qu’ils étaient, mais lui essayait de s’en sortir différemment, même si ce n’était pas encore cela.
 
Il ne savait pas durant combien de temps il avait pu être là, à la regarder, la caresser doucement, tendrement, peut-être un peu trop tendrement, mais est-ce qu’il l’aimait ? Oui, à sa façon, voulait-il l’épouser ? C’était une question qu’il ne c’était jamais posé parce qu’il avait toujours cru qu’elle était contre et à force il c’était habitué au fait qu’il ne le serait jamais et cela ne lui avait jamais fait mal lorsqu’il y pensait, ce qui était rare, extrêmement rare. Ne disant toujours rien, il s’approchait juste un peu, encore un peu, voulant sentir leurs souffles se mélanger, voulant juste… l’embrasser. Il prenait son temps pour venir lui effleurer les lèvres, prenait son temps pour laisser sa bouche prendre possession de celle de la jeune femme, enfouissant un peu plus sa main dans ses cheveux. Ce baiser était profond, lent, sensuel, comme s’il la découvrait, une nouvelle expérience, un nouveau départ en quelque sorte le laissant à bout de souffle. Marcus y mettait toute sa tendresse tout son amour qu'il avait pour cette femme, il le savait, s'en rendait bien compte, rouvrant les yeux, plongeant dans ceux de cette femme qui l’avait fait traverser tout le pays, quasiment les trois quarts du monde pour la retrouver, pour se venger, pour elle, juste pour être avec elle. Se rendant compte de l’intensité du moment, il ne pu que venir souffler sa réponse dans un murmure.
 
« Oui. »
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 14 Juin - 21:56

Hein??? Tu veux l’épouser? Tu veux te marier ? Robe blanche ? Cœurs ? Et tout le tralala ridicule ? Tu veux te marier avec Marcus ? Un lycan ??? T’y a pensé aux pleines lunes ? Et tu .. veux te marier ? Vraiment ? Crystal Anderson se marier ? T’es tombée sur ta tête ???? » Même mon propre esprit avait du mal à suivre mes actions. Pourtant sur le moment, je pensais sincèrement ce que je disais. Je sais que je n’avais surement pas du tout l’air de la mariée stéréotype et lui du marié, mais je ne voulais plus être seule, vivre seule. J’avais toujours cherché, pendant toute ma vie, une bouée de secours, quelque chose pour me raccrocher, pour ne pas sombrer. Parfois j’en avais tellement eu besoin, que je ne faisais pas attention à la réputation de la personne à laquelle je me raccrochais. Et de ce fait j’avais pris une route droit vers l’enfer. L’amour et la haine s’était mélangé dans mon cœur et j’avais eu un réel dégout de moi-même. Mais cela faisait des semaines que je n’avais plus vu Lucas. Et c’était mieux ainsi. Peut-etre que je devais me rendre à l’évidence…. Il n’arrive pas à me tuer, et je n’y arrive pas non plus. Je devrais peut-etre oublié ma vengeance…. Mais pourrais-je être heureuse sachant que le meurtrier de mes parents était toujours en vie ? Je n’en sais rien…. Mais je ne pouvais plus continuer ainsi, si je continuais sur cette route j’allais y laisser mon âme.  Alors j’avais pris une autre direction, radicale comme à mon habitude, mais une preuve de changement. Je n’étais peut-etre pas le symbole du mariage, mais comme chaque petite fille il y avait bien eu un moment où j’en avais rêvé… Seulement la vie avait pris un tel tournant pour moi que tous les anciens rêves d’enfance s’étaient effacés telle un coup de baguette magique.
 
Je l’observais, les minutes s’écoulaient et mon cœur se serrait à chaque seconde. Et si il disait non ? Et si il ne voulait pas de moi ? Après tout j’étais un désastre sur pieds, même pire que ca…. Il y avait plein de raisons pour ne pas accepter une telle demande…. Doucement la peur m’envahissait. Je n’aimais pas les rejets, c’était comme les abandons ca fait souffrir, ca fait mal. Mais j’avais parlé, je ne pouvais pas retirer mes mots par peur d’être repoussé. C’était trop tard pour faire machine arrière. Alors la seule chose que je pouvais faire c’était de l’observer avec une certaine crainte dans mon cœur et dans mes yeux. Il se rapprochait doucement de moi et nos lèvres se touchaient à nouveau. Ma main glissait sur son visage, alors que je prolongeais avec tendresse son baiser. Finalement quand le baiser prit fin, je baissais légèrement mon regard. J’avais l’impression de pouvoir tomber en mille morceaux si jamais il disait le mauvais mot. Mais un oui rentrait dans mon oreille. Et surprise,  car je commençais mentalement à me préparer à un non, je relevais mes yeux vers lui. « C’est vrai ? Tu veux ? Tu veux vraiment ? » Tu fais une grosse erreur… » Non je ne pensais pas. C’est vrai que je ne savais pas vraiment par ou commencer, je ne m’étais jamais imaginé être la femme de quelqu’un mais on avait eu de bons moments ensemble et au fond c’était le seul homme avec qui j’avais cohabité. Ce n’avait pas toujours été rose, assez sanglant même… Mais j’avais mon caractère et il avait le sien… une tornade et une tempête, j’ignorais si cela pouvait vraiment marcher ensemble… Mais un sourire de bonheur apparu sur mes lèvres. J’allais l’embrasser passionnément, trop heureuse qu’il ne m’ait pas rejeté et qu’il voulait bien de moi.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Lun 17 Juin - 7:00


Waouh, il avait laissé un oui s’échapper de sa bouche, ce oui qui aurait dû être dans l’autre sens, mais il n’en faisait pas cas, Marcus ne savait même pas s’il lui aurait posé cette question. Le mariage était un engagement dont il n’avait pas la signification véritable en lui. L’engagement c’était pour l’armée, comme il avait fait, mais au bout d’un certain temps il en avait eut assez, mais il ne pouvait pas comparer Crystal à l’armée, l’un était un corps complet de soldat et la deuxième était plus à s’occuper de son corps et de son cœur. Il acceptait ce baiser passionné, sentant plus de la gratitude que de l’amour, mais ne disait rien, glissant sa main plus profondément dans ses cheveux pour la maintenir contre lui. De son autre main, il l’enlaçait et la faisait monter sur le canapé à ses cotés, pour l’y allonger. Face à face, il caressait son dos, restant bien au dessus des limites de ses reins, glissant son autre main de nouveau dans ses cheveux, lui caressant du pouce sa joue. Il restait un long moment à la regarder, ne disant rien, ne sachant pas lui dire les mots qu’elle aurait probablement envie d’entendre, mais il n’était pas un jeune homme insouciant et elle n’était pas une princesse. Les contes de fées n’existaient que dans les livres et pourtant, en cet instant précis, Marcus se comportait tel un prince. Un peu de tendresse n’avait jamais fait de mal à personne et il était hésitant sur la conduite à tenir, ne sachant pas vraiment comment faire avec elle.
 
Tous les deux étaient toujours explosifs et il imaginait bien le mariage, elle aurait ses flingues sous sa robe au cas où qu’un dégénéré ne viennent gâcher la cérémonie, ou pire, qu’une sangsue vienne se nourrir à la soirée. Il imaginait très bien ce qu’il pourrait lui offrir comme cadeau de mariage, des sangles pour ses cuisses, ainsi elle pourrait facilement cacher ses armes. Il avait un sourire qui se faisait en imaginant les différentes scènes et l’imaginait dans une belle robe. Se secouant doucement la tête, il n’était pas romantique pour un penny, mais ce qui l’ennuyait le plus c’était comment faire pour se marier ? Il ne l’avait jamais fait, n’avait aucun point de comparaison et encore moins n’en avait ressenti l’envie alors pourquoi un oui maintenant ? Parce que tu as peur de la perdre gros nigaud ! Oui, c’était probablement cela, mais en même temps il la voulait, à lui que plus personne ne la touche, ne lui fasse du bien ou du mal, cela serait uniquement lui qui lui ferait du bien, même si ce n’était franchement pas gagné. Sa main restait sur sa hanche sans bouger, laissant sa chaleur se diffuser dans son corps, tandis qu’il venait déposer une myriade de baisers sur son visage. De son front à son nez, glissant sur les joues, pour revenir frôler ses lèvres, mais ne s’y attardant pas, venant glisser dans son cou entendant un craquement sonore lorsqu’il se pliait.
 
« Et merde! » Grondait-il doucement en sentant que son dos venait de prendre l’air. « Je crois que Ruby va réellement me tuer si cela continue. » Marmonnait-il. Puis, il se mit à rire, d’un vrai rire emplissant la pièce, le faisant secouer le canapé. « Finalement tu aura la chance d’être peut-être veuve plus rapidement.» Continuait-il d’un sourire. Marcus était de bonne humeur, venant se coller tout contre le corps de la jeune femme et enfouissant son nez dans ses cheveux, il aimait la respirer, descendant à son cou pour en faire de même. Un baiser se laissait se faire déposer sur son épaule, tandis qu’il la serrait contre lui, passant une jambe par-dessus les siennes. « Je t’aime bébé » lui soufflait-il à son oreille. Lorsqu’il venait capturer son regard, le sien était d’une tendresse infinie pour elle.
« Tu devrais dormir un peu, cela te ferais du bien tu sais, et puis je ne vais pas m’envoler, plus maintenant… » murmurait-il.
 
Non, il était clair qu’il ne savait pas où il comptait aller en voulant partir d’ici, mais au final, Marcus savait qu’il irait là où elle irait, comme il l’avait toujours fait. L’enveloppant totalement, il avait juste besoin de la tenir dans ses bras, rien de plus, juste de la sentir contre lui, entendre sa respiration, sentir son corps chaud contre le sien, rien de plus. Il ne cessait de sourire et savait qu’il ne pourrait pas y avoir grand-chose pour lui faire retirer ce sourire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Lun 17 Juin - 8:55

Quand je compris d’ou venait le craquement je riais doucement. C’est sure Ruby n’allait pas être contente. Déjà qu’il lui avait cassé toute son étagère dans la salle de bain. « C’est clair ! » Quand il fit une petite blague sur sa mort éminente, je répondis sourire au coin de mes lèvres. « Alors faudrait peut-etre penser à signer déjà le contrat de mariage… Question que si je dois devenir veuve que j’hérite quand même tout ton argent. » Je souris. Bien sur ce n’était pas pour ca que je le faisais. L’argent ne m’avait jamais intéressé, même si contrairement à lui mon compte en banque était vide et que je n’avais pas de maison. Mais j’avais toujours eu l’habitude de vivre le jour le jour, avec peu. J’avais jamais voulu de vivre sur un yacht, de manger du caviar et de faire bronzette toute la journée. Très peu pour moi. D’ailleurs…. Manger des œufs de poisson ? Beurk. Non merci.
 
Je fermais les yeux, profitant de sa chaleur, d’être dans ses bras, profitant d’un moment de tendresse. Ce genre de moments qui étaient tellement rare dans ma vie. Par contre quand il me murmurait m’aimer, je fus un peu surprise.. Au fond je le savais, il me l’avait déjà dit… Mais il avait été énervé à ce moment-là et… Je relevais mon regard vers lui. Que de la douceur dans son regard, c’était tellement différent d’avant. Ma main glissait sur sa joue, alors que mon regard ne le quittait pas. « J’ai tellement eu peur…. Je…. Je sais que je suis assez ingrate, capricieuse et que j’ai un caractère à chier…. Mais….je n’ai personne mise à part toi… Si t’étais mort ce soir…. Je…. » Je n’aurais pas su quoi faire, je n’aurais pas su comment continuer. Il n’y avait peut-etre pas pensé, peut-etre qu’il n’avait jamais vu les choses sous cet angle-là. Mais sans lui, il n’y aurait personne pour me garder hors de l’enfer dont lequel j’avais tendance à me mettre. Je caressais doucement son bras. J’avais été un zombie, même pire, quand j’étais venue m’installer chez lui. Oh je ne dis pas que je suis à nouveau neuf, mais je n’étais plus aussi maigre qu’avant, je dormais mieux et je commençais doucement à remonter la pente. Et ca grâce à lui. Alors s’il devait lui arriver quelque chose… Je tomberais surement encore plus profond qu’avant. « Ne me laisse plus… Peu importe ce que je peux te dire… J’ai tendance à vouloir m’autodétruire et à repousser les gens… « 
 
Dormir ? Qui voulait dormir après tout ça ? Mais il avait raison. J’étais fatiguée. Depuis ce matin je n’avais plus eu de repos et cette nuit avait été vraiment tumultueuse. Et le stress, la peur, cela nous fatigue encore plus. Je souris faiblement quand il disait ne plus s’envoler. « Je l’espère bien… Car j’ai bien cru te perdre ce soir. Et je n’ai pas envie de revivre ca d’aussi tôt. “ Ni de le voir quitter à nouveau la ville, même si à l’époque la douleur n’était pas venue immédiatement. C’était que par la suite que je m’étais rendue compte qu’il était parti et qu’une fois de plus j’étais seule et… qu’il me manquait. Je me relevais à moitié. Il avait raison je devrais dormir un peu mais… « J’irais dormir à condition que toi aussi tu te reposes… et dans le lit. » Même si on était bien installés, on serait encore mieux dans le lit. De plus dormir sur un canapé n’était pas ce qu’il  y avait de meilleur pour le dos et la nuque, surtout qu’il n’était pas entièrement remit.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 18 Juin - 8:43

Qu’elle puisse hériter? Heureusement qu’ils en riaient, mais de toute façon l’argent qu’il avait amassé depuis des années serait également à elle, Crystal n’aurait plus à se soucier d’être obligé de travailler, de tenter de survivre. Marcus savait qu’il n’était pas forcément bon pour elle, mais depuis qu’elle était là, dans son appartement, elle le rendait vivant et puis son corps semblait se remettre doucement de ce qu’elle avait subit suite à son départ, mais avec tout le reste. Il fermait les yeux, la laissant se redresser, il ne devait pas penser à ce macchabée qui l’avait touché, d’ailleurs, il comptait bien s’occuper de son cas, mais pas ce soir, pas maintenant et surement ne pas la prévenir. Rouvrant les yeux, il glissait ses doigts sur son dos, le lui massant doucement, se redressant également.
 
« D’accord, allons dans le lit » Murmurait-il en se levant. Il dû poser une main sur l’épaule de Crystal, super, tu es encore bien en point toi lui soufflait sa conscience, mais il s’en fichait un peu maintenant. Laissant sa main glisser le long du bras de la jeune femme, il lui prit la main et l’entrainait vers sa chambre. Il sentait toujours cette petite douleur en lui, pas que physique, mais il préférait ne pas y penser.
 
Le trajet fut court, mais dans le silence, fermant la porte derrière eux, il allait jusqu’à l’une de ses étagères et enlevant ce qui restait de la chemise, la jetant au sol, il irait en acheter une neuve pour son frère, déjà qu’il allait se débrouiller pour que les frais lui retombent dessus, pas besoin qu’elle gère cela, Marcus attrapait un teeshirt et l’enfilait, grimaçant un peu. Il gardait le boxer du frangin, il était taillé à peu près pareil et glissant ses doigts sur sa hanche douloureuse, il devait dormir encore pour récupérer. Il devait surtout se transformer, mais pas maintenant, non, surement pas. Posant son regard sur Crystal, un sourire timide se faisait sur son visage, tandis qu’une barre soucieuse se formait sur son front. Avait-elle pensé qu’il y avait des nuits où il ne pourrait pas être présent de part sa nature ? Il était moins violent, certes, mais le loup ne semblait pas l’apprécier vu qu’il avait tenté de la tuer, de l’agresser, donc il allait devoir travailler dessus. Il avait toujours des sautes d’humeurs, mais il faudrait les gérer encore plus, mais il comptait bien y arriver. Il avait envie de lui laisser le choix de le rejoindre ou non, mais ce fut lui qui établissait les pas entre eux deux.
 
« Viens allonge toi » Disait-il doucement en l’enlaçant. Il bougeait doucement, un peu comme une danse lente, l’entrainant vers le lit. Il l’allongeait et vint se coucher à ses cotés, collant son torse au dos de Crystal laissant son bras autour de sa taille, caressant son ventre. Marcus déposait de petits baisers dans son cou tout en respirant son odeur. Il aimait la sentir contre lui. Il aimait la toucher et la caresser délicatement, c’était nouveau pour lui, vraiment nouveau, il ne ressentait que peu de violence en lui, le loup s’en était chargé tout à l’heure lors du combat. Il était enfin tranquille.
 
« J’ai, j’aime ça, juste toi et moi… Je ne pensais pas qu’un jour tu me ferais cette proposition parfaitement indécente future madame Lawson…» susurrait-il à son oreille la calant contre lui. Non, il n’aurait jamais cru qu’on lui poserait la question et surtout il oubliait tout, juste allongé dans le lit, fermant les yeux. Il n’avait pas besoin de plus, l’humain était comblé et cela le satisfaisait pleinement. Il avait juste envie de dormir avec elle à ses cotés, sa Crystal, ne sachant pas ce que cela donnerait vraiment entre eux, mais ils se connaissaient parfaitement ou presque. Il ne voulait pas revenir sur le fait qu’il aurait pu mourir ce soir, c’était déjà arrivé qu’il soit proche de passer l’arme à gauche, il faudrait qu’il lui en parle, un jour prochain, mais pas ce soir, non, pas de disputes, il n’en voulait pas. « Crystal... bébé, tu n’arrivera plus à me repousser... Je n’ai pas traversé tous ses états pour repartir, même si… Enfin, non je pensais être mauvais pour toi, mais, on devrait y arriver, ensemble. Dors maintenant. » Finissait-il d’une voix autoritaire.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 18 Juin - 21:32

Je venais m’allonger près de lui, sur le grand lit et je souris doucement à sa remarque. Je pense que j’avais été aussi surprise que lui. Une demande de mariage était sortie de ma bouche comme par magie. Cela n’avait jamais été mon style, et pourtant j’étais bien connu pour avoir des réactions qui ne tiennent souvent pas la route. « Que veux-tu… J’arrive toujours à surprendre tout le monde. » je riais, oui c’était surement une des rares choses pour laquelle j’étais doué.  Je ne réfléchissais que très peu, j’agissais au lieu de réfléchir. « Madame Lawson…. » Ca me faisait bizarre, mais pas désagréable simplement étrange… Crystal Lawson, je me demandais comment ca sonnait ? « Crystal Lawson…. «  Ce n’était pas si mal que ca hein ? Je finis par fermer les yeux, profitant de la chaleur qui provenait de Marcus, souriant de temps en temps à cause de ses baisers.  Au fond j’étais consciente que son métier ainsi que le mien nous mettait tous les deux dans une situation de vie ou de mort. Mais ce que je n’aimais pas, c’était le mensonge et me laisser planter là comme une gamine de cinq ans. Je ne dis rien, je me contentais de l’écouter tout en fermant les yeux.  Il pensait être mauvais pour moi… Oui, je sais, c’est ce qu’il avait dit. Mais j’avais toujours été attiré par ces types-là, ceux qu’on sait qui nous amènerait que du tort… Mais on ne choisit pas la route que prend le cœur. On pouvait choisir chaque chemin mais pas celui-là. Y arriver…. Mmmm je ne disais rien, je ne savais pas. Je n’aimais pas me projeter dans l’avenir. Mais j’aimais bien le son du « ensemble »… Ensemble… Oui, plus toute seule… Ensemble…. Quelqu’un sur qui compter, à qui me confier, me fier… même si c’est un loup. J’hochais doucement la tête. Dormir. Oui. Dormir…. Sourire heureuse sur les lèvres je finis par m’endormir.
 
Pour une fois je n’avais pas de cauchemar, je dormais paisiblement sans me réveiller qu’une seule fois. Mon sommeil était profond et réparateur.  Et pour la toute première fois de mon existence je ne me réveillais pas avant l’aube, mais bien après quand le soleil était déjà bien haut dans le ciel. Doucement mes yeux s’ouvraient.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 21 Juin - 21:51


Elle avait toujours été étonnante, il n’avait jamais dit le contraire et la sentir s’endormir doucement contre lui sans restrictions aucunes, sans rien dire, juste se caler confortablement, Marcus avait un large sourire sur les lèvres et laissant son bras autour de sa taille, il s’allongeait totalement pour s’endormir à son tour. La nuit n’était pas vraiment propice aux rêves, mais plus aux événements produits depuis quelques temps, dérangeant un peu le loup, mais il ne se réveillait pas en hurlant, ni même en gémissant. Il ne faisait que resserrer son bras autour de Crystal, enfouissant un peu plus son nez dans ses cheveux, son odeur l’apaisait, contrairement à ses paroles.
 
Lorsqu’il ouvrait les yeux, le jour se levait lentement, tout juste auréolé de cette petite couleur orange autour de lui, laissant un Marcus moins épuisé que la veille, tout juste sonné. Se redressant doucement, il posait son visage sur sa main, regardant la jeune femme dormir entre ses bras. Elle paraissait si fragile, si vulnérable, si femme également. Elle lui avait demandé de l’épouser, lui, vers elle, le loup et une prime, mais il se fichait de sa nature et de la sienne, même si prime n’était qu’un mode de vie et pas une nature et souriait en réentendant les mêmes mots dans sa tête. épouses moi… Comment aurait-il pu refuser ? En disant non, tout simplement, oui, mais il ne voulait pas continuer à vivre ainsi, à finir comme, comme son père… seul… Et puis c’était Crystal, ce n’était pas une quelconque femme, c’était celle qu’il avait poursuivi de ses assiduités, même si cela n’avait été qu’un simple échange de regard et un numéro de téléphone au début. Ils en avaient fait du chemin et même s’il croyait toujours que le mariage n’était pas pour lui, il ne reviendrait pas sur ce oui, parce qu’il en avait envie. Par contre il souhaitait un petit mariage, même s’il avait les moyens d’un prince, il voulait juste le faire en toute intimité.
 
Cela faisait un moment qu’il était éveillé, l’observant bouger sa bouche dans son sommeil, son visage serein et ne pouvait pas s’empêcher de s’émerveiller en la voyant ouvrir les yeux. Marcus n’avait toujours pas retiré ce sourire, cela lui donnait presque envie de danser, presque, parce qu’il n’aimait pas cela, mais il serait capable d’apprendre pour elle, si elle le souhaitait. Déposant un baiser sur sa joue aussi léger qu’un souffle, lui caressant le bras du bout des doigts.

« Bonjour belle endormie » Murmurait-il à son oreille. « le petit déjeuner au lit te tente? Tu veux un café ?» Demandait-il. Il avait envie de lui faire plaisir, il avait envie de la voir sourire et ces cernes s’estompant un peu plus, si elle arrivait à dormir ainsi chaque nuit, cela serait parfait, elle reprendrait des forces, irait mieux, lui aussi et ils reprendraient différemment, enfin il l’espérait sincèrement. « Alors, tu en penses quoi bébé ? » Un léger sourire aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 21 Juin - 23:54

J’ouvrais doucement les yeux, regardant droit dans le visage de Marcus et un petit sourire illuminait mon visage. Je passais ma main dans mes cheveux, je ne voulais pas savoir à quoi je devais ressembler. Un peu gênée à cause de mes cheveux en l’air, je me redressais légèrement tout en essayant de mettre en forme mes cheveux. « Salut…. » j’approchais mon visage du sien et l’embrassais doucement. J’aimais beaucoup des pareils réveils, je pourrais m’y habituer. Je m’étendais, j’avais bien dormi, très bien dormi. Cela faisait des siècles que je n’avais plus dormis aussi bien. « Et bien je ne dirais pas non à un bon petit café. Deux sucres et sans lait. » Quoi qu’il devait surement s’en souvenir. Mon regard parcourait un bref instant la chambre à coucher. Je me souvenais de la nuit derrière et je tournais mon regard vers un Marcus qui continuait à sourire. Je ne pense pas que je l’avais déjà vu sourire aussi longtemps. Son bonheur était telle une épidémie, je ne pouvais m’empêcher de sourire à mon tour. « T’as bien dormi ? Comment vas-tu ? » A première vue il semblait aller très bien mais je connaissais assez bien Marcus, il était capable de garder sa douleur pour lui. C’était quasi un miracle qu’il se tenait débout, peu de gens s’en seraient sortis aussi bien. Mais Marcus n’était pas comme tout le monde et surtout il n’était pas vraiment humain.

Je l’observais pendant qu’il se levait pour aller chercher le café. Est-ce que ça pourrait vraiment fonctionner ? Une prime et un lycan ? Moi et lui ? Mmm je n’en sais rien. Je me connaissais…. Quand le danger devient éminent j’ai tendance à m’isoler et à repousser les gens. La peur de perdre était trop pressant dans tout mon être… Mais d’un autre côté je ne voulais plus être seule et depuis qu’il était revenu j’allais mieux, beaucoup mieux. Je me reprenais doucement en main. Quand il revenait avec une tasse de café chaude, je le remercie et prit la tasse avant de boire un peu. « Tu ne m’as jamais dit que Marcus Lawson voulait un jour se marier… » Ca me surprenait encore qu’il m’ait dit oui. Je n’aurais pas cru qu’il souhaitait un jour se marier. D’un autre côté il devait probablement penser la même chose que moi. Tout en buvant de ma tasse, je me rendais compte qu’il y avait tant de choses qui s’étaient passés, qu’on n’avait pas vraiment eu le temps d’en parler. « Ruby m’a l’air d’une fille bien.... Je l’aime bien…. Et puis le fait que tu n’as pas eu d’aventure avec elle ne peut qu’agrandir mon amitié pour elle. » Je riais doucement. C’est vrai que quand il a prononcé son nom je n’avais pas su m’empêcher d’être jalouse. Mais j’ai vite compris que c’était stupide de ma part, qu’il n’y avait rien entre eux à part de l’amitié.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Lun 24 Juin - 8:30


Un café, noir, deux sucres, comment faisait elle pour prendre autant de sucres sans prendre de poids ? Marcus souriait toujours en lui ramenant sa tasse et s’asseyait difficilement à ses cotés, ne disant rien, sentant une légère crispation au niveau de sa hanche. Passant une main dans ses cheveux pour lui repousser une mèche derrière l’oreille, il laissait échapper l’air qu’il avait contenu une fois assis, enfin ! Il se sentait bien, étrangement trop bien d’ailleurs et cela lui faisait peur parce qu’à chaque fois qu’il apercevait de près ou de loin le bonheur, celui-ci risquait de s’enfuir plus vite qu’il n’était venu. Marcus n’arrivait pas à détacher son regard d’elle de peur qu’elle ne soit qu’un rêve, mais non, elle était bien là et semblait un peu plus tranquille. Il eut un sourire en coin, qui s’agrandissait de plus en plus jusqu’à ce qu’il éclate de rire, n’en pouvant plus d’entendre autant d’inepties de sa part. Son rire était si chaud, si rauque qu’il emplissait la pièce d’une certaine forme de confort, mais surtout, il en pleurait de joie de savoir qu’elle était jalouse. D’accord, une femme jalouse, ce n’était jamais bon, mais elle avait vraiment cru que Ruby et lui avait couchés ensemble ?
 
« Tu es vraiment adorable. » disait-il comme il pouvait entre deux hoquets de rire. Il s’essuyait les yeux, posant sa main droite sur son cotés gauche, cela lui faisait mal de rire ainsi, mais le pire était derrière lui. « Désolé, je… » Il inspirait profondément et se fixait sur le visage de sa future femme. Posant les deux mains de part et d’autre de son visage, il venait déposer un baiser chaste sur ses lèvres. « Je ne voulais pas me moquer de toi, c’est juste qu’imaginer Ruby et moi, ensemble… Je sais que j’ai de nombreux défauts, c’est certains, mais elle pourrait être ma fille, ou presque… Crystal, tu sais que j’ai eut des femmes avant toi,  » et après, pensait-il également, « mais je ne t’aurais pas demandé de m’emmener chez une femme avec qui j’avais couché, cela n’est jamais arrivé et cela ne devrait jamais arriver. Je… » A la lumière du jour, il avait du mal à lui redire les mots de la veille et préférait passer à ses autres questions si rapidement que personne ou quasiment personne ne pouvait détecter ce laps de temps infime où il se sentait gêné.
 
« Je vais mieux, ne t’inquiètes pas, ça… ça tire encore un peu » continuait-il en soupirant, il préférait lui dire la vérité, plus de mensonges entre eux, ou d’oubli volontaire comme il disait souvent. « je sais qu’il va falloir du temps, ce coté à été très abimé, mais ça va aller. » Il se frottait doucement au niveau de l’endroit où la douleur était supportable, au travers de son teeshirt, cela prendrait du temps, comme tout, il allait devoir attendre avant de pouvoir reprendre des contrats. « La douleur est supportable, d’accord? Et pour le mariage, je te retourne la question, depuis quand en avais tu envie ? Parce que personnellement je ne me souviens pas que nous ayons choisi d’aller plus loin que ce que nous avions vécu et si tu me la proposé uniquement pour que je ne disparaisse pas, dans ce cas, autant aller à la mairie de suite, parce que je ne compte pas te laisser partir non plus. Plus jamais Crystal. » Cet instinct de possession reprenait le dessus et lui prenant le menton entre les doigts, il plantait son regard doux dans le sien. « Tu es mienne maintenant et je sais très bien que je ne pourrais pas te demander d’arrêter d’être prime, mais laisses-moi juste te protéger, à ma façon, tu mérites mieux que la vie que tu as eut, tout comme moi…»
 
Marcus se rendait compte qu’il se dévoilait un peu trop vite, un peu trop tout simplement et se sentait gêné encore plus. Il se dévoilait bien plus qu’il ne pouvait laisser quelqu’un franchir cette barrière qu’il avait érigée depuis très longtemps. « Je vais me chercher un café. » finissait-il par dire en se levant du lit. Il devrait aller dans la cuisine, mais il sentait qu’il devait rester, il y avait quelque chose qui lui disait de ne pas fuir ses sentiments, de ne pas fuir tout court devant cette femme, et attendait là, sans savoir quoi faire pour la première fois de sa vie.
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Lun 24 Juin - 10:04

Bien sur que quelque part, je m’étais rendue compte que c’était stupide. Qu’elle était trop jeune pour lui…. Mais au moment-même on ne pense pas, et puis la jalousie nous empêche de réfléchir correctement. Aussi je pense… le fait que je ne connaissais pas cette Ruby, que je ne connaissais pas cette partie de vie de Marcus… et bien ca me rendait d’office jalouse. Stupide, je sais, mais je boudais quand même quand il se moquait de moi. Croisant mes bras sur ma poitrine alors qu’il continuait de rire. En plus de ca, voilà qu’il me traitait d’adorable ? Ah non ce n’était pas du tout un compliment. Adorable c’est quelque chose qu’on dit sur un chiot ou sur une gamine. De plus je me sentis ridicule, ridicule d’avoir eu des tels pensées, ridicule d’avoir laissé la jalousie l’emporter sur la raison. « Je regrette déjà de te l’avoir dit… » Oh oui, je n’aurais pas du lui dire que j’avais été jalouse de Ruby pendant les quinze premières minutes de notre rencontre. Note le loup qui semblait l’avoir accepté n’avait pas été d’une grande aide pour que ma jalousie s’efface. Marcus s’excusait…. « Mmm » Je continuais quand même à bouder un peu sans pour autant perdre un seul mot de ce qu’il me disait. Je remarquais sa gêne, je me doutais légèrement de ce qu’il avait voulu dire. Tout comme moi, il n’aimait pas parler de ses sentiments, encore moins les prononcer à haute voix, alors je le laissais changer volontairement de sujet.
 
Mon regard se portait sur le côté dont il disait que cela allait prendre du temps de guérir. Supportable…. Je me contentais de ca. C’était déjà mieux qu’être à l’agonie. Quand enfin il me parlait de mariage, je levais mon regard vers lui. C’est vrai… je n’avais jamais dit vouloir plus que ca. Ce n’était pas mon style, je ne l’aurais pas voulu. Je l’observais mais ne disait rien… Sienne…Rien qu’à entendre ce genre de mot il y avait une partie de mon être qui se rebellait déjà. Je détestais être la propriété de quelqu’un, pourtant je réussis à taire cette partie. Pendant tout le temps je m’étais contenté de l’observer et de l’écouter. Me protéger… Je n’en avais pas besoin…. Quand finalement il se levait pour aller chercher un café, j’eu le sentiment de devoir parler. « Ce n’est pas ca…. Je n’ai pas peur de te voir disparaître…enfin si un peu… mais ce n’est pas pour ca que je te l’ai demandé. »  Non ce n’était pas pour ca que je l’avais demandé de m’épouser. Je passais une main dans mes cheveux alors que mon regard fixait la caféine. « J’ai toujours été contradictoire… je repousse tout le monde préférant être une solitaire… alors qu’en réalité il m’est impossible de fermer l’œil la nuit si je suis toute seule…. » Ce qui expliquait pourquoi j’avais tant besoin d’avoir un colloc et pourquoi je dormais tellement mieux avec quelqu’un que toute seule.  « Tu n’as pas tord… je n’ai jamais voulu me marier… mariage… enfants… Rien de tout cela était pour moi…pourtant petite je jouais aux poupées et je rêvais d’une telle vie… mais on change, on prend des chemins qui nous oblige à abandonner les premiers rêves… je n’ai pas l’intention de changer de vie, de ne plus être une prime… mais j’ai marre d’être seule et j’ai besoin de changer… je ne veux pas être cette Crystal froide et sans remords… » Je voulais changer, je voulais changer avant qu’il ne soit trop tard. J’avais déjà fait trop de descendes en enfer… j’avais tué un homme sans remord, un autre prime, un ami… et je n’avais rien ressenti… et quand j’y repense cela ma faisait froid au dos, car j’avais l’impression de devenir comme Lucas. Et je ne voulais pas devenir ainsi… alors je devais changer de route, changer…. Changement me ferait du bien… Le mariage est peut-être un changement radical mais ca pourrait peut-être me ramener aux racines de la douce et plus jeune Crystal…Celle que j’aurais pu devenir. Oh je ne me berçais pas d’illusions, je savais bien que c’était impossible, j’étais trop abimé par mon passé pour pouvoir tout oublier, mais peut-être que je pourrais quand même trouver un semblant de vie normale et de bonheur. En tout cas pour le moment ca semblait bien marcher, j’étais heureuse.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 28 Juin - 5:48


Marcus se sentait bien, heureux et bête comme ses pieds qui ne faisaient que marcher. Elle avait une moue adorable et il le lui avait dit, ce qui ne semblait pas lui plaire, dommage, parce que pour lui, c’était adorable et il aimait ça. Qu’elle soit fragile et se serves de lui comme d’un pilier un peu comme au tout début, il y à de cela des années presque. Sienne, c’était un mot qui revenait sans cesse depuis qu’il avait dit oui, il pourrait la protéger de tout, de son passé ce n’était peut-être pas possible, mais des dangers futurs, même s’il avait peur qu’elle ne mette fin à ses jours en allant au front. Sienne, parce qu’il se sentait à elle, comme un lien indescriptible qui c’était formé il y à longtemps, longtemps après sa première déception amoureuse à lui, il c’était enfermé dans un carcan de violence et de douleur si fort qu’il savait qu’il lui faudrait du temps, beaucoup de temps avant de pouvoir se sentir mieux, un jour. Il était déjà moins agressif, par moment, mais il se contrôlait, il n’y avait que lors des pleines lunes, il n’avait pas encore fait l’expérience sobre et cela, il le saurait bien assez vite.

Un café, serait le bienvenu, pour lui, mais les révélations de Crystal étaient plus véridiques que jamais, qu’il se rasseyait en l’écoutant. Il avait bien vu qu’elle repoussait tout le monde, il c’était accroché à maintes reprises, pas toujours comme il faudrait, pas toujours comme il aurait aimé, mais il était aveuglé par sa colère et sa haine, si proche de ce sentiment que l’on dit d’amour et qu’il avait banni il y à fort longtemps. Sa mère avait été la première à l’avoir abandonné, même s’il savait qu’elle ne l’avait pas fait exprès de mourir, non, c’était son géniteur qui… Enfin, bref, il chassait ses douloureux souvenirs, tout ce qui avait suivi, il n’avait jamais pensé se marier, de peur d’être comme lui et c’était ce qu’il avait fait avec Crystal, la rendant encore plus vulnérable qu’elle ne l’était, la forçant à se cacher derrière une carapace semblable à la sienne. Il prit le café de ses mains pour poser la tasse sur le coté et se rapprochait encore un peu, venant prendre ses doigts dans les siens. Les déclarations, cela n’avait jamais été lui, ou même elle, mais ils arrivaient à se comprendre malgré tout. Il soupirait un coup, prenant une bonne inspiration pour venir déposer un baiser sur ses doigts, avant de prendre son courage à deux mains.

« Je ne suis pas doué pour tout cela, j’aimerais pouvoir te dire que tu seras toujours hors de danger, mais le fait de vivre avec moi, de te marier ne sera pas de tout repos, c’est vrai. Pour… » Il se passait une main dans les cheveux, puis au final se grattait l’arrière du crane se souvenant qu’il les avait coupé depuis peu de temps, un changement radical certes, mais un changement positif ? « Pour les enfants, je ne sais pas, ils… Ce n’est peut-être pas une très bonne idée d’en avoir, je parle de tout de suite, nos métiers font que nous sommes toujours en chasse et, je… Je ne suis pas sur de vouloir voir un bébé qui me ressemblerait, tu, tu comprends ? » Il était angoissé de devoir gérer un bébé qui serait probablement un lycan également, en fait, il n’en savait pas beaucoup sur cette race, ou plutôt sur les naissances et puis si cela se trouvait, elle risquerait peut-être même sa vie ? Marcus se disait qu’il lui faudrait faire des recherches sur tout cela, histoire de se mettre au parfum. Il était vrai qu’il savait comment tuer tel ou tel espèces, mais la reproduction ? Il soupirait de nouveau, il avait peur de tout cela, de ce futur qu’il ne maitrisait pas et qu’il ne maitriserait pas.

« Je ne dis pas que si cela arrive, je… Je ne te demanderais pas de lui ôter la vie, non, cela sera un être vivant… Je… » Il relevait les yeux, des yeux perturbé, interrogateur, mais surtout soucieux. « Nous n’en avons jamais parlé, de tout cela, parce que je ne pensais pas, ou que je ne voulais pas voir ce qui pourrait arriver. » Il levait l’un de ses bras, venant poser la paume de main sur sa joue pour la lui caresser. « Lorsque je dis que tu es adorable, c’est parce que je suis content que tu sois jalouse, je me dis que tu dois tenir à moi et j’en suis heureux. Nous risquons tous de mourir un jour, mais j’aimerais vraiment que nous puissions être heureux avant Crystal. Il suffit juste de le vouloir, tu ne penses pas ? » Demandait-il doucement en laissant son pouce lui caresser la pommette. Il déglutissait furtivement, se disant qu’il ne reviendrait pas en arrière, qu’il avait vraiment envie d’être avec elle, de signer le papier qui ferait d’eux deux une seule et même personne.

« J’aime te toucher comme en cet instant, tu es si douce… J’aime tes yeux lorsqu’il s’ouvre le matin et le sourire qui va avec sur ce joli minois, j’aime te savoir mieux ici qu’ailleurs… J’aime quand tu me repousse parce que tu me rattrape plus vite au détour et j’aime pouvoir être avec toi, tout simplement lorsque tu va bien ou non j’aime sentir ta présence à mes cotés. J’aime ta façon de sourire, de baisser les yeux lorsque tu te sens timide, les petites rougeurs qui apparaissent parfois sur ton visage… Je t’aime toi. » Il s’émerveillait un peu plus, s’ouvrait plus et surtout, il se laissait aller dans l’intimité de la chambre, leur chambre, même s’ils n’avaient fait que dormir, il était heureux d’être là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 28 Juin - 8:45

Eeh ma tasse de café! Mais je ne disais rien, il voulait parler, je le voyais dans sa manière de se tenir assis, de me regarder… Et puis c’était logique, après tout ce que j’avais dit, il aurait difficilement pu tourner le dos sans rien dire. Mais dès les premières paroles je sentis déjà le besoin de parler. « Marcus…. » Bien sur que je savais que je ne serais pas vraiment en sécurité près de lui. Il était lycan et il y avait des risques à vivre avec lui, à être avec lui. J’en étais parfaitement consciente mais… « je sais ce que tu es, je connais les dangers….et. » un petit sourire s’affichait sur mes lèvres. « puis dois-je te dire que je t’ai déjà planté un couteau dans la nuque…. Alors va savoir qui est le véritable danger entre toi et moi. » Je souris. C’était lui dans tous les cas. Mais je n’avais pas peur. Je n’avais peur que de peu de choses. La mort et le danger n’en faisaient pas partis. Et voilà qu’il parlait de…. D’enfants ? Même si le sujet me mettait un peu mal à l’aise. Je ne m’étais jamais vu mère. J’avais des tendances suicidaires, je n’avais pas toute ma tête… pas sûr que je sois faite pour être mère. Et puis lui… Comme il disait… un enfant lycan. Je secouais la tête. « Je sais….vivre avec un Marcus est déjà difficile… mais alors deux. » Je riais doucement je ne fis que de le taquiner. Peut-etre une manière pour moi pour diminuer un peu sa gêne d’en parler et la mienne en même temps. Reprenant finalement mon sérieux. « Je ne pense pas que je veux des enfants… avant j’en aurais voulu mais… tu m’as vu ? Je ne suis pas la personne la plus stable au monde…et un enfant à besoin de stabilité…. On sait tous ce qu’il en advient des enfants qui n’en ont pas. » Certes j’avais parlé de maison, de mariage, d’enfants mais c’était avant… Si aujourd’hui j’étais prête à me marier, cela ne voulait pas dire que j’étais prête à affronter toutes les autres étapes, je ne le serais peut-etre jamais.

Vouloir être heureux. Est-ce que ca suffisait de simplement vouloir ? Est-ce que ca marchait ainsi ? Je n’en sais rien. Je ne me souviens plus trop de quand remontais la dernière fois que je voulais simplement être heureuse. Je baissais les yeux. Je ne savais pas quoi dire. Quand il se mit à reparler je levais doucement mon regard vers lui. Cherchant s’il se moquait de moi. Mais non, il semblait réellement penser ces paroles. Est-ce que c’était possible ? Marcus Lawson qui s’ouvrait réellement ? Il me surprenait chaque jour un petit peu plus. Les paroles de Marcus furent touchants, mêmes trop car tout mon corps se bloquait. Jamais de toute ma vie on m’avait dit des telles paroles. T’es belle, t’es sublimes, t’es bonne, t’es canon… oui tout ca je l’avais déjà entendu. Mais des vraies paroles venant droit du cœur qui ne parlait pas uniquement du physique, je pense même que pour la première fois de ma vie mes yeux devenaient humides. J’attrapais son visage de mes deux mains et l’embrassait dans un élan d’amour. Non on ne m’avait jamais réellement aimé ou du moins on ne me l’avait jamais dit. Je ne m’étais jamais senti aimé. Je m’étais senti désiré, je me doutais de certains sentiments d’amour mais jamais on me l’avait dit à haute voix. J’enlaçais Marcus sans pour autant quitter ses lèvres un seul instant. Il venait de me faire un si beau cadeau, sans qu’il s’en rende compte. Se sentir aimer était quelque chose de nouveau pour moi et c’était… fabuleux. La solitude disparaissait comme de la neige devant le soleil. Je ne regrettais pas d’être ici, de lui avoir fait cette demande. Oh non loin de là, j’étais heureuse. Je sentis des larmes couler et gêné, je détournais mes yeux. « Je suis désolée…. Je… c’est idiot mais… on ne me l’a jamais dit. » Et cela ne m’avait pas surpris, je n’étais pas quelqu’un de facile à vivre, alors à aimer c’était surement encore plus difficile.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Sam 29 Juin - 5:52

Il aurait aimé lui parler, mais sa réaction était-elle excessive ? Il s’en fichait, mais pour le coup, il l’avait enlacé et la gardait contre lui, sa main dans ses cheveux savourant ce baiser. Il se reculait l’air interrogateur, ne comprenant pas tout, en même temps il n’était qu’un homme après tout. Elle se détournait ? Pourquoi ? Pourquoi elle pleurait ? Il laissait sa main venir sur son menton pour la tourner vers lui, cherchant son regard pour comprendre ce qui lui arrivait.

« Crystal? Il se passe quoi pour que tu pleures… Je, je n’aurais pas dû te dire tout ça, je, je ne suis pas habitué tu sais… » Il était plus que sérieux, il se disait qu’il n’aurait pas dû, vraiment pas dû lui faire toutes ses révélations, dorénavant, il se tairait, il avait largement assez parlé pour toute une vie et lui caressait doucement les cheveux, venant cueillir ses larmes du bout des lèvres. Il frottait doucement son dos, la gardant contre lui, regardant la fumée se dégageant de la tasse s’évaporer petit à petit. Il cherchait quelque chose à dire, quelque chose de sensé à dire, mais il restait comme deux ronds de flanc devant ses larmes. Des larmes de bonheur ? Peut-être que oui, surtout que plus il réfléchissait et plus il se rendait compte que même lui ne parlait jamais ainsi. Il trouvait un moyen, soit il la faisait enrager, soit il lui faisait penser à autre chose, et pas au sexe, pour l’instant, il ne disait rien, mais elle venait de lui broyer les poumons, ou presque.

« Tu sais Crystal, Tu as eut beau me planter, je suis toujours en vie, franchement pour une prime, tu aurait pu mieux faire, non, mais c’est vrai quoi, tu pense que je ne vérifie jamais mon travail ? Et puis le grand méchant loup, c’est moi ! » Disait-il en riant. Il avait toujours cette trace sur sa nuque, il avait toujours la marque, lui rappelant qu’il avait failli y passer et que c’était à cause de cela qu’il avait été en prison. Il fallait dire aussi que son passé dans l’armée n’avait pas été toujours des plus glorieux, une vraie tête brûlée, insubordonné, malgré le travail qui était excellent, et puis tentative de meurtre sur sa personne, ils étaient tous les deux bien là !

« Pour les enfants, nous verrons plus tard, d’accord ? Lorsque nous serons prêts, lorsque nous serons stable et puis, la stabilité c’est bien, mais l’amour c’est important aussi, j’en sais quelque chose bébé. En attendant, ton café refroidit, le mien m’appelle, mais je t’avoue que je suis bien comme cela avec toi. » Il avait décidé de parler franchement, uniquement lorsqu’ils seraient tous les deux. « J’aurais dû te le dire avant, mais dans le passé… Je sais que le tien n’est pas glorieux, le mien non plus, il valait mieux apprendre à se taire, à tout camoufler pour survivre. Je vais essayer de faire mieux d’accord ? » Il venait mettre son nez dans son cou, humant son odeur, hum, elle sentait comme le sable chaud, de la chaleur s’en échappait, son parfum était si bon, si ensorcelant.

« Tu compte faire quoi aujourd’hui bébé ? » Demandait-il doucement. Pour sa part, il allait rester à se reposer, il avait besoin de force, de vitalité et de se refaire une santé, mais si elle restait, il se disait que rester devant la télé tous les deux, leur changeraient un peu et peut-être que faire des choses simples pourraient les aider ? En fait, il se disait surtout qu’elle allait surement bosser, peut-être pas maintenant, mais ce soir, dans l’un de ces clubs où il l’avait retrouvé et ça, il n’aimait pas du tout. Il pouvait subvenir à leurs besoins sans qu’elle bosse à vie, mais il lui couperait sa liberté et il savait qu’elle ne le supporterait probablement pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Sam 29 Juin - 9:16

“Non non… Ca me touche simplement plus que je ne l’aurais pensé… merci” est-ce que c’était stupide de remercier quelqu’un parce qu’il vous aime? Je ne pense pas. De toute façon, ces paroles me firent du bien, malgré que mon corps semble envoyer des signes contraires. Mais ces larmes étaient tout simplement des signes du bonheur. Mes lèvres recherchaient à nouveau les siennes. J’avais du mal à m’imaginer qu’on était toujours les mêmes Marcus & Crystal d’il y a quelques années. Ceux qui se battaient sans cesse. Est-ce qu’on pouvait changer réellement ? je m’étais toujours dit que non… Car au fond je pense que si on pouvait sincèrement changé…. Ca m’effraie, car ca voudrait dire que même les pires monstres pouvaient avoir une âme et ca mettrait tout mon boulot de prime en question. Je riais doucement suite à ses paroles. J’aurais pu mieux faire ? je secouais la tête. « Non… A l’époque tu n’étais pas un loup… Et je ne tuais pas les humains. Ce n’était qu’un pure reflexe d’auto-protection… je n’ai jamais eu l’intention de te tuer.” J’avais voulu me protéger et à l’époque j’avais peur de lui, de ses coups, de ses colères…. Je n’étais pas aussi entrainé qu’aujourd’hui. Mes doigts glissaient doucement sur sa cicatrice alors qu’il parlait d’enfants. Je ne pense pas que je serais un jour prêt à être mère. Je ne me voyais pas comme mère. Solitaire et pourtant tellement dépendante des autres…. Comment est-ce que je pourrais être l’exemple de quelqu’un ? L’amour était important, j’hochais positivement la tête sans rien dire. C’est vrai, l’amour était important. On avait essayé tous les deux de nier ce détail de la vie, et ca nous avait pas été quelque chose de favorable. On veut se protéger de l’amour de peur de se blesser… Au fond ca ne sert à rien, car en s’isolant on finit par se blesser encore plus. Mon regard s’attardait sur ma tasse de café. « Une tasse de café peut attendre….un tel moment entre nous c’est rare. » Je voulais rester dans ses bras, j’aurais bien pu rester dans ce lit toute la journée. Ne pas me lever, ne pas trop m’avancer dans le vrai monde. Je voulais m’isoler avec lui et tout oublier.

Faire mieux… « Evite de me mentir pour me protéger, c’est tout ce que je te demande… pour le reste on verra bien. » Je l’embrassais tendrement avant de me filer d’entre ses bras musclés et de me lever. Ma main glissait doucement sur sa joue. « Reste dans le lit, je vais chercher ton café, mon amour. » Je disparaissais dans la cuisine et quelques instants plus tard je revenais avec une tasse chaude que je lui tendis avant de prendre ma tasse à moitié froide dans mes mains et me mit sur le bord du lit. « Je ne sais pas. Peut-être que je commencerais à déballer mes affaires et m’installer vraiment. » Oui pour le moment je n’avais fait que de mettre mes armes en dessous du lit et de sortir de temps en temps des vêtements de ma valise. Mais je ne m’étais pas vraiment installé ici. Je n’avais jamais eu l’intention de rester… jusqu’à aujourd’hui. J’avalais une gorgée de mon café, mais froid ce n’était pas très bon. Je finis par mettre la tasse de côté et de me remettre dans le lit près de lui. Ma main glissait sur son torse. « Ou je pourrais rester encore quelques heures dans le lit… »

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 5 Juil - 7:04

C’était étrange, vraiment étrange de l’entendre lui dire mon amour, il ne se rappelait pas quand une femme lui avait dit, en fait, il avait beau chercher et il avait été considéré comme un bon coup, un tombeur, un dragueur, un baiseur également, mais amour ? C’était nouveau et cela lui changeait de beaucoup. Il se sentait moins oppressé, plus vivant même. Comment deux petits mots pouvaient changer un homme de cette manière ? Il la sentait plus qu’il ne la voyait revenir, ils avaient eut une vraie conversation, une de celle qu’ils n’avaient jamais pu avoir, trop égoïste l’un comme l’autre, n’ayant que l’envie d’assouvir leur propre pulsion. Maintenant, Marcus se rendait compte qu’il pouvait changer, s’il s’en donnait les moyens, ne pas lui mentir pour la protéger, cela serait un point à travailler, car il préférait de loin se taire, plutôt que de lui dire ce qu’il allait faire et la mettre en danger. C’était probablement ce point là qui allait poser problème dans leur couple… Oh couple, il s’en rendait compte maintenant qu’il ne les avait jamais vu de cette manière et tandis qu’il sentait la main de Crystal sur son torse, il avait un petit sourire qui se faisait voir sur son visage, il venait de comprendre beaucoup de choses en si peu de temps. Il but une longue gorgée de son café, chaud et noir comme il aimait, puis posait la tasse à coté de la sienne, laissant ses bras entourer la taille de Crystal. Il souriait toujours, laissant échapper un « Merci », avant de l’embrasser tendrement.

Ce baiser représentait beaucoup à ses yeux, il fermait les yeux en même temps qu’il se laissait imprégner par toutes les émotions qu’il ressentait en cet instant. Il laissait ses lèvres guider ce baiser, lentement, venant cueillir les lèvres de la jeune femme entre les siennes. Ses dents venaient mordre avec attention son inférieure, dérivant sur sa mâchoire, frottant sa barbe de quelques jours contre sa peau si délicate à ses yeux. L’une de ses mains remontait dans le dos de la prime, laissant ses doigts effleurer sa nuque si douce, lui basculant la tête en arrière pour venir déposer des baisers dans son cou. Picorant, remontant sur chaque centimètre carré de sa peau jusqu’à revenir sur ses lèvres. Il restait planté devant, laissant leurs souffles se mélanger, l’odeur du café était persistante entre eux et il trouvait cela très agréable. « Je t’aime » soufflait-il doucement contre ses lèvres. Son air était grave, parce qu’il prenait conscience que malgré le fait d’avoir peur de la perdre, il ne devait pas rejeter ce qu’il ressentait, il l’avait trop fait, trop souvent avec elle et cela l’avait détruit petit à petit.

D’accord, il avait fallu qu’il soit à l’article de la mort pour qu’elle se rende compte qu’elle tenait à lui, mais il était prêt à recommencer autant de fois qu’il le fallait pour pouvoir être ici, l’un en face de l’autre, sur ce lit, sans se sauter dessus. Marcus caressait du pouce sa joue, il aimerait la voir un peu plus remplumée, elle n’avait plus la peau sur les os, mais elle ne lui semblait pas encore très stable. Il venait reprendre son baiser là où il c’était arrêté, lentement, tendrement, savourant son gout fruité avec une petite pointe indéfinissable, mais qui donnait envie d’y re-gouter encore. Ses lèvres se faisaient douce, dégustant celle de Crystal tel un met raffiné et délicat, venant prendre l’une entre ses dents, puis l’autre, laissant sa langue aller à la recherche de cette autre bouche, la balayant pour mieux venir la reprendre, l’enrouler et se dérouler autour. Il sentait que son corps se réveillait, chassant la douleur de sa hanche peu remise, il s’en occuperait plus tard, pensait-il et attirait plus près la jeune femme jusqu’à ce qu’elle se retrouve sur ses genoux, puis ses cuisses.

« Voila qui est mieux… » Murmurait-il. « Je suis content que tu n’ais pas voulu me tuer à l’époque, j’étais… Enfin un monstre… » Continuait-il en glissant ses mains sous son haut, caressant son dos. « Je te promet d’essayer de ne pas te couver, mais tu me connais, je ne pourrais pas m’empêcher de me mettre entre toi et le danger que tu coures… » Marcus enfouissait son nez dans son cou, laissant sa langue courir de l’épaule à son oreille.
« Il va te falloir me dominer si tu veux plus que des caresses, parce que je ne suis pas sur de pouvoir faire un simple missionnaire…» Susurrait-il à son oreille en attrapant le lobe de l’oreille entre ses dents. Ses doigts malaxaient ses hanches, massant son dos pour la basculer contre lui. Il ne la forcerait pas à plus qu’elle ne lui donnerait.
« Je pense que tes affaires vont attendre un peu, tu ne crois pas?» lui demandait-il en souriant. Il adorait la toucher, la respirer, la garder contre lui. Il pourrait rester des heures ainsi à la caresser, prendre soin d’elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Sam 6 Juil - 9:54

Profitant de chaque contact, je fermais les yeux. C’était agréable, le désir commençait à naitre et je profitais pleinement de chaque geste de tendresse et d’amour dont il me faisait preuve. J’en avais besoin, mais je ne m’en étais jamais rendu compte. Je ne me suis jamais réellement sentie aimé et là, pour la première fois je me sentis vraiment aimé. Mon regard encré dans le sien lorsqu’il murmurait qu’il m’aimait, j’observais son regard. Je connaissais Marcus assez longtemps pour savoir quand il était sincère et quand il disait des mots en l’air. Ici il était sincère, cela s’entendait dans sa voix et je le voyais dans son regard. Un doux sourire s’affichait sur mes lèvres, alors que ma main caressait doucement sa joue. « Moi aussi. » Oui, je l’aimais. A ma façon, et je ne le montrais pas souvent, même très rarement mais je tenais à lui et je l’aimais. Sinon je ne pense pas que je serais ici après tout ce qu’on avait vécu ensemble et ce que j’avais enduré à cause de lui. J’ai toujours eu une mauvaise tendance à choisir les mauvais hommes, mais Marcus était capable de montrer un nouveau visage, une facette que je n’avais jamais vu au paravent et ca m’intriguait, ca me fascinait et cela m’attirait, car j’aimais ce côté doux aimant et attentionné. J’écoutais à moitié ses mots, les yeux fermés, je profitais de sentir ses mains sur mon corps, son souffle dans ma nuque et sa langue qui me rendait doucement fiévreuse. « Mmm » oui oui je sais qu’il avait tendance à vouloir me protéger. C’était probablement quelque chose de logique, d’instinct. Et je ferais surement la même chose si un danger se présentait mais je ne voulais pas de mensonges. Je n’aime pas rester dans l’ignorance et le noir. Et surtout quand un mensonge est dévoilé ca fait mal et on se sent trahit. Et je ne supportais pas la trahison, ca nous replonge dans le sentiment d’être seule… la solitude et je ne supportais pas un tel sentiment.

Un petit sourire s’affichait en écoutant ses paroles. « oh tu sais bien que le missionnaire n’est pas ma position favorite. » je lui envoyait un petit sourire malicieuse avant de glisser mes mains sur son torse musclé, chaud mais encore avec des séquelles de sa bagarre. Notre vie sexuelle à deux s’étaient rarement arrêtés en position du missionnaire et avait souvent été très tumultueuse. Mais avant d’aller plus loin, je voulais quand même être sure que c’était une bonne idée, pour lui, vu son état. J’arrêtais nettes mes gestes. « C’est une bonne idée ? Enfin… tu ne risques pas de souffrir ou … » Même si je prendrais les choses en main, ce qui ne me dérangeais pas, je voulais être sure que cela lui convenait physiquement et qu’il n’allait pas en souffrir. Le médecin…Enfin vétérinaire avait dit repos…et je n’étais pas sure qu’elle aurait été d’accord à ce qu’on reprenne de si tôt de service. Attendant une réponse de sa part, ma langue ne tardait pas à créer des petits cercles sur son torse.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 10 Juil - 7:41


Marcus se sentait bien, plus de noir à l’horizon, juste une belle lumière éclatante pour eux deux, voila ce qu’il voyait. Il y avait de l’espoir, un mot qui n’avait plus jamais fait son apparition dans son esprit depuis le jour où il avait vu son père ramener des femmes différentes chaque soir, ou presque, depuis que sa mère était morte. Les souvenirs refluaient de plus en plus et il préférait de loin penser à autre chose. Pas à leur avenir commun, pas maintenant, pas aux enfants qu’ils pourraient peut-être avoir un jour, pas à tout leur passé, mais juste là, à cet instant présent qui faisait qu’ils se dévoilaient l’un l’autre. La peur de se perdre, la peur de la perdre également trottait dans sa tête, mais non, il comptait faire son maximum pour qu’elle soit heureuse.

Le missionnaire, était à peu près la seule position qu’ils avaient dû faire une seule fois, trop soumise à son gout, pas assez bien dans le sens où oui, cela lui avait donné du plaisir, mais il n’était pas un adepte des positions dites simples. Il profitait de ses mains sur son torse, de sa bouche qui venait s’amuser dessus, comment pouvait-il lui refuser ça ? Comment pouvait-il lui refuser quoi que se soit ? La tendresse imprégnait les gestes de l’un comme de l’autre, il arrivait à se contrôler facilement, le loup était endormi aidant du mieux qu’il pouvait à se remettre de ses blessures. C’était plus facile, elle était plus tendre, plus douce, il n’y avait pas de demandes bestiales de l’un comme de l’autre, juste ce besoin de se sentir aimé ? Il ne comptait pas lui mentir, il ne comptait pas non plus la faire souffrir, parfois des choix sont faits pour faire souffrir quelqu’un, sans qu’on le veuille, mais il y ferait attention. Sa fragilité l’avait ému, plus qu’il ne l’aurait cru et c’était cette fragilité qu’il recherchait encore en elle, avoir envie de l’avoir à lui, elle était à lui, son instinct de possession avait grandi en même temps qu’il lui avait dit oui : l’un à l’autre, jusqu’à ce que la mort les sépares. Il glissait ses doigts dans ses cheveux, lui massant le cuir chevelu, faisant en sorte que ses lèvres frôlent les siennes d’un souffle, le regard complètement perdu dans le sien.

« Souffrir? » Il avait un petite sourire en coin, CE sourire qui en faisait craquer plus d’une femme lorsqu’il le sortait de sa poche. « Je ne pense pas du tout souffrir dans peu de temps, à moins que tu en soit devenue une adepte du masochisme ?» Continuait-il en effleurant toujours ses lèvres des siennes. « Je sais que cela peux être violent parfois, mais je me disais que nous pourrions prendre notre temps, nous redécouvrir bébé… » Murmurait-il. Ses doigts ne cessaient de venir s’enfouir plus profondément contre son crane, la berçant lentement. Il venait cueillir ses lèvres tendrement, tremblant même un peu en sentant qu’elle s’ouvrait comme une fleur. Son tee-shirt enlevé, il laissait l’un de ses bras sur le coté, lui évitant ainsi de voir la chair encore meurtrie, elle n’avait pas besoin de voir ce spectacle et puis cela le tiraillait, enfin, s’il ne bougeait pas de trop, ce dont il comptait compenser autrement.

Il souriait toujours, contre ses lèvres, la faisant s’asseoir sur lui, lui faisant sentir qu’il avait très envie d’elle et rien ne pourrait l’arrêter en si bon chemin du plaisir attendu. Marcus relâchait ses lèvres, pour continuer à l’embrasser sur sa mâchoire, son cou, venant le lécher lentement, prenant son temps pour attendrir sa peau, l’encerclant de ses bras musclés. Il soufflait dans son cou, un souffle chaud, légèrement erratique sur les bords, ses doigts glissant, effleurant la peau de son dos. « Même un tremblement de terre ne pourrait pas me faire sortir de ce lit bébé. » Finissait-il en soulevant son haut, posant ses lèvres sur la chair juste entre ses deux seins. C’était si chaud, si tendre, qu’il remontait sa bouche, goutant chaque parcelle de sa peau, venant prendre ses épaules avec ses mains en passant par son dos, la cambrant contre lui. Même s’il souffrait un peu, il comptait bien lui donner du plaisir, des retrouvailles jouissifs, ce qui le fit sourire contre sa peau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mer 10 Juil - 10:45

Je souris attendri et charmée. « Non, j’ai assez de violence dans ma vie pour en être à ce point accro. » Non pas de ca pour moi. J’avais pas mal de fantasmes dans ma tête mais souffrir en couchant avec une personne n’en faisait pas parti. Redécouvrir était une bonne chose, prendre notre temps et surtout pas de violence cette fois-ci. Même si cela ne m’avait jamais gêné au paravent, que je m’avais même souvent laissé aller dans mes pulsions et mes désirs ardents et sexuels… Mon esprit commençait doucement à me rappeler la dernière fois que Marcus et moi avions été intimes. La table de la cuisine devait encore avoir les marques…Mon regard s’assombrit pendant quelques instants. Ce jour-là avait été différent, car cela n’avait pas été un homme violent avec qui je couchais… Ca avait été bien pire que ca. La bête avait prit le dessus sur lui et peut-être aussi encouragé par la violence du Marcus de cet époque… cette union avait été forcé, contre mon envie et même pénible pour moi. Je ne pus empêcher les images à revenir en tête. Et si cela se reproduisait à nouveau ? Je connaissais la nature lycane, je savais qu’il était dangereux de vivre avec un, que la maitrise n’est pas facile. Et peut-être que pour une fois cela ne fut pas mon esprit qui me mit en garde, mais plutôt mon corps. Mon corps qui avait souffert de la dernière séance intime. Je ne devais pas y penser… Je ne devais pas penser au passé… c’était le passé. Marcus n’était remplit que de douceur et d’amour. Je ne voyais plus de trace du lycan. *Pour l’instant.* Oh toi la ferme. Tu ne m’as pas aidé avec Lucas alors ne viens pas mettre maintenant ton grain de sel dans cette relation…. Je détestais quand cette petite voix qu’on nommait conscience se mit à parler. Mes mains glissaient, légèrement hésitantes sur le torse de Marcus pour finalement se débarrasser de son short. Je devais oublier notre dernière partie de jambes en l’air forcé. Me remettre en scelle avec lui. Effacer le passé. Mon corps était hésitant, mais finalement aidé par les caresses et la douceur de ses baisers, je finis par fermer les yeux et par laisser mon corps doucement aller dans la confiance d’un tel acte.

Mes mains, douce douces, et blanches, passent sous ses bras pour venir se plaquer tout contre son torse. Le faisant un peu plus mien. Nos yeux se croisent, le temps de quelques secondes je m’y noie alors que je sens la passion remonter de mes entrailles, de mon ventre, réchauffant les moindres centimètres carrés de ma peau diaphane et désormais brulante. Oui, y avait pas de violence. C’était étrange mais la passion avait laissé place pour la douceur et l’amour. Ca changeait, mais c’était ce dont j’avais besoin. Et surtout les images du passé s’effacent doucement. C’était un nouveau Marcus et une nouvelle Crystal. Je voulais y croire, même si cela ne serait qu’une illusion, pour le moment je voulais y croire. Dans l'océan de ses yeux, je peux discerner la flamme de mon désir se refléter dans les pupilles de cet homme que je souhaite enchainer à mon corps. Et c'est à regret que je le sens s'arracher à la douceur de mes lèvres humides pour venir se poser sur ma peau satinée de mon cou. Je penche la tête pour mieux laisser champs à cette pluie de baisers qui ne font qu'affoler le rythme désordonné de ma respiration fiévreuse. Je sentais que tout comme moi, son désir grandissait avec les secondes. Je souris doucement en entendant ces paroles. « Le contraire m’aurait surprit. » Oh oui si à la moindre petite sonnerie à la porte il se levait pour ouvrir, je risquais de fortement être déçue et blessée dans mon ego. Je soulevais volontairement mes bras afin de l’aider plus facilement à enlever mon haut. Mon cœur battait plus fort dans ma poitrine et je sentis que ma peau sous le contact des lèvres de Marcus tremblait légèrement d’excitation et de plaisir. La chaleur montait.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Jeu 11 Juil - 4:47


Elle frissonnait entre ses bras, serait-ce de la peur ou du plaisir ? Marcus ne voulait que du plaisir, mais il se rendait compte qu’au fur et à mesure qu’elle  se détendait, elle ne frissonnait plus, ou presque plus. Une révélation se fit au creux de son esprit, lui mettant un coup au cœur : Elle avait eut peur de lui durant ces premiers instants. Il ne disait rien, ne changeait pas ses gestes, allant très doucement, mais il ne pu faire que le rapprochement entre leur dernière fois où le loup avait prit le contrôle sur cette femme et qu’il avait mit du temps à comprendre qu’il l’avait violé. Il avait changé toute sa salle à manger, de longues griffes avaient été imprégnées sur le dessus et il avait imaginé durant un temps ce qu’il lui avait fait subir, depuis qu’il en avait mit une autre, il avait quelque peu oublié les événements. La douceur, la tendresse, il ne savait pas trop s’y prendre correctement, mais il prenait le temps, c’était ce qui importait, personne ne les attendait, oubliant tout en dehors d’eux deux, oubliant qu’elle c’était donné à un mort, ça il l’avait bien rejeté dans un coin de sa tête, histoire de passer un bon moment d’intimité.

« Chut, doucement bébé, je ne te ferais que du bien…  » ne put-il s’empêcher de murmurer contre sa gorge. Il ne se sentait pas fier et comptait bien lui prouver qu’il était différent, pas encore au point d’être un agneau et il ne le serait jamais, mais s’il arrivait à canaliser toute la violence en lui lorsqu’il était sous sa forme de loup, avec un peu de chance et du courage, il serait calme en tant qu’humain ? Hum, il n’y croyait pas beaucoup, mais pour le moment, il tremblait contre sa future femme, l’encerclant de ses bras pour la mettre dans une sorte de cocon protecteur. Il pouvait sentir sa poitrine se coller à son torse, les mains de la jeune femme dans son dos, il remontait de son cou à sa mâchoire, prenant le temps de déguster ses lèvres des siennes, lentement. Sa bouche s’entrouvrait, laissant un désir de venir taquiner sa langue de sa jumelle pour mieux approfondir ce baiser. Marcus avait l’impression d’en être à sa première fois, qui n’avait pas du tout été si parfaite comme en ce moment, il avait s’agit d’une fille de son école, baisé vulgairement dans les toilettes, lui permettant de n’être plus puceau. Il était bien pire que ce qu’il n’était devenu aujourd’hui et ce moment, là, maintenant, entre Crystal et lui, il le voulait comme une renaissance.

Gémissant doucement contre ses lèvres, il fermait les yeux, laissant ses émotions prendre le pas sur ce baiser, le rendant plus langoureux, plus sensuel, apprenant à écouter le corps de la jeune femme, il restait assis, la tenant contre lui dans un écrin de muscles chaud et vibrant de sensualité. Ses lèvres ne quittaient plus la peau de Crystal, prenant conscience que ses mains empoignaient son dos pour mieux la coller à lui. Glissant ses doigts le long de sa colonne vertébrale, il caressait ses reins, arrivant à son fessier, continuant son chemin vers l’arrière de ses cuisses, sentant la lisière de son short de nuit, souriant contre elle en descendant toujours jusqu’à ses genoux. « Tu es si douce… » Murmurait-il, laissant échapper une respiration plus rauque. Ses yeux se fonçaient légèrement, son envie de la retourner et de la prendre tel qu’était bien présente, mais il chassait bien vite cette image venue d’ailleurs et jouait à lui caresser l’arrière des cuisses, genoux et fesses, se rapprochant inexorablement de son intimité, sans jamais la toucher. Il la voulait chaude et brulante, affamée et en manque, afin de pouvoir la combler. Ses genoux remontaient derrière elle, la faisant s’asseoir sur sa virilité bien éveillée, sur ce point, elle pouvait le voir, le constater, le sentir, continuant ses effleurements sur sa peau. Ses doigts venaient dans ses cheveux, passant sur sa poitrine furtivement, caressant les pointes, juste le temps de poser la paume dessus, sentir la pointe se former pour glisser vers un autre endroit et encore un autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Jeu 11 Juil - 8:25

Je m’en voulais, je n’avais pas voulu qu’il découvre ma peur primitive. C’était stupide, je ne le repoussais pas, je m’ouvrais à lui. Alors il n’y avait aucune raison pour qu’il se montre violent. De plus il ne l’avait plus été depuis hier soir quand il avait été un loup et moi une prime. Mais je pense que si mon esprit était tout à fait prêt, mon corps lui agissait par instinct de protection. Et s’il y a bien une chose impossible à dissimuler ce sont les réactions du corps. Je fermais les yeux et mon nez s’enfouissait dans ses cheveux, déposant un baiser sur son crâne. « Je sais… Je sais. » Oui, je savais qu’il n’était pas violent, pas en ce moment. Je n’avais aucune raison d’avoir peur. Il semblait bien se contrôler, à ce point que j’oubliais même qu’il était un lycan. Mon corps lui, refusait d’oublier si vite. Mais avec les caresser et avec ma volonté de fer, mes défenses disparaissaient doucement. Et mon corps finit par se laisser aller et par se détendre. Je devais lui refaire confiance, même si ce n’était pas facile. Je le devais. Sinon rien de tout cela ne pourrait marcher. Et puis…Bien vite je me sentis bien dans ses bras musclés et virils. Je me sentis désiré mais plus encore, je me sentis aimé. Et c’était bien la première fois de toute mon existence que je me sentis aimé. Je fermais les yeux, répondit à chaque baiser. Mes doigts effleuraient son corps en chaleur et bien vite le monde n’avait plus d’importance. Tout ce qui comptait était le moment présent et ce sentiment d’amour. Ce sentiment qui m’avait été inconnu pendant si longtemps. Sentiment que je voulais garder dans mes mains, près de moi, je voulais l’enchainer à moi. Ma peau contre la sienne, je respirais profondément son odeur.

Je sentis son membre se durcir en dessous de mes cuisses alors que les mains de Marcus continuaient à caresser ma peau. Maintenant que je n’avais plus peur de lui, que je m’étais doucement lâché, le désir envahissait tout mon être. A ce point que je ne tardais pas à prendre moi-même les choses en main. Si j’attendais plus longtemps c’est moi qui allait le violer pour jouer autant avec ma patience. Ce n’était pas la première fois qu’on couchait ensemble. Pourtant j’avais l’impression que cela fut le cas. Peut-être parce que cette fois-ci on ne baissait pas mais on faisait réellement l’amour ? Ma respiration devenait plus profonde alors que je le laissais doucement glisser en moi, fermant les yeux, échappant un soupir de bonheur. Toutes mes pensées négatives avaient disparus, même la petite voix de ma conscience se tut. Mes doigts glissaient sur les siennes, les encerclant pour se refermer dans des poings. Ma langue glissait sur son cou, murmurant à son oreille. « Allonge-toi… laisse moi prendre le dessus. » On était tous les deux des personnes dominants, qui n’avait pas facile à laisser l’autre guider. Mais j’en avais envie et surtout je ne voulais pas qu’il se force pour me combler. J’étais sur le bon chemin. Mes lèvres allaient avidement chercher les siennes, alors qu’un de mes mains se posait sur sa joue.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 12 Juil - 9:13


Se laisser aller, il aimerait pouvoir le faire, mais son instinct l’empêchait de se laisser aller maintenant, il était un loup, un Lycan, violent et amer, mais c’était avant, pas si longtemps avant tout cela, mais avant, juste qu’il devait se soumettre et ce n’était pas évident. Ce n’était pas par la force, au contraire, c’était juste comme cela, avec le temps, la tendresse, il s’allongeait, la gardant contre lui en se retrouvant en dessous. Finalement ce n’était pas mal du tout, il pouvait sentir tout son petit corps contre le sien, ses mains pouvaient glisser sur son dos, le haut de ses cuisses, continuant de la toucher sans caresser son intimité, il était proche, mais en même temps pas assez. Et assez pour sentir sa chaleur culminer un peu plus entre ses cuisses. Il aimait la façon dont elle avait de se coller à lui, de le sentir, le respirer, comme lui faisait, pour la marquer de son odeur, elle s’en imprégnait un peu plus, mais la sentir le prendre totalement en elle, Marcus se sentait comblé et heureux.

Il ne bougeait pas, il n’y avait pas besoin vu comment son membre palpitait en elle, enserré de sa chaleur moite, Marcus sentait parfaitement son intimité se serrer sur lui tandis qu’il venait poser ses mains sur ses fesses pour les lui malaxer. Il souriait sans cesse, l’observant, sentant monter ce petit plaisir juste de la regarder prendre les rênes. C’était excitant pour lui de la voir prendre son plaisir, de le prendre, de s’occuper de lui et cela lui donnait l’envie de basculer ses reins pour mieux la pénétrer, ce qu’il fit lentement, se cambrant de manière à ressortir d’elle pour mieux balancer ses fesses et se renfoncer en elle, appuyant sur ses reins. « hmmm » fut à peut près la seule parole intelligible qu’il sortait d’entre ses dents tant la pression de l’antre de Crystal l’enserrait parfaitement. Il posait sa main sur la sienne, prenant son autre poignet et les passait derrière son cou, ainsi, il la sentait encore mieux contre lui, elle n’avait plus qu’à se laisser glisser de tout son long de sur lui. Puis, glissant ses mains sur ses hanches, il laissait des arabesques se dessiner à l’aide de ses doigts sur sa peau, la soulevant juste assez pour la relâcher et la sentir encore sur lui.

Dire que c’était bon était un euphémisme, mais c’était au-delà de tout cela. Il gardait les yeux ouverts pour voir son visage, pouvoir le caresser, sentir ses seins contre son torse, Marcus avait envie de se mettre sur le coté, de la prendre plus fortement, mais se serait la baiser et non l’aimer et puis il voulait du calme, connaitre l’amour doux et tendre comme en cet instant. Il pouvait sentir le plaisir monter plus lentement en lui, il n’était pas violent, loin de là, il était juste différent de ce qu’il pouvait ressentir avant. Ses gestes étaient emprunt de tant de douceur qu’il ne se reconnaissait plus, mais il évitait une chose : les mouvements de bassin lui faisait mal malgré tout et il dû s’arrêter de lui-même. Sa bouche ne s’arrêtait pas, venant embrasser tout les endroits qu’il pouvait toucher, lécher, avoir en sa possession. Il ne se sentait pas soumis, il pouvait la toucher partout ou presque et s’en donnait à cœur joie, sa peau contre la sienne, son odeur se mélangeant à la sienne, la marquant un peu plus, mordillant son cou tandis que ses mains la plaquait un peu plus contre lui. « Fais ce que tu veux de moi bébé. »Murmurait-il à son oreille. Il avait envie de la sentir, de la voir se faire plaisir et lui aussi par la même occasion !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Ven 12 Juil - 10:28

Ca fut avec un plaisir que je me laissais guider par mes sentiments, par mon envie. Mes mains dans les siennes, je m’allongeais sur son corps, mes seins caressaient doucement son torse alors que ma langue titillait la sienne. C’était la toute première fois qu’on utilisait tant de douceur dans nos gestes, ca me plaisait. J’aimais ce sentiment, c’était nouveau. Et c’était ca dont j’avais besoin. De changement, de nouveau. Un nouveau début et cela semblait plutôt bien marché. On semblait s’être retrouvé mais en mieux, mes doigts traçaient un chemin sur ce corps que je connaissais déjà par cœur. Alors que je fermais de temps à autre les yeux, profitant amplement de le sentir en moi, descendant de temps en temps un peu plus afin de le sentir plus profondément. J’ouvris doucement mes yeux et lui souris. Je l’aimais et j’étais bien ici, entre ses bras, dans son lit. J’espérais simplement que je n’allais pas sortir de cette relation en mille morceaux. Je mordillais doucement sa lèvre avant de plonger mon nez contre sa nuque. Inspirant son odeur, son parfum avant de me laisser aller dans cette douce chaleur qui m’envahissait.

Malgré que j’aime bien quand la passion consumait le corps et l’âme, je dois dire que toute cette tendresse me fit du bien. Je me sentis désiré mais surtout aimé et c’était ce dont j’avais justement eu besoin. Me sentir aimé. C’était ma première question que je lui avais posé avant de lui demander s’il voulait bien m’épouser. J’avais besoin de savoir que quelqu’un tenait à moi, que quelqu’un était prêt à me supporter et à m’aimer malgré tous mes défauts. Je trouvais le bonheur dans les draps de Marcus. Mon souffle se mêlait au sien. « Je t’aime Marcus. »*Mmm c’est beau… tu passes d’un tueur en série à un mercenaire…. C’est quoi le prochain, un psychopathe ?* Je n’écoutais même plus cette petite voix, je l’oubliais. Ca n’avait pas d’importance qui il était, ce qu’il était. J’avais moi-même traversé la frontière du mal depuis bien longtemps. Bien mal… je ne voyais plus trop la différence à cause de Lucas. Alors quand au métier de Marcus, je m’en foutais bien. Il tuait, je tuais… Je doute fort qu’il y avait une différence… Enfin il devait y en avoir une, mais je ne la voyais tout simplement plus. Je me relevais doucement, gardant un certain appuie en mettant mes mains à côté de mes jambes. Je voulais le chevaucher. Je voulais le sentir en moi, bien profond. Mon plaisir grandissait, mon cœur battait plus vite et je sentis la chaleur m’envahir de plus en plus, jusqu’à perdre la tête.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Marcus Lawson

More about me
Messages : 888
Localisation : Derrière toi!
Emploi/Etudes : Mercenaire
Age du Perso : 35 ans
Arrivé(e) le : 12/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
50/100  (50/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 16 Juil - 7:14

C’était nouveau pour lui, pas soudain parce qu’il avait prit conscience qu’il aimait quelqu’un, réellement, même si cela lui était arrivé très, très peu de fois, il ne l’avais quasiment jamais admit et s’être ouvert de cette manière, il souhaitait juste qu’elle ne le poignarde pas en plein cœur virtuellement, parce qu’autrement… Autrement, il ne voulait pas penser à tout cela et profitait de cet instant, si tendre, si doux, si communicatif, aucun des deux ne parlaient jamais beaucoup, pas de ça, pas de sentiment, juste de baise et de combats et encore, c’était plus moi vouloir toi et direction le premier meuble qui pouvait supporter leurs assauts. Marcus aimait beaucoup cette position, comme presque toutes les autres par ailleurs, mais il aimait la voir sur lui, venir s’empaler, monter, descendre, monter encore pour descendre un peu plus, il balançait les hanches vers son centre à chacune de ses descentes, l’emplissant un peu plus, sentant qu’elle était proche de la jouissance. Il se sentait serré, oui, il se sentait lubrifié aussi, c’était si bon de la voir se déhancher sur lui, ses seins bougeant en cadence en même temps, appelant à se faire attraper, malaxer, caresser.

Les doigts de Marcus glissaient sur ses cuisses, devant, derrière, remontant sur ses hanches, il les préférait un peu plus pleine, mais elle se remplumait, c’était un bon début et caressant son ventre, il continuait son ascension jusqu’à atteindre ses deux merveilles, laissant ses pouces titiller les tétons, empaumant la rondeur de sa poitrine dans chacune de ses mains, sentant cette chaleur, douce et impatiente d’exploser, menaçante. Il aimait son corps, si parfait et fragile à la fois, si tendre et dur parfois. Il la connaissait par cœur, enfin non, son corps il le connaissait, du bout des doigts, de la langue et de bien d’autre chose encore inavouable, il aimait à savoir qu’il la faisait frémir, trembler de plaisir comme en ce moment précis. Il aimait qu’elle le domine, même s’il était du genre à être le dominant, enfin pas que le genre, il était un dominant, de par son passé, sa vie, sa nature dorénavant. Descendant ses mains, il s’appuyait sur ses coudes pour se relever, bougeant des hanches pour mieux venir en elle, pour l’aider à mieux le sentir, même si lui était au bord du précipice, il tentait de garder le contrôle de son corps, sentant le plaisir l’effleurer pour ne plus le quitter.

« Crystal… » lâchait-il dans un soufflé, soufflé court qui ne laissait aucun soupçon sur ce qu’il ressentait, ce souffle qui le laissait Presque pantois, lui donnant envie de l’avoir encore plus court. Il s’aidait de ses coudes pour se redresser encore un peu, jusqu’à pouvoir s’asseoir, qu’il la laisse mener la danse, oui, mais il avait envie de l’aider à obtenir cet orgasme, à pouvoir crier son plaisir, l’expulser, le souffler, peu importe la manière dont elle l’aurait, mais il voulait être actif, plus qu’il ne l’était pour le moment. Il ne ressentait pas de douleur, pas plus que cela, seul le plaisir montait en flèche, son corps frémissait à chacun des mouvements de la jeune femme. Assis sous elle, il la laissait se guider, se mouvoir, glissant ses mains autour de sa taille pour mieux la garder contre lui. Sa bouche venait sous sa gorge, glissant lentement, très lentement sur sa peau pour atteindre ses mamelons excités. Marcus tremblait de plus en plus, il n’allait pas tenir très longtemps de cette manière, il avait trop envie de jouir. Ses doigts venaient fureter entre eux deux, passant son index sur le dessus de sa fente pour mieux atteindre ce petit morceau de chair gonflé, le masturbant entre deux doigts ce clitoris sentant son propre membre gonfler et se déverser en elle, ne pouvant se retenir de gronder de plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Crystal Anderson

More about me
Messages : 1388
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Serveuse
Age du Perso : 24 ans
Arrivé(e) le : 23/07/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Ouverts

MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus Mar 16 Juil - 7:46

Mes mains parcouraient son torse alors que le battement de mon coeur augmentait sa cadence à chaque coup de reins. Mes lèvres allaient l’embrasser langoureusement quand il soufflait mon prénom. Marcus connaissait mon corps par cœur, il savait parfaitement ce que j’aimais et comment il devait s’y prendre pour me faire grimper aux rideaux. On avait toujours été complémentaires dans le lit. Autant qu’on pouvait se battre en dehors, autant qu’on semblait être parfait ensemble quand il était question de notre couche. Je ne m’étais jamais plaint de lui, c’était un parfait amant. Même maintenant, avec toute cette douceur. Il me surprit car je n’aurais jamais cru qu’il en était capable. Mais il l’était et je sentis mon être s’en voler. Je n’avais plus peur de lui, je lui faisais confiance, entièrement. Essayer de ne pas exploser de passion était difficile, très difficile. Et surtout impossible. Marcus faisait tout pour que j’explose. Pour que chaque parcelle de mon corps s’imprime de son odeur. Il se redressait un peu plus et ma langue allait titiller ses lèvres, rien que pour y gouter. J’allais de plus en plus vite, ne le perdant pas une seule seconde des yeux. Ses lèvres sur ma gorge, sur mes épaules, je perdis pieds. Des légers gémissements sortaient de ma bouche, ce n’était que des murmures coupés par mes propres gestes qui augmentaient la cadence, qui le chevauchait de plus en plus.

Mais j’explosais quand il commençait à exciter de plus en plus mon clitoris. Je jouissais, de plus en plus. Je n’arrivais même pas à retenir mes cris. Encore… je le sentis venir en moi… mais moi j’en voulais encore… j’en voulais encore ;.. Jusqu’à ce qu’un raille suivit d’un soupir s’échappait de mes lèvres alors que je sentis tous mes muscles se serrer avant de se relâcher doucement. Je continuais encore quelques instants les mouvements. Mais satisfaite, et surtout épuisée, je ne tardais pas à me laisser aller contre lui. Il plaquait, je plaquais. La sueur, mais je m’en fichais. Je fermais les yeux, ma tête posé sur son torse, j’écoutais chaque battement de son cœur. Et j’avais même l’impression que nos deux cœurs battaient sur le même rythme, ce qui me fit sourire. J’aurais voulu dire un grand wow, mais pour l’instant je n’avais pas assez de souffle pour prononcer un seul mot. Je déposais un léger baiser sur son torse avant de glisser à côté de lui. Je ne voulais pas l’étouffer et surtout je ne voulais pas lui faire du mal. Je restais toujours sans voix, après tout ca. Ma main caressait doucement son torse, alors que mon cœur reprenait son rythme cardiaque normal.

_________________
Crystal Anderson

« I don’t want to run away but I can’t take it, I don’t understand. If I don’t need you then why does your name resound in my head? If you’re not for me then why does this distance maim my life?»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus

Revenir en haut Aller en bas
 

Won’t you give me hope tonight - Crystal & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Ireland :: Dublin :: Les habitations :: Loft de Marcus Lawson-
Sauter vers: