AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zone C — La Buvette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Devil's Inside

More about me
Messages : 1079
Arrivé(e) le : 23/07/2011


MessageSujet: Zone C — La Buvette Sam 15 Déc - 12:44


à la buvette


Dans tout concert et évènement de cette envergure il y a une buvette, et vous en profitez. Soft ou alcoolisé, il y a de tout ici. Venez faire une petite pause ici pour reposer vos jambes ... prenez des forces avant d'aller vous déhancher! A vous de voir!

Pas d'ordre de passage.

Amusez vous.


_________________
ne pas envoyer de MP à ce compte, je suis un PNJ, sauf indication contraire (ex. Awards)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coveryoureyes.forumotion.com

avatar

Lila E. Ford

More about me
Messages : 308
Localisation : hiding in the dark
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 03/03/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Sam 22 Déc - 7:58

Je souris doucement en entendant ses paroles. Il n’était pas si vieux que ça. D’ailleurs on avait à vrai dire que très peu de différence d’âge. Bien que lui avait une vie bien plus remplit que la mienne, il avait accompli beaucoup plus de choses que moi.. Il avait une fille… quelqu’un qui comptait sur lui… moi je me réalisais que je n’aurais jamais la chance d’avoir ça.

« Oh t’es pas si vieux que ca, hein ». »

Je lui fis un clin d’œil avant de rire à ses paroles. Note c’est vrai qu’il était difficile de comprendre les femmes. Il est rare qu’un homme puisse amplement nous satisfaire. On était une espèce très difficile.

« C’est pour cette raison qu’il n’y a que les femmes qui peuvent comprendre d’autres femmes. Et puis comme ci le mystère de cette incompréhension et le fait qu’on arrive à vous sortir le sang en dessous des ongles ne vous attire pas. »

Bon pas de drague, j’étais presque déçu. Je ne comprenais d’ailleurs pas trop pourquoi. J’avais Nathan et Kiran n’était qu’un simple ami… Je marchais vers la buvette quand il me parlait d’Andréa. Mais moi j’avais encore les pensées vers Nathan. Cela n’allait plus trop bien entre nous deux, et pas sure que venir avec quelqu’un d’autre allait améliorer les choses… Quoi que de toute manière je faisais ce que je voulais hein. Mais quand il parlait de rendez-vous galant il avait à nouveau toute mon attention. Tournant mon regard vers lui, assez surprise.

« Rendez-vous galant ? T’es conscient qu’à présent elle ne va plus vouloir te lâcher ? Et elle va vouloir savoir tous les détails quand tu rentreras ? »

Oui, rendez-vous galant ou pas. Ce n’était pas ça qui comptait. Même si je doute fort qu’Andréa allait le lâcher d’aussi vite. Boire ? Pfff, vu la foule et tous les cœurs battants, je dirais sans aucun doute quelque chose alcoolisée !

« Vodka coca »

Mon regard passait sur la foule. Je n’étais plus venue dans une telle foule depuis ma mort. Et je dois avouer que cela m’effrayait beaucoup. J’acceptais le verre qu’il m’offrait avant de reposer mon regard sur la foule.

« T’es fan du groupe ou t’avais juste envie de sortir ? »

Je retournais mon attention sur Kiran. Ce n’était pas si facile de rester concentré sur une seule chose alors que je pouvais capter les conversations de pas mal de gens dans cette foule. Cependant Kiran arrivait, pour une raison qui m’échappait encore complétement attirer toute mon attention.

« J’espère au moins que tu sais danser ? Car je compte bien te relâcher que quand tu n’auras plus de pieds. »

Je souriais doucement. Bah oui, c’est lui qui m’a inventé et il aurait du savoir que les femmes aiment danser et s’amuser. De plus depuis ma transformation j’avais beaucoup plus d’endurance, alors je le plaignais déjà. Je pris une gorgée de ma vodka coca.

« Au fait tu ne m’as pas dis… Ca s’est terminé comment pour la sorcière ? »

Bah oui, je lui avais donné des informations, alors logique que j’avais conclu qu’il était sur la piste d’une sorcière, même si il avait par la suite expliqué qu’il faisait surtout des recherches. Tant mieux, car moi quand on parle de sorcière je devais penser à Ruby. Et j’aimais bien Ruby, je comptais bien la protéger des chasseurs. Bien que je doute que Kiran est aussi assoiffé de sang pour s’en prendre à Ruby. M’enfin… je m’avais moi-même attaqué à des sorciers dans le passé alors au fond cela ne voulait rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kiran Louis Blackburn

More about me
Messages : 926
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Prime
Age du Perso : 29 Ans
Arrivé(e) le : 07/03/2012


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Ven 4 Jan - 4:10

A la buvette


Pourquoi est ce que je me sentais aussi gêné. J’en avais vu des filles. J’étais sorti avec plusieurs, j’avais été à des concerts. Peut être que la présence de Lila dans l’équation était ce qui me perturbait. Il faut croire. Peut être parce que je ne l’avais jamais vue comme une femme séduisible. Séduisible hein attention pas séduisante. Lila avait toujours été séduisante. Mais je n’avais jamais pensé à la séduire. D’ailleurs même là en vous le disant ça me semble impossible. C’était juste … bizarre. Je l’appréciais. Peut être un peu trop. Peut être pas assez. Peut être … bon sang avec des peut être on peut refaire le monde Kiran … elle te plait, avoue le ! Non je ne pourrais jamais ! Pourquoi. Peut être parce que je la vois encore comme cette fille de prime. Peut être parce que je la vois comme une vampire. Arrête avec tes peut-être là on en a marre. Tais toi ça vaudra mieux !

« Oh pas si vieux. Pas si vieux, tout est une question de principe. Sûr que pour certain de tes amis ça ne serait pas le cas. Mais … » je me mis doucement à rire « pour Andréa je suis carrément un vieux crouton. Et j’avoue que parfois … pour moi aussi. » c’était pas vraiment faux je n’étais pas vraiment à la page des jeunes avec leurs tablettes tactiles et autres choses dans le genre. Mais bon au moins ça faisait rire ma fille. Et Lila aussi on dirait.

« Les femmes sont vraiment trop compliquées à comprendre. Mais … soyons honnête. Sans elles on ne serait rien du tout ! je l’avoue fort volontiers. » je souriais doucement j’devais avoir un peu l’air niais quand même je pense. Je me sentais moi même légèrement niais là a sourire à tout ce qu’elle me disait. Bon sang Kiran on dirait un écolier à un rendez vous galant. D’ailleurs … je baissais les yeux oui Andréa allait rien lâcher avant de savoir tout. « Oui je sais elle est aussi bornée que moi … » elle voudrait savoir tout, c’était certain. « Je ne lui mentirai pas. J’aurais passé une bonne soirée avec une personne charmante et agréable. Ce qui va être le cas. C’est tout. » je lui adressais un clin d’œil alors que nous arrivions au bar.

Elle commandait une Vodka Coca et d’un geste de la main je demandais la même chose qu’elle. Une femme qui avait de la poigne. C’était bien ça. Je souriais doucement. Est ce que j’étais fan du groupe. Oh non pas vraiment. Bien sur comme tout le monde j’en avais entendu parler. Mais je n’étais pas vraiment fan du groupe non. C’était de la bonne musique c’est déjà ça. Et en plus c’était pour la bonne cause. « Oh non j’avais surtout envie de passer un petit peu de temps avec toi. » je souris. Danser, oula bon sang ça faisait un moment que je n’avais plus dansé mais oui j’aimais bien ça. « Danser est un bien grand mot. Je me débrouille disons. Mes partenaires de danses n’ont jamais eu à se plaindre. Du moins elles ne l’ont jamais fait. » je riais doucement. « Mais oui oui. Je danserai avec toi ! Sans problèmes. »

Je souriais mais sa question suivante le dissipa. Ce qui s’était passé pour mon amie sorcière. Je soupirais doucement repensant à ce soir ou Haileen était partie. Je baissais la tête piteusement. « Je n’ai pas été en mesure de l’aider … il s’est passé beaucoup de chose. Sa mère est morte. Et plutôt que rester avec moi elle a choisi de rester avec … un vampire qui semble t’il a sa garde. » je soupirais, je ne l’acceptais toujours pas non. J’aimais Haileen comme une fille. Elle avait toujours été la pour Andy et pour moi. Et la savoir avec cette immonde créature. « Mais je ne désespère pas. Je vais demander sa garde. » au fond je savais bien que c’était impossible ; mais mon égo m’empêchait de penser autrement.





_________________

Guilt consumes you like a match. Your death was the spark it needed. And now I can feel this fire burning my soul. Burning everything. Rest in Peace Alexandra. I'll take care of Haileen, I promise. Sincerely. Your Friend


absente du 22 au 25
festival de musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lila E. Ford

More about me
Messages : 308
Localisation : hiding in the dark
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 03/03/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Ven 4 Jan - 11:11

Kiran vieux? Ah bah non, je secouais la tête. Il exagérait, c’est vrai qu’il avait une fille et que niveau jeunesse il ne devait peut-être pas suivre beaucoup. Mais vieux ? Ah non, il avait encore beaucoup d’années devant lui avant de pouvoir s’appeler un vieux crouton, pour ainsi reprendre ses paroles. Secouant la tête tout en souriant.

« Tu exagères, tu n’es pas un vieux crouton. Et si tu as cette impression de toi-même c’est parce que tu ne prends pas le temps pour t’éclater. Mais aujourd’hui ca va changer. Je vais te réapprendre à t’amuser. »

Je lui fis un clin d’œil avant d’écouter la suite de ses paroles sur Andréa. Bonne soirée avec une personne charmante et agréable. Je souris de plus belle.

« Pour la compagnie je suis toute à fait d’accord. Pour la soirée, seule l’avenir nous le dira, bien que je dois avoué que tout se présente à la perfection. »

Je souris et levait mon verre avant de dire.

« A cette soirée. »

Après ce toast nous ne tardons pas de parler de la danse je souris doucement.

« Tant que tu ne marches pas sur mes pieds, je ne te critiquerais pas, Casanova. »

Je demandais comment allait la sorcière pour laquelle Kiran m’avait appelé et aussi tôt je remarquais son sourire retomber, j’arquais un sourcil. Pas bon signe ca. Par contre quand il me disait qu’elle avait un tuteur vampire je cru m’étouffer dans mon verre, encore une chance que j’étais déjà morte ! Bien que mon avis sur les vampires avaient beaucoup changé depuis j’en étais moi-même devenue une… Je dois quand même dire qu’un vampire qui a la garde d’une humaine… enfin sorcière… Ca fait fort. Est-ce un Reynard ? Je l’espère bien… Sinon je ne voyais pas cette sorcière faire long feu. Montrant légèrement mon tatouage, tout en faisant attention que les gens près de nous ne le remarquait pas.

« Avec le même tatouage ? »

Peut-être que je connaissais le vampire en question ? Si c’était un Reynard, Kiran n’avait pas à s’inquiéter, je ne connaissais pas tous les membres du clan, mais je savais les objectives et la morale des Reynards, ils n’allaient pas faire du mal aux humains. Et un Reynard qui prend la garde d’une humaine sur lui doit être quelqu’un de bien. Je ne réagissais pas quand Kiran disait demander la garde. De un parce qu’il faisait qu’il voulait et de deux je ne m’y connaissais pas du tout en matière de droit. Et que depuis peu mon avis sur les sorcières avait beaucoup changés, surtout à cause de Ruby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kiran Louis Blackburn

More about me
Messages : 926
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Prime
Age du Perso : 29 Ans
Arrivé(e) le : 07/03/2012


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Sam 5 Jan - 16:51

A la buvette


Je souriais largement. Non je n’étais pas vraiment vieux, mais je n’étais plus vraiment tout jeune non plus. Mais bon ça … on n’y eut rien. Elle disait que je ne prenais pas le temps de m’éclater. Ni assez de temps pour moi somme toutes. Je savais bien qu’elle avait raison, mais je n’avais jamais pris de temps pour moi. J’étais journaliste donc je donnais les informations aux autres. J’étais prime donc je chassais les vampires. J’étais père donc je protégeais ma fille. Je n’avais aucun moyen de m’ajouter moi même à l’équation. Non nulle part en ce moment. Et puis avec l’histoire avec Haileen ça serait encore moins possible !

« Peut être bien que tu as raison. Mais avec … tout ce qui se passe, j’ai pas vraiment le temps de prendre le temps de m’amuser. » sauf ce soir. Je souriais elle allait me réapprendre à m’amuser. J’arquais un sourcil plus qu’amusé. « Ah oui me réapprendre à m’amuser. C’est une promesse. Tu paries combien !? » demandais-je en riant doucement mais de bon cœur.

Andréa et ses questions oui bah … si c’était pas ça ça serait d’autres questions. Genre … « Et Lexy elle devient quoi » ou bien « mais pourquoi tu te cases pas papa ». bientôt elle va me dire qu’elle a peur que je finisse père célibataire. Qu’elle va vouloir vivre seule et me laisser, moi son père seul comme une vieille chaussette ! je le tolèrerai difficilement, mais … ça devrait bien arriver un jour ou l’autre !« Bien sûr que tout se présente à la perfectoin ! Je suis la ! » dis-je en bombant le torse. Que ça faisait du bien de se lâcher et de dire un petit peu n’importe quoi. Relâcher la pression. « A cette soirée, et … à nous deux! » dis-je en trinquant avec elle.

Rapidement ce fut la danse qui arrivait sur le tapis, oui je ne me débrouillais pas mal, enfin je pense. Ah ouf si je lui marche pas sur les pieds. Bon peut être que j’écraserai d’autres pieds, mais on s’en tape tant que c’est pas les siens ! « Ca ira alors ! » dis-je en souriant de toutes mes dents.

Mais l’ambiance légère fut rapidement pervertie par la question sur Haileen. Elle ne pouvait pas deviner hein. Et vu son honnêteté et les renseignements qu’elle m’avait fourni je pouvais bien lui dire la vérité. Je le lui devais même. Je lui racontais donc ces choses. Ce qui s’était passé. Je fus surpris qu’elle me montre son tatouage. Il ressemblait à celui d’Anais. J’eus un mouvement de recul. Non non, c’est pas Anais, c’est Lila. Elle … elle ne t’a jamais menti. Elle t’a jamais rien caché … je soupirais. « Il avait un tatouage, même deux oui. Mais ce n’était pas celui la. Je crois qu’il avait un tatouage … celte mais je ne suis pas bien certain. L’autre … c’était un serpent je crois. Mais celui qu’il a montré à Haileen … celui qui l’a poussée à accepter de partir avec lui … c’est l’autre, le … celte, le symbole qu’elle a elle aussi … » je n’avais pas tout suivi à ce moment. Et je n’avais pas non plus eu la force de chercher plus loin … je la regardais « Tu le connais ? » je priais de toutes mes forces pour que ça ne soit pas le cas. Ou en fait non pour que ça soit le cas, peut être ainsi qu’il était gentil, mais … j’en doutais vu son comportement arrogant et suffisant. Mais je ne connaissais pas les fréquentations de Lila depuis qu’elle était vampire …



_________________

Guilt consumes you like a match. Your death was the spark it needed. And now I can feel this fire burning my soul. Burning everything. Rest in Peace Alexandra. I'll take care of Haileen, I promise. Sincerely. Your Friend


absente du 22 au 25
festival de musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lila E. Ford

More about me
Messages : 308
Localisation : hiding in the dark
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 03/03/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Dim 6 Jan - 1:56

Levant le verre je répétais les quelques mots. A nous. Je souris. Oui, à nous. J’étais heureuse de le retrouver. Au moins quelqu’un de mon ancienne vie qui ne me voyait pas comme un monstre. Bon il l’avait fait.. Au tout début, mais c’était une réaction naturelle pour un prime. Et ce qui comptait c’était le moment présent. Je l’avais assuré qu’il allait bien s’amuser avec moi. Oh oui, sans aucun doute. Par contre quand on parlait de la sorcière, qui m’était toujours inconnu je fus surprit d’entendre qu’elle était partie avec un vampire ? Amoureuse? J’espérais pour elle que non. Tomber amoureuse d’un vampire était la pire des choses qui pouvait arriver à un être humain. Y a trop de prix à payer quand on est avec un vampire. J’avais déjà fait les couts de ca. Mon regard s’attardait sur Kiran. D’ailleurs je ne devrais pas être si proche de lui. J’arquais un sourcil en le voyant reculer. Ce n’était qu’un tatouage, je n’allais lui faire aucun mal et comme je disais ce n’était qu’un simple tatouage qui au fond pour les humains ne signifiaient rien. Ce n’était que dans le monde vampirique que cela avait de l’importance.

« Qu’est-ce qu’il y a ? Ce n’est qu’un tatouage…. Ca ne mord pas. »

Je souris, essayant un peu de mettre de l’humour dans la réaction de Kiran même si je me demandais bien pourquoi son geste de recul. Enfin … Il finit par me parler de deux tatouages. Un truc celtique ? Ah non je ne connais pas. Déjà que les tatouages n’étaient pas vraiment mon rayon. Par contre quand il disait serpent je grimaçais. Servantes…La pire espèce de vampire et le clan le plus minable qu’il puisse exister. Mon cher créateur en faisait d’ailleurs parti. Si je connaissais un vampire Servantes avec un tatouage celte ? Je secouais la tête en signe de non, bien que j’y ajoutais.

« Ca ne me dis rien, mais tatouage celte c’est assez vaste… Tu ne connais pas son nom ? Ceci dit je connais le clan auquel il appartient. »^/b]

Et cela n’allait pas plaire du tout à Kiran. Je pris une gorgée de mon verre. Que devais-je lui dire ? Parler ouvertement des Servantes ne serais pas trahir le pacte ? Non tant que je ne les pointais pas du doigt, que je ne disais pas leur localisation et que je ne les piégeais pas je ne faisais rien de mal ? D’autant plus que c’est tout simplement un fait : Servantes égale méchants, Reynards gentils. Enfin… Si on voulait continuer à avoir une vue noire et blanc sur le monde vampirique.

[b] « Ton vampire appartient au clan de mon créateur… Et c’est le clan des stéréotypes des vampires comme tu l’as toujours pensé avant de recroiser ma route…. Les humains sont des poupées pour eux. »


Je n’aimais pas repenser à Lucas et à ma transformation, j’avais été très naïve de penser que Lucas aurait pu changer. Je pris une nouvelle gorgée de ma boisson, l’alcool était un certain réconfort quand on parle de choses pas très agréable.

« J’ignore pourquoi il veut être le tuteur d’une sorcière, mais ce n’est surement pas par bonté de cœur. C’est stupide de croire qu’un Servantes peut changer ou qu’il a un cœur… y a qu’à me voir. Je pensais pouvoir changer un vampire et lui donner mon cœur… Et voilà que je me retrouve avec l’éternité sur le dos. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kiran Louis Blackburn

More about me
Messages : 926
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Prime
Age du Perso : 29 Ans
Arrivé(e) le : 07/03/2012


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Dim 6 Jan - 6:26

A la buvette


Soirée agréable ça oui. C’était certain je n’en doutais pas le moins du monde. Et puis Lila était une charmante compagnie, je n’avais vraiment pas à me plaindre de ce côté la. Nous trinquions oui puisse cette soirée aussi agréable que ma compagne ce soir. Je bus une gorgée d’alcool pour me détendre un peu. Pas que je sois tendu, mais ça faisait du bien quoi.

La conversation virait bien vite aux sorciers et à ce soir maudit. Le soir de la mort d’Alexandra. Le soir de la tempête. Et en voyant le tatouage de Lila, plein de souvenirs me remontèrent à la surface. Si j’avais grace à Lila compris des choses pour moi ce tatouage restait un mystère. Seulment je me trompais, mon cerveau faisait une analogie des plus étranges et … là où Lila et les Reynards avaient des Renards, Anaïs elle avait eu un chat stylisé avec des flammes autour, mais n’écoutant que ma rage je n’y avais toujours vu que la même chose. Le même tatouage, et puis … Anaïs je l’avais toujours crue vampire, j’avais décimé des vampires avec ce tatouage justement à cause de ça. Mais maintenant que je le voyais sur le bras de Lila. Je doutais … « Qu’est ce qu’il y a ? ce n’est qu’un tatouage … ça ne mord pas ! » je déglutis difficilement puis prenant son bras dans ma main je l’approchais un peu plus de moi. Pour le voir mieux. « A … Anaïs avait le même … enfin … » je passais mon doigt sur un détail du tatouage. Un détail dont je ne me souvenais plus. « Enfin je l’ai toujours pensé … maintenant que je le vois de plus près … il me semble tellement différent … » pouvait elle comprendre que j’avais chassé en voyant ce tatouage. Ce tatouage que je pensais avoir reconnu … Je me sentais idiot à un point infini …

« Elle n’a vraiment jamais été vampire avant hein ? … ce n’était qu’une … coincidence … » me rendant compte de mon erreur, et de ma stupidité je me maudissais. « Ce que je peux être con ! » je lâchais son bras, j’avais même oublié que je le tenais entre mes mains. Heureusement nous parlions de nouveau d’Haileen. Enfin pas un sujet un peu moins glauque, mais un petit peu tout petit peu moins personnel. Elle ne voyait pas de quel tatouage je voulais parler. Oui normal tatouage celte comme elle le dit c’est vague. « Hm … je sais je n’ai .. j’ai … mon amie est morte ce soir là, je ne me souviens pas trop de ce qui s’est passé après. J’étais faible. Je n’ai pas pu la garder avec moi. Si tu savais comme je m’en veux ! » je baissais les yeux rouge de honte, c’est vrai j’était honteux, j’avais promis à Haileen de protéger sa mère et j’avais failli … Mais il semblerait qu’elle ait une révélation plus importante à me faire. Ce qui ne tarda pas. Un clan de vampires … clichés, stéréotypes, les méchants de l’histoire ceux dont on fait des cauchemar. Oh bon sang. J’en gardais la bouche grande ouverte. Haileen … avec ça ! Oh mon dieu qu’est ce que j’avais laissé faire. « Raison de plus pour l’attaquer en justice ! » et je comptais le faire. Je ne pouvais pas laisser Haileen dans un environnement pareil, et les paroles de Lila me confortaient là dedans. « Tout riche avocat qu’il soit cet imbécile d’Adam Hardigan ! » dis-je en soupirant. Tout d’un coup je m’étais souvenu de son nom sur le papier de testament faxé et signé de la main d’Alex. Et il avait mentionné qu’il était un riche avocat. Je n’aurais certainement aucune chance mais … je devais au moins essayer. Pour Alex. Pour … pour Haileen.

« Mais parlons d'autre chose. Je ne peux rien faire ce soir de toutes manières ... » je haussais les épaules et bus une nouvelle gorgée.



_________________

Guilt consumes you like a match. Your death was the spark it needed. And now I can feel this fire burning my soul. Burning everything. Rest in Peace Alexandra. I'll take care of Haileen, I promise. Sincerely. Your Friend


absente du 22 au 25
festival de musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lila E. Ford

More about me
Messages : 308
Localisation : hiding in the dark
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 03/03/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Dim 6 Jan - 7:28

Je l’observais en silence alors qu’il prit mon bras, j’arquais un sourcil. Je ne comprenais pas trop pourquoi il eut une telle réaction face à un tatouage. Anais avait le même ? Ca fut à mon tour d’être surpris. Elle avait été une Reynard ? Mais puis Kiran fit la remarque que ce n’était pas le même tatouage que cela y ressemblait… de loin.

« Ceux avec le même tatouage que moi, sont les vampires qui chassent des animaux ou qui boivent du sang humain venant de la clinique.. Bref ils ne tuent pas. »

En disant ca, j’espérais que Kiran allait faire attention à ne plus chasser des Reynards. Que voulez-vous les Reynards m’avaient beaucoup aidés alors c’était normale que je me sentais proche d’eux. Si je pouvais être ici avec Kiran, c’était bien parce qu’ils m’avaient aidés à me contrôler. Je n’étais plus la vampire assoiffé qui sautait dès qu’elle voyait une nuque. Quand il parlait d’Anais, je soupirais, mais ne dit rien. Oui, un vampire ne peut pas avoir d’enfant, pas avec un humain. Mais je ne voulais pas que Kiran replonge dans ses remords.

« T’as fait ce que tu pensais être bien, Kiran. Je suis sure qu’elle ne t’en veut pas…. Et puis rien ne te dis qu’elle n’aurait pas du devenir dangereuse… Certains vampires ne sont plus les mêmes personnes qu’avant. »

Changeant de sujet pour parler de la sorcière je fus très surprit et me dit que je devrais en parler à Raven, Rohan ou quelqu’un d’autre assez important. Un Servantes qui joue le tuteur d’une sorcière, ca cachait quoi ? Si la sorcière était toujours en vie…Chose que je n’osais pas dire à Kiran. Quand il parlait de son amie qui est mort ma main glissait dans la sienne et je la serais un peu.

« Je suis désolée… des… vampires ? »

J’osais à peine le demander. Depuis que j’étais devenue vampire je me ressentais responsable pour ma race. C’était un sentiment stupide, je sais bien. L’attaquer en justice ? En vampire ? Est-ce qu’il se rendait compte du temps et de l’argent que cela allait le couter ? Je secouais la tête.

« Ca sert à rien de mettre ton argent là dedans… Si un Servantes n’obtient pas ce qu’il veut, il l’attrape de force…. La loi humaine ne veut rien dire, ils n’obéissent qu’à leur matri. Pour le reste ils vont ce qu’ils veulent… »

Ca serait stupide de perdre un paquet d’argent pour rien. Puis tout à coup, il lâchait le nom. Adam ? Hardigan ? Je me souvenais vaguement de lui… est-ce qu’il n’avait pas été là au manoir ? Je me grattais légèrement la tête. C’était dur de me souvenir de cette soirée.

« Je pense déjà l’avoir rencontré… mais mes souvenirs sont flous. C’était pas pendant un très bon moment du coup j’ai du mal à me souvenir… Mais bon comme tu dis arrêtons de parler de vampires et de primes et si tu me montrais ton talent de danseur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Mer 9 Jan - 15:08

// ARRIVEE AU CONCERT -> ZONE C //

C'est bien ce que je craignais... Ca crie, ça hurle, ça chahute... Tout, pour moi, est signe de danger. Partout, je dois diriger mon regard. La peur me fait fixer le moindre atome en mouvement dans les airs. Je suis dans un environnement que je ne connais absolument pas, et que je suis vraiment loin de maîtriser... Est-ce que je vais m'en sortir, au moins ? Est-ce que cette foule grossissante n'aura pas, finalement, raison de moi ?
Non, je ne dois pas penser ce genre de choses... C'est ce qui me perdra à coups surs. Première chose à faire, trouver un point duquel je peux avoir une vue d'ensemble. Un point éloigné des braillards. La scène, même pas en rêve ; la foule, je ne suis pas prête... Il ne me reste qu'un lieu : La buvette... Avec cette peur qui me prend aux tripes, il sera difficile de rester sobre, et neutre surtout. Quoi qu'un petit verre ne me tuera pas... et une petite cigarette non plus.
Un regard à droite, un regard à gauche. Rien de spécial. Pour l'instant, il n'y a pas grand monde ici. Les gens préfèrent s'étouffer, les uns contre les autres, face aux rockers. Tant mieux, ça fait plus de place et de calme pour moi !
Je me tourne vers le barman :

_ Une peinte de bourbon, je vous prie.

Le meilleur. Celui que je préfère, en tous les cas. Je ne voudrais pas laisser croire que les autres ont des goûts que je pourrais considérer comme douteux. Je sors mon paquet de cigarettes de mon sac, sans oublier de regarder, une fois à droite, une fois à gauche, histoire de me rassurer sur le fait que nul ne me suit ou ne m'observe. Sans doute encore ma paranoïa qui reprend le dessus... Je le sais bien, au fond, même si j'aime dire que je n'apprécie tout simplement pas les regards des étrangers, histoire de me voiler un peu la face. Je retire une cigarette du paquet, me la colle au bec, et fouille dans ma poche. Etrange, il n'y est pas. Je cherche dans mes autres poches, et regarde dans mon sac. Aucune trace de mon briquet.
Finalement, je vais devoir me frotter à la populace plus tôt que je ne le souhaitais... Etre obligée de quémander du feu, alors que je n'aime déjà pas réellement parler aux gens... alors si c'est pour leur demander quelque chose, pensez donc ! Alors, soit... Je ne fumerai pas, pour le moment en tout cas. Je range la Vogue dans son paquet, aux côtés de ses semblables. Plus tard, mes petites. Plus tard...

Enfin, j'obtiens ma boisson. Je paye ma consommation, et entame mon verre. L'observation de la masse grouillante derrière moi, devra attendre l'alcoolisation de mon cerveau, encore glacé par la peur de l'étranger.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Connor Flanery

More about me
Messages : 328
Age du Perso : 23
Arrivé(e) le : 22/11/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont: Fermés

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Mer 9 Jan - 17:06

A cause des évènements de ces dernières semaines, Connor avait décidé qu'il lui valait mieux éviter les Bars pendant quelques temps. Mais lorsqu'il entendit parler du concert de Charité, il y vit une opportunité de pouvoir faire un peu la fête entouré de beaucoup de monde: l'endroit idéal pour passer inaperçu tout en s'amusant. Lorsqu'il arriva sur place, le concert avait déjà commencé depuis longtemps: tout le monde sautait partout, dansait, faisait du bruit. Connor se fraya un chemin à travers la foule et fit ce qu'il faisait toujours en arrivant à un concert: aller au bar. Il se fit bousculer par quelques personnes, mais cela ne le dérangeait pas: c'était dur à éviter, vu le monde. Il s'appuya quelques secondes sur le bar pour essayer d'obtenir l'attention du barman, mais il était occupé à servir une jeune fille. Personne d'autre n'était en vue de l'autre coté du bar. Mais Connor était de nature impatiente ce soir: il n'était pas sortit depuis 3 jours, et il voulait boire, s'amuser: tout de suite. Il attendit quelques secondes de plus, mais remarqua que la jeune fille venait de sortir une cigarette et qu'elle essayait de l'allumer. Il l'observa un moment, trouvant la situation amusante. Tout en souriant, il marcha jusqu'à elle et lui tendit son feu, sans pour autant l'allumer, car il avait quelque chose à proposer à la jeune inconnue:

- Si je peux me permettre de te demander une cigarette, on fait un troc?

Avec les quelques jours passés enfermé, il n'avait pas eu l'occasion de se racheter des cigarettes. Il n'avait pas fumé depuis quelques heures, mais cela lui paraissait une éternité... Il fit son plus beau sourire pour convaincre la demoiselle. Connor fumait un peu trop souvent, mais c'était un de ses seuls plaisirs dans la vie, et il ne comptait pas arrêter de si tôt. Alors c'était difficile de résister lorsqu'il voyait une cigarette pendre aux lèvres de quelqu'un... Surtout lorsqu'il n'en avait plus. Il en profita pour croiser le regard du Barman et pour lui commander deux bières. Oui, les deux, c'était pour lui. Mais tant qu'a faire, quitte a attendre pour commander, autant prendre de l'avance non? Il jeta un coup d'oeil aux autres personnes qui se trouvaient au bar: personne ne lui semblait familier, tout allait bien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Jeu 10 Jan - 5:07

Je stoppe tout mouvement. Certes, ce type face à moi est charmant, mais il y a trois soucis : le premier est qu'il s'est avancé trop rapidement vers moi, ce qui a souvent le don de me déstabiliser. Le second, est qu'il se permet des manières familières, qui sont du genre à me bloquer immédiatement... Du moins de façon psychologique.
Le troisième problème ne vient pas de lui. C'est moi qui ne l'ai pas vu ! Je croyais faire attention à tout ce qui se trouvait à portée de regard, et voici que je me retrouve désarçonnée par un homme qui me demande une cigarette... Ce qui signifie qu'il m'a vu sortir l'une d'entre elles de mon paquet, m'a observée chercher mon briquet et s'est décidé à venir me parler, ensuite.
Comment réagir ? Dois-je lui faire comprendre que je n'apprécie pas la façon directe qu'il a de s'adresser à moi ? Ou serait-il préférable de faire comme si de rien n'était ? Après tout, les gens pensent souvent que ceux qui sont sur leurs gardes ont quelque chose à cacher... or, c'est bien mon cas ! Et puis après tout, il ne m'a pas pointé un couteau sous la gorge, et ne me demande qu'une cigarette, en échange d'un feu que je recherchais, il y a seulement quelques instants.
Alors, j'opte pour la seconde solution. Ma frayeur disparaît doucement, cachée par mon calme apparent. J'arrive à feindre la sérénité, et je souris.

_ Oui, bien sur !

Immédiatement, je prends à nouveau mon paquet, le plus rapidement possible, pour qu'il y ait le moins de temps possible entre maintenant et le moment où le danger sera enfin écarté. Comment ça quel danger ? Celui de me retrouver face à un psychopathe !
Je trouve enfin l'objet de mes investigations, en sors deux diffuseurs de cancer et tend l'un des deux à l'étranger tutoyeux. Je tente un second sourire, mais les questions fusent dans ma tête. Pourquoi a-t-il attendu de me voir ranger le paquet dans mon sac pour venir à ma rencontre ? Me connait-il ? Pourquoi s'est-il permis d'affranchir les frontières de la bienséance, aussi brutalement ? Et puis, comment fume-t-on en compagnie d'un inconnu ? Attendre qu'il tende le briquet pour allumer notre cigarette, ou bien le laisser l'allumer lui-même ?
En attendant de savoir, je bois une large gorgée de mon nectar préféré, et me colle ma propre tige de tabac entre les lèvres. Je vois qu'il ne boit pas de mets aussi fins que les miens, mais qu'il recherche essentiellement le même résultat : un taux de fraicheur du cerveau plutôt incertain. C'est un bon point. Finalement, peut-être est-il aussi repoussé que moi par la foule et ses menaces. Finalement, pourquoi ne pas discuter avec un autre agoraphobe... Ca me ferait passer le temps ! Et d'une façon plutôt agréable, au vu de mon interlocuteur.

En espérant que mes neurones seront moins alertes, dans quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Kiran Louis Blackburn

More about me
Messages : 926
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Prime
Age du Perso : 29 Ans
Arrivé(e) le : 07/03/2012


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Jeu 10 Jan - 14:39

A la buvette


Je soupirais j’étais encore perdu avec ces histoires de vampires de clans et tout ça, je n’avais jamais été aussi … séparé. J’avais chassé les vampires avec des tatouages de renard. Donc … comme elle le disait j’avais tué des vampires « végétarien » ou du moins qui ne se nourrissent pas d’humains. Je ne savais pas quoi dire et à chaque mot je pâlissais, heureusement qu’on était dans la nuit et que ça ne se voyait pas trop. J’étais … une personne horrible, mais comment j’aurais pu savoir. J’avais été … aveugle. Aveuglé par la douleur, par la rage. Et bien qu’elle dise que j’avais fait ce que je pensais être bien cela ne l’était pas pour autant. Elle aurait pu devenir dangereuses. Oui en effet elle avait certainement raison. Je … je préférais ne rien répondre me contentant de soupirer difficilement. Je n’avais pas envie de penser à Anaïs ce soir, pas ce soir. Je voulais m’amuser.

Mais on parlait de Haileen. Et donc je devais lui avouer que ça ne s’était pas vraiment passé sans heurts. Je lui disais ça dans l’espoir qu’éventuellement elle puisse m’aider ou au moins ait des renseignements. Mais le tatouage de cet Adam ne lui disait rien. Oh je trouverai quoi faire je n’étais pas une personne qui laisse tomber rapidement. Puis je parlais de la mort d’Alex. Non elle n’avait pas été tuée par des vampires … « Non » je hochais négativement de la tête. « Des Primes. Ils chassaient Haileen. Et … on a fait diversion … et … » ma voix s’étranglait. « Enfin … elle est morte … » je m’en voulais encore, oui je m’en voudrais certainement toujours. Mais je voulais faire quelque chose pour Haileen.

« Je sais que ça demande de l’argent. Je … je ne peux pas laisser Haileen là bas sans rien faire Lila. J’ai promis à sa mère de veiller sur sa fille. Et je sais qu’elle ferait la même chose pour Andréa si c’était moi qui étais mort ! » sauf que je n’aurais pas confié mon enfant à un vampire … ou peut être à Lila … hm … Ah peut être qu’elle le connaissait mais elle ne s’en souvient plus trop. Et en même temps elle changea de discussion. Je souriais doucement oui c’était la meilleure chose à faire sinon ça allait plomber l’ambiance ! ce que je ne voulais vraiment pas. « Très bonne idée allez viens par là. » Je finis mon verre d’un trait et posant mes mains sur ses hanches la guidait vers la foule pour aller se déhancher un peu et oublier ces conversations déprimantes que nous aurions de nouveau plus tard j’en étais sûr.

Tu réponds dans la foule ou devant la scène ? Comme tu veux je te laisse choisir Very Happy


_________________

Guilt consumes you like a match. Your death was the spark it needed. And now I can feel this fire burning my soul. Burning everything. Rest in Peace Alexandra. I'll take care of Haileen, I promise. Sincerely. Your Friend


absente du 22 au 25
festival de musique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lila E. Ford

More about me
Messages : 308
Localisation : hiding in the dark
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 03/03/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Ven 11 Jan - 0:03

>>> Je répond près de la scène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Ven 11 Jan - 23:37

J'étais vraiment contente d'avoir retrouvée Nina la.. Aprés tout ce qu'il lui était arrivée et toutes ces choses la, je ne pouvais pas la laisser tomber, je voulais juste... Tout faire pour la rendre heureuse. Et quand je disais tout faire c'était vraiment tout. Enfin sauf me transformer en homme, les operations c'était assez cher et j'aimais bien mon physique tel qu'il était. Bon, je divaguais un peu et pourtant je n'avais pas encore bu. Cela dit quelque chose me disait que ça n'allait pas trop tarder. Enfin, pas boire au point de se mettre la misere non plus. Juste.. BREF ! Peut être que je parlais beaucoup dans ma tête parce que j'étais stressée, je voulais tellement que tout se passe bien pour Nina, que j'étais en train de renifler l'air autour de nous pour verifier qu'il n'y'ait pas d'autres lycans, et toutes ces choses la. Bref ! Je voulais que tout soit parfait parce qu'elle meritait du repos. Et la je me disais qu'heureusement elle ne lisait pas dans ma tête, parce que j'étais tellement attentionée que ça en faisait peur. Si. Si.

Ses reflexions me faisaient sourire, et alors que je lui proposais d'aller vers la buvette, elle attrapait ma main en me disant qu'elle me suivait. Je souriais d'autant plus. Y'avait de quoi être fiere d'avoir la main d'une amie aussi importante dans la sienne. Roh j'étais un vrai chamalow avec elle, serieusement si elle me demandait de courir en plein milieu de la nuit au milieu des hordes de hooligans pour lui ramener une barbapapa je le ferais hein ! M'enfin pour le moment nous marchions vers la buvette qui était déja bien peuplée - ce qui n'était pas trés etonnant - et je me retournais vers elle. « Tu bois quoi ma belle ? » Je n'avais pas lachée sa main, en fait si ça ne tenait qu'a moi je ne la lacherais pas, comme ça j'étais sure qu'elle était a mes cotés et qu'elle n'allait pas se faire bousculer, chahuter ou quoi que ce soit. Un peu protectrice la lycane non... ? Ouais peut être un peu... Mais chut, je suis le grand méchant loup... dans mes reves !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Amayelle B. Stevenson

More about me
Messages : 519
Localisation : Avec mon bébé et mon chéri ou à l'hôpital
Emploi/Etudes : Pédiatre & Sorcière de la Terre à ses heures perdues & Maman à plein temps
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 15/05/2012


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Dim 13 Jan - 9:44

    - En fait, j'ai déjà fait mieux. Et j'ai omis de dire que parfois, ce n'est que pure gourmandise de la part de la future maman mais j'ai craint que les hommes n'en profitent et que les futures mères m'en veuillent répondit Jake en m'attirant dans ses bras. Je ris doucement en le laissant m'embrasser. - Tu m'aurais donc accusée de gourmandise si je t'avais demandé des fraises en plein mois de janvier ? demandais-je espiègle. Après cette discussion à voix basse pour ne pas réveiller Liam que j'avais eu du mal à endormir, je le laissais pour aller m'habiller. Avant de partir je me retournais et vit Jake penché au dessus du berceau, caressant doucement la tête du nourrisson. Mon coeur se serra brusquement quand dans un brusque flash back j'y vis l'ombre de Liam caressant la tête de son fils. Je vacillai légèrement et secouai la tête pour chasser cette vision. Liam était mort, parti, et Jake était là. Il m'aimait et il aimait mon fils comme si c'était le sien. Il fallait que j'avance, la vie était dure mais elle pouvait être très belle. Elle m'avait offert Jake après tout. Alors, je me décidais à aller m'habiller pour sortir avec lui. Une fois prête je sorti de ma chambre et regardait un instant Jake discuter avec mes parents. Ces derniers étaient arrivés il y a quelques semaines et ils adoraient mon doux journaliste. Ils l'avaient adoptés sans problème. Je savais que ça se passerait comme ça. Tout comme je savais que mon frère et mes soeurs l'adoreraient eux aussi quand nous les verrions. Ma famille était extraordinaire pour ça.

    Enfin je déclarais que j'étais prête au grand soulagement de tout le monde. Je grimaçai. J'étais donc si terrible que ça ... Pendant que Jake mettait sa veste je donnais des conseils à ma mère qui finit par me virer de l'appartement et nous partîmes. Je laissais Jake conduire et une fois arrivés, je pris sa main et l'embrassais sur la joue pour m'excuser d'être aussi ... casse pieds. - May... Tu n'as pas besoin de t'excuser! C'est normal, voyons! Et je le comprends tout à fait! Moi-même, je commence à ennuyer mes nouveaux collègues... me rassura Jake. Je lui jetais un regard surpris et un peu troublé. Jake parlait de Liam à ses collègues ? Je souris sans rien répondre et regardait devant moi, bouleversée. En si peu de temps Jake avait prit tellement de place dans ma vie, dans leur vie. Je me pris à espérer ... à espérer que mon fils ai un père finalement. Si Jake acceptait ... sans rien dire je le suivis, serrant sa main, réfléchissant à tant de choses à la fois. Comme au fait qu'il allait bien falloir que je lui avoue que j'étais une sorcière ... mon père m'avais demandé si c'était déjà fait et j' avais répondu que non, pas encore. Il m'avais alors dit de le faire. Parce qu'il pressentait que Jake et moi ce ne serait pas une histoire courte et que plus on attend et plus c'est difficile. Alors je pris la décision de le faire. Ce soir. Peut-être ...

    - Bon, où veux-tu aller? Tu décides. Je te suis. demanda soudainement Jake me tirant de mes réflexions intenses. Je sursautais un peu et réfléchis. Puis je souris. - Allons boire un verre pour nous imprégner de l'ambiance puis nous irons danser. J'offre la première tournée ! proposais-je avant de l'entraîner avec moi à la buvette. Je commandais un coca pour Jake et un jus de pomme pour moi - et oui j'allaitais encore mon fils alors l'alcool pour moi c'est niet - et attendis que nos commandes furent prête tout en réfléchissant à la manière de le dire à mon doux ami. En effet pas facile et je n'allais certainement pas tenter le "Au fait chéri je suis une sorcière ! Tadaaam !" certainement pas ! Non elle allait y aller plus doucement ... Quand les commandes furent prises elle paya remercia la serveuse et parti rejoindre Jake. Elle lui tendit son coca en souriant. - Voilà Monsieur ! lança t-elle enjouée. Puis elle reprit la parole plus sérieuse. Jake ? Je peux te poser une question ... bizarre ? demanda t-elle doucement. Puis comme son compagnon acquiesçait elle se lança. Est ce que tu crois à la magie ? demanda t-elle alors. Bon ok ce n'était peut-être pas le moment ni l'endroit mais elle devait le faire avant de perdre courage.

    HJ/ Et voilà j'ai même lancé ta conversation sur les lycans :sifle: avoue que je suis parfaite mdrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jake Mc Pherson

More about me
Messages : 990
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Journaliste
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 08/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Dim 13 Jan - 11:31

Tu m'aurais donc accusée de gourmandise si je t'avais demandé des fraises en plein mois de janvier ?

Jake leva la tête vers le plafond, un énorme sourire aux lèvres, se retenant d'éclater de rire. Puis quand il fut sur de pouvoir ne pas faire de bruit, il baissa la tête pour regarder May. "Non..." Il lui fit un sourire attendri et lui caressa la joue. "Parce que j'aurais craint ta colère." Il lui fit un grand sourire. Il plaisantait, évidemment. "J'aurais été te chercher tes fraises, même en janvier, même s'il neigeait. Et même si je devais faire tous les magasins de Dublin pour en trouver. Juste pour voir ce sourire que j'aime tant." Il sourit, tendrement, puis se pencha et déposa un chaste baiser sur le bout de son magnifique petit nez. Et finalement, elle alla enfin se préparer. Et quelques minutes plus tard, ils étaient enfin en route!

Après être enfin passés l'entrée pour le concert, Jake demanda à May ce qu'elle voulait faire. Et quand elle décida d'aller boire un verre, il prit un faux air outré. "Une vraie alcoolique!" Sauf qu'il savait qu'elle ne buvait pas d'alcool vu qu'elle allaitait. Alors il sourit et lui fit un clin d'oeil avant de la suivre. Il se retint de râler quand elle se dirigea pour commander et payer, et attendit impatiemment qu'elle revienne, sans la quitter des yeux. Tandis qu'elle attendait d'être servie, il contempla la merveilleuse créature avec qui il sortait maintenant officiellement. Il sourit. Et rougit, comme un ado. Plus le temps passait, plus il l'aimait. Mais tout de même. C'était à l'homme d’offrir à boire! Il secoua la tête. Puis, comme elle se tournait, les verres dans les mains, il lui sourit et fit quelques pas pour venir à sa rencontre.

Voilà Monsieur !

Il saisit le verre qu'elle lui tendait. "Merci Madame!" Puis but une longue gorgée de cette boisson fraiche et sucrée qu'il aimait tant. Puis il fronça les sourcils, tandis qu'elle lui parlait d'une question bizarre. Il s'attendait toujours au pire quand on lui posait ce genre de question. Un peu comme les "il faut qu'on parle" ou "je peux te dire quelque chose?", c'était rarement rassurant. Mais il acquiesça, sentant déjà tous ses muscles se crisper, d'appréhension.

Est ce que tu crois à la magie ?

Il fronça les sourcils. La magie? Quelle magie? Il retrouva son sourire, à l'idée de ce qu'il allait répondre. "Quelle magie? Le coup de foudre? Oui, puisque je l'ai vécu il n'y a pas si longtemps. Les magiciens qui font sortir des lapins de leur chapeau, non. Mais Dynamo par exemple me coupe le souffle." Oui, ce type... Jake n'aimait pas le regarder à la télévision. Parce qu'il ne parvenait pas à expliquer ses tours. Et ça le... frustrait. Et l'énervait.


Dernière édition par Jake Mc Pherson le Dim 13 Jan - 23:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nina Honor Grayson

More about me
Messages : 3397
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Wedding Planner
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 13/08/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
25/100  (25/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Dim 13 Jan - 14:14

La Buvette

Dire que j’étais reconnaissante à Askja était un euphémisme. Je lui devais la vie. Et puis je lui devais une certaine … connaissance. Et je me sentais tellement bien avec elle. C’était tellement plus agréable, plus facile aussi. Toutes ces informations étaient bien passées. En douceur même. Grace à elle, elle avait cet étrange faculté de m’apaiser. Et de me comprendre. C’était assez magique je dois l’avouer. Et son sourire, on dirait qu’elle n’est là que pour moi, mais ça serait certainement m’accorder bien trop d’importance. Je souriais doucement. J’étais heureuse avec elle. Oui c’était une chose certaine.

Je prenais sa main pour ne pas risquer de la perdre dans la foule en délire. Le concert avait commencé déjà et les gens s’agitaient beaucoup ; avec le bol que j’ai j’aurais bien été capable de la perdre de vue. Mais je suis certaine qu’elle m’aurait retrouvée … probablement piétinée par ces sauvages. Je ne sais pas si j’oserai aller près de la scène. Ce n’était pas des masses rassurant par là bas à en juger par les pogos de folie. Autrefois je m’y serais jetée corps et âme, avec Sean. Mais c’était avant. Et c’était avec Sean. Je la suivait dans la foule, toujours bien accrochée à sa main comme à une précieuse bouée. Fiou, heureusement on arrivait bien vite près de la buvette ou avec politesse elle me demandait ce que je voulais boire. « C’est moi qui paye ! » dis-je avant qu’elle n’ait pu parler de ça. « Un coca ! » dis-je avec un large sourire aux lèvres. Non pas question de boire d’alcool ! « Et toi ?! »

Je souriais largement en la regardant. Elle était tellement … géniale Askja !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Amayelle B. Stevenson

More about me
Messages : 519
Localisation : Avec mon bébé et mon chéri ou à l'hôpital
Emploi/Etudes : Pédiatre & Sorcière de la Terre à ses heures perdues & Maman à plein temps
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 15/05/2012


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Lun 14 Jan - 5:27

    A ma question - m'aurait-il privé de fraises et accusé de gourmandise si je lui avais demandé ça en janvier - les yeux de Jake se mirent à pétiller encore plus fort et il du lever la tête vers le plafond pour retenir le fou rire que je sentais naître à la tension dans son corps. Je souris amusée en le laissant se calmer. Lorsque ce fut le cas mon tendre compagnon baissa son regard pétillant de joie vers le mien et secoua doucement la tête. - on...Parce que j'aurais craint ta colère. répondit Jake. Je fis mine de me mettre en colère lui lançant un regard faussement outré. - Han ! Comme si j'étais si terrible que ça !! Tu ne m'a même jamais vu me mettre en colère ! Oh j'aurais pu paraître impressionnante ... si je n'avais pas chuchoté, blottie dans ses bras et presque incapable de retenir le sourire qui s'épanouissait sur mes lèvres. De toute manière je savais que Jake plaisantait. - J'aurais été te chercher tes fraises, même en janvier, même s'il neigeait. Et même si je devais faire tous les magasins de Dublin pour en trouver. Juste pour voir ce sourire que j'aime tant, continua mon beau journaliste me faisant rougir. Oui oui rougir comme une collégienne vivant son premier béguin amoureux. Après cette phrase je ne pouvais même plus faire semblant de me mettre en colère. C'était vraiment pas juste ! Un croisement de regard, un sourire et deux trois phrases douces et ce mec était capable de me faire fondre plus vite qu'une glace sous une température de 40°. Encore toute bouleversée je le lâchais pour aller m'habiller et moins d'une demi-heure plus tard nous étions sur les lieux du concert.

    Jake me demanda alors ce que je souhaitais faire. Je lui répondis la buvette avant d'aller danser. - Une vraie alcoolique! lança Jake. Je lui tirais la langue, joueuse. - C'est seulement parce que je sais que vous les hommes avaient besoin d'une bonne demi-heure pour vous motiver avant d'aller danser ! rétorquais-je. Non mais ! Et puis pour me venger j'offris la première tournée. Jake était un grand gentleman, c'est limite si il me laissait faire les courses maintenant. Et bien que je l'aimais de jour en jour, j'avais encore besoin d'un minimum d'indépendance. Alors pour lui prouver que j'étais une femme de caractère et non pas une de ces blondasses qu'il fréquentait auparavant, parfois je me rebellais. Ca m'amusait. Ca l'amusait aussi, il me laissait faire et avec un baiser et un sourire tout passait crème et toc ! Bref j'allais donc chercher un coca pour lui et un jus de pomme pour moi - et oui pas d'alcool pour moi j'allaitais mon fils - et revint vers mon compagnon qui me remercia. Enfin je me lançais ...

    J'avais eu une discussion assez sérieuse avec mon père. Ma soeur, Nina, qui avait le don de prémonition avait vu des bribes entre Jake et moi et de toute manière mon père l'avait remarqué. Jake et moi, c'était sérieux. Enfin sérieux ... oui ça l'était même si ce n'était que le début. Peu d'hommes auraient fait ce que Jake avait fait pour moi, et pour Liam. Donc il ne restait qu'une solution : je devais parler à Jake de mes pouvoirs. Surtout qu'en plus, Liam serait un sorcier mon père avait été catégorique. Mon père qui avait le don de savoir ce que les gens avaient comme pouvoirs. Il le savait d'un seul regard. C'était son don. Comme je possédais le pouvoir de la Terre. Bon d'accord moi j'étais encore plus puissante parce que je possédais l'Héritage. C'était un don de ma famille qui donnait plus de pouvoirs au sorcier en question. Il n'y en avait qu'un par génération et pas sur toutes. La seule à l'avoir à part moi c'était ma grand-mère paternelle et c'était la première depuis quatre génération alors ... Bref ce don me permettait d'être plus puissante et donc de communiquer avec les esprits. Bon mais sorti de ça il fallait que j'en parle à Jake donc je lançais la conversation sur la magie. Il me regarda surprit puis sourit et répondit à ma question.

    - Quelle magie? Le coup de foudre? Oui, puisque je l'ai vécu il n'y a pas si longtemps. Les magiciens qui font sortir des lapins de leur chapeau, non. Mais Dynamo par exemple me coupe le souffle. Je grimaçai. Ouai c'était pas gagné même si le coup du coup de foudre était mignon. Je secouai alors la tête. - Non non pas ce genre là, ça c'est des humains "normaux" même si il doit y avoir un peu de magie dans leur famille et la plupart comme Dynamo ne sont que des bases 1 de toute manière, ils ne font pas franchement de la magie à proprement parlé il n'ont pas assez de pouvoir pour ça ... maugréais-je en regardant mon jus de pomme comme si il était très intéressant. Bon ok, Jake ne devait rien comprendre à mon charabia. C'est pas grave c'est du charabia de sorcier tout à fait normal on ne s'inquiète pas ... Relevant la tête je regardais Jake. Non, crois tu en la vraie magie ... aux sorciers, sorcières et compagnie ? demandais-je en insistant un peu sur le "vrai". Il fallait que je sois fixée avant de lui avouer ... ou pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Jeu 17 Jan - 22:32

Nous frayant notre chemin au travers des couples en tout genre, je ne lachais pas sa main. Nos mains liées la gardaient la, avec moi et je la protegeais de tout. Mes sourires... ? Ce soir ils n'étaient que pour elle, comme souvent d'ailleurs. Elle... était tellement à vif, elle était tellement triste, elle était tellement... chargée d'une histoire dont elle n'avait été quasiment que victime, que je voulais tout faire pour lui donner le sourire, pour la faire se sentir bien. Et j'avais peur aussi, peur de la perdre, peur que quelqu'un lui fasse du mal... Oui, je pense qu'on pouvait dire que je m'etais improvisée comme son ange gardien. Et j'esperais que ça ne la derange pas... Quand même, j'esperais ne pas être intrusive comme ça. Je soupirais un peu.

Enfin nous étions à la buvette et je n'avais mangé personne. Pas une seule ame l'avait bousculée ou quoi que ce soit. Et tant mieux... J'avais l'impression d'être dans une bulle avec elle. C'était un peu... Magique, et c'était agréable. Vraiment. J'aimais beaucoup... Hmm' enfin qu'importait, je lui parlais des boissons et avant que je n'ai pu dire quoi que ce soit elle affirmait qu'elle payait. Ce a quoi je faisais une moue boudeuse. « Un coca aussi, mais... laisse moi payer, comment je fais pour te prouver que je suis un gentleman et que je suis juste la jeune femme parfaite. » Un petit clin d'oeil, non mais oh ! J'allais pas me laisser faire, et je souriais un peu, en tendant un billet a la dame dans son kiosque « 2 cocas s'il vous plait. » Un grand sourire et je glissais la bouteille de coca dans les mains de Nina ! « Et ne rale pas ça fait des rides. » Ouais! Bah elle pouvait pas se plaindre c'etait agreable de sortir avec moi c'est tout !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nina Honor Grayson

More about me
Messages : 3397
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Wedding Planner
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 13/08/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
25/100  (25/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Mar 22 Jan - 16:06

La Buvette

Je souriais aussi. J’étais bien avec elle. Elle était comme une confidente une personne a qui je pouvais tout raconter. A qui je pouvais tout dire, sans aucune peur, sais qu’elle me juge ou me fasse la morale. J’appréciais ça. C’était agréable. Et puis … ca changeait de Pear et ses jugements. Oui je suis dure avec Pear, elle a toujours été là pour moi. Je le sais mais en ce moment j’ai pas envie qu’elle me juge elle aussi. Elle ne savait pas que Sean était un lycan. Maintenant que moi je le savais ça remettait tellement de choses en question. Oh pas les années de mauvais traitement, pas les coups bien sûr. Mais il y avait enfin une raison à ça. Un raison plus … plausible qu’un simple « j’ai renversé quelqu’un » … et Pear m’avait aidée, comme Askja m’aidait à présent. Oui c’était injuste de ma place. Mais je ne pouvais pas m’en empêcher. Elle était pas au courant des choses surnaturelles, et je n’avais pas vraiment envie de le lui dire. Mais là n’était pas la question pour le moment je profite de ma soirée avec Askja.
Nous étions à la buvette et j’insistais pour payer. Un coca pour ma part. « Un coca aussi, mais... laisse moi payer, comment je fais pour te prouver que je suis un gentleman et que je suis juste la jeune femme parfaite. » je me mis doucement à rire. « Je sais déjà que tu es un gentleman et la jeune femme parfaite Asjka ! » je souris largement mais la fourbe avait déjà commandé et réglé « 2 cocas s'il vous plait. » je soupirais doucement et fronçait les sourcils. Elle me donnait la bouteille de coca que je pris et soupirais doucement. « Et ne rale pas ça fait des rides. » je ne pus m’empêcher de rire. « Bon d’accord tu as gagné ! » j’ouvrais la bouteille et trinquais avec elle. Pas trop pour ne pas faire déborder la bouteille. C’est alors que j’aperçut Jake un peu plus loin. Avec ladite May. Je souriais doucement, je n’irai pas déranger les tourtereaux hein. Et puis j’étais bien avec mon prince charmant à moi. Non ? « Tu connais ce groupe ? » demandais-je. Oh merde je savais pas quoi dire, peut être que j’avais déjà demandé cela ! je me sentais tout d’un coup aussi intelligente qu’une courgette et pour me remettre je bus une longue gorgée de coca.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Mar 22 Jan - 21:38

Gnarf. J'avais gagné, j'avais reussi à lui payer moi sa bouteille de coca, et je n'avais pas manqué au passage sa gentille petite phrase. « Je sais déjà que tu es un gentleman et la jeune femme parfaite Asjka ! » Ça me faisait rougir... et bon c'était pas bien grave, parce que nous savions tous, vous et moi que le rouge m'allait bien au teint. Même si... je n'aimais pas trop rougir, enfin... de toute façon, j'étais juste comme une grosse guimauve avec elle. Serieusement comment ne pas vouloir la cherir, la proteger et la rendre... heureuse. Ouais. Heureuse ! « Ah oui, parfaite c'est vrai ? Tu trouve ? » Et avec un grand sourire je trinquais avec elle. Les gens autour de nous ? Je ne les connaissais pas ou peut être de vue. Bah de toute façon ce soir je n'avais d'yeux que pour la femme a coté de moi. Je pense qu'elle ne realisait pas à quel point j'etais prête a tout pour elle. A quel point j'aurais tout fait pour un sourire de sa part. Non, je pense qu'elle ne réalisait pas. Comment realiser qu'une jeune serveuse aurait été prête a affronter tous les démons pour un simple bisous sur la joue ? Bref. Je me tapais beaucoup de trips dans ma tête mais j'étais pas folle pour autant. Une chose était sure, mon loup était trés protecteur de la jolie Nina.

«Tu connais ce groupe ? » Nina me tira de mes pensées, et je lui lancais un grand sourire. « Pas du tout. Mais ça avait l'air chouette, et je me suis dis que t'apprecierai la sortie ! » Le sourire diminua un peu et je passais la main dans mes chveux. « T'aime bien ? Enfin... ça va ? Tu veux te rapprocher ? Tu as froid ? Tu veux quelque chose ? »Par Hel ! Mais qu'on m'acheve zut ! J'étais ... .. guimauve et marchmallow la.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nina Honor Grayson

More about me
Messages : 3397
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Wedding Planner
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 13/08/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
25/100  (25/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Jeu 24 Jan - 13:11

La Buvette

Je buvais une longue gorgée de coca et souriais. Dieu que j’étais bien avec elle. C’était vraiment agréable. « Ah oui, parfaite c'est vrai ? Tu trouves ? » je souriais. Oui Askja était une personne parfaite. Je hochais vigoureusement de la tête pour confirmer. Elle rougissait et je la trouvais du coup encore plus chou. Oui elle était trop chou, elle était trop mignonne ma petite Askja. Et puis oui, je l’adorais, je ne sais pas ce que j’aurais fait ces derniers temps sans elle. Heureusement qu’elle était là pour moi, elle. « Oui je trouve. Tu es une fille géniale Askja. Tout le monde devrait le savoir ! D’ailleurs, je crois que tout le monde doit déjà le savoir ! » je lui faisais un de mes plus radieux sourire, et elle pouvait s’en vanter, il était de plus en plus dur de me faire esquisser un sourire.

Faire la conversation. Oui bien sûr, même si j’aimais autant rester à ses côtés sans ne rien dire du tout que parler de tout et de rien avec elle. « Pas du tout. Mais ça avait l'air chouette, et je me suis dis que t'apprecierai la sortie ! » je souris puis répondit avant de prendre une gorgée de coca « Tu as bien fait. Ca fait du bien de sortir. De ne plus penser à … » j’allais dire Sean … Whisky … « tout ça … » je soupirais non je ne voulais pas en reparler. J’étais bien là, avec elle je n’avais pas besoin de plus. Cela me suffisait ! « T'aime bien ? Enfin... ça va ? Tu veux te rapprocher ? Tu as froid ? Tu veux quelque chose ? » je souris doucement « Oui oui c’est plutôt pas mal, même si je dois t’avouer que je ne serais pas rassurée d’être au premier rang ! » dis-je en avisant les déchaînés du premier rang. Ouais ça me semblait un petit peu trop dangereux pour moi hein. Je n’avais pas trop envie de me retrouver piétinée. « non ça va il fait moins froid que j’aurais pensé. Mais par contre je veux bien un calin ! » dis-je en souriant. Ah Askja et ses câlins.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jake Mc Pherson

More about me
Messages : 990
Localisation : Dublin
Emploi/Etudes : Journaliste
Age du Perso : 28 ans
Arrivé(e) le : 08/05/2012


ME & MY LIFE
Ma Vie:
100/100  (100/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Jeu 31 Jan - 3:20

Arrivés sur les lieux du concert, Jake observa les alentours. Il y avait beaucoup de monde. Ca faisait longtemps qu'il n'avait plus été à un concert! Bon, que quelques mois, mais tout de même. Son bras autour de la taille de May, il sentit un sentiment de protection monter plus encore en lui. Et peut-être un brin de jalousie aussi. Si quelqu'un la bousculait ou la draguait, il allait sortir les crocs. Hem. Oui, il avait un peu honte. Surtout que même si on la draguait, il savait qu'elle n'était pas du genre à ... Enfin vous voyez quoi, il avait confiance en elle, à cent pour cent. Mais... Elle était si belle, si douce, si... Il lui demanda ce qu'elle voulait faire, où elle voulait aller et la taquina quand elle parla de la buvette. Puis, il fit une petite moue avec sa bouche quand elle lui répondit.

- C'est seulement parce que je sais que vous les hommes avaient besoin d'une bonne demi-heure pour vous motiver avant d'aller danser !

"Touché." Et il éclata d'un rire franc. Sauf qu'un coca n'allait pas lui donner des ailes et lui faire perdre cette peur qu'il avait de danser. Non ce n'était pas vrai. Il savait qu'il ne dansait pas particulièrement bien mais il se débrouillait. Surtout pour les slows. Bon, ok, danser un slow n'était pas très dur mais certains n'y arrivaient pas. Ce qui n'était pas son cas. Il fit une petite grimace, pas content, quand elle insista pour payer la première tournée. Il avait l'impression d'être un avare, égoïste, mal élevé quand elle payait. C'était peut-être idiot et vieux jeu mais... Il aimait lui payer le restaurant et ses boissons et... Bon ok, il exagérait peut-être un peu mais il ne pouvaient pas s'en empêcher. Et pourtant jamais avant elle il n'avait ressenti ce besoin irrépressible de toute prendre en main. Evidemment, avant, quand il invitait un fille dans un bar, ou au cinéma, il payait mais ce n'était que quelques verres ou un cinéma! Et puis il n'a jamais vraiment eu de relation de longue durée. Ou aussi fusionnelle. Mais elle... C'était différent. complètement différent. Quand elle revint, il prit son verre et secoua la tête, après l'avoir remerciée. Il but une longue gorgée de coca, bien frais. Ca faisait du bien. Il regardait sans cesse May à présent. Ils auraient pu être seuls quelque part, ça aurait été pareil. Il ne voyait qu'elle. Il fronça les sourcils quand elle parla de magie et haussa les épaules, tout en lui répondant.

- Non non pas ce genre là, ça c'est des humains "normaux" même si il doit y avoir un peu de magie dans leur famille et la plupart comme Dynamo ne sont que des bases 1 de toute manière, ils ne font pas franchement de la magie à proprement parlé il n'ont pas assez de pouvoir pour ça ...

Il haussa les sourcils, surpris et perdu. De quoi... Bases 1? Humains normaux? Il baissa un sourcil et garda l'autre levé, pour bien illustrer son incompréhension. Mais elle fixait son jus de pomme... Où voulait-elle en venir? Quelle étrange conversation. Puis elle releva la tête et se retrouva face à un Jake aux sourcils froncés, inquiet.

- Non, crois tu en la vraie magie ... aux sorciers, sorcières et compagnie ?

Vraie magie? Sorciers? Sorcières? "Euh... Eh bien... Je... n'en sais rien... Pourquoi cette question?" Peut-être était-ce pour elle une simple question par curiosité mais elle semblait inquiète et mal à l'aise, anxieuse, ce qui étonnait Jake qui avait du coup l'impression que ce n'était pas une simple discussion sans importance. Ce qui était bizarre. Du coup, il n'avait pas vraiment réfléchi avant de répondre. Est-ce qu'il pensait que ça existait? Il n'en avait aucune idée! Jamais auparavant, il ne s'était posé cette question. Un côté de lui lui soufflait "pourquoi pas!?" et un autre, raisonnable, lui disait que ce n'était que des histoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Sam 2 Fév - 23:06

On s'amusait... ? Oui on s'amusait. De toute façon j'aurais pu être au milieu d'un film tragique j'aurais été heureuse parce que j'étais avec Nina. C'était stupide, j'étais empreinte d'une ridicule stupidité qui me rendait presque aussi pathétique qu'une adolescente amoureuse. Mais j'étais aucune des deux, ni ado' ni amoureuse. J'appréciais juste enormement la compagnie de Nina, qui de toute façon aimait les hommes et avait une vie déja assez compliquée. Je soupirais un peu de mes pensées, j'avais déconnectée de la conversation du coup. Hum, on disait quoi ? Nous plaisantions sur le fait que j'étais une fille parfaite. Et je souriais presque tristement, oh non, va t'en mechant sourire triste, ah voila c'est mieux ce sourire tout doux, qui au fil du temps était devenu l'un des sourires que je lui accordais à elle et rien qu'a elle. « Je vais te dire un secret. » Je m'approchais de son oreille et je murmurais doucement. « C'est toi qui est géniale. Et les gens qui t'entourent le deviennent. » Un petit sourire, je me mordillais la levre et je reculais ma tête.

J'aurais pu rester un moment dans le silence, mais Nina venait de me parler du groupe, et je lui avais une fois de plus repondu avec toute la sincerité du monde. J'étais soulagée j'avais reussi à la faire oublier quelques instants... les choses qui se passaient dans sa vie, et elle appreciait la sortie. Je ne perdais plus mon sourire jamais. « J'ai reussi mon coup alors. » Un leger sourire encore, je finissais ma boisson et je jettais le gobelet dans une poubelle toute proche, lui demandant si elle voulait quelque chose ? S'approcher, si elle avait froid, quelque chose comme ça. Non, aucun des deux, elle était bien la... Mais sa reponse me fit totalement fondre... Si bien que j'aurais pu totalement craquer sur elle si je ne m'imposais pas une barriere. Elle voulait un calin, et moi je me mordais la levre en la regardant comme on regarde la chose la plus chou au monde. « Viens la.» Et d'un geste je l'engouffrais dans mes bras, la serrant comme si nos vies en dependaient. Je ne la lachais plus, et doucement je deposais un baiser sur sa tempe. J'étais un peu plus grande qu'elle et ça me donnait l'impression que je pouvais la proteger de tout, la proteger du monde... C'était... ça me faisait sourire niaisement. « Alors je ne te lache plus. » Oh dieu... J'étais niaise. Stupidement niaise.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nina Honor Grayson

More about me
Messages : 3397
Localisation : Irlande
Emploi/Etudes : Wedding Planner
Age du Perso : 26 ans
Arrivé(e) le : 13/08/2011


ME & MY LIFE
Ma Vie:
25/100  (25/100)
Mes Petites Relations & Moi:
Mes Topics sont:

MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette Mer 6 Fév - 15:42

La Buvette

La soirée était agréable, le groupe se déchaînait et c’était même assez amusant de voir les gens se trémousser devant la scène. Moi pour ma part j’étais très bien là ou j’étais. Avec elle, au bar. A la buvette ou quel que soit le nom de l’endroit où nous étions. Je souriais de plus belle en la regardant. Oui j’étais sincère. Elle était géniale. Je bus une gorgée de coca et lui souriais de nouveau. Oh bon sang, Askja tu sais que tu fais des miracles ? Me tirer des sourires est assez rare hein ! « Je vais te dire un secret. » je la regardais intéressée. Un secret. Quel genre de secret ? De quoi elle parlait ? Elle s’approchait de mon oreille et murmurait « C'est toi qui est géniale. Et les gens qui t'entourent le deviennent. » je me mis à rougir aussi fortement que certaines de ses mèches de cheveux. « Arrête de dire n’importe quoi ! » et je me noyais dans une gorgée de coca. Ou alors plutôt une gorgée de coca me fit manquer de m’étouffer. Je toussais un peu essayant de retrouver ma respiration normale.

Je la regardais en silence, alternant la scène et son visage. Elle semblait si paisible, comment faisait elle, elle semblait toujours paisible, même dans les moments de doute, même ce soir où elle m’avait recueillie après les aveux de Whisky. Elle était … mon roc. Elle était on pilier. « J'ai reussi mon coup alors. » ses paroles me ramenaient à la terre et je hochais positivement de la tête. « C’est sûr. » je souriais puis doucement lui réclamais un câlin. « Viens la.» je souris puis bus d’un trait le restant de coca avant d’échoir dans ses bras et poser ma tête contre son épaule. Elle était si apaisante. « Alors je ne te lache plus. » e fermais les yeux et hochant de nouveau de la tête murmurais « Hm hm … » qui voulait dire « oui oui ».


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

More about me


MessageSujet: Re: Zone C — La Buvette

Revenir en haut Aller en bas
 

Zone C — La Buvette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cover Your Eyes :: Let's get started :: Tableau d'Affichage :: Les Evenements :: Scénario IV : Concert de Charité-
Sauter vers: